10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 19:08

 

 

Rue 89
Guéant du jour 02/11/2011 à 17h40

Guéant : les intégristes chrétiens, eux, « ne brûlent pas ». Ah bon ?

Redchef Rue89

 

Suite à l'incendie des locaux de Charlie Hebdo, le ministre de l'Intérieur Claude Guéant était interrogé sur les réactions des intégristes musulmans et chrétiens. Il a fait la part des choses :

« Les intégristes chrétiens, comme vous les qualifiez, protestent, ils expriment aussi des opinions, il ne brûlent pas. En l'occurrence [l'incendie chez Charlie Hebdo, ndlr], nous avons affaire à un attentat. »

Sans remonter jusqu'à l'inquisition, on peut rappeler au ministre de l'Intérieur que les intégristes chrétiens, comme on les qualifie, ont également commis des attentats :

  • il y a quelques jours, des gens que l'on peut qualifier d'intégristes chrétiens ont versé de l'huile de vidange sur les spectateurs venus voir la pièce de Romeo Castellucci, « Sur le concept du visage du fils de Dieu » au Théâtre de la Ville à Paris. Verser de l'huile de vidange et menacer des amateurs de théâtre est une drôle de façon « d'exprimer une opinion » ;
  • en avril, à Avignon, des personnes que l'on peut qualifier d'intégristes chrétiens ont vandalisé deux œuvres de Andres Serrano, « Piss Christ » et « Sœur Jeanne Myriam ». Pour « s'exprimer », les types étaient armés de marteaux et ont menacé ceux qui cherchaient à s'interposer ;
  • « Ils ne brûlent pas » dit le ministre. Il se trompe. En 1988, un groupe rattaché à l'église que l'on peut qualifier d'intégriste Saint-Nicolas-du-Chardonnet, avait incendié le cinéma Saint-Michel pour « protester » contre la projection du film « La Dernière tentation du Christ » de Martin Scorsese.

  Six personnes ont été jugées [PDF] pour cet attentat. N'en déplaise à Claude Guéant, le christianisme a aussi ses petits djihadistes.

 

source INA

st michel

 

29 novembre 2011 Villeneuve d'Ascq

A l'appel de l'Institut Civitas, les manifestants défilaient derrière une croix en bois et arboraient des banderoles «La république est laïque, la est catholique», ou «La France est chrétienne et doit le rester !», à quelques centaines de mètres du théâtre où se jouait la pièce controversée «Sur le concept du visage du fils de Dieu».

Le spectacle n'a pas été perturbé selon la direction du théâtre La rose des vents. «Tout s'est bien passé», a déclaré Didier Thibaut, directeur du théâtre, selon qui la salle était comble avec 420 spectateurs. La pièce a toutefois débuté avec un peu de retard, en raison du vestiaire obligatoire et des palpations des spectateurs avant l'entrée dans la salle.

Parmi les manifestants, une trentaine de jeunes du Bloc identitaire

«France, jeunesse et chrétienté», ou «Théâtre corrompu, les chrétiens dans la rue», clamaient les manifestants, dont des hommes d'Eglise en soutanes, qui brandissaient des drapeaux français et belges. Les opposants à cette représentation, parmi lesquels une trentaine de jeunes du Bloc identitaire, étaient maintenus à 200 mètres du théâtre La Rose des vents par un dispositif policier et des barrières.

Fichier:Autocs-bloc-assez.jpg

exemple d'affiche du bloc identitaire


 

ANTIFAF

Partager cet article

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans RELIGION

Accueil

  • : Le blog de collectifmoutonnoir
  • Le blog de collectifmoutonnoir
  • : blog collectif pays de Plélan le Petit Côtes d'Armor
  • Contact

  en démocratie,

le pouvoir appartient

au peuple qui le donne...

logm

élus et fonctionnaires sont les employés

du citoyen / contribuable

          http://www.camping-mouton-noir.fr/photo/mouton_noir_unido.png

 

            http://www.pcfreims.org/IMG/gif/mouton_noir02.gif