10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 13:35

Les présidents d'associations sont plutôt pessimistes... - Plélan-le-Petit

samedi 31 décembre 2011

Au travers d'une enquête récente menée par courriels auprès de 35 présidents ou anciens présidents d'associations du territoire intercommunal, 13 d'entre eux ont répondu (37,14 %). Il leur était particulièrement demandé d'indiquer les difficultés qu'ils ont pu rencontrer pendant l'exercice de leur fonction, si la mission est facile, leurs motivations dans leur poste, si la fonction de président (e) est selon eux en voie de disparition ? Comment ils voient l'avenir des associations en général et le bénévolat.

Globalement, ils sont plutôt négatifs dans leurs expressions et indiquent « que les associations ont du mal à trouver des responsables et à former une équipe de bénévoles ». « Cela demande beaucoup de disponibilité et il y a beaucoup de responsabilités ». « Il faudrait être disponible à plein-temps ». « La motivation manque souvent ». Certains se disent aussi « seuls dans leur fonction », d'autres ont « appris à déléguer ». Certains reprochent un « désintérêt de la population pour les manifestations organisées, malgré la recherche de nouvelles idées », « la difficulté d'avoir des projets qui font l'unanimité auprès des équipes de bénévoles ».

Le travail administratif fait peur « Nous nous sentons isolés face au côté administratif et la lourdeur des procédures ». Très peu affirment avoir une équipe soudée. « La pérennité d'une association est liée à l'importance de l'utilité que ses acteurs lui donnent ». Certains disent toutefois que leur rôle les a enrichis sur le plan des contacts humains.

Sur le territoire, existent principalement des petites associations et les responsables pensent que « les associations sont en voie de disparition » ou « en déclin » tout comme la fonction de président, de plus en plus difficile à pourvoir.

 

Nous pensons que l'animation sportive et culturelle doit être soutenue et coordonnée pour toutes ses composantes et dynamiques par les employés spécialisés en fonction. Entre autre, le développement du sport en général et sur la durée doit passer par l'investissement des professionnels en place et les propositions diversifiées ( hand ball, basket etc.. ). Les bénévoles et les parents ne peuvent tout assumer à eux seuls..le foot est un bon exemple avec les moyens mis en place, y compris un animateur salarié à disposition

Le Tennis-club n'a plus de président, l'avenir est menacé

mercredi 20 juin 2012
Seulement cinq personnes participaient à la 2e assemblée générale du Tennis-club lundi soir. Abdel Khazaz (3e à gauche) et Bernard Moalic (à droite), démissionnent tous deux. Sans président, l'association ne peut continuer ses activités.

Après le judo qui rencontre actuellement des difficultés pour aborder sa future saison avec un bureau qui n'a pas encore trouvé de successeurs, le Tennis-club se trouve à son tour dans l'impasse. Samedi, était convoquée une assemblée générale extraordinaire, qui n'a pu se tenir faute de quorum atteint. Lundi soir, une nouvelle assemblée était convoquée, avec la présence de 5 personnes. Le président, Abdel Khazaz, est démissionnaire, car il va rejoindre Mayotte pour raison professionnelle d'ici un mois. Le trésorier, Bernard Moalic, démissionne lui aussi. Le vice-président, Bernard Fairier, a déjà de nombreuses fonctions, notamment d'élu et ne peut s'engager cette année à succéder au président. La secrétaire, Célestine Adam était excusée et n'a pas fait part de sa démission.

Bernard Moalic a dressé un bilan de l'activité, avec toujours entre 18 et 24 jeunes à l'école de tennis, des équipes jeunes et adultes engagées en championnat chaque année, un tournoi annuel de fin de saison, mais qui n'a pu avoir lieu cette fois, faute d'inscrits en nombre suffisant. « Vu le nombre de parents intéressés, il n'y a pas de renouvellement. On est un certain nombre à être là depuis des années. Les parents ne sont pas raisonnables. Moi j'ai toujours voulu qu'il y ait l'association de tennis pour que les enfants puissent s'initier », indiquait le trésorier.

Pour ce qui est du championnat adulte la saison prochaine, l'effectif n'est plus suffisant pour engager une équipe. « L'idée serait que la communauté de communes fasse une convocation générale de toutes les associations pour voir à une autre organisation », indiquait Abdel Khazaz.

Arnaud Berthier, animateur sportif communautaire, présent à la réunion se chargera de faire remonter les informations. « Si ça ne bouge pas à l'intercommunalité, l'association sera mise en sommeil pour un an, ce qui laissera le temps de réfléchir », poursuivait Bernard Moalic. Mais peut-être aussi, sera-t-elle dissoute, car sans président, l'association ne peut plus fonctionner et la saison prochaine doit être préparée dès maintenant.

Le trésorier a indiqué que « La trésorerie est saine » et qu'il accepterait d'aider son successeur. Les cours vont se poursuivre jusqu'au 26 juin, avec Etienne Gicquel, qui est d'accord pour continuer. Un goûter au profit des jeunes sera organisé samedi, à 15 h 30, au foyer des jeunes sportifs, pour marquer la fin de saison à l'issue des deux séances, aux jeux découverts.

Le Tennis-club a besoin d'un président et d'un trésorier - Plélan-le-Petit

mardi 18 septembre 2012

Le Tennis-club de Plélan-le-Petit aimerait reprendre pleinement ses activités et à ce jour, se cherche toujours un(e) président(e) et un(e) trésorier (ère). Samedi, Bernard Fairier et Bernard Moalic étaient présents au forum des associations pour prendre les inscriptions. Plusieurs jeunes sont intéressés par l'école de tennis et l'entraîneur Etienne Gicquel est prêt à redonner des cours le samedi. Il ne reste plus qu'à espérer que des parents se mobilisent pour rejoindre le bureau.

 

Un dernier espoir pour sauver le judo, le 26 juin

vendredi 15 juin 2012
Douze personnes étaient présentes à l'assemblée générale de l'Espoir judo plélanais. Un nouveau bureau n'a pu être constitué en remplacement du bureau démissionnaire. Une ultime chance est donnée au club, le mardi 26 juin, avec une nouvelle assemblée.

Mardi soir, l'Espoir judo plélanais avait convoqué une assemblée générale en vue d'envisager l'avenir de l'association qui a 30 ans cette année. Le 29 mai, les quatre membres du bureau avaient indiqué leur démission au 30 juin, devant le peu de soutien des familles et un « ras-le-bol général ». Le club compte cette saison 75 licenciés. Le 30 juin, la saison s'achève.

Que va-t-il advenir du judo ? Douze personnes étaient présentes mardi, pour tenter de trouver une solution (y compris trois des membres du bureau). C'est encore trop peu, d'autant plus que le bureau a confirmé sa démission, trois courriers ayant été remis et une démission orale lors de l'assemblée.

Les comptes sont bons et affichent 4 800 € en trésorerie, mais il y a un problème de dynamique chez les parents qui ne se montrent pas impliqués dans l'association. Le bureau fait ce qu'il peut, mais lâche l'affaire, promettant toutefois d'aider les éventuels repreneurs.

Pourtant, il faut déjà préparer la prochaine saison ou dissoudre l'association. Ce n'est pas ce que les parents présents souhaitent au premier abord, mais aucun nouveau bureau n'a pu être constitué. Plusieurs personnes ont besoin d'un délai supplémentaire de réflexion et veulent essayer de créer une mobilisation parmi leurs connaissances.

C'est donc le mardi 26 juin qu'une nouvelle assemblée est convoquée, à 19 h 30, au foyer des jeunes sportifs. L'ultime chance de pouvoir donner un avenir à l'association et d'envisager la prochaine saison. La date du 30 juin est butoir, car l'association, qui a un salarié, le professeur de judo (dont l'absence à la réunion a été soulignée), ne veut pas payer un trimestre de cotisations supplémentaires à l'Urssaf au 1 er juillet, si l'association était dissoute.

Pas de gala annuel

Le gala de judo de fin d'année était prévu le samedi 23 juin, mais il a finalement été décidé de l'annuler, faute d'organisateurs en nombre suffisant. Habituellement, cette festivité permettait de montrer aux familles le travail de l'année, mais aussiaux enfants d'obtenir leurs nou-velles ceintures et des récompenses. Un moment joyeux. Les derniers cours s'achèvent le 29 juin. Les enfants recevront leur nouvelle ceinture, leur diplôme, un bracelet et porte-clés lors de leur dernière séance.

 

L'Espoir judo plélanais a un nouveau bureau - Plélan-le-Petit

samedi 30 juin 2012
L'ancien et le nouveau bureau de l'Espoir judo plélanais, ainsi que toutes les personnes qui ont participé à l'assemblée générale, mardi soir.

La troisième réunion de l'association Espoir judo plélanais aura été la bonne. Un nouveau bureau est formé depuis mardi soir. Le bureau démissionnaire en totalité, avait tiré la sonnette d'alarme fin mai et début juin : il craignait d'avoir à dissoudre l'association, qui compte un seul salarié. Les parents se sont enfin mobilisés devant l'appel lancé. Le bureau démissionnaire a expliqué à l'assemblée, les grandes lignes de conduite à tenir : une communication à améliorer, une recherche de sponsors nécessaire, une gestion financière rigoureuse ainsi qu'une charge de travail plus importante en début de saison avec les encaissements des licences et les formalités administratives...

Les membres démissionnaires se sont portés volontaires pour aider leurs successeurs avant l'élection du nouveau bureau. Celui-ci voit tous ses postes doublés. Ainsi la présidence est confiée conjointement à Rémi Besnard et Sébastien Gauvin, la trésorière Marie-Noëlle Leffray, est assistée de Mathilde Killic. Au secrétariat, Yann Buard, titulaire et Estelle Ménard, adjointe. Une dizaine d'autres membres actifs se sont également inscrits.

Une réunion est organisée le 2 juillet pour la passation des informations avec l'ancien bureau. Les séances de judo pour enfants et adultes reprendront après le forum des associations, qui aura lieu le 15 septembre, avec l'idée de développer l'activité de self-défense pour les femmes.

 

Lundi 2 juillet, à 19 h 30, réunion du bureau, au foyer des jeunes sportifs.

Partager cet article

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ASSOCIATIF

Accueil

  • : Le blog de collectifmoutonnoir
  • Le blog de collectifmoutonnoir
  • : blog collectif pays de Plélan le Petit Côtes d'Armor
  • Contact

  en démocratie,

le pouvoir appartient

au peuple qui le donne...

logm

élus et fonctionnaires sont les employés

du citoyen / contribuable

          http://www.camping-mouton-noir.fr/photo/mouton_noir_unido.png

 

            http://www.pcfreims.org/IMG/gif/mouton_noir02.gif