11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 11:05

la sophrologie à Plélan le petit

Rencontre autour de la sophrologie samedi - Plélan-le-Petit

vendredi 01 avril 2011

L'association Bien-être et sophrologie en milieu rural organise une rencontre autour de la sophrologie à la médiathèque du Pays de Plélan ce samedi 2 avril de 11 h à 12 h. La sophrologie est un ensemble de pratiques basé sur des techniques de relaxation physique et mentale. Renseignements auprès de Virginie Pinel au 06 03 77 85 82 ou la médiathèque au 02 96 27 06 77.

 


Tout sur la sophrologie, samedi, à la médiathèque - Plélan-le-Petit

vendredi 16 septembre 2011

L'association Bien-être et sophrologie en milieu rural organise une rencontre autour de la sophrologie, à la médiathèque du Pays de Plélan, samedi 17 septembre, de 11 h à 12 h, animée par Virginie Pinel, sophrologue.

La sophrologie est un ensemble de pratiques basées sur des techniques de relaxation physique et mentale. Les séances auront lieu le lundi à 18 h 30, au foyer culturel au-dessus de la mairie. Informations auprès de Virginie Pinel au 06 03 77 85 82 ou à la médiathèque au 02 96 27 06 77.¶

 

le collectif constate le classement de la sophrologie dans les professions de santé à Plélan le Petit

cf article à la page suivante

ce n'est pas le collectf qui le dit ou juge que...
Jeudi 21 juillet 2011 4 21 /07 /Juil /2011 14:25

 La Miviludes a publié son rapport annuel sur les sectes et les dérives sectaires. Il dénonce les faux souvenirs induits par des thérapeutes peu scrupuleux, notamment  en milieu rural, et le lobbying des sectes auprès des organisations internationales.

 

      

original.2403.plein.jpg   


 

«Les sectes évoluent mais elles sont toujours là», souligne Jean-Michel Roulet, président de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes). Le cinquième rapport annuel de la Miviludes, rendu public jeudi montre ainsi que les sectes et les comportements sectaires ont investi de nouveaux terrains comme la psychothérapie et les thérapies dites de "bien-être". Depuis l'an 2000, note Jean-Michel Roulet, les sectes se sont «engouffrées» dans le domaine de l'accomplissement de soi, jouant sur le registre de l'humanitaire ou celui des techniques de «recherche de son moi profond». Exemple de dérive sectaire psychothérapeutique, les faux souvenirs induits. Grâce à des techniques d'autosuggestion (hypnose, sophrologie, psychogenéalogie), des thérapeutes incompétents ou qui désirent assouvir des êtres fragiles, amènent leurs patients à se rappeler d'abus imaginaires-souvent à caractère sexuel- subis dans la petite enfance.

  

Cette forme de manipulation mentale, similaire à celle des sectes, est apparue aux Etats-Unis dans les années 1950 et « progresse de manière inquiétante » dans l'hexagone. Elle touche à 80% des jeunes femmes vulnérables, des victimes qui ont souvent fait des études supérieures. Ces «souvenirs» qui incriminent la plupart du temps des proches se terminent souvent par des plaintes et de véritables drames familiaux.

 

-----------------------

 

- Les sectes en milieu rural

 

Elles évoluent principalement en réseau (ou associations) et groupes de formateurs. Les victimes sont souvent des femmes esseulées, dont les besoins sont compensés par la thérapie de groupe. Les conjoints ou enfants sont absorbés dans la mouvance dans un second temps. L'ensemble des participants favorisent "l'oubli" des soucis quotidiens par la valorisation, l'euphorie et la communication non agressive. Des compléments sont également proposés: cures détox, thérapies orientales, massages, médecines par les plantes... Tout un environnement est créé pour répondre de façon optimale aux attentes des personnes en souffrances.

 

Le principe du clientélisme est alors mis en pratique: les "thérapeutes" se revoient mutuellement leurs clients dans le but de répondre à des demandes différentes. Les tarifs restent attractifs mais s'ajoutent en général selon les activités proposées, ce qui aboutit parfois à des dépenses totalement inconsidérées.

 

------------------------

 

 


SOPHROLOGIE, UNE TECHNIQUE ?

Au début des années 1960, un neuro-psychiatre espagnol introduisit  en Europe, une méthode permettant d’accéder à des états de conscience modifiés. C’est une science selon son fondateur Alphonso Caycedo qui favorise la résolution de désordres psychiatriques, physiologiques, existentiels pour trouver l’équilibre de la conscience en harmonie. Cet état de conscience harmonieux est appelé « sophronique »   Cette approche thérapeutique marche bien : une femme qui souffrait beaucoup des os, qui manquait de sommeil et qui tremblait, s’endormit sans aucune souffrance, selon cette technique !…  Or cette pratique n’est que  le début d’une voie initiatique !... En effet le professeur Canceydo s’était rendu en Orient pour étudier les états de conscience des mystiques chinois, indiens, tibétains, japonais et aussi tous les états de transe Vaudou, Macumba, ainsi que ceux provoqués par des drogues hallucinogènes. La méthode utilisée propose bien dans un premier niveau : une relaxation qui peut aller jusqu’à l’endormissement, mais le second et troisième niveau  visent à réaliser le « fameux état de conscience sophronique »Sous des apparences médicales, on entre alors dans ce parcours initiatique qui fait la synthèse du Yoga, du Tantrisme, du Vaudou… etc… « cela conduit vers des états de médiumnité toujours plus poussés » dit le père Verlinde.

La technique du contrôle mental est subtile… c’est pourquoi la Mission Interministérielle de Vigilance et de lutte contre les dérives sectaires MIVILUDES, dit que :
« La sophrologie étant très présente dans ces secteurs, il est également apparu que certains professionnel peu scrupuleux pouvaient utiliser la sophrologie pour manipuler des publics fragiles. » Observatoire national de la sophrologie  22 juin 2009
On peut en outre, lire sur ce rapport de la MIVILUDES la longue liste des techniques psychothérapeutiques et où
« on s’interroge sur l’absence d’évaluation de ces techniques par les pouvoirs publics. Seules des questions écrites posées par des parlementaires ont amené le ministère de la santé à reconnaître, par exemple, la kinésiologie (1) et la sophrologie (2) comme des activités n’ayant fait l’objet d’aucune étude validée scientifiquement. »

Il est à noter que certaines personnes font la confusion entre pratiques médicales reconnues et certifiées d’un diplôme et pratiques de bien être, pratiques non reconnues comme médicales  (sophrologie, phytologie ...) J’en veux pour preuve l’extrait de ce rapport  de la Commission de déontologie pour la fonction publique hospitalière  mise en place dans le cadre de la loi du 29 janvier 1993 relative à la prévention de la corruption et à la transparence de la vie économique et des procédures publiques, a été mis en ligne en 2005 sur le site INTERNET du ministère. Ce rapport évoque les cas, de plus en plus fréquents, d'activités émergentes (naturopathie, kinésiologie, thérapie transactionnelle, sophrologie, etc.) parmi les activités privées et libérales exercées par des agents quittant temporairement ou définitivement le secteur public. Ces activités, qui ne sont pas réglementées, pourraient donner lieu à des dérives sectaires….

Extrait d’une décision du ministre de l’Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement suite à recours hiérarchique sur la nature d’une action de formation… « Il ressort des pièces du dossier […] que la formation dispensée par Mr. Z consiste en stages de « formation à la pratique de la relation d’aide », de « somato-relaxologie », de « réflexologie, digitopuncture, « shiatsu », d’ « orthokinésiologie », » de sophrologie, sophro-pédagogie, sophrothérapie », que selon les termes de la lettre du requérant […], il s’agit de techniques superficielles, non médicales, utilisées dans un objectif de détente, de confort et de mieux-être […]

Le site Wikipedia nous dit qu’Il n’existe pas en France de diplôme d’État de sophrologie. La profession n'est pas réglementée et son exercice est libre, sous réserve d'avoir suivi une formation dans une école affiliée à la Fédération Caycedo …

 

...Après avoir envahi le monde médical, la sophrologie envahit aussi  également le monde sportif et aujourd’hui par les ondes RCF le monde chrétien !... On peut d’ailleurs lire sur le net, parmi les nombreuses annonces que les cours de Sophrologie ont inclus des pratiques de Yoga avec l’ouverture des Chakras, mystique chinoise, tantrisme, Vaudou, méditations, coaching, de Chi gong et même  l’hypnose ! Ceci est bien la preuve du mélange dangereux des  genres !...

 

extrait intervention Monique M

 

 


Accueil du site > 2 - Soutien de la parentalité > Dangers de la sophrologie

Dangers de la sophrologie

vendredi 16 février 2007

La sophrologie : Position du Ministère de la Santé publiée au J.O du 21/09/2004

« La sophrologie n’est pas une discipline définie ni reconnue dans le cadre du code de la santé publique. Toute personne qui prend part à l’établissement d’un diagnostic ou au traitement de maladies réelles ou supposées par des actes personnels, consultations verbales ou écrites, ou par tout autre procédé quel qu’il soit, sans être titulaire d’un diplôme exigé pour l’exercice de la profession de médecin ou sans être bénéficiaire des dispositions spéciales par voie législative, concernant notamment les actes qui peuvent être pratiqués par du personnel paramédical, est passible de poursuites pour exercice illégal de la médecine, aux termes de l’article L. 4161-1 du code de la santé publique »

Sur le site de PREVENSECTES on peut trouver le recueil de Jean-Marie Abgrall, psychiatre expert à la Cour de Cassation et ancien conseiller à la Mission Interministerielle de Lutte contre les sectes MILS http://prevensectes.com/mecaniqu.htm


1.- SOPHROLOGIE ET REGLEMENTATION

Le terme de sophrologue ne figure pas dans le code de la santé publique, qui organise l’exercice des professions de santé (articles L.4111-1 à L.4381-3 du code de la santé publique). Les professionnels de santé exerçant une profession réglementée sont tenus de faire enregistrer leur diplôme auprès de l’autorité administrative.

Cette profession n’est habilitée ni à dispenser des prestations aux assurés sociaux, ni à délivrer des soins dans les structures et établissements de santé autorisés à accueillir et à traiter toute personne dont l’état requiert des soins.

Selon les informations disponibles, les organismes de formation professionnelle sont les principaux vecteurs de diffusion de la sophrologie. Elle constituerait parfois une technique adjuvante, utilisée essentiellement par des sages-femmes ou par des infirmières, dans le cadre du traitement de la douleur.

Les formations de sophrologue, de relaxologue, de psychothérapeute, de formation à la relation entre praticien et patient, présentées dans les documents de différents organismes de formation, ne correspondent pas aux conditions d’exercice des professions de santé en France.

Les titres de “ sophrologue clinicien ” ou de “ sophrologue de l’éducation et de la prévention ”, de « sophrologue bio-énergéticien », créent la confusion en s’inspirant d’un registre de professions et d’activités de soins : · psychologue (titre dont la loi n° 85-772 du 25 juillet 1985, les décrets du 22 mars 1990 et du 14 novembre 2003 fixent l’usage), · éducation à la santé, · prévention sanitaire.

Or, les titres de “ sophrologue clinicien ”, de “ sophrologue de l’éducation et de la prévention ” ne sont ni homologués ni reconnus.

2. - POSITION DU MINISTERE DE LA SANTE

Réponse publiée au JO le : 21/09/2004 page : 7423

Texte de la QUESTION : Mme Bérengère Poletti appelle l’attention de M. le ministre de la santé et de la protection sociale sur les difficultés et les dérives engendrées par la non reconnaissance de la formation des sophrologues. En effet, puisque cette formation n’est pas officiellement reconnue, cela exclut donc tout contrôle possible et toute protection du titre. C’est pourquoi de nombreuses personnes utilisent ce terme ou disent pratiquer la sophrologie alors qu’en réalité ils agissent au nom et pour le compte de sectes. Aussi elle lui demande s’il envisage de faire reconnaître par la commission des titres et diplômes un diplôme de sophrologue, protégé par la loi et qui serait nécessaire pour exercer cette profession.

Texte de la REPONSE : La sophrologie n’est pas une discipline définie ni reconnue dans le cadre du code de la santé publique. Toute personne qui prend part à l’établissement d’un diagnostic ou au traitement de maladies réelles ou supposées par des actes personnels, consultations verbales ou écrites, ou par tout autre procédé quel qu’il soit, sans être titulaire d’un diplôme exigé pour l’exercice de la profession de médecin ou sans être bénéficiaire des dispositions spéciales par voie législative, concernant notamment les actes qui peuvent être pratiqués par du personnel paramédical, est passible de poursuites pour exercice illégal de la médecine, aux termes de l’article L. 4161-1 du code de la santé publique. Par ailleurs, avant de reconnaître les bienfaits d’une thérapie, il est indispensable de définir les pathologies auxquelles celle-ci s’adresse et d’en apprécier l’efficacité. En effet, l’article 39 du code de déontologie médicale précise que « les médecins ne peuvent proposer aux malades ou à leur entourage comme salutaire et sans danger un remède ou un procédé illusoire ou insuffisamment éprouvé. Toute pratique de charlatanisme est interdite ». À ce jour, aucune étude sérieuse n’ayant été réalisée dans ce sens sur la sophrologie, cette activité ne saurait être considérée comme une méthode thérapeutique à promouvoir.

 

 

 

à l'article suivant: "autre" réflexion et 

recherche d'informations / la sophrologie à Plélan le petit en profession de santé

Partager cet article

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans SANTE

Accueil

  • : Le blog de collectifmoutonnoir
  • Le blog de collectifmoutonnoir
  • : blog collectif pays de Plélan le Petit Côtes d'Armor
  • Contact

  en démocratie,

le pouvoir appartient

au peuple qui le donne...

logm

élus et fonctionnaires sont les employés

du citoyen / contribuable

          http://www.camping-mouton-noir.fr/photo/mouton_noir_unido.png

 

            http://www.pcfreims.org/IMG/gif/mouton_noir02.gif