20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 12:58

des informations sont visibles sur ce blog et à la même rubrique "élections" concernant les municipales 2008

Si les élus deviennent "nos employés" le jour de l'élection, la démocratie consiste au débat avec les citoyens, électeurs, contribuables avant les prises de décisions et concernant les projets que nous devons payer

rappel sur l'indemnité des maires et des adjoints

Commune de 1 000 à 3 499 habitants : 1 634,63 € bruts par mois soit 19 615,56 € bruts par an. Un adjoint gagne 627,24 € bruts par mois, soit 7 526,89 € bruts par an.


les indeminités pour sièger à la communauté de communes viennent en supplément en fonction de la responsabilité

pour le président, indemnité brute de 1 482,57

 une indemnité de 627,24 € pour les vice-présidents

 


  (l'endettement était de 456e par habitant en 2006)

Commune : l'analyse financière du percepteur - Plélan-le-Petit

jeudi 18 avril 2013


Lors de la séance de vote du budget, Laurent Guézennec, le percepteur, a apporté quelques précisions sur la situation de la commune : « La section de fonctionnement est la clé de voûte pour préparer un budget primitif. Le but est de générer un bénéfice comme une entreprise pour financer ses investissements qui sont plus importants, d'où le recours à l'emprunt. Dotation globale de fonctionnement et impôts représentent 80 % des recettes. On ne peut pas augmenter indéfiniment les taux. Vos recettes sont mensuelles, la fiscalité va augmenter avec un rattrapage en mai. Il faut faire face à ses charges de façon le mieux lissé possible. Au 31 décembre, la trésorerie était de 467 000 €, dont 206 000 € émanant des budgets annexes. En 2011, le taux de recouvrement des créances était de 99,31 %. Le coefficient d'autofinancement courant est de 0,88 c'est correct. Les charges structurelles incompressibles représentent 42 % (personnel). La dette par habitant est de 1 014 €. La moyenne départementale pour les communes entre 500 et 2 000 habitants est de 677 €. L'encours de dette en capital est de 1,37 le ratio moyen est de 1,20 la commune est un peu au-dessus ».


A Plélan-le-Petit, le taux de la taxe d'habitation est  plus élevé de 37.4 % que pour des communes similaires. (en 2011)

nb:  Une augmentation de 3 % des taux d'imposition communautaires  en février 2011

 

endettement de Plélan-le-Petit en 2012

  (l'endettement était de 456e par habitant en 2006)

 

 

Elements de Fiscalité en 2012
En milliers d'Euros Euros par habitant
Potentiel fiscal (population = habitants)  
Bases nettes imposées au profit de la commune      
Taxe d'habitation (y compris THLV) 1 402     
Foncier bâti 999  545   
Foncier non bâti 62  34   
Foncier non bâti (Taxe additionnelle)  
Cotisation foncière des entreprises 198  108   
Réductions de bases accordées sur délibérations  
Taxe d'habitation (y compris THLV)  
Foncier bâti  
Foncier non bâti  
Cotisation foncière des entreprises  
Taux Taux voté Taux moyen de la strate
Taxe d'habitation (y compris THLV) 21,53%  15,76% 
Foncier bâti 13,97%  13,59% 
Foncier non bâti 44,66%  35,89% 
Foncier non bâti (Taxe additionnelle) 51,16%  40,41% 
Cotisation foncière des entreprises 19,43%  18,13% 

 

 

Evolution 2012/2013

 

                           taxe habitation             foncier               non bâti         entreprise       

2012                              21,53%                                13,97%                          44,66%                   19,43%                  

2013                              24,93%                                15,93%                          61,69%                   22,21%

 

 

la voirie jusqu'alors pris en charge par la communauté de communes du pays de Plélan revient désormais à chaque commune...un montant de 356 600 €, dont 263 600 € pour la reprise de compétences voirie au niveau communal.

 

 

un syndicat qui regrouperait les sept communes pour gérer la salle omnisports de Plélan-le-Petit. Le coût annuel est estimé à 50 000 € en fonctionnement, à répartir entre les communes

 

 

La Communauté de communes Plancoët/Plélan a la compétence culturelle, et les spectacles de la saison pourront être programmés à Solenval Plancoët comme à l'embarcadère de Plélan. Cependant, la gestion de la salle embarcadère revient désormais à la commune de Plélan

 

 

l'indemnité des maires et des adjoints

Commune de 1 000 à 3 499 habitants : 1 634,63 € bruts par mois. Un adjoint gagne 627,24 € bruts par mois

Commune de 500 à 999 habitants : 1 178,46 € bruts par mois. Un adjoint gagne 313,62 € bruts par mois

Commune de moins de 500 habitants : 646,25 € bruts par mois. Un adjoint gagne 250,90 € bruts par mois

les indeminités pour sièger à la communauté de communes viennent en supplément en fonction de la responsabilité cf en introdction de la rubrique "élections municipales sur le pays de Plélan le Petit")

 

 

 

Election municipale 2008...pour mémoire

Première liste Didier Miriel (770 voix),Pascale Guilcher (690 voix),Pierrick Soignard (673 voix),Marie-Line Hercouët (653 voix),Yvon Fairier (630 voix),Rémy Huet (623 voix),Isabelle Faucheur (621 voix),Gilles Haquin (619 voix),Philippe Gélard (614 voix),Béatrice Delépine (598 voix),Yvonnick Menier (583 voix), Arnaud Jouet (529 voix),Nicole Després (527 voix), Lionel Angot (519 voix), Pascal Henry (506 voix), Amandine Biard (505 voix),Noël Morel (502 voix),Marie Le Bail (499 voix),Joël Gesret (482 voix)

Seconde liste Françoise Rondel (592 voix), Jacques Camard (579 voix), Corinne Chapel (553 voix),François Robert (553 voix), Hervé Godard (544 voix),Yvon Hue (519 voix), Stéphane Cordier (505 voix), Serge Béreschel (499 voix), Marie-Paule Guénolé (490 voix),Michel Folliard (484 voix),Pierre Benoist (472 voix),Jean-Marc Buard (471 voix),Yves Orinel (457 voix),Claude Guillet (453 voix), Chantal Guernion (440 voix), Maïwenn Jouffe (433 voix), Marc Morin (429 voix),Karine Besnard (429 voix), Céline Labbé (411 voix)



en couleurs et selon les listes, composition du conseil en 2008

Didier Miriel,Pascale Guilcher,Pierrick Soignard,Marie-Line Hercouët,Yvon Fairier,Rémy Huet,Isabelle Faucheur,Gilles Haquin,Philippe Gélard,Béatrice Delépine,Yvonnick Menier, Arnaud Jouet,Nicole Després ,Françoise Rondel,Jacques Camard,Corinne Chapel,Hervé Godard,François Robert,Yvon Hue

 

 

 

 

Didier Miriel sollicite un second mandat de maire 

jeudi 24 octobre 2013 (ouest France)


Didier Miriel, maire depuis 2008, brigue un 2e mandat en 2014.

On le savait déjà plus ou moins, mais le maire Didier Miriel a officiellement annoncé mardi soir lors de la séance de conseil municipal, qu'il briguera un 2 e mandat de maire en 2014. « Je souhaite que ça se passe dans un débat serein et qu'on pense d'abord aux Plélanais et à leur avenir ».

Didier Miriel a été élu maire en 2008 après 13 ans dans la minorité en tant que conseiller municipal. Selon lui, environ 80 % des conseillers de la majorité repartent et il a déjà des réponses positives de futurs candidats. « La liste est aux 3/4 constituée et sera ouverte sur la représentativité des âges. Il y aura des jeunes, mais aussi des retraités ».

Nouveauté pour 2014, la parité devra être respectée sur les listes. Les électeurs auront aussi pour la première fois à voter liste entière.

Fini le panachage, les rajouts ou suppressions de noms sous peine de voir leur vote nul. « J'ai un réel plaisir à être au service de la population. C'est un peu le don de sa personne pour faire avancer les choses. Et puis un 2 e mandat c'est pour faire suite aux choses qui ont été entamées et que l'on voudrait bien terminer et proposer des nouveaux projets. Mais deux mandats de maire c'est suffisant. C'est une fonction qu'on nous attribue pour un moment donné et il faut savoir qu'il y a d'autres générations qui vous suivent avec une nouvelle vision. »

 


le télégramme" Quel bilan dressez-vous de votre première mandature ?
Didier Miriel : « En premier lieu, je pense à la future station d'épuration (d'un coût de plus d'1 M€, NDLR), ce projet majeur qui était déjà dans les esprits et qui s'est concrétisé dès mon arrivée dans ce bureau. L'année 2009 a été marquée par la construction d'un restaurant scolaire à l'école Montafilan et par la transformation de la cantine en garderie. Les autres réalisations d'importance sont le foyer des jeunes sportifs en 2011, la démolition de l'ancienne salle des fêtes et la préparation du terrain pour la construction de la médiathèque en collaboration avec l'ex-communauté de communes de Plélan. Sans oublier le démarrage de la salle l'Embarcadère et des saisons culturelles, la construction du lotissement du Perret en 2009-2010 et la fin des travaux sur le plan local d'urbanisme, dossier déposé et accepté fin 2009. »

Vos meilleurs souvenirs ?
« Tout d'abord, un constat plus qu'un souvenir : j'ai oeuvré pendant six ans avec une excellente équipe, les élus, les services administratifs et techniques, tous compétents et dévoués. Concernant les bons souvenirs, me vient à l'esprit le parrainage culturel de la salle l'Embarcadère, par Pascal Légitimus et Mathilda May, et la pièce « Plus si affinités », moments que j'ai partagés avec mes administrés. »

Et le plus mauvais ?
« Je n'en ai pas... (puis après réflexion), si ! Je regrette de ne pas avoir pu mener à terme un projet de construction d'un collège dans la commune. Nous avons pourtant deux écoles primaires importantes et beaucoup d'autres dans les communes avoisinantes, c'est dommage. »

Si vous êtes élu, imaginez-vous repartir pour un troisième mandat ?
« Ah non ! J'ai toujours dit que je ne me présenterai pas trois fois pour être maire. Après, je trouverai bien un moyen pour toujours être utile à la commune. »

 

 

Didier Miriel dévoile sa liste « Unis pour Plélan-le-Petit »

Plélan-le-Petit - 03 Février

  http://www.ouest-france.fr/sites/default/files/styles/image-article-detail/public/2014/02/05/didier-miriel-devoile-sa-liste-unis-pour-plelan-le-petit.jpg

  De gauche à droite 1er rang : Marie-Line Hercouët, Béatrice Delépine, Pascale Guilcher, Didier Miriel, Florence Rault, Philippe Gélard, Sandrine Réhel, Émilie Mendes-Bento. 2e rang : Yvon Fairier, Arnaud Jouet, Yvan Bertheu, Rémi Huet, Isabelle Faucheur, Barbara Aulenbacher, Noël Morel, Nicole Després, Gilles Haquin, Yvonnick Menier. Absent : Benoît Rolland.

Didier Miriel (tête de liste), agent SNCF, 55 ans, maire ; Pascale Guilcher, infirmière, 56 ans, adjoint ; Rémi Huet, retraité EDF, 62 ans, adjoint ; Marie-Line Hercouët, secrétaire comptable, 56 ans, conseiller ; Yvon Fairier, employé de banque, 56 ans, adjoint ; Nicole Després, secrétaire, 53 ans, conseiller ; Yvonnick Menier, technicien de production mécanique, 45 ans, adjoint ; Barbara Aulenbacher, préparatrice en pharmacie hospitalière, 50 ans ; Philippe Gélard, agent de maîtrise, 47 ans, adjoint ; Sandrine Réhel, assistante maternelle, 38 ans ; Arnaud Jouet, chef de chantier TP, 44 ans, conseiller ; Béatrice Delépine, professeur des écoles, 42 ans, conseiller ; Noël Morel, retraité Renault, 68 ans ; Florence Rault, commerçante, 28 ans ; Gilles Haquin, technico-commercial, 54 ans, conseiller ; Émilie Mendes-Bento, assistante de gestion clientèle, 26 ans ; Benoît Rolland, employé de banque, 26 ans ; Isabelle Faucheur, employée de banque, 38 ans, conseiller ; Yvan Bertheu, animateur territorial, 44 ans.

 

le collectif remarque

Conseiller municipal qui ne se représente pas

Pierrick Sorgniard, ancien président de la communauté de communes de Plélan le petit, en charge de la commission « enfance, jeunesse culture et communication »et de la commission « finance et développement économique ». Depuis 2013 vice président de la communauté de communes Plancoët/Plélan en charge de « enfance jeunesse, affaires sportives et ressources humaines »

 

candidats non élus au conseil actuel

Barbara Aulenbacher, préparatrice en pharmacie hospitalière, 50 ans

Sandrine Réhel, assistante maternelle, 38 ans

Noël Morel, retraité Renault, 68 ans (candidat non élu en 2008)

Florence Rault, commerçante, 28 ans

Émilie Mendes-Bento, assistante de gestion clientèle, 26 ans

Benoît Rolland, employé de banque, 26 ans

Yvan Bertheu, animateur territorial, 44 ans.

 

 

le maire et une adjointe conseillère générale DVG en soutien à la candidate PS

 

clic Comité de soutien | Viviane Le Dissez

 

 

 

 

Hervé Godard est candidat aux élections municipales

Plélan-le-Petit - 12 Décembre
http://www.ouest-france.fr/sites/default/files/styles/image-article-detail-portrait/public/2013/12/15/herve-godard-est-candidat-aux-elections-municipales.jpg

Hervé Godard, élu de la minorité depuis 2008, sera tête d'une liste d'opposition aux élections municipales de mars prochain. À 44 ans, il est gérant d'une entreprise artisanale et familiale de réparation de camions depuis 13 ans avec 20 salariés sur deux sites, à La Landec et à Saint-Malo.

Marié et père de deux enfants, il conduit et développe son entreprise avec son épouse Marie. « Après mûre réflexion, je me suis lancé dans une liste actuellement composée aux trois quarts, avec des personnes actives et retraitées, de milieux socioprofessionnels diversifiés (agriculteurs, salariés, artisans, travailleurs sociaux). »

Ses motivations

Hervé Godard explique : « En dehors de mon entreprise, j'ai des responsabilités à la chambre de métiers de Ploufragan où je suis élu, mais aussi dans une association d'insertion des personnes en situation de handicap qu'est Ohé Prométhée. Je suis également élu au bureau du CEPR (club des entreprises du Pays de Rance), avec pour ambition d'y mener un projet de développement durable sur le Pays de Dinan. Je me suis toujours beaucoup investi dans la vie communale et pendant dix ans, dans la gestion de l'école Saint-Pierre, à la présidence de l'Ogec.

D'autre part, j'aime ma commune, j'y ai toujours vécu. Pendant six ans de présence au conseil municipal, j'ai eu en charge de mettre en place la commission Pouss'Petit éco avec Béatrice Allée. Mes sérieuses expériences et mes ambitions n'ont qu'un seul but : dynamiser la commune de Plélan-le-Petit au niveau commercial, culturel, associatif, sportif et développer les formidables atouts économiques, touristiques d'une population croissante, dans une région attrayante.

Économiquement, on est sur une dynamique de Pays, en développant l'activité vers la RN176. Plélan-le-Petit peut être la vitrine d'un Pays de terre et de mer. Les projections de croissance de la démographie en Bretagne à l'horizon 2030 sont élevées et cela obligera les communes et les territoires à se poser les bonnes questions pour l'accueil des personnes âgées, la création d'emplois. Le potentiel de la Bretagne est important, il faudra être clairvoyant sur ces sujets-là. Avec ma liste, nous nous engageons pour des vrais projets à Plélan-le-Petit. »

 

 

 

 

 

 

Pour information concernant le candidat GODARD et la présentaion faite dans la presse

 

 

une liste sans étiquette:

 

une personne était candidate UMP aux dernières cantonales

www.letelegramme.fr/.../joutes-nautiques-les-vikings-de-plelan-sur-le-po...

... Hervé Godard se présente à la tête d'une liste sans étiquette.

 

cette information nous interroge car pour nous tout est politique et donc "avec étiquette" . Didier Miriel militait contre un centre d'enfouissement de déchets nucléaires dans la région, et a apporté son soutien par signature à François Hollande aux présidentielles

 

Hervé Godard 

UPA

élu à la chambre des métiers de Ploufragan Clic Chambre de métiers

pour l'Union Professionnelle Artisanale ( UPA) qui est une organisation patronale considérées comme représentatives, au même titre que le Mouvement des entreprises de France (MEDEF) et la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME).

source Les patrons appelés à se présenter aux municipales - BFMTV.com

S'inscrire sur les listes, quelles que soient

La représentante des patrons de PME leur recommande donc de "s'engager pour les municipales, quelles que soient les listes, pour être présents dans les conseils municipaux, là où se décide l'impôt".

Cet appel intervient au milieu de la campagne de l'Union patronale des artisans et commerçants de France (UPA), très virulente à l'encontre du gouvernement et de sa politique fiscale, sous le sloggan "sacrifiés mais pas résignés". Sa vidéo diffusée la semaine dernière sur internet a marqué les esprits (ci-dessous)

 

 vidééo UPA

clic pour voir Les sacrifiés est un film de soutien aux entreprises de proximité ...

www.youtube.com/watch?v=tUP8eZTKaFs
1 déc. 2013 - Ajouté par Dieudonné L'Antisémite

Les sacrifiés est un film de soutien aux entreprises de proximité qui sont sacrifiées.

 

 

CEPR

Le Club des Entreprises du Pays de Rance compte 150 adhérents sur le territoire de Rance (Dinan – Dinard – Saint Malo)...Pour toutes les entreprises, TPE, PME, professions libérales, artisans, commerçants…

Lettre au Premier Ministre
À la longue liste des doléances s'ajoutent notamment les variations « incessantes et illisibles » du taux de TVA dans la construction, la suppression de l'exonération des heures supplémentaires... ou encore la concurrence acharnée des produits étrangers « qui ne respectent pas les normes qui se multiplient pour nous », comme le dit Valérie Couellan, la dirigeante de Sodigranit à Dinan. En début d'après-midi, une délégation du CEPR escortée par les gendarmes a été reçue par le sous-préfet, Laurent Bernard, à qui ils ont remis une lettre adressée à Jean-Marc Ayrault. Un Premier Ministre qui devrait avoir de la lecture, ce matin.clic Le « cri d'alarme » des patrons - L'actualité de Dinan...

 

 

Hervé Godard, dirigeant du garage, a pris la parole en premier. Et dénoncé : « Un État qui nous presse comme des citrons. clic Les entreprises ont manifesté

 

 

  

 

à suivre le candidat à la télé, JT France 3 Bretagne (12h/13h) du mercredi 29 janvier 2013

 

clic ici JT 12-13 Bretagne du 29-01-2014 en replay | Vidéo en streaming ...

pluzz.francetv.fr/.../jt_1213_bretagne_,96198602.html

   

 

Un bus des projets pour aller à la rencontre des Plélanais

Hervé Godard, tête de la liste « Des projets pour l'avenir de Plélan », conduira son « bus des projets » dans les villages pour aller à la rencontre des habitants, avec ses colistiers durant sa campagne électorale.

 

Hervé Godard, candidat aux élections municipales, souhaite mener une campagne différente de ce qui se fait classiquement. « Car il faut se distinguer pour avoir des résultats différents », dit-il. Aussi, a-t-il acquis un bus baptisé « Le bus des projets », spécialement pour la campagne électorale. C'est avec lui qu'Hervé Godard et ses colistiers iront à la rencontre de la population plélanaise, au travers de plusieurs réunions.

Des réunions participatives dans les villages

À partir du 21 janvier, le bus se déplacera dans sept villages où la population sera invitée à monter à l'intérieur. Le bus chauffé pourra ainsi accueillir une quarantaine de personnes simultanément. « L'objectif est de mener des réunions participatives. »

À chaque rencontre, un exposé des idées sera effectué par le candidat et les participants seront invités à travailler par groupes, pour faire ressortir des idées et projets par quartier. Deux questions seront posées à chaque fois : « Que souhaiteriez-vous réaliser dans votre quartier ? Quelles idées de projets avez-vous au niveau communal ? »

Après chaque réunion, un projet sera retenu par quartier et un pour la commune. Hervé Godard souhaite « mens pour être au plus près de la population et connaître ses besoins ».

 

 

 

Hervé Godard bat la campagne électorale dans un bus

Plélan-le-Petit - 15 Février

C'est à bord d'un bus acheté spécialement pour la campagne électorale, qu'Hervé Godard a décidé d'aller à la rencontre de la population pour les élections municipales. Ce bus était voué à la casse, mais le gérant de garage a su lui redonner une seconde vie. Une façon originale de se montrer. « Le bus des projets » est clairement affiché et les sept dates de réunions y sont indiquées.

C'est en campagne que le bus se déplace afin de créer du lien social. « Une volonté de regard sur les oubliés de la commune, pour que tout le monde y vive bien », explique Hervé Godard. Avec plusieurs autres colistiers, l'élu de la minortié anime ses réunions participatives. Chacun évoque ce qui le préoccupe au niveau communal ou intercommunal, les questions qu'il se pose, ce qu'il voudrait voir amélioré et les souhaits de projets pour le village.

Les habitants font connaître leurs doutes et souhaits

Ainsi, lors d'une réunion à La Poterie, une habitante, assistante maternelle, évoque le relais parents assistants maternels intercommunal. « Avant la fusion, on avait des animations tous les 15 jours à Plélan. Maintenant, on est obligé d'aller à Plancoët, Pluduno ou Créhen, et nous ne sommes desservis qu'une fois de temps en temps. Et quelquefois, c'est complet à Plancoët. » À ce titre, les assistantes se sont constituées en association locale pour faire du lien et créer de l'animation.

D'autres personnes évoquent le manque d'abribus dans la commune où certains ont même été construits par des parents, mais aussi l'Embarcadère (salle socioculturelle), qui est bien occupée le week-end, mais pas la semaine. On parle aussi du départ des médecins à venir. Inquiétant pour la vie de la commune, « car il n'y a pas de projet », souligne Hervé Godard. On déplore aussi qu'il n'y ait pas de projets de lotissements en cours. « Les activités périscolaires vont coûter cher, mais c'est le gouvernement qui nous les impose. La commune n'a pas de possibilités de gros investissements d'ici 2021, il faut augmenter la population pour créer de la vie. » Certains s'interrogent sur la gendarmerie. « C'est jamais ouvert ! »

Les villageois évoquent aussi l'entretien de voirie, le fauchage des routes, les déplacements non sécurisés à vélo pour rejoindre le bourg, la collecte des ordures ménagères... Les candidats se veulent à l'écoute des habitants et les encouragent à être actifs dans la vie communale, tout en prenant en compte leurs demandes.

 

 

La liste « Des projets pour l'avenir de Plélan » est en lice

Plélan-le-Petit - 21 Février
http://www.ouest-france.fr/sites/default/files/styles/image-article-detail/public/2014/02/23/la-liste-des-projets-pour-lavenir-de-plelan-est-en-lice.jpg

 

La deuxième liste communale composée par Hervé Godard, élu de la minorité, avec deux autres conseillers repartant à ses côtés, vient d'être dévoilée. Moyenne d'âge, 49 ans. C'est une liste apolitique. Jacques Camar est le directeur de campagne. La liste a été déposée à la sous-préfecture mercredi après-midi.

Outre les deux réunions à l'intérieur du bus des projets, le 25 février au lotissement des Garennes et le 17 mars au terrain de football, une réunion va être organisée pour la trentaine d'associations actives de la commune le 26 février, à 20 h 30, au foyer culturel. Une autre réunion aura lieu, pour la population, le 20 mars à 20 h 30, à l'Embarcadère.

La liste complète

Hervé Godard (tête de liste et conseiller), chef d'entreprise, 45 ans ; Karine Besnard, secrétaire assistante médico-sociale, 43 ans ; Philippe Journiac, chef d'entreprise, 56 ans ; Julie Campion, agent territorial spécialisé école, 30 ans ; Jacques Camar, retraité, 66 ans (conseiller) ; Laura Pichard, salariée agricole, 24 ans ; Yves Orinel, retraité, 60 ans ; Chantal Laureau, directrice d'un centre de vacances, 58 ans ; Arnaud Haquin, agriculteur, 34 ans ; Dany Schmitt, artiste professeur de musique, 49 ans ; Pierre Benoist, retraité, 66 ans ; Ester Rasse, assistante maternelle, 44 ans ; Bruno Boileau, artiste professeur de musique, 49 ans ; Gwénaëlle Omblès, employée de banque, 33 ans ; Yvon Hue, retraité, 63 ans (conseiller) ; Nathalie Cheminade, comptable, 45 ans ; Dominique Jouffe, agriculteur, 62 ans ; Annaïg Nivol, employée de banque, 39 ans ; Michel Jouffe, retraité, 71 ans.

nb le collectif considère que cette liste n'est pas apolitique ou sans étiquette et cela, au regard du parcours et de l'activité de plusieurs candidats, y compris ceux qui sont depuis peu habitants de la commune (une candidate à l'intercommunalité était aussi candidate UMP aux dernières cantonales)

 

 

 

 

RESULTAT

ELECTION FAITE AU PREMIER TOUR

  • UNIS POUR PLELAN LE PETIT

    M. Didier MIRIEL

    Div.-Gauche

    786 voix

  • PROJETS POUR PLELAN

    M. Hervé GODARD

    Div.-Droite

    313 voix

  • UNIS POUR PLELAN LE PETIT

M. Didier MIRIEL

Div.-Gauche

17 sièges

nb non élu:

Isabelle Faucheur (Conseiller sortant),

Yvan Bertheu

 

  • PROJETS POUR PLELAN

M. Hervé GODARD

Div.-Droite

2 sièges ( Hervé Godart et Karine Besnard)

 

"au final" l'opposition perd 4 postes au conseil municipal dont 2 conseillers

 

nb non élu

conseiller sortant

Jacques Camar directeur de campagne de la liste Godard

Yvon Hue 

non élue la candidate UMP élection cantonale 

Julie Campion 

Nous notons aussi la non élection du couple de professeurs de musique arrivé en 2010 sur Plélan (association locale ayant reçue aide pour installation et subventions diverses ...municipalité/intercommunalité..)


 

La liste de Didier Miriel élue avec une forte majorité

Plélan-le-Petit - 25 Mars

 

  http://www.ouest-france.fr/sites/default/files/styles/image-article-detail/public/2014/03/27/la-liste-de-didier-miriel-elue-avec-une-forte-majorite.jpg

À Plélan-le-Petit, les électeurs se sont bien déplacés pour aller voter dimanche, aux municipales et ont découvert leurs deux nouveaux bureaux de vote au restaurant scolaire de l'école publique.

Ils n'auront en revanche, pas à se déplacer dimanche prochain. La liste « Unis pour Plélan-le-Petit », conduite par le maire sortant, Didier Miriel a remporté brillamment l'élection, avec 786 voix. « Des projets pour l'avenir de Plélan », emmenée par Hervé Godard, a recueilli, elle, 313 voix. Sur les 1 371 électeurs inscrits, 1 140 sont allés voter (soit 83,15 % des électeurs) et 1 099 se sont exprimés. La liste de Didier Miriel emporte ainsi 17 des 19 sièges qui étaient à pourvoir au conseil municipal. La liste d'Hervé Godard en obtient deux.

Lors du dernier mandat, la minorité comptait six élus. Avec le nouveau mode de scrutin, elle n'en comptera que deux. La population était nombreuse à assister au dépouillement. Les résultats ont été annoncés un peu avant 20 h.

À l'issue de la promulgation, Didier Miriel a fait une allocution. « Aujourd'hui, je suis très heureux d'avoir 17 colistiers élus sur la liste, dont trois délégués communautaires. Je veux féliciter les 38 engagés dans la campagne municipale. Nous serons amenés à travailler tous ensemble pour les administrés. Je félicite les Plélanais qui se sont déplacés à 83 %. Bien des communes voudraient avoir ce score. Bravo au civisme des Plélanais car il n'y avait que 41 bulletins nuls dans ce nouveau type de scrutin. Avant tout, nous allons penser aux Plélanais. »

Du côté d'Hervé Godard, pas d'amertume. « Ça n'a pas été simple de faire la liste, mais nous avons eu une bonne synergie et des gens compétents. Ça a été une très belle campagne. Les deux personnes élues vont travailler durant six ans dans l'intérêt des Plélanais et veilleront à ce que les dossiers urgents soient résolus dans les plus brefs délais pour rassurer la population, notamment le dossier des médecins. Je remercie mes 18 colistiers et je suis très fier d'eux. »

L'installation du nouveau conseil municipal aura lieu vendredi 28 mars, à 19 h avec l'élection du maire et des adjoints.

 

 

 

Le maire, Didier Miriel, a informé le conseil, vendredi soir, qu'il souhaitait désigner quatre conseillers municipaux en qualité de délégués d'une partie de ses fonctions.

Ainsi, l'assistance a élu Yvonnick Menier, délégué à la gestion des salles communales et de la vie associative. Béatrice Delépine, est élue déléguée aux affaires scolaires, périscolaires et à la rédaction de l'information. Noël Morel, est élu délégué à la communication, à l'information et au site internet. Nicole Després, est élue déléguée à l'action sociale (CCAS) et à l'animation (organisation des festivités). Ces délégations font l'objet d'un arrêté du maire.

 

 

Les nouveaux délégués, au sein des organismes extérieurs au conseil municipal, ont été désignés :

Syndicat départemental d'électricité (SDE) : Rémi Huet (titulaire), Noël Morel (suppléant).

Office de tourisme Côte d'Emeraude Val d'Arguenon : Yvonnick Menier.

Syndicat d'adduction d'eau de Quélaron : Noël Morel et Didier Miriel (titulaires), Rémi Huet (suppléant).

Mission locale et autres associations en relation avec l'emploi : Pascale Guilcher (titulaire), Barbara Aulenbacher et Didier Miriel (suppléants).

Pays de Dinan (CEP) : Rémi Huet référent élu. Claude Le Helloco, référent technique. Christelle Le Diguerher, référente administrative.

Correspondant défense : Gilles Haquin.

Correspondant sécurité routière : Arnaud Jouet.

Comité cantonal d'entraide : Didier Miriel (titulaire). Barbara Aulenbacher et Pascale Guilcher (suppléantes).

Centre national d'action sociale : Béatrice Delépine (élue), Christelle Le Diguerher (agent et correspondante Cnas).

Conseil d'école : Béatrice Delépine (titulaire), Didier Mireil, Pascale Guilcher et Philippe Gélard (suppléants).

 

Les commissions communales ont été composées pour la durée du mandat. Le maire siégera dans toutes ces commissions.

Urbanisme, PLU, aménagement urbain, travaux : Rémi Huet, Philippe Gélard, Arnaud Jouet, Gilles Haquin, Yvonnick Menier, Benoît Rolland.

Solidarité, enfance, petite enfance, affaires scolaires, administration générale, gestion du personnel communal : Pascale Guilcher, Béatrice Delépine, Nicole Després, Barbara Aulenbacher, Sandrine Réhel, Emilie Mendes-Bento.

Finances, économie, tourisme : Yvon Fairier, Benoît Rolland, Yvonnick Menier, Marie-Line Hercouët, Hervé Godard.

Animation, culture : Marie-Line Hercouët, Noël Morel, Nicole Després, Pascale Guilcher, Emilie Mendes-Bento, Florence Rault.

Communication, information, site internet : Marie-Line Hercouët, Béatrice Delépine, Noël Morel, Florence Rault, Gilles Haquin, Karine Besnard.

Jeunesse, sports, associations : Philippe Gélard, Marie-Line Hercouët, Yvonnick Menier, Barbara Aulenbacher, Sandrine Réhel, Benoît Rolland, Florence Rault.

Environnement, développement durable, accessibilité, transports : Yvon Fairier, Philippe Gélard, Rémi Huet.

Enescom : les administrés qui en faisaient partie au mandat précédent, vont être invités à poursuivre au sein de ce comité consultatif aux côtés des élus de la commission environnement, développement durable, accessibilité, transports.

Appels d'offres : président Didier Miriel. Titulaires : Rémi Huet, Yvon Fairier, Philippe Gélard. Suppléants : Noël Morel, Marie-Line Hercouët, Arnaud Jouet.

Centre communal d'action sociale : Pascale Guilcher, Nicole Després, Gilles Haquin, Barbara Aulenbacher.

 

Les indemnités de fonctions d'élus ont été fixées vendredi soir, en séance municipale.

L'enveloppe financière annuelle brute s'élève à 57 249,86 €, sans la majoration à laquelle pourraient prétendre le maire, les adjoints et les conseillers municipaux délégués.

Le maire, Didier Miriel, percevra 1 202,46 € nets par mois ; le 1er adjoint, Rémi Huet, percevra 601,26 €; la 2e adjointe, Pascale Guilcher, percevra 512,15 €, le 3e adjoint Yvon Fairier et le 4e adjoint, Philippe Gélard, percevront chacun 501,28 € et la 5e adjointe, Marie-Line Hercouët, 358,10 € nets.

Les quatre conseillers municipaux qui ont reçu une délégation du maire, à savoir Béatrice Delépine, Noël Morel, Nicole Després et Yvonnick Menier, recevront chacun 107,47 € nets.

Partager cet article

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ELECTIONS

Accueil

  • : Le blog de collectifmoutonnoir
  • Le blog de collectifmoutonnoir
  • : blog collectif pays de Plélan le Petit Côtes d'Armor
  • Contact

  en démocratie,

le pouvoir appartient

au peuple qui le donne...

logm

élus et fonctionnaires sont les employés

du citoyen / contribuable

          http://www.camping-mouton-noir.fr/photo/mouton_noir_unido.png

 

            http://www.pcfreims.org/IMG/gif/mouton_noir02.gif