19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 16:57

POLITIQUE. Françoise Verchère remet sa délégation à Patrick Mareschal

Démission d'une femme libre

Françoise Verchère dénonce « une défiance à son égard » et « un frein régulier » à son action de vice-présidente. Photo Nathalie Bourreau.
Françoise Verchère dénonce « une défiance à son égard » et « un frein régulier » à son action de vice-présidente. Photo Nathalie Bourreau.
En charge de l'environnement au Département, l'élue du Parti de gauche n'a pas accepté de se taire.
Françoise Verchère, ancien maire de Bouguenais, vice-présidente jusqu'à la semaine dernière du conseil général de Loire-Atlantique, est une femme de convictions. Celles-ci l'ont guidée dans ses engagements politiques. Au PS jusqu'en 2005, elle participe à la fondation du Parti de gauche à la suite du referendum européen. Au conseil général depuis 2004, réélue sur son nom en 2008, elle reçoit la délégation à l'environnement. Dans ce domaine, elle est aussi une militante. Elle ne cache pas son opposition au projet d'aéroport. Son appartenance au Parti de gauche et sa position anti-aéroport n'ont visiblement pas été du goût du président du conseil général Patrick Mareschal. « Au PS on m'a aussi prêté l'intention de vouloir me présenter aux élections sénatoriales. Cette méfiance a compliqué chacun des dossiers que je portais. Le débat organisé fin janvier sur l'aéroport à Bouguenais n'est sans doute que le déclencheur. Patrick Mareschal m'a reproché de me mettre en scène depuis plusieurs mois » explique Françoise Verchère qui dément toute candidature aux sénatoriales.

Cohérence des convictions

« Patrick Mareschal a demandé aux membres de la majorité hostile à Notre-Dame-des-Landes, d'être désormais discrets et silencieux. J'ai répondu que je préférais rendre ma délégation plutôt que me taire pour retrouver une totale cohérence avec mes convictions » précise-t-elle.

« Quelle différence y avait-il entre moi et Gilles Denigot, Vert, président d'une commission qui est pourtant contre le projet d'aéroport ? On m'a répondu qu'il ne faisait par partie de l'exécutif » s'étonne l'élue qui évoque une « défiance organisée » à son égard : « Chacun de mes faits et gestes était suspecté de viser à me faire de la pub auprès des élus du département. Ainsi j'ai eu les plus grandes difficultés à organiser une journée sur l'eau ».

« Un serrement de coeur »

Françoise Verchère ne cache pas avoir « un serrement de coeur » en mettant fin au suivi de dossiers qui « l'enthousiasmaient » et pour lesquels elle s'investissait de 8 h 30 à 19 h presque tous les jours.

Et de conclure : « Sur le fond l'environnement n'est pas considéré comme une priorité du conseil général, on n'avance pas à la hauteur des enjeux ».

Patrick Mareschal, n'a pas donné suite à notre demande d'explication étant en congés à l'étranger. Bernard Deniaud vice-président déclare que : « Les vice-présidents ont pris acte de cette décision qu'ils n'ont pas souhaitée. Ils reconnaissent une véritable compétence assortie de solides convictions environnementales. Les objectifs qu'elle défendait seront poursuivis par la majorité ».

Eric Cabanas

« Patrick Mareschal a demandé aux anti-aéroport d'être silencieux »
 Presse-Océan  

 

 

 

LA PLACE EST PRISE

C’est Bernard Deniaud, premier vice-président du conseil général, qui s’occupera dorénavant de la délégation à l’environnement au conseil général de Loire-Atlantique. Il remplace Françoise Verchère qui avait démissionné de cette fonction (tout en restant conseillère générale). Opposée au projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, elle estimait que la situation était devenue « trop tendue » avec le président socialiste du conseil général, Patrick Mareschal.

Bernard Deniaud cumulera son actuelle délégation aux voies de communication avec l’environnement. « Développer le territoire tout en préservant le patrimoine naturel, c’est l’équilibre que vise le Département, précise le conseil général. Ce choix assurera la cohérence des actions menées en faveur des espaces naturels et des infrastructures. »

Le conseiller général du canton d’Aigrefeuille-sur-Maine, Bernard Deniaud, vice-président en charge des infrastructures départementales, a reçu, lors de sa permanence à la mairie d’Aigrefeuille vendredi soir, des membres du comité anti-aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Une délégation d’une dizaine de personnes (sur la soixantaine de membres) a posé de nombreuses questions au conseiller général. Bernard Deniaud n’a pas caché ses doutes sur l’utilité du projet, mais il n’apporte pas de réponses aux questions, estimant avant tout qu’il fait partie d’une majorité politique et qu’à ce titre, il tient beaucoup à sa fidélité. Les représentants du comité se sont dits insatisfaits sur le manque d’engagement personnel du conseiller général à qui, en guise de remerciement, ils ont remis un débris de grenade lacrymogène non explosé ramassé sur le terrain de Notre-Dame-des-Landes.

 

Lettre a Bernard Deniaud et aux Elus Paysans - AGILE

 Ton parcours au conseil général est celui d'un faux-cul

Bernard Deniaud militant syndicaliste, secrétaire général des jeunes agriculteurs, a mené avec nous des combats, réfléchi a créer des rapports nouveaux entre paysans et ouvriers, c'était en 1967 et 1968 il a du tout oublier

 

Ton parcours au conseil général est celui d'un faux-cul, en privé tu dit être contre le transfert , mais tu te doit d’être fidèle au partie source de revenu confortable … Quand Maréchal retire ses délégations à Françoise Verchère, tu les récupères sans aucun état d’âme ( Maréchal me voilà). Le parti  ta fait miroiter une place de sénateur, que dans les couloirs du conseil général on te donnait du (Monsieur le sénateur) la récompense pour tes traîtrises  n'est pas venue : larbin tu es, larbin tu restera.

 

            Au printemps pendant la grève de la faim des opposants il aurait été plus facile d'obtenir une audience au Vatican que de rencontrer Deniaud 1er vice président du conseil général, les paysans pour avoir une rencontre ont du accepter ses règles : pas de journalistes , un lieu de rencontre autre que le conseil général et la liste de la délégation , la il a refusé la présence de Julien Durand et de Sylvie Thébaud , pas facile de rencontrer les paysans de NDDL, de les regarder dans les yeux surtout ceux d'une femme dont le mari est a foutre sa vie en danger pour défendre la terre outil de travail. Quand ton ami Claude Bricaud l’entartré du conseil général a fait condamné des militants anti-aéroport tu est resté silencieux, lui il a perdu sa place lors des élection qui on suivie.

 

            Aujourd'hui toi Deniaud avec Grovalet de Vinci, Auxiette, Retiere, tous au ordre de Ayrault de valls et du préfet vous avez mis en place et lancé l'opération César: une semaine pour nettoyer la zone, 550 flics en permanence, 2200 ( syndicat de police) pour mener les opérations de destructions : pelleteuse, camion, logos des entreprises et numéro immatriculation masqués escorte par convois de CRS, logés dans des hôtels a plus de 100 kilomètres de NDDL. On parle de 500000 euros par jour, tout cela pour détruire le patrimoine rural, raser les maisons ou des familles paysannes ont vécues et qui ont fait l'histoire de NDDL , cela ne suffit pas il faut cogner il faut meurtrir les opposants dans leur chair... eh il tiennent.

 

            Demain avec tes comparses tu devra rendre des comptes aux paysans et a la jeunesse, l'histoire a toujours prouvé que les armes, la violence policière n'ont réglé aucun problème, Deniaud on peut affirmer que tu est le Besson des paysans.

 

            Je ne peux m’empêcher de penser a Guy Bedos quand il parlait de Le Pen (il y a plus d'humanité dans les yeux du chien qui remue la queue que dans ceux de << DENIAUD>>.

 

            Pourtant toi comme nous tu as été a l’école Bernard Lambert, tu ne peux pas avoir oublié ce qu'il nous disait << chaque matin ont doit être capable de se regarder dans la glace>> cela ne doit pas être ton cas avec les expulsions de NDDL.

 

Joseph Cassard

 

 

interrogations???

La confédération paysanne 44 et l’ADECA complices de la vente de la ZAD à Vinci ?

clic La confédération paysanne 44 et l'ADECA

sur ce blog, au thème "mouvements en liens"..la lutte de Notre Dame des Landes

 

Partager cet article

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans Notre Dame des Landes opposition

Accueil

  • : Le blog de collectifmoutonnoir
  • Le blog de collectifmoutonnoir
  • : blog collectif pays de Plélan le Petit Côtes d'Armor
  • Contact

  en démocratie,

le pouvoir appartient

au peuple qui le donne...

logm

élus et fonctionnaires sont les employés

du citoyen / contribuable

          http://www.camping-mouton-noir.fr/photo/mouton_noir_unido.png

 

            http://www.pcfreims.org/IMG/gif/mouton_noir02.gif