11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 18:39


 

Le CMN a rencontré à ce sujet un spécialiste qui depuis 30 années exerce en qualité de bibliothécaire. Cette intervention ne retire en rien des qualités et du dynamisme des acteurs locaux bénévoles, salariés et prestataires de services. Cette rencontre voulait simplement permettre de s'informer auprès d'une personne ayant du recul et un certain "retour d'expérience"

 

Réflexion sur l'animation

Il existe un probleme de base sur l’animation en général. Tout d’abord quelques constats : Statistiquement, jamais une animation n’a amené un lecteur supplémentaire à s’inscrire dans une bibliothèque.C’est mesurable (si l’on veut vraiment le mesurer). L’argument d’une politique d’animation qui permettrait de toucher de nouveaux publics (emprunteurs) est dénué de sens.

Une rencontre avec les constats d'un "vieux" professionnel bibliothécaire:

Cela fait trente ans que l’animation existe (de façon plus large que l’heure du conte et du club lecture) basée sur cet argument. On en fait de plus en plus.Le temps qu’y consacrent les bénévoles est devenu pléthorique. Or la bibliothèque perd du lectorat. Le rapport entre les deux n’est donc pas evident du tout.

L’animation traditionnelle, dite "autour du livre", permet une valorisation des fonds aupres de publics dèja inscrits et apporte une vitalité supplémentaire à la structure, notamment en accordant une place à l’interactivité, l’actualité ou à des thématiques.Les formes de ce type d’animation sont assez ciblées : expositions,venues d’auteurs...elles réunissent en general des publics déja "dans le circuit" et finalement assez peu nombreux. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut pas le faire. Simplement, si après évaluation (rapport budget/temps de travail/public touché) on devait trouver un justificatif "de rentabilité" (inscriptions, prêts) à cette pratique,peu de structures se verraient accorder des moyens ou un soutien à ce niveau . Il faut remarquer que souvent l'évaluation de ces pratiques n'est pas tres clairement  faite. Elles font partie du rôle fondamentalement "culturel strict" accordé. Beaucoup sont valorisés sur ces pratiques un peu militantes, un peu sur l’air de "on n’a pas la quantité mais on a la qualité".Un peu comme la valorisation par les achats chez les petits editeurs ou le soutien à des auteurs qui ne sont pas ceux qui font le tour de toutes les bibliothèques ou supermarchés de la région.

En dehors de cette pratique traditionnelle, s’est developpée toute une dérive de l’animation au sens le plus large. Quelques recettes bien rôdées ont permis de donner ses lettres de noblesse (en termes de rentabilité)à cette pratique : Tout d’abord jouer sur les publics dits "captifs", essentiellement les scolaires et organiser une fréquentation massive de classes toute l’année. Egalement organiser beaucoup de manifestations.Pour cela, il faut élargir un peu les thématiques proposées. En effet la bibliothèqe vit assez bien ..à condition qu’elle ne fasse pas trop bibliothèque. On a alors organisé toute une ribambelle d’alibis culturels (puisque le rapport avec le livre n’était plus évident) permettant de remplir des salles ; Cela va de la projection de dessins animés, à des "ateliers" de type centre aéré sur tous thèmes: confection d'objet, découpage, dessin.. Cela va jusqu’à l’organisation d’une compétition de roller  ou un jeu de piste "pour attirer les ados" , ou des ventes de livres usagés (très valorisant pour le livre !).

Depuis plusieurs années, nombreuses sont les associations largement subventionnées qui occupe le terrain de l'animation en adaptant leurs prestations aux bibliothèques, relais parents/ enfants, centres aérés et maisons de retraite. L'objectif non avoué mais facile à constater, consiste à faire du démarchage pour remplir ensuite leurs propres ateliers, cours, séances ou stages. Le marché est florissant et l'avenir assuré pour ceux qui au bout de deux années et après avoir épuisée la ressource locale, vont ailleurs reproduire le mécanisme parfaitement au point

Cela peut donc devenir le grand n’importe quoi. L’alibi culturel est toujours facile à trouver.Et le soutien des élus est garanti : ils adorent qu’on parle de leur ville d’une façon générale et ne seront pas regardants sur les contenus s’il y a une belle photo dans le journal.

Le propos n’est pas si caricatural qu’il en a l’air.Lisez les compte-rendus d’animation dans les journaux locaux. Souvent, plus la structure manque de personnel qualifié, plus elle pratique ce type de dérive. Elle entre dailleurs souvent ainsi en concurrence avec d’autres acteurs locaux (maisons de jeunes, centres aerés...) dont c’est la mission première.Et qui savent faire.En animant à tout va, souvent avec des benevoles et quatre bouts de ficelle (en France tout le monde "anime" quelque chose, c’est inné), les bibliothèques devalorisent aussi la fonction d’animation et les métiers qui s’y rapportent. .

Il semble donc qu’un recentrage des pratiques d’animation est necessaire. La bibliothèque n’a pas à avoir honte de ce qu’elle est au point de s’engouffrer dans des pratiques activistes qui finalement desservent son image, en la brouillant. L’élargissement du profil des publics, le souci d’être "en phase" , d’être présente et visible au maximum, de conquérir des publics "jeunes" ,sont probablement indéniables. C’est aussi pour ces memes raisons que les politiques d’acquisition s’élargissent, à juste titre (voir le débat sur les best-sellers et les achats multiples ).  Pour les acquisitions,comme pour le multimédia, on pourrait donc penser que l’animation s’est simplement adaptée à une nouvelle demande. Et pourtant c’est différent :D’instrument au service de la valorisation des fonds, elle est est passée à un statut qui fait qu’elle se justifie en elle-meme Est-ce productif ? Est-ce dans les missions ?

Ou bien defendre des pratiques modestes aux résultats improbables ou bien se perdre dans une dérive sans fin vers l’attractivité maximale ?On sait que la (nouvelle ?) bibliothèque-médiathèque peine déja à trouver et à organiser sa visibilité actuelle et future. Bien sûr, ce sera toujours plus rigolo que le catalogage..

 

extrait presse juin 2011

Médiathèque: Plusieurs animations ont déjà eu lieu: expositions sur le carnaval et la Deuxième Guerre mondiale, rencontre des lecteurs avec Eugène Lesvier, souscription pour le livre «Le peuple des carrières», vente de livres d'occasion...( " C " évoque l'aspect valorisant de ce dernier point )

Nous échangeons: 

Le CMN connaît les animateurs " habitués" des bibliothèques, des foyers logements, des centres de cure, des  EHPAD, des centres aérés, des relais parents/enfants, des écoles...

L'un dédicace ses livres au centre Leclerc de Dinan, au Super U de Plancoët, dans les bibliothèques de Caulnes, Broons, Matignon, Quévert, Peudihen, Merdrignac, PLELAN le PETIT etc..un artiste expose dans un centre de cure, une polyclinique, des maisons pour "anciens" à Pleudihen, Broons, Brusvilly etc.., une autre dans les bibliothèques de Broons, Caulnes, Pleudihen, Brusvilly, Yffiniac, PLELAN le PETIT et dans les foyers logements à Fréhel, Pleudihen, Broons, Dinan, Caulnes, PLELAN le PETIT..la souscription pour un livre s'organise sur toute la région et à PLELAN le PETIT.. le pliage, le collage, le décor végétal de table ..un peu partout pour les centres aérés avec une animatrice etc..et à la médiathèque et au relais parents/enfants de PLELAN le PETIT (origamis, col'image..graphisme)

Le collectif remarque que des animations sollicitées par les centres aérés auprès de certains animateurs à Tramain, Jugon..sont proposées à Plélan le Petit. En cela la réflexion de " C " concernant l'adaptation aux bibilothèques semble se vérifier pour une certaine "dérive"

 

 

des animations par ou pour des structures déjà organisées

Activité pour le centre de loisir

 

ailleurs...

extrait presse

Encore une fois, l'artiste de l'atelier Biz'Art a eu la bonne idée de proposer la réalisation de décors de tables en végétaux. Cette fois le thème était Noël. Vendredi matin, des jeunes de la commune se sont appliquées à confection des centres de tables.

L'après-midi, des jeunes du centre communautaire ados ont fait la même chose.

 

Elle apprend à créer des capteurs de rêve - Tramain


Guidés par Patricia Ingénuo (à droite), Clémence Henry, animatrice, Laura, Louisa, Amaury et Théophile ont élaboré leur capteur de rêves.

extrait presse: Les jeunes du centre communautaire de loisirs sont particulièrement sensibles à la créativité. Mardi, ils étaient à l'atelier Biz'art  à Saint-Igneuc en Jugon-les-Lacs pour fabriquer un capteur de rêves...

 

 

 

extrait presse

Dans son atelier jugonnais, elle propose chaque été des initiations à la peinture, au pliage, au collage...

Ici, on colle, on peint, on ficelle. Les vacances deviennent alors tableaux divers, sculptures et même écritures.

...Le papier entre également dans la confection d'origamis. Cette méthode venue d'extrême-orient permet d'aboutir à des petits objets en papier que « l'on plie et déplie à volonté ».

 

à Plélan

Les tout-petits s'initient aux arts plastiques - Plélan-le-Petit

vendredi 18 novembre 2011
Élisabeth Derrien, animatrice du RPAM, avait organisé un atelier d'arts plastiques, mardi matin, lors de l'espace jeux, ouvert aux enfants de moins de 3 ans.

Mardi matin, une animation était organisée par le relais parents assistants maternels, dans le cadre de l'espace jeux. La plasticienne Patricia Ingenuo, de l'atelier du Biz'art de Saint-Igneuc, était invitée pour initier les tout-petits à l'art du graphisme.

Équipés de blouses de protection et à leur disposition de grandes feuilles, les enfants volontaires ont fait des dessins. Des craies grasses, des encres, des pinceaux et des plumes étaient à leur disposition.

Ils n'ont pas hésité à mélanger les couleurs. Le bleu a eu particulièrement la faveur des jeunes enfants. « C'est une couleur forte qui les attire. Je ne mets jamais de noir à leur disposition, sinon c'est automatiquement la couleur qu'ils choisissent, ce que me confient aussi les assistantes maternelles avec les feutres », indique Patricia Ingenuo. « Il faut que ça se voie. Avec les craies grasses blanches pour faire des effets avant l'encre, ils ont l'impression de ne rien faire car ça ne se voit pas ». Une vingtaine d'enfants était présente au relais avec parents ou nounous.

 

 

les mêmes activités que pour un centre de loisir

MEDIATHEQUE extrait presse

Durant les vacances de Noël, deux jours d'animations vont être proposés.

Mardi 20 et mercredi 21 décembre, de 10 h à 12 h, seront organisées deux séances d'origamis de Noël (pliage et réalisation de sujets en papier tels des étoiles, des enveloppes, boîtes à cadeaux...), à la médiathèque, avec PI basée à Saint-Igneuc. Ces ateliers ne s'adressent pas seulement aux enfants, mais à tout public, abonnés ou non de la médiathèque.

Le CMN y voit "le risque" de trouver un peu partout "le mêmes thèmes porteurs"  voir de "la répétition" en certains domaines et à certaines périodes

Lorsque la médiathèque devient animatrice des activités du centre de loisir, du relais  parents assistants maternel...du foyer logement

Cinquante enfants au centre de loisirs cette semaine  mercredi 15 février 2012
L'équipe d'animation composée cette semaine de Loïck Nacré, Éloïse Letort, Mélanie Lenormand, Cécile Haquin et Emmanuel Durand, ici aux côtés des enfants. Micheline Dubois assure la cantine et Claire Gallier la garderie et aide à la restauration.

C'est le Pôle Nord qui a été retenu comme thème d'animation durant les deux semaines d'ouverture du centre de loisirs intercommunal. Depuis lundi, les activités ont débuté avec une moyenne de 35 enfants par jour (50 pour la semaine). Deux groupes ont été formés en fonction des âges et chacun pratiquera des activités différentes. Les petits travaillent la pâte à sel et fabriqueront chacun une mangeoire à oiseaux qu'ils rapporteront chez eux. Les plus grands participent à un atelier de décoration de la salle d'activités, iront également à la médiathèque et appendront la faune et l'environnement du Pôle Nord. D'autres activités sportives ou ludiques leur sont également proposées. Cinq animateurs ont en charge les enfants. Des places sont encore disponibles pour la semaine prochaine.

 

Les petits découvrent les livres à la médiathèque 

jeudi 26 avril 2012
Les enfants ont pu découvrir les livres avec Gaëlle, Élisabeth et les parents, assistants maternels à la médiathèque.

Mardi matin, un atelier lecture était organisé par le relais parents assistants maternels, à la médiathèque, pour les enfants de moins de 3 ans. Élisabeth Derrien, animatrice du relais et Gaëlle Proux, responsable de la médiathèque, avaient choisi les livres ensemble. Une vingtaine d'enfants a participé à ce moment de découverte des livres. Ils ont pu écouter, manipuler les livres tactiles, feuilleter... Le 2 mai, une réunion à destination des assistantes maternelles sera organisée, sur le thème du bricolage à faire avec les enfants, par Élisabeth Derrien, de 20 h à 22 h. Un spectacle sera également organisé en juin, pour les enfants.

 

 

Le CMN y voit "le risque" de trouver un peu partout "le mêmes thèmes porteurs"  voir de "la répétition" en certains domaine et à certaines périodes

 

Le Goût et la semaine du goût

Le projet pédagogique de l'école de Languédias porte pour le CE seconde année et les CM première année sur les 5 continents ( géographie, lectures, moeurs et coutumes, fabrication d'objets, ) y compris par la préparation des repas à la cantine.  La semaine du goût était consacrée pour les CE2 et CM1à l'hstoire du chocolat ( documentaire, réalisation d'une exposition)

A Trébédan pendant la semaine du goût les élèves découvrent les aliments rares ( le panais, la tomate noire de Crimée etc..)

A la médiathèque pour la visite des enfants de écoles, il est question de confiture, de turion,  de cuisiner le poireau et de recevoir un set de table ludique "prince de Bretagne". Des ateliers "col'image" sont organisés.

 

Autour de Noël le travail manuel en évidence

Des ateliers décor floral de table, guirlande de Noël à St Michel, une animation "poupée en papier" au relais médiathèque de St Maudez, atelier pliage et réalisation de sujets en papier à la médiathèque, carton, boites et bonnes idées à Trébédan pour décorer la commune, travaux manuels afin de réaliser des décorations de Noël au centre de loisir. Encore une fois et pour reprendre les propos de " C " sur les animations "type centre aéré" ou autre  brouillant les images

 

Enfants et adultes ont fabriqué des poupées - Saint-Maudez

vendredi 23 décembre Noël 2011

Les participants à l'atelier de fabrication de matriochkas autour des bénévoles du relais maudézien de la médiathèque et Gaëlle Proux.

Mercredi après-midi, un atelier de confection de matriochkas était organisé au relais médiathèque. C'était la première animation depuis l'ouverture. Dix personnes y participaient aux côtés des bénévoles. Les patrons avaient été préparés par Isabelle Brecheteau-Lacroix, l'une des sept bénévoles du relais.

Des sujets en papier décorés par les enfants, mais aussi en tissus dans lesquels ont été insérés des chocolats..

 

Énigmes résolues pour le jeu de piste des jeunes 

samedi 24 décembre 2011


Les participants au jeu de piste du relais médiathèque, ici aux côtés de Bernard Chevert, bénévole. Mercredi après-midi, un grand jeu de piste était organisé pour les adolescents, par l'équipe d'animation du relais de la médiathèque. Sept jeunes étaient inscrits, permettant ainsi de former deux équipes.

 atelier contes et « pop-up »

mardi 18 décembre Noël 2012


Dans la salle de réunion de la médiathèque, les enfants ont eu accès à de nombreuses façons de réaliser le sujet pop-up qu'ils avaient choisi parmi plusieurs modèles proposés.

Neuf enfants ont participé samedi après-midi, à un atelier contes et créations artistiques animé par Gaëlle Proux à la médiathèque intercommunale. Après la lecture de trois histoires de Noël à l'espace contes, les enfants se sont retrouvés dans la salle de réunion pour réaliser des sujets pop-up. Des cartes de Noël animées d'un sapin, d'un flocon, d'un Père Noël ou autre sujet en relief que chacun a décoré à sa façon avec des paillettes, des petits sujets collés, des feutres, des ciseaux crantés, des écritures... Un bon moment qui est passé très vite pour tous.

Mercredi 19 décembre, nouvel atelier proposé de 14 h 30 à 16 h, à la médiathèque. Il reste quelques places. Le prix est de 5 € par enfant (10 maximum), âgé de 7 à 11 ans. Inscriptions à la médiathèque au tél. 02 96 27 06 77.

 

Dix enfants ont participé à l'atelier pop-up

lundi 24 décembre 2012


Les enfants sont ici aux côtés de Gaëlle, Isabelle, Delphine et Lucie qui ont animé l'atelier pop-up mercredi après-midi.

Mercredi après-midi, l'atelier pop-up, organisé à la médiathèque, a connu un grand succès en affichant complet avec dix enfants. Après une lecture de contes de Noël, les enfants se sont retrouvés autour d'une grande table pour réaliser des cartes de Noël avec un personnage en pop-up. Un atelier qui a demandé beaucoup de concentration, d'imagination et d'application.

Les enfants ont pris beaucoup de plaisirs et les parents étaient fiers des différentes créations.

Gaëlle, Isabelle, Lucie et Delphine ont animé cet atelier en donnant les instructions et en aidant les enfants. Quelques parents y ont également participé.

 constat: le nombre d'animateurs est important (4 + des parents)

ailleurs......

Les décors des tables de Noël seront admirés ce soir - Saint-Michel-de-Plélan

samedi 24 décembre 2011
14 bouquets ont été réalisés jeudi soir, pour venir orner les tables de Noël de ce soir de réveillon. Beaucoup de couleurs et d'imagination.

Les décors de tables de Noël sont désormais prêts pour les participants de l'atelier d'art floral. Jeudi, 27 personnes y ont participé, avec deux séances guidées par Yvanne Guerlavais. Avec comme support une brique de verre, chacune a réalisé sa composition et fait preuve d'imagination pour arriver à un résultat admirable. Des couleurs pour certaines, le blanc pour d'autres. Des bases de roses ou camélias agrémentés d'aspidistra, anthurium, asparagus et autres feuillages ainsi que des éléments de décorations boules, étoiles, ruban plat... En novembre et début décembre, des séances avaient été menées au sein de l'atelier bricolage pour réaliser des guirlandes de Noël équipées de 20 lampes. Une nouvelle séance d'art floral sera organisée le 5 avril et l'atelier bricolage reprendra le 5 et 19 janvier avec des travaux de couture et tissus.

 

 

 

 

 

Des résidants des Chênes à la médiathèque 

samedi 28 juillet 2012


Une vingtaine de résidents de l'Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Éhpad) a vécu un moment d'animation à la médiathèque communautaire, jeudi après-midi, autour d'une lecture à deux voix.

Jeudi après-midi, une vingtaine de résidents de l'Éhpad Les Chênes a fait le déplacement à la médiathèque, grâce à Claudine Miriel, leur animatrice. Il s'agissait pour eux, de partager un moment de lecture à deux voix autour de l'album Hyacinthe et Rose, écrit par François Morel.

Gaëlle Proux, l'agent de la médiathèque et Anne Besnard, bénévole de l'association On bouquine ont effectué la lecture de passages de cet ouvrage. Il évoque l'histoire de deux personnes qui n'ont rien en commun et qui pourtant, sont unies pour la vie ; néanmoins elles ont toutes deux une passion pour les fleurs. À travers les yeux de leur petit-fils, l'histoire de cet homme et de cette femme est racontée avec humour et passion, avec en toile de fond les fleurs : tulipes, coquelicots, roses...

Une projection de fleurs peintes par l'illustrateur du livre, Martin Jarrie a ensuite eu lieu, puis un questionnement sur la lecture a été effectué par Gaëlle Proux. De vraies fleurs ont même été apportées par Anne Besnard aux résidents, qui devaient les reconnaître. Un goûter a ensuite suivi avant de rejoindre la résidence.

 

 

 

  à la page suivante un autre "échange"sur l'animation en bibliothèque

Partager cet article

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans MEDIATHEQUE

Accueil

  • : Le blog de collectifmoutonnoir
  • Le blog de collectifmoutonnoir
  • : blog collectif pays de Plélan le Petit Côtes d'Armor
  • Contact

  en démocratie,

le pouvoir appartient

au peuple qui le donne...

logm

élus et fonctionnaires sont les employés

du citoyen / contribuable

          http://www.camping-mouton-noir.fr/photo/mouton_noir_unido.png

 

            http://www.pcfreims.org/IMG/gif/mouton_noir02.gif