20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 10:50

Michel Desbois, candidat aux élections cantonales

Politique mardi 08 février 2011

Michel Desbois, maire de Saint-Méloir-des-Bois depuis 1995, se présente sous les couleurs de l'UMP où il est encarté depuis 2001. Très impliqué dans la vie locale de la commune, il l'est également à plus grande échelle avec de nombreuses fonctions : vice-président de l'intercommunalité en charge de la voirie, vice-président du Pays touristique de Dinan, vice-président des communes du Patrimoine rural de Bretagne, membre du conseil d'administration de l'association nationale Notre village terre d'avenir, membre du conseil d'administration de l'association des maires costarmoricains, membre de deux commissions à l'Agence régionale de santé, à la commission nationale culture et communication de l'Association des maires de France (AMF) et membre du Conseil national de l'UMP pour lequel il représente la circonscription dinannaise. Michel Desbois a 46 ans. Il est marié, père de 5 enfants et exerce la profession de sapeur-pompier professionnel à Dinan.

Julie Campion, suppléante

Julie Campion a accepté de s'impliquer aux côtés du candidat en tant que suppléante. Habitant précédemment La Landec, son époux Pierre-Yves et elle viennent d'emménager à Plélan-le-Petit. À 27 ans, elle est animatrice fédérale auprès des personnes âgées et des enfants. Elle intervient depuis 10 ans auprès des enfants.

C'est son premier investissement dans la vie publique qu'elle connaît bien de par son père Henri Blanchard, qui est maire de Pléven. Titulaire d'un Deug de psychologie, d'une licence de science de l'éducation et d'une année de préparation au concours de professeur des écoles, elle passera, début février, le concours pour devenir éducatrice de jeunes enfants afin de faire carrière dans la petite enfance. Elle ne cache pas son intérêt personnel et collectif dans la vie publique en apportant également une touche de jeunesse.

nb Julie Campion se présentera en mars 2014 à l'élection municipale de Plélan le Petit sur la liste d'opposition. Elle sera battue

Didier Ibagne, candidat aux élections cantonales -

mardi 15 février 2011
Didier Ibagne maire de Trébédan est candidat aux élections cantonales et sa suppléante est Maïwenn Jouffe, Plélanaise. Il a officiellement lancé sa campagne électorale pour les cantonales du mois de mars, samedi. 9 réunions publiques sont prévues.

Didier Ibagne se présente aux élections cantonales pour l'alliance PS-Europe Écologie-Les Verts et l'UDB. Maire de Trébédan depuis 2008, il a 55 ans, est marié et père de trois enfants. Enseignant spécialisé auprès d'enfants atteints d'autisme ou de troubles du développement à l'hôpital de jour pour enfants de Dinan, il est aussi chargé du suivi de la scolarisation en milieu ordinaire de ces enfants.

Didier Ibagne est membre des Verts Bretagne depuis 1994 et adhérent à Europe Écologie-Les Verts depuis sa création. Il vise la succession du conseiller général Prosper Besnard qui après 32 ans de mandat ne se représente pas. Didier Ibagne est membre de la communauté de communes, du groupe de pilotage pour l'élaboration du Scot (schéma de cohérence territoriale) du pays de Dinan, ami de l'association Solidarité pays de Rance et parrain civil d'un enfant dont les parents sont sans papier. Il est aussi membre du SNUIPP et de la FSU. Passionné de théâtre après une dizaine de mises en scène, il continue en tant que comédien.

Maïwenn Jouffe est Plélanaise et est la suppléante de Didier Ibagne. Elle a 37 ans et est infirmière en addictologie à l'hôpital de Dinan et au sein de l'ANPA (association nationale de prévention en alcoologie) de Saint-Brieuc. Elle est mariée et a 2 enfants. Elle se dit de sensibilité gauche et écologiste. Elle est élue au conseil d'école et membre de l'association de parents d'élèves de l'école Montafilan. Syndiquée, elle est aussi membre d'Attac et « élan demain » une association de patients soignants de Dinan. Elle a déjà été candidate aux municipales de 2008.

Pascale Guilcher est candidate aux élections cantonales

Politique jeudi 03 mars 2011

Pascale Guilcher, 53 ans, mariée, mère de trois enfants, habite la commune depuis 24 ans. Après avoir exercé la profession d'infirmière, pendant 10 ans en milieu hospitalier à Rennes, elle s'est mise en disponibilité pour suivre son mari venu travailler à Plélan-le-Petit.

Pendant 12 ans, elle a été membre actif de l'association des parents d'élèves de l'école publique Montafilan. Durant 5 ans, elle s'est occupée de la cantine de l'école en établissant les menus et en prenant en charge les commandes et les achats de denrées alimentaires. Depuis 16 ans, elle est élue au conseil municipal et depuis les dernières élections municipales de 2008, elle est la première adjointe du maire Didier Miriel. Elle défend des valeurs d'entraide, d'écoute et de solidarité dans son rôle de présidente du CCAS local. Elle fait aussi partie de la Croix-Rouge. Elle se présente à ces élections cantonales, sous l'étiquette « divers gauche » avec pour objectif de rester une élue de terrain.

Jean-Yves Juhel, maire de Vildé-Guingalan est le suppléant de Pascale Guilcher. Il a 63 ans, est marié, père de quatre enfants. Il a été conseiller municipal à l'âge de 29 ans et est maire depuis 2008. Retraité de la banque, ancien correspondant de presse, il est aussi l'ancien entraîneur aux clubs de football de Plélan et Vildé pendant plus de 15 ans.

Par leur candidature, ils souhaitent « donner le droit aux citoyens d'avoir une représentation proche de leurs attentes » et déclarent « ne pas avoir besoin de soutiens politiques extérieurs pour la campagne ». Ils défendent les valeurs telles que la solidarité, la justice sociale et l'éthique départementale d'aider ceux qui en ont le plus besoin.

Pascale Guilcher: depuis 16 ans, elle est élue au conseil municipal et depuis les dernières élections municipales de 2008, elle est la première adjointe du maire Didier Miriel. Elle se présente à ces élections cantonales, sous l'étiquette « divers gauche » avec pour objectif de rester une élue de terrain. J

ean-Yves Juhel, maire de Vildé-Guingalan est le suppléant de Pascale Guilcher.

 

 

La gauche divisée, l'UMP en embuscade

mercredi 16 mars 2011


Le carrefour du Moulin-Neuf à Plélan-le-Petit, est l'axe de passage permettant de rejoindre les différentes communesdu canton.

Succéder à Prosper Besnard

 

Le canton de Plélan-le-Petit est à gauche depuis des lustres. Prosper Besnard, apparenté socialiste, l'a représenté durant 32 ans au conseil général avant de décider de ne pas briguer un nouveau mandat cette fois-ci, rendu amer par la victoire de la liste de gauche de Didier Miriel, maire actuel de Plélan, contre son ancienne équipe lors des dernières élections municipales.

À gauche, plusieurs candidats sérieux étaient prêts à se présenter pour le Parti socialiste, comme Jérémy Dauphin, le jeune gérant de la Scic Bois énergie qui fait la promotion des énergies renouvelables sur le pays de Dinan.

Mais les instances fédérales du PS et d'Europe-Écologie se sont entendues, sans vraiment demander leur avis aux élus du terrain, pour « laisser » le canton aux écologistes, dans le cadre des accords conclus entre elles dans neuf cantons du département. Didier Ibagne, maire Europe-Écologie de Trébédan, est donc soutenu officiellement par le PS, le député Jean Gaubert et le président du conseil général Claudy Lebreton en tête.

C'était sans compter sur la réaction de certains maires, de gauche, du canton qui voient d'un mauvais oeil un écologiste porter les couleurs de la gauche dans ce canton encore bien rural. Au risque de le faire passer à droite. Ils ont donc poussé Pascale Guilcher, adjointe au maire de Plélan, à se présenter. Une candidature divers gauche qui est survenue il y a à peine quinze jours bien après l'accord PS-Europe Écologie.

Cette division fait bien l'affaire du candidat UMP, Michel Desbois, maire de Saint-Méloir-des-Bois. Déjà candidat en 2004, il avait été nettement battu au deuxième tour par Prosper Besnard.

  Le résultat de dimanche reste encore bien incertain. Les électeurs de gauche vont-ils suivre les consignes du PS et voter Didier Ibagne ?

Jean-Valéry HÉQUETTE.

 

Pascale Guilcher : « J'ai gardé le canton à gauche » 

mardi 29 mars 2011


Pascale Guilcher, au micro, a été chaleureusement applaudie dimanche à l'annonce de sa victoire, devant son rival malheureux, l'UMP Michel Desbois.

« Si je ne m'étais pas présentée, je suis persuadée, et je ne suis pas la seule, que Michel Desbois (UMP) aurait été élu au premier tour. » Pascale Guilcher (Divers gauche) en a « un peu assez » de devoir justifier sa candidature aux élections cantonales.

Élue au deuxième tour avec 55,61 % des voix, elle avait créé la surprise en arrivant première au premier tour, bien devant Didier Ibagne, le candidat Europe-Écologie, soutenu par le Parti socialiste. « C'est bien la preuve que les électeurs n'étaient pas du tout contents de l'accord passé entre les instances de ces deux partis, sans aucune consultation de la base, qui laissait le canton à un écologiste. »

Mais elle explique d'abord sa victoire par son travail de terrain. « Mon remplaçant Jean-Yves Juhel est maire de Vildé-Guingalan. Moi, je suis première adjointe de Plélan-le-Petit. Nous sommes des élus locaux. Les gens ont vu ce que l'on fait dans nos communes et il faut croire que ça les a convaincus. »

Encore du mal à réaliser

Ne craint-elle pas que ses rapports avec le PS soient un peu tendus après un pareil bras de fer ? « Je n'y suis pour rien. Et le PS ne va quand même pas me reprocher d'avoir gardé le canton à gauche. » Revendiquant « des valeurs de gauche », elle est même convaincue que le fait de ne pas « être encartée PS » est une des clés de sa victoire. « Je me suis rendu compte, durant la campagne, que de plus en plus de gens en ont assez des grosses machines politiques. Notamment les jeunes qui ont été quasiment absents des bureaux de vote. Il faut leur redonner envie de s'impliquer. »

Pascale Guilcher, qui dit avoir « encore du mal à réaliser » sa victoire, fera son entrée dans l'enceinte du conseil général jeudi. Pas peu fière « d'être la première femme à représenter le canton de Plélan-le-Petit », elle admet que ce sera sans doute « assez impressionnant. » Mais, connue pour avoir du répondant, particulièrement auprès de l'opposition lors des conseils municipaux de Plélan, la nouvelle élue ne devrait pas avoir de mal à trouver ses marques.

Reste une question : va-t-elle, rejoindre le parti majoritaire à l'assemblée départementale ou bien, comme son prédécesseur Prosper Besnard, être simplement apparentée PS ? « Je ne sais pas encore. Je demande à voir, avant de me prononcer, ce que l'on va me proposer. » Chose certaine, elle avait annoncé en début de campagne qu'elle soutiendrait la politique du conseil général. « Et je vais m'y tenir. »

Jean-Valéry HÉQUETTE.

 

 

Plélan-le-Petit. Pascale Guilcher une élue qu'on n'attendait pas

Dans le jeu des alliances politiques qui se nouent avant chaque élection, Pascale Guilcher, candidate divers gauche, n'était sans doute pas la mieux placée. Avant le premier tour, le Parti socialiste, qui tenait le canton, avait noué un accord avec Europe-Écologie. Le canton aurait donc dû être vert et Didier Ibagne, le candidat désigné, élu. Les électeurs en ont décidé autrement. «C'est une alliance qui a déplu dans notre canton et nous, personnellement, on ne s'y retrouvait pas», explique franchement Pascale Guilcher.



.Ne craint-elle pas que ses rapports avec le PS soient un peu tendus après un pareil bras de fer ? « Je n'y suis pour rien. Et le PS ne va quand même pas me reprocher d'avoir gardé le canton à gauche. » Revendiquant « des valeurs de gauche », elle est même convaincue que le fait de ne pas « être encartée PS » est une des clés de sa victoire. « Je me suis rendu compte, durant la campagne, que de plus en plus de gens en ont assez des grosses machines politiques. Notamment les jeunes qui ont été quasiment absents des bureaux de vote. Il faut leur redonner envie de s'impliquer. »...

 

..Reste une question : va-t-elle, rejoindre le parti majoritaire à l'assemblée départementale ou bien, comme son prédécesseur Prosper Besnard, être simplement apparentée PS ? « Je ne sais pas encore. Je demande à voir, avant de me prononcer, ce que l'on va me proposer. » Chose certaine, elle avait annoncé en début de campagne qu'elle soutiendrait la politique du conseil général. « Et je vais m'y tenir. »...

 

par la suite

Comité de soutien - Viviane Le Dissez - Parti socialiste

ledissez2012.parti-socialiste.fr/comite-de-soutien/ extrait

 

Pascale Guilcher (Conseillère générale du Canton de Plélan-le-Petit)

Hélène Coz (Conseillère régionale, La Vicomté-sur-Rance)

Roland Petit ((Maire de de Matignon)

Didier Miriel (Maire de Plélan-le-Petit)

Jean-Paul Leroy (Maire de Pleslin-Trigavou)

 

Source ledissez2012.parti-socialiste.fr/.../des-propositions-concretes-

Des propositions concrètes pour l’emploi – Plélan-le-Petit – 24 mai 2012

C’est par un accueil chaleureux que Didier Miriel, Maire de Plélan-Le-Petit ouvre la réunion. Pascale Guilcher, conseillère générale, est venue apporter son soutien à notre candidate aux côtés de plusieurs élus du secteur

 

 

Au Conseil général

Parti Socialiste - Fédération des Côtes d'Armor | Pascale GUILCHER

www.ps22.fr/?tag=pascale-guilcher

 

Pascale GUILCHER

Conseillère générale de Plélan-le-Petit (Apparentée PS)

 


Canton de PLÉLAN-LE-PETIT RAPPEL DU RESULTAT



Résultats du 2nd tour 2011
Participation : 63.4%
Pascale GUILCHER (élue)
Divers gauche
55,6 %
1357 voix
Michel DESBOIS
Majorité présidentielle
44,4 %
1083 voix
  • Inscrits4084
  • Abstentions1496(36.63%)
  • Votants2588(63.37%)
  • Blancs et nuls148(3.62%)
  • Exprimés2440(59.75%)
Résultats du 1er tour 2011
Participation : 61.7%
Pascale GUILCHER
Divers gauche
37,4 %
912 voix
Michel DESBOIS
Majorité présidentielle
37,1 %
905 voix
Didier IBAGNE
Écologistes
25,5 %
623 voix
  • Inscrits4084
  • Abstentions1563(38.27%)
  • Votants2521(61.73%)
  • Blancs et nuls81(1.98%)
  • Exprimés2440(59.75%)

 



 



Plélan-le-Petit. Pascale Guilcher une élue qu'on n'attendait pas

Dans le jeu des alliances politiques qui se nouent avant chaque élection, Pascale Guilcher, candidate divers gauche, n'était sans doute pas la mieux placée. Avant le premier tour, le Parti socialiste, qui tenait le canton, avait noué un accord avec Europe-Écologie. Le canton aurait donc dû être vert et Didier Ibagne, le candidat désigné, élu. Les électeurs en ont décidé autrement. «C'est une alliance qui a déplu dans notre canton et nous, personnellement, on ne s'y retrouvait pas», explique franchement Pascale Guilcher.



.Ne craint-elle pas que ses rapports avec le PS soient un peu tendus après un pareil bras de fer ? « Je n'y suis pour rien. Et le PS ne va quand même pas me reprocher d'avoir gardé le canton à gauche. » Revendiquant « des valeurs de gauche », elle est même convaincue que le fait de ne pas « être encartée PS » est une des clés de sa victoire. « Je me suis rendu compte, durant la campagne, que de plus en plus de gens en ont assez des grosses machines politiques. Notamment les jeunes qui ont été quasiment absents des bureaux de vote. Il faut leur redonner envie de s'impliquer. »...

 

..Reste une question : va-t-elle, rejoindre le parti majoritaire à l'assemblée départementale ou bien, comme son prédécesseur Prosper Besnard, être simplement apparentée PS ? « Je ne sais pas encore. Je demande à voir, avant de me prononcer, ce que l'on va me proposer. » Chose certaine, elle avait annoncé en début de campagne qu'elle soutiendrait la politique du conseil général. « Et je vais m'y tenir. »...

 

Comité de soutien - Viviane Le Dissez - Parti socialiste

ledissez2012.parti-socialiste.fr/comite-de-soutien/ extrait

 

Pascale Guilcher (Conseillère générale du Canton de Plélan-le-Petit)

Hélène Coz (Conseillère régionale, La Vicomté-sur-Rance)

Roland Petit ((Maire de de Matignon)

Didier Miriel (Maire de Plélan-le-Petit)

Jean-Paul Leroy (Maire de Pleslin-Trigavou)

 

Source ledissez2012.parti-socialiste.fr/.../des-propositions-concretes-

Des propositions concrètes pour l’emploi – Plélan-le-Petit – 24 mai 2012

C’est par un accueil chaleureux que Didier Miriel, Maire de Plélan-Le-Petit ouvre la réunion. Pascale Guilcher, conseillère générale, est venue apporter son soutien à notre candidate aux côtés de plusieurs élus du secteur

 

 

Au Conseil général

Parti Socialiste - Fédération des Côtes d'Armor | Pascale GUILCHER

www.ps22.fr/?tag=pascale-guilcher

 

Pascale GUILCHER

Conseillère générale de Plélan-le-Petit (Apparentée PS)

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ELECTIONS

Accueil

  • : Le blog de collectifmoutonnoir
  • Le blog de collectifmoutonnoir
  • : blog collectif pays de Plélan le Petit Côtes d'Armor
  • Contact

  en démocratie,

le pouvoir appartient

au peuple qui le donne...

logm

élus et fonctionnaires sont les employés

du citoyen / contribuable

          http://www.camping-mouton-noir.fr/photo/mouton_noir_unido.png

 

            http://www.pcfreims.org/IMG/gif/mouton_noir02.gif