19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 17:13

 

lundi 9 septembre 2013

Bellevue : c'est la rentrée!

 

Tardivement (au 10 aout), nous avons pu récolter nos céréales. Cela nous a laissé le temps de prendre une semaine de vacances, de nous ressourcer dans les Alpes… avant de revenir préparer la rentrée.

-rentrée agricole avec les chantiers collectifs patates au Liminbout et à Bellevue : la récolte est bonne ; l’hiver est assuré. Les deux chevaux présents à Bellevue furent mis à contribution pour ouvrir les sillons… et puis les petites mains ont œuvré le samedi après midi et le dimanche matin pour remplir les sacs. Un troisième cheval attelé assurait le transport de la récolte. Plaisir des chantiers collectifs…

Sur les exploitations, les silos se préparent pour ensiler les maïs qui commencent à sécher sur pied.

-rentrée militante avec demain à Rennes le jugement en appel des occupants de Bellevue (cf vidéo à suivre), avec un déplacement à Paris pour rencontrer le Ministre des Transports et un autre rendez vous bientôt à Bruxelles.

 

Au dessus de nos têtes, la bataille continue ! 

Vinci construit sa communication sur l’augmentation du nombre de passagers à Nantes Atlantique. C’est repris fidèlement par la presse qui oublie de dire que le nombre de mouvements d’avions a  baissé (il faut lire la rubrique « pavés dans la Loire » de Ouest France pour l’apprendre !).

Hervé Kempf, journaliste écologique au Monde,qui a beaucoup écrit contre le projet, est conduit à démissionner du journal tant les contraintes données par sa direction sur Notre Dame des Landes sont lourdes.

La mission parlementaire de Bruxelles qui devait venir à Notre Dame n’a pas eu l’aval de tous : il a fallu l’union sacrée des socialistes et des conservateurs pour refuser ce déplacement. Si le projet était si pertinent que cela, pourquoi refuser cette visite ?

Tout cela montre que les politiques n’ont pas lâché le morceau.

Pour nous, cela renforce notre détermination.

 

vidéo Notre-Dame-des-Landes. Procès en appel des occupants de la ...

www.ouest-france.fr/.../international_detail_-Notre-Dame-des-Landes.

 

9 septembre

Sur Notre Dame des Landes, "on est obligé" de suivre les conclusions de la commission scientifique, et donc, on ne peut pas faire l’aéroport, "cela semble la conclusion".

clic à suivre
Delphine Batho dit sa vérité sur l'Elysée sur Notre Dame des Landes - Reporterre www.reporterre.net

 

10 septembre  Communiqué de presse - Notre-Dame-des-Landes


Une délégation de l’Acipa, de l’Adeca, du collectif des pilotes et du CéDpa a été reçue ce 10 septembre par Frédéric Cuvillier, ministre des Transports.

lire Les associations : pas totalement convaincues par le ministre des Transports

 

 

11 septembre (zad.nadir.org)

circulation de Gardes mobiles sur la zone. Deux camions ont été vu stationnant au cimetière de Notre Dame, un autre circulant sur la route entre l’Epine et le Bois Rignoux. Merci à toutEs pour votre vigilance. Midi : les 2 camions sont maintenant positionnés devant la salle Jules Verne. Une camionnette blanche Biosnet a été vue sur la D281.

- D’autres débiles circulent dans le coin en ce moment également. On a trouvé un autocollant des Jeunes Nationalistes sur la Halle du carrefour Libéré. Le "renouveau" français, ramassi d’abrutis croisés entre eux, semble exporter quelqu’uns de ses affidés dans la zone. Ils viennent pour le grand frisson ? Si vous voulez leur cracher votre mépris à la gueule il y a un numéro de téléphone : 0621221632. Si tu te sens l’âme d’un hacker alors bousille donc renouveaufrançais.com !

Cà prêterait à rire si cette présence, surtout de fin de semaine, ne s’accompagnait pas d’incidents. incendie volontaire dans la forêt de Rohanne la semaine dernière, incendie de la barricade de la Salamandre (entre la Sécherie et la Grée) dimanche dernier par un groupe de 6-7 motards. Nous ne laisserons pas faire !

 

 

par zadist

Arrêté n°2013217-0001 publié au Recueil Special n°58 le 06/08/2013 Arrêté du 5 août 2013 déclarant d’utilité publique le projet d’aménagement des voiries départementales et communales (RD326, RD15, VC1/VC12) sur le territoire des communes de Notre Dame des Landes, Vigneux de Bretagne, Fay de Bretagne, Grandchamp des Fontaines et Treillières, dénommé "Programme Viaire" C’est à dire le barreau routier. A lire ce document tout irait pour le mieux dans leur projet. Les décideurs donnent à AGO le pouvoir (...)

Lire la suite de Le barreau routier déclaré d’utilité publique

 

 

La dernière attaque cible les toutes premières étapes du chantier du barreau routier : déviation de lignes et élargissement des routes connexes

 

Le coût minimal du bareau routier, hors rétablissement des voiries locales et hors voiries internes à l'aéroport peut être chiffré à environ 75 M€.

11,5 km à 4 M€/km 46 M€ -

2 échangeurs à 4 M€ 8 M€ -

échangeur avec la R.N. 165 13 M€ -

échangeur avec la R.N. 137 8 M€

 

Le barreau routier, c’est un fantasme de 4 voie griffonné sur une carte par quelques aménageurs qui croient tout planifier. C’est l’axe de communication censé permettre :

- à court terme : l’acheminement du matériel et des machines pour la construction du futur aéroport du Grand-Ouest.

- à long terme : assurer une liaison entre les axes Nantes-Rennes et Nantes-St. Nazaire, reconstituant l’un des segments d’une deuxième ceinture périphérique autour de la métropole nantaise.

 

Nous nous sommes rendu-e-s sur un chantier de déviation de ligne, qui s’inscrit dans le cadre de la construction du barreau routier. Nous étions une centaine de tous horizons, de tous ages, avec ou sans terre, avec ou sans salaire, avec pour points communs notre détermination de ne pas laisser les travaux commencer et nos k-ways sous les capuches desquels se logeait un mélange explosif de diversité subversive.

Lorsqu’il n’y avait plus rien à déplacer, déterrer, éclater, couper ou détruire, nous sommes rentré-e-s en chantant et en cueillant les champignons oranges laissés par les géomètres sur le reste du tracé.

Attaquer dès maintenant le barreau routier, cela signifie :

- que défendre la zone et lutter contre l’aéroport et son monde ce n’est pas uniquement occuper la ZAD, y vivre dans l’attente des expulsions. C’est construire une offensive par des pratiques de résistance active à l’avancée des travaux !

- que le mouvement ne se laissera pas facilement neutraliser par les pièges tendus par le pouvoir. Comme la commission de dialogue en cours, avec son cortège de négociations, d’accords, de compromis, de possible moratoire et autres arnaques.

- que nous jubilons et que nous recommencerons jusqu’à ce que les décideurs ne dorment plus la nuit à l’idée que chaque étape infime des travaux nécessite une présence policière permanente, que chaque chose construire peut être détruite, qu’il leur faudra des dizaines d’années, des milliards d’euros et des régiments s’ils veulent construire cette aéroport. Même l’abandon du projet ne permettra aux décideurs ni de reprendre sans résistance les terres que nous habitons et que nous cultivons en commun, ni d’anéantir les liens tissés entre ce bocage et les collectifs partout ailleurs.

Quand armé-e-s de masses, ingouvernables, nous frappons votre béton, c’est tout l’édifice de la Métropole qui vibre et se craquèle !

Quelques membres de la Commission de Dialogue à la Masse

 

 

combien ça coûte et qui paye tout ça?

Le projet d’aéroport est annoncé pour la plate-forme et son barreau routier pour 556,5 millions d’euros hors taxes. Les collectivités locales ont mis la main à la poche, ce qui ne se fait pas habituellement pour une concession. Cet argent serait remboursé aux collectivités locales si Vinci réalise des bénéfices supérieurs à ceux qui sont prévus (comme les bénéfices prévus sont très élevés, il y a peu de chances). Le budget annoncé ne tient pas compte de tous les travaux connexes ; l’ensemble s’élèverait à plus de 3 milliards d’euros.

Ce que coûte le projet (hors dépassements) et qui paye ( selon nos sources )


fich06-schema01

Au départ, il était annoncé que les collectivités n’auraient rien à débourser





Le financement des collectivités de 115,5 millions d'euros est réparti ainsi :

  • Région Pays de la Loire 35 %

  • Région Bretagne 25 %

  • Département 44  20%

  • Nantes Métropole 15,5%

  • Carene (com. de communes autour de St Nazaire) 2,5%

  • Cap Atlantique (com. de communes autour de La Baule) 2%



Vinci prétend qu’il finance 72 % du projet, c’est faux : il ne considère que la plate-forme aéroportuaire (3e ligne du 1er tableau),  indépendamment des équipements de navigation aérienne et du barreau routier. Si l’on considère l’ensemble de  l’aéroport et du barreau routier, Vinci finance 56 % du projet pour un aéroport privé : Vinci empochera tous les bénéfices de la plateforme.



Vinci met dans le projet

  • 100 millions issus des bénéfices qu’il compte réaliser en exploitation Nantes Atlantique de 2011 à 2017 (date prévue pour le démarrage du nouvel aéroport)

  • 110 millions empruntés sur les marchés financiers, prêt cautionné par les collectivités locales

  • 100 millions placés par les actionnaires. A ceux-ci, il est contractualisé un rendement de 12 % par an… sur 55 ans.

Vinci est une multinationale qui a fait un chiffre d'affaire de 32 milliards d'euros en 2009.



 

 

 

 

Pour suivre l'activité saturée de l'aéroport de Nantes 

http://www.flightradar24.com/airport/nte

 

 

 

à suivre (rubrique "mouvements en liens": les actions de la semaine "de rentrée"

Partager cet article

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans Notre Dame des Landes opposition

Accueil

  • : Le blog de collectifmoutonnoir
  • Le blog de collectifmoutonnoir
  • : blog collectif pays de Plélan le Petit Côtes d'Armor
  • Contact

  en démocratie,

le pouvoir appartient

au peuple qui le donne...

logm

élus et fonctionnaires sont les employés

du citoyen / contribuable

          http://www.camping-mouton-noir.fr/photo/mouton_noir_unido.png

 

            http://www.pcfreims.org/IMG/gif/mouton_noir02.gif