8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 08:21

  après fusion communautaire Plancoët/Plélan....

 

Le regroupement pédagogique intercommunal (RPI) de Plélan-le-Petit, Vildé-Guingalan, Saint-Michel-de-Plélan a été créé après la fermeture d'une classe en 1993, à l'école publique de Vildé-Guingalan. Pour les effectifs, un arrangement provisoire avait été trouvé avec le RPI Plélan-le-Petit, Saint-Michel-de-Plélan, créé en 1989. Une convention a été signée en 1994 entre les trois communes pour mettre en oeuvre un regroupement concentré entre les trois écoles à la rentrée de 1994. En 1995, l'école de Saint-Michel-de-Plélan a été fermée, le RPI conservant deux écoles.

En raison de l'augmentation importante des effectifs au sein du RPI (332 élèves à la rentrée 2012) - répartis sur douze classes et avec une ouverture prévue en septembre à Vildé-Guingalan - il a été envisagé de réfléchir à l'avenir de ce dernier. Plusieurs réunions ont déjà eu lieu entre élus, avec les parents...

D'un commun accord, il a été décidé d'une scission du regroupement à la rentrée 2014

Une classe supplémentaire et la scission envisagée

samedi 23 février 2013


Sortie de classes, vendredi soir, pour les 191 élèves de l'école Montafilan.

Voilà déjà plusieurs années qu'a été mis en place le regroupement pédagogique intercommunal (RPI) Plélan-Vildé-Saint-Michel. Le RPI compte deux sites : l'école Montafilan à Plélan-le-Petit et l'école 1-2-3 soleils à Vildé-Guingalan. Il y a actuellement 334 enfants scolarisés entre les deux écoles. Lors du conseil municipal de jeudi soir, le maire Didier Miriel a fait un rappel historique : « À l'époque, Plélan pouvait vivre seule avec Saint-Michel-de-Plélan, mais Vildé-Guingalan n'avait pas le nombre nécessaire d'élèves pour vivre dans de bonnes conditions. C'est ce qui a conduit au regroupement. »

À la rentrée prochaine, le RPI bénéficiera d'une ouverture de classe. Les maires ont été convoqués par l'inspecteur de circonscription. La demande d'ouverture portait sur le site de Plélan. Mais la réponse de l'inspection est tombée : l'ouverture aura lieu à Vildé-Guingalan.

« Je me réjouissais d'avoir une classe supplémentaire sur le RPI. C'est demandé depuis environ cinq ans, a déclaré Didier Miriel. Je suis un peu déçu que ça se fasse sur Vildé, mais on ne se battra pas pour un site. Au moins, les classes seront moins chargées et passeront à 24 à 25 élèves au lieu de 30. »

Mais il y a un autre problème avec la fusion intercommunale vers Plancoët. Plélan gérait entièrement le RPI et demandait à chaque commune une somme en fonction de son nombre d'élèves. La communauté de communes a maintenant pour compétences l'achat des fournitures, le financement des spectacles, des classes de voile... Il faut donc réfléchir sur l'avenir du RPI.

« La structure est lourde »

Selon Jean-Yves Juhel, le maire de Vildé-Guingalan, « s'il y a une séparation, il faut l'envisager dès la rentrée. Nous avons fait un tour de table au conseil d'école. L'ensemble des parents trouve le système lourd et veut une scission, mais pas en 2013. Il en est de même pour les instituteurs, qui trouvent, qu'avec 300 élèves, la structure est lourde. Un groupe de travail se réunira début avril pour discuter de l'éventuelle scission. »

L'adjoint aux finances Yvon Fairier ajoute : « Avec la nouvelle communauté de communes, j'aurais préféré que ça démarre en 2013 car des enfants de Plélan vont à Vildé et ne bénéficieront pas de subventions. » Pour Didier Miriel, « il faudrait peut-être trouver un accord avec l'intercommunalité pour que Plélan continue à gérer le RPI et demande les remboursements de factures à la communauté de communes pendant un an. »

Hervé Godard, de la minorité, interroge : « Où est l'intérêt de se séparer alors que la tendance est plutôt au rapprochement des structures ? » Et Didier Miriel de répondre : « Les familles disent qu'avec le car, les journées sont trop longues pour les enfants. Et pour les instituteurs qui travaillent sur deux sites différents, c'est difficile de se rencontrer. »

« Le conseil municipal aura à voter, mais c'est une volonté du conseil d'école », conclut le maire. À ce stade, les élus vildéens n'ont pas encore débattu sur le sujet.

 

 

 

Regroupement pédagogique intercommunal :

lundi 25 février 2013


Dans notre article samedi 23 février, consacré au regroupement pédagogique intercommunal, il est nécessaire de préciser que le maire de Vildé-Guingalan Jean-Yves Juhel n'était pas présent au conseil municipal. Les paroles qui ont été attribuées sont celles du maire, Didier Miriel. Il indiquait qu'après leur entrevue, son homologue préférerait envisager une séparation à la rentrée de 2013.

Les deux conseils municipaux auront à voter sur le sujet.

 

Le regroupement pédagogique sera dissous en 2014 - Vildé-Guingalan

mardi 28 mai 2013


L'école de Vildé pourra accueillir 150 élèves.

Jeudi soir, le conseil municipal a accepté, à l'unanimité, la scission du regroupement pédagogique (RPI) avec Plélan-le-Petit et Saint-Michel-de-Plélan à la fin de l'année scolaire 2013-2014. Le fonctionnement actuel du regroupement sera maintenu jusqu'à la fin de cette année scolaire.

Cette organisation en RPI était en place depuis vingt ans. C'est donc une page qui se tourne.

332 enfants à la rentrée 2012

Jean-Yves Juhel, le maire, a retracé l'historique du regroupement, intervenu « à la suite de la fermeture d'une classe à la rentrée scolaire 1993 à l'école publique de Vildé. Il avait été trouvé un arrangement provisoire d'effectifs avec le regroupement pédagogique intercommunal Plélan et Saint-Michel, créé en septembre 1989. » Le 29 juin 1994, « une convention simple a été signée entre les trois communes le pour la mise en oeuvre d'un regroupement concentré entre les trois écoles publiques à la rentrée 1994. »

L'augmentation importante des effectifs au sein du RPI a suscité une réflexion sur le devenir de cette entité. À la rentrée de septembre 2012, 332 élèves étaient inscrits, répartis en 12 classes. L'ouverture d'une 13 e classe est prévue à la rentrée scolaire 2013 à l'école 1,2,3 Soleil de Vildé.

La fusion avec la communauté de communes de Plancoët n'a pas simplifié les choses. La nouvelle communauté ayant la compétence scolaire et Vildé-Guingalan faisant partie d'une autre intercommunalité, la gestion se compliquait d'autant.

Le 16 avril, les élus des trois communes adhérentes au RPI, les directrices des trois écoles - une pour la maternelle et une pour le primaire à Plélan, une directrice à Vildé - des représentants des parents d'élèves, Pascale Guilcher, conseillère générale, et Mme Delagrée, déléguée départementale de l'Éducation nationale se sont à nouveau rencontrés.

Au terme de la réunion, un avis favorable au projet de scission a été émis.

 

Sans regroupement, rentrée pour 184 élèves à Montafilan

  L'équipe enseignante au complet aux côtés du personnel communal qui intervient à la cantine, pour les TAP, la garderie, le ménage, les ATSEM, auxiliaires de vie scolaire (AVS) et emploi de vie scolaire (EVS).

Partager cet article

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans SCOLAIRE

Accueil

  • : Le blog de collectifmoutonnoir
  • Le blog de collectifmoutonnoir
  • : blog collectif pays de Plélan le Petit Côtes d'Armor
  • Contact

  en démocratie,

le pouvoir appartient

au peuple qui le donne...

logm

élus et fonctionnaires sont les employés

du citoyen / contribuable

          http://www.camping-mouton-noir.fr/photo/mouton_noir_unido.png

 

            http://www.pcfreims.org/IMG/gif/mouton_noir02.gif