7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 08:39

compétences de la communauté de communes

Gestion et entretien des locaux de la gendarmerie du Pays de Plélan-le-Petit.

 

des données déguisées selon le vice président en charge du dossier?

Débats houleux autour du bâtiment de la gendarmerie -

samedi 05 mai 2012


Lors de la séance communautaire de mercredi, le président Pierrick Sorgniard a souhaité apporter des précisions quant aux travaux réalisés, l'an passé, dans le bâtiment administratif de la gendarmerie. « Le coût des travaux s'est élevé à 81 912,44 € TTC et il n'y a pas eu d'emprunt. Les travaux ont été réalisés en autofinancement. En 2008 le résultat était de 42 077 €, en 2009 de 63 709,30 € dont 30 000 € versés au budget général, en 2010 le résultat était de 61 664,30 € et un peu plus de 21 000 € ont été payés surtout pour des frais d'études, en 2011 le résultat était de 14 235,91 € avec 10 000 € versés au budget général et 59 909 € de travaux payés. »

C'est ensuite que le maire de Languédias, Michel Lemétayer, vice-président en charge du dossier gendarmerie est intervenu, s'adressant directement au maire de Plélan-le-Petit : « de vouloir prendre le bâtiment administratif de la gendarmerie, dont les travaux ont été faits sans emprunt. C'est limite du légal et pas beau de profiter d'une fusion pour récupérer un bâtiment qui a été rénové. »

« Il faut savoir qu'à Plancoët, la gendarmerie est gérée par le chef-lieu de canton, mais moi je n'ai rien demandé. Si tu veux la garder, prends la gendarmerie ! », répond Didier Miriel.

Le maire de La Landec, Alain Besnard, poursuit sur le fait que « La gendarmerie a une valeur. Quand on fera l'inventaire des biens rétrocédés, il y aura la valeur d'actif et le passif. Il faudra la sortir du stock de la communauté de communes. »

« Ça n'a jamais été ça. Pourquoi Plélan reprendrait quelque chose ? Alors débrouillez-vous », répond Didier Miriel.

Et le maire de Languédias de revenir à la charge : « Pourquoi la caserne et pas l'ensemble de la gendarmerie ? »

« Car c'est la même chose sur Plancoët. Je ne vais pas inventer les choses. J'aimerais bien avoir les autres avis des communes. On ne va pas prendre un passif énorme de la communauté de communes », répond Didier Miriel.

« C'est un problème technique. Plancoët prend tout ce qu'il y a Plélan, l'actif et le passif », poursuit Alain Besnard.

« Les comptes sont bons, mais avec des rentrées d'argent depuis des décennies, et très peu de travaux de faits, ce qui fait des chiffres qui ne sont pas très bons quand on ne parle que d'une caserne », indique Michel Lemétayer s'adressant au président qui se justifie pour « avoir parlé du budget primitif de la gendarmerie et j'ai autre chose à faire que de déguiser les données. » Quelque peu excédé, il clôt le débat. L'ambiance est plombée.

 

 

ouest france 30 mai 2013 Bail de location gendarmerie de Plélan

« La communauté de communes du Pays de Plélan louait des locaux à la gendarmerie pour y abriter la caserne de Plélan-le-Petit, bail en date du 17 juin 2010 », a informé le président Michel Raffray. Le nouvel EPCI Plancoët-Plélan se substitue désormais au Pays de Plélan. À compter du 1 er juillet 2013 le montant annuel du loyer, sur proposition de la gendarmerie, est fixé à 29 836,88 € au lieu de 27 192,88 € précédemment.

 

 

Horaire Gendarmerie de Plélan le Petit

source Gendarmerie PLELAN LE PETIT à Plélan-le-Petit | Les-horaires.fr

 

Horaires de Gendarmerie PLELAN LE PETIT, 22980 Plélan-le-Petit

 

 

 

 

Octobre 2014

Les élus s'inquiètent de l'avenir des logements des gendarmes

 

 

Lors du dernier conseil, le maire, Didier Miriel, a indiqué avoir rencontré les gendarmes de la brigade de Plélan-le-Petit.

Ceux-ci lui ont fait part de leurs remarques, quant à l'état de leurs logements.

Ils ne sont plus que 4 sur 6, et, les élus s'inquiètent de l'avenir de la brigade si rien n'est fait.

Le bâtiment administratif avait été rénové juste avant la fusion de la communauté de communes, mais depuis rien n'a été fait pour ces logements. La gendarmerie est communautaire, reprise lors de la fusion par l'entité communauté de communes Plancoët-Plélan.

Il était envisagé que Côtes-d'Armor habitat reprenne les bâtiments. « Pourquoi ça reste en plan, on veut faire mourir des choses et certains ne prennent pas leurs responsabilités », indiquait l'adjoint aux travaux, Rémi Huet.

« Côtes-d'Armor habitat doit racheter les bâtiments à la communauté de communes. À mon avis, la communauté ne veut pas faire de frais et Côtes-d'Armor habitat, je ne sais pas ce qu'ils veulent », confiait le maire.

Karine Besnard, élue de la minorité, a regretté que la brigade ne soit ouverte que le mercredi et qu'il faille se déplacer à Dinan ou Plancoët. Les élus ont poursuivi sur l'état des logements où on parle « d'humidité et de champignons ».

« Dans de mauvaises conditions, ils auront envie de partir. Il faut que chacun prenne ses responsabilités », reprenait Rémi Huet. Et Yvon Fairier, adjoint aux finances, d'interroger : « Est-ce que les démarches sont faites ? »

« À mon avis, c'est resté dans un tiroir quelque part. Il y a peut-être quelques soucis à régler entre l'intercommunalité et Côtes-d'Armor habitat. Il faut accélérer les choses, ça ne peut pas rester comme ça », répondait Didier Miriel. De son côté, la conseillère Pascale Guilcher, a indiqué avoir relancé Côtes-d'Armor habitat cet été et elle devrait avoir un nouveau rendez-vous.

Partager cet article

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans GENDARMERIE

Accueil

  • : Le blog de collectifmoutonnoir
  • Le blog de collectifmoutonnoir
  • : blog collectif pays de Plélan le Petit Côtes d'Armor
  • Contact

  en démocratie,

le pouvoir appartient

au peuple qui le donne...

logm

élus et fonctionnaires sont les employés

du citoyen / contribuable

          http://www.camping-mouton-noir.fr/photo/mouton_noir_unido.png

 

            http://www.pcfreims.org/IMG/gif/mouton_noir02.gif