2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 08:43

2011 extrait ouest France...

Le forum des associations est un moment toujours très attendu lors de la rentrée. Petits et grands sont en recherche d'une ou plusieurs activités pour l'année. Et l'éventail est assez large sur l'intercommunalité. L'offre est sportive et culturelle.

Certaines associations ont déjà repris, mais il est encore temps de les rejoindre, alors que d'autres peaufinent et attendent la fin du mois. Les impératifs ne sont pas les mêmes pour tous. On retrouve les classiques : le judo, le badminton, le football, le taïdo, le tennis, la gymnastique adultes, le yoga, les arts plastiques, les danses de salons, les danses bretonnes, la chorale, le catéchisme. Les nouveautés qui sont la musique avec de l'éveil musical, la pratique d'instruments, la sophrologie, les cours d'informatique à la médiathèque.

septembre 2014

Le centre musical Horizon non invité au forum des associations

Pas convié au forum intercommunal des associations, samedi, le centre musical Horizon a souhaité réagir au travers de son trésorier, Bruno Boileau, également responsable de l'école de musique. « Le centre musical Horizon a été exclu du dernier forum des associations de Plélan-le-Petit au même titre que certaines autres associations. Motif invoqué : notre association loi 1901 ne serait pas à but non lucratif. Alors pourquoi était-elle conviée, les années précédentes ? De plus, pourquoi les structures intercommunales à but lucratif s'y trouvent chaque année ? A-t-on pour but de priver Plélan-le-Petit de son tissu associatif ? Apparemment, tout le monde n'est pas logé à la même enseigne. Nous attendons des réponses et devons rester mobilisés pour que d'autres associations ne passent pas à la trappe à leur tour. »

De son côté, l'intercommunalité, au travers de son adjointe à l'enfance, à la petite enfance et à la culture, Barbara Aulenbacher, explique que, « en ce qui concerne les associations qui n'ont pas été invitées, il y a eu des contacts et des échanges téléphoniques expliquant le fonctionnement du forum qui existe depuis plusieurs années. La communauté de communes de Plancoët-Plélan a pris le relais dans une continuité. Un bilan va être fait et une réflexion sera menée afin que cette situation évolue vers une réalisation de projets. »

 

nb le collectif: soutenu par la municipalité et l'intercommunalité pour s'installer à Plélan le petit,...au cours de l' évolution rapide depuis 2010, des subventions et "rallonge" étaient accordées à cette association y compris par l'intercommune (cf rubrique "musique")...les 2 responsables se sont présentés sur la liste d'opposition à l'élection municipale 2014

Les Amis des fossés absents du forum des associations

Le forum des associations a lieu samedi 6, à Plélan (Créhen l'année passée). On y annonce 70 associations. Dominique Jouffe, directeur du centre équestre des Grands-Fossés, regrette que son association « qui se trouve dans la commune avait envie de participer à ce forum. La décision vient des responsables de la communauté de communes. Le centre équestre n'est pas associatif, l'association qui gravite autour (Loi 1901), n'est pas invitée ».

nb le collectif: le directeur du centre équestre était candidat d'opposition à la dernière élection municipale

 

 

Le centre équestre s'ouvre au public ce dimanche

Le centre équestre des Grands fossés et l'association Les amis des fossés organisent dimanche un après-midi portes ouvertes. Il s'agira de permettre au public de venir découvrir les lieux.

En fonction de la météo, des démonstrations de cross et de saut d'obstacles seront organisées et les enfants pourront faire leur baptême de poney.

Une session de formation continue

Les cours d'équitation ont repris depuis le 8 septembre. Un nouvel enseignant, Marc Le Bervet, est arrivé en février. Il rejoint Kyldine Barrière et Dominique Jouffe, le directeur.

Une prochaine session de formation continue d'un an au Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport, enseignant d'équitation aura lieu cette année.

Elle débutera le 22 septembre pour une dizaine de stagiaires. La session qui s'est achevée le 29 août a permis à huit des neuf élèves d'obtenir leur diplôme.

Il faut rappeler que l'équitation est le troisième sport pratiqué en France. Concernant les résultats sportifs, une dizaine de victoires ont été remportées durant l'été par des cavaliers du centre en saut d'obstacles et concours complet.

 

la presse en parle...extrait

notre correspondante a effectué son baptême de cheval. Elle raconte.

... une balade à cheval avec mes filles. Moi qui n'étais jamais montée sur un cheval... Pas vraiment rassurée.

On me donne une bombe, que j'attache solidement. Élise me présente le cheval, qui s'appelle Rock. Je ne suis pas vraiment bien équipée, mais les sandales feront l'affaire.

C'est haut...

À présent, je dois grimper sur la selle. Il faut d'abord passer le pied gauche dans l'étrier, attraper la crinière du cheval et passer la jambe droite par-dessus son dos. Il ne bouge pas d'un poil. Me voilà en selle, rênes en main, pouces relevés. C'est haut...

La balade démarre. On recule un peu, je n'ai pas trop le sens de l'équilibre et je sens que je vais tomber. Les jeunes n'ont pas peur. Moi si. C'est parti, ça tangue un peu, il faut bien appuyer les pieds dans les étriers. Je tiens, le cheval se doute bien qu'il a une débutante sur le dos, il est parfait. On ferme la marche. Il faut décontracter mes muscles. Impossible ! Beaucoup de tension. La petite balade se poursuit, puis on revient.

Il faut à présent redescendre du perchoir. En me laissant glisser, ça va plus vite. Ouf, tout s'est bien passé. Je remercie le cheval d'une tape amicale pour m'avoir accueillie et je me dis que les pratiquants d'équitation ont un grand sens de l'équilibre que je n'ai pas. Ça y est, j'ai fait mon baptême de cheval ! »

 

nb le collectif: ce reportage informe peu sur les activités du centre équestre, ses "spécialités" , les tarifs etc...

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ASSOCIATIF
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 08:42

Quelques rappels à la loi....

 

ASSOCIATION

Représentant légal

L'association doit identifier une personne physique agissant en son nom : son représentant légal.

Généralement, cette personne est appelée président ou porte-parole.

Ses actes engagent l'association à l'égard des tiers (banques, administrations, justice, autres associations, etc.).

Le représentant légal doit être majeur pour pouvoir réaliser les actes de constitution, de modification ou de transmission du patrimoine de l'association,

Le représentant légal peut déléguer tout ou partie de ses pouvoirs (par exemple, à un vice-président, à un secrétaire ou à un trésorier) mais il demeure co-responsable des actes réalisés au nom de l'association par ceux à qui il a délégué ses pouvoirs.

 

Bureau

Le conseil d'administration peut déléguer une partie de ses pouvoirs à un bureau, instance restreinte composée de personnes choisies en son sein.

Le bureau a vocation à se réunir beaucoup plus fréquemment que le CA et gère les affaires courantes.

 

Déclaration des responsables

L'identité du représentant légal, de ses délégataires éventuels,  doit obligatoirement être communiquée à la préfecture du siège de l'association :

  • lors de la déclaration de la création de l'association,

  • et après chaque changement dans la composition des instances dirigeantes.

 

STATUTS

L'acte fondateur d'une association est la signature d'un contrat par au moins 2 personnesqui les engagent les unes par rapport aux autres.

Ce contrat est appelé "statuts de l'association".

 

Liberté de forme et de contenu

La forme et le contenu des statuts sont libres (dès lors qu'ils n'entrent pas en opposition avec la loi). 

Éléments habituels

Les statuts comportent généralement les éléments suivants :

  • l'objet de l'association,

  • le titre de l'association,

  • le lieu de son siège social(qui peut être un domicile  ou un bâtiment communal )

  • la durée pour laquelle l'association est créée (qui peut être une durée indéterminée),

  • les moyens de l'association, c'est-à-dire les modalités pratiques de son action,

  • la composition de l'association : les différentes catégories de membres (membres fondateurs, bienfaiteurs, associés…), les conditions d'adhésion et de radiation (démission et exclusion ),

  • l'organisation de l'association : modalités des prises de décisions et de leur exécution, fonctionnement des instances dirigeantes  

  • les ressources de l'association : ressources financières (dont les cotisations et les dons, donations ou legs ), ressources humaines, organisation financière et comptable, obligations de transparence,

  • modalités de modification  et de dissolution .

.

Lors de la création de l'association, les fondateurs peuvent avoir prévu dans les statuts des possibilités d'évolution qui autorisent à tout moment les adhérents à modifier l'objet de l'association, son siège social et ses règles de fonctionnement.

Cela permet aux membres de l'association de ne pas devoir la dissoudre pour en créer une nouvelle, chaque fois qu'ils désirent apporter de telles modifications.


Procédure interne

Les statuts doivent décrire une procédure permettant les modifications. 

Cette procédure précise la manière :

  • dont un projet de modification peut être présenté par les instances dirigeantes ou par une partie des membres,

  • et dont un projet régulièrement présenté peut être adopté (généralement par un vote positif d'au moins 2/3 des membres).

 

Déclaration à la préfecture

Tous les changements doivent être déclarés à la préfecture, dans les 3 mois , sous peine de sanctions .

Ils doivent être en outre consignés dans un registre spécial gardé par l'association.

Ce registre est tenu à la disposition des autorités administratives ou judiciaires chaque fois qu'elles en feront la demande.

Évolution parmi les dirigeants ou les associations membres

Changement de dirigeants

L'association doit signaler à la préfecture tout changement dans les identités, les domiciles et les fonctions des personnes chargées de son administration.

 

Modification des statuts

En cas de modification des statuts , l'association doit la déclarer

 

Changement d'adresse

L'association qui change d'adresse de siège social ou d'adresse de gestion (si les bureaux de l'association sont installés dans un autre endroit que le siège social) doit le notifier immédiatement aux administrations.

 

ASSURANCE

Principe

Les associations sont exposées à des risques divers qui peuvent engager leur responsabilité en tant que personnes morales, celle de leurs dirigeants ou de leurs adhérents.

Ces risques peuvent être liés à leurs activités, à leurs biens mobiliers ou immobiliers (qu'elles en soient propriétaires ou locataires), ou encore à leurs véhicules.


Responsabilité civile du fait des activités

Dans le cadre de ses activités, qu'elles soient habituelles, occasionnelles ou exceptionnelles, une association peut causer un dommage soit à l'un de ses membres soit à un tiers. La victime peut alors mettre en cause la  responsabilité civile de l'association pour obtenir réparation.

Les personnes qui doivent être garanties par cette assurance responsabilité civile sont :

  • l'association en tant que personne morale,

  • les dirigeants, les représentants légaux ou statutaires (membres du conseil d'administration et/ou du bureau),

  • l'ensemble des membres (adhérents, membres de droit...),

  • les moniteurs, animateurs, stagiaires et auxiliaires à quel titre que ce soit,

  • les mineurs qui lui sont confiés,

  • toutes les personnes apportant leur aide à titre bénévole

Cas de certains bénévoles

Les bénévoles qui accomplissent des missions  pour des organismes à objet social  relèvent de la législation sur les accidents du travail.

Pour savoir si ses membres bénévoles relèvent effectivement de ce régime, une association peut s'adresser à la caisse de sécurité sociale dont elle dépend.

Cas des salariés

Les salariés de l'association sont assujettis à la Sécurité sociale. A ce titre, ils sont pris en charge au titre de la législation sur les accidents du travail dès lors qu'ils sont victimes d'un accident dans l'exercice de leur fonction au sein de l'association.

 

organisation d'évènements ponctuels

Principe

Le guichet unique du spectacle occasionnel permet aux associations employant ou souhaitant employer un artiste ou un technicien du spectacle ponctuellement de satisfaire à toutes ses obligations déclaratives, de façon simple et rapide.

Contrairement au chèque emploi associatif, l'utilisation du GUSO n'est pas facultative.


Associations concernées

L'utilisation du GUSO est obligatoire pour toute association qui remplit les deux conditions cumulatives suivantes :

  • employer pour une durée déterminée un ou plusieurs artistes ou techniciens du spectacle,

  • et n'avoir pour autant pour activité principale ni l'organisation, la production ou la diffusion de spectacles, ni l'exploitation de lieux de spectacles.

Donations et legs

La faculté de recevoir des donations ou des legs est réservée :

  • aux associations reconnues d'utilité publique ,

  • aux associations déclarées en Alsace-Moselle,

  • aux associations cultuelles (associations religieuses ayant pour objet exclusif l'organisation du culte et des cérémonies).

Les actes de donation et de legs impliquent nécessairement des actes notariés.

L'association doit donner son accord : elle peut refuser une donation ou un legs.

 

LE COIN DU DROIT

Toutes  "les situations" ne sont pas ici présentées..chaque responsable peut accéder aux informations légales... et nul ne doit igorer la loi...

...par exemple

Organisation d'une manifestation:

Le collectif pourrait aussi attirer l'attention sur l'organisation de tout évènement  quelconque ( quelque soit le nombre de participant) lorque le déroulement de la dite manifestation doit faire l'objet d'une déclaration et d'autorisation préalable pour s'effectuer en partie sur le domaine public ou privé.

 

Recours juridique pour non tenue d'assemblée générale

Dans certains cas, il peut être plus intéressant de fonder un argumentaire sur le fondement de l’article 809 CPC et non 808 CPC. Dans ce cas, il faut convaincre le juge que l’absence de convocation de l’Assemblée Générale cause un trouble manifestement illicite.

Le trouble, c’est à dire un préjudice, est un dommage quelconque qui peut être futur mais il faut qu’il ne soit pas hypothétique (« on risque de… », « il y a des chances que… »). Il faut privilégier les troubles comme l’absence de rapport de gestion pour une association, le nom-remplacement de dirigeants dont le mandat est échu ou de ceux qui sont démissionnaires en cours de mandat...les troubles qui sont susceptibles de bloquer le fonctionnement des organes.

Ce trouble doit par ailleurs être illicite ce qui nécessite la preuve d’une violation caractérisée des statuts ou du règlement intérieur ou de toute autre lois ou règlements en vigueur. La plupart du temps cet élément doit « sauter aux yeux ».

De manière régulière des associations sont en sommeil, ne sont plus en situation légale de déclaration et donc de fonctionnement  Les AG ne sont pas convoquées dans les délais..le changement d'adresse, de statut, "'de raison", de responsables n'est pas signalé..carractérisant autant d'infractions et de risques pour les "utilisateurs"

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ASSOCIATIF
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 11:21

Pays de Plélan: sur 132 associations déclarées, 76 ne sont pas "à jour"

Beaucoup d'associations ne sont pas à jour de leurs déclarations - Plélan-le-Petit

samedi 31 décembre 2011( extrait ouest France )

Ici le comité des fêtes de Saint-Michel-de-Plélan, qui s'est réuni le 16 décembre en assemblée généraleet qui a désormais un délai de 3 mois pour signaler les changements intervenus au sein de son nouveau bureau.

...Lysiane Postic, l'un des deux agents, a accepté de nous éclairer un peu. Son service fournit des modèles de statuts pour la création d'associations (sur place ou par courrier) et aide les associations dans leurs démarches. À réception de nouveaux statuts, un récépissé est adressé dans les 5 jours au président élu et la parution au Journal Officiel met de 3 semaines à 1 mois.

Chaque association quelle qu'elle soit, devra ensuite tenir une assemblée générale ordinaire par an. Tout changement au niveau du bureau ou du conseil d'administration, ou des statuts, devra être signalé dans les 3 mois à la DDCS avec un procès-verbal de l'association. « Tout changement de membre doit être signalé, pas seulement le président ou le trésorier. Il y a pour cela un formulaire à remplir ».

 

...Sur le territoire intercommunal (7 communes sur le Pays de Plélan), il existe 132 associations déclarées selon la DDCS. Mais seules 56 sont à jour de leurs déclarations. 

Les 76 autres ne sont, pour certaines, pas à jour de leurs déclarations, d'autres, ont été dissoutes, mais l'information n'a pas été signalée au service, d'autres sont «en sommeil ». Un statut qui dans la réalité n'existe pas...

Les 4 principaux thèmes des associations sur le territoire intercommunal sont : les associations socio-culturelles (comités des fêtes, clubs du 3 e âge, club de jeunes, jumelages...) les associations sportives, les associations artistiques et culturelles (musique, cinéma, bibliothèque, dessin, bricolage...) les associations d'éducation, formation (associations de parents d'élèves, associations d'étudiants ou d'anciens étudiants, amicale de personnel enseignant...)

 

Le collectif considère que lorsque les associations ont une adresse localisée ou un lieu d'activité "public" mis à disposition tel une mairie, un foyer ou une salle socio culturel, une salle des associations, une salle de spectacle, ou de sports, une bibliothèque..le minimum serait que les élus soient plus attentifs à l'évolution des dites associations qui, de plus, bien souvent, sont bénéficiaires de subventions, de mise à disposition de locaux publics.

Des "garanties" se doivent d'être prises pour éviter toute collaboration ou infraction surtout lorsque certaines gestions sont considérées comme "au service" de la collectivité et sous l'égide du canton, d'une municipalité, de la communuté de communes

Le collectif constate par ailleurs que certains groupement de personnes ou des "particuliers" sont intervenus ou sont suceptibles de le faire pour organiser des évènements,  y compris des prestations ou activités payantes, sans être simplement  déclarés ou correctement enregistrés  comme organisateurs ou prestataires.

Le CMN considère que chacun est responsable dans son rôle et à sa place, de toute dérive en la matière, pour toute infraction qui ont été ou qui serait commise

 

à titre indicatif: net blog asso loi 1901 Plélan le Petit

26 associations trouvées               Trier par date


16/06/2008 ASSOCIATION MUSIQUES & DECOUVERTES Plélan-le-Petit (22)
22/12/2009 ASSOCIATION SENVIHA-YOGA Plélan-le-Petit (22)
16/12/1998 BADMINTON PAYS DE PLELAN Plélan-le-Petit (22)
12/06/2009 BELOTE FORUM ASSOCIATION (BFA) Plélan-le-Petit (22)
31/03/2011 BIEN-ÊTRE ET SOPHROLOGIE EN MILIEU RURAL Plélan-le-Petit (22)
15/01/2009 BRETAGNE ELEVAGE SOLIDARITE INTERNATIONALE Plélan-le-Petit (22)
27/06/2011 EUROMER Plélan-le-Petit (22)
27/07/2011 GO FOR HIGH LAN Plélan-le-Petit (22)
27/03/2003 GYMNASTIQUE FEMININE PLELANAISE Plélan-le-Petit (22)
30/07/2001 LA PECHE DE BEAUVENT Plélan-le-Petit (22)
16/02/2004 LE VRAI SON TRAUMATIQUE Plélan-le-Petit (22)
08/12/1997 LES PILOUS D'PLACE Plélan-le-Petit (22)
01/02/2000 MAINS MALINS Plélan-le-Petit (22)
30/10/1998 OFFICE INTERCOMMUNAL DU SPORT Plélan-le-Petit (22)
05/04/2007 PLAISIR DE LA DANSE PLELAN-LE-PETIT Plélan-le-Petit (22)
06/09/2005 QUEEN I MAN Plélan-le-Petit (22)
22/04/1999 REGARDS ET PATRIMOINE Plélan-le-Petit (22)
26/01/2009 SKEUD Plélan-le-Petit (22)
28/03/2002 SOLIDARITE SOUTIEN ESB Plélan-le-Petit (22)
31/10/2006 SUBLIMAGES Plélan-le-Petit (22)
05/02/1997 TAPISSERIE EN LIBERTÉ Plélan-le-Petit (22)
12/05/1998 TENNIS-CLUB DE PLELAN-LE-PETIT Plélan-le-Petit (22)
29/05/2007 TEREHAU Plélan-le-Petit (22)
07/06/2001 UNION FEDERALE DES ANCIENS COMBATTANTS DE PLELAN-LE-PETIT (U.F.A.C.) Plélan-le-Petit (22)
08/06/2001 BASKET-BALL PLELANNAIS Plélan-le-Petit (22)
02/09/2004 CLUB SPORTIF PLELANAIS DE TENNIS DE TABLE Plélan-le-Petit (22)

 

Une offre d'activités variée au forum des associations - Plélan-le-Petit

mercredi 14 septembre 2011 ( ouest France )

Romain Créno, animateur sportif communautaire, explique les activités proposées par l'intercommunalité à Martine, venue se renseigner.

Le forum des associations est un moment toujours très attendu lors de la rentrée. Petits et grands sont en recherche d'une ou plusieurs activités pour l'année. Et l'éventail est assez large sur l'intercommunalité. L'offre est sportive et culturelle.

Certaines associations ont déjà repris, mais il est encore temps de les rejoindre, alors que d'autres peaufinent et attendent la fin du mois. Les impératifs ne sont pas les mêmes pour tous. On retrouve les classiques : le judo, le badminton, le football, le taïdo, le tennis, la gymnastique adultes, le yoga, les arts plastiques, les danses de salons, les danses bretonnes, la chorale, le catéchisme. Les nouveautés qui sont la musique avec de l'éveil musical, la pratique d'instruments, la sophrologie, les cours d'informatique à la médiathèque.

Et des incontournables qui font toujours le plein : cap sports, cap sports nature, cap sports adultes, le centre de loisirs, la gym enfants proposés par la communauté de communes. Cette année, la Mission locale du Pays de Dinan avait également un stand, permettant aux 16-25 ans, de venir découvrir ce qu'elle propose. Le public a été nombreux à passer au forum samedi après-midi. Les inscriptions sont allées bon train.

 

nb: le collectif prend acte des nouveautés..musique, informatique à la médiathèque sous couvert associatif

 

à suivre quelques constats du collectif 

pour quelques exemples de situations précises concernant "le monde associatif" local

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ASSOCIATIF
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 13:40

Association et DECLARATION

est ce un exemple de non respect de la règlementation?

Julian Perretta à l'Embarcadère le 24 avril - Plélan-le-Petit

mercredi 09 février 2011


C'est officiel, l'artiste chanteur Julian Perretta se produira en concert à l'Embarcadère le 24 avril prochain. Actuellement numéro 1 aux États-Unis et en Angleterre, il est une valeur montante en France.

C'est le maire Didier Miriel qui a annoncé cette nouvelle jeudi soir, lors de la séance de conseil municipal. Un contrat de co-réalisation va être signé entre la mairie et l'association Le chat et les souris qui seront les organisateurs à 50/50 de cette importante soirée.

une association, avec "des soucis administratifs" était co organisatrice du concert..

L'association Le chat et les souris est sur le départ - Plélan-le-Petit

jeudi 22 septembre 2011


Le nouveau bureau de l'association Le chat et les souris : Yannick Latté président, Pauline Janvier, trésorière, Angélique Connan, trésorière adjointe, Solenn Lhotellier, secrétaire et Mélanie Boissel, secrétaire adjointe.

Après avoir rencontré des soucis administratifs avec un bureau non enregistré en sous-préfecture, il a fallu remettre les choses à plat pour l'association Le chat et les souris. Un nouveau bureau a été composé courant juillet, et déposé officiellement en sous-préfecture.

 

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ASSOCIATIF
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 13:37

  COMPARATIF 2011 et 2012

commune de Plélan le Petit

64 895 euros en 2011.....72 500 euros en 2012

 

   

toutes les suvbentions sont intégrées Plélan/ communauté de communes..

en rouge augmentation, en bleu diminution, en vert "création" 

 

 

 

   par Plélan le petit                                                                          subvention totale

          2011                                                                                                                                                2012

l'école Saint-Pierre 53 647 €.                                                                                          école privée Saint-Pierre  57 876 e 

CCAS 1 200 €                                                                                                                 CCAS    4 000 e 

club sportif plélanais 2 309 €               2 377e par Plélan + 1320.59e par la communauté de communes = 3697,59e

parents école Montafilan 2 852 €                                                                  parents école publique Montafilan  2 379 e

  "nouveau"        musique et développement  797e par Plélan + 464e par la communauté de communes = 1251 e

espoir judo plélanais 790 €                                                              905 e par Plélan + 70e par Vildé = 975e

tennis-club plélanais 395 €                           298 e pa rPlélan + 304 e par la communaué de communes= 602 e

badminton-club 276 €                                                                                            badminton-club   276 e

  gymnastique enfants 300 €                                                                             gymnastique féminine? 60e

ensemble vocal La clé des chants 304 e                                                                              chorale La clé des chants 60e

les amis des fossés 460 € et 400 € si organisation d'une manifestation                              les amis des Fossés 60e

senviya yoga 272 €                                                                                                                                             senviya yoga 60

plaisir de la danse 60e                                                                                                                           plaisir de la danse 60e                    Pilous d'place 60 e                                                                                                                                          Pilous d'place 60 e

club de la 2e jeunesse 60e                                                                                                           club de la 2e jeunesse 60e

société de chasse 60e                                                                                                                           société de chasse 60e  

 amicale des anciens combattants 60e                                                                   amicale des anciens combattants 60e 

Fnaca 60e                                                                                                                                                                   Fnaca 60e

amicale buliste 60e

 

nb: d'autres subventions sont accordées aux associations et à l'école privée par les autres communes:  en 2011 et à St Michel 16 euros par enfants (jusqu'à 16 ans CSP), 2625 euros à l'école St Pierre..St méloir  3734 euros à l'école St Pierre pour 2012..voir en fin d'article

 

 

67 707 € de subventions versés aux associations - Plélan-le-Petit

samedi 13 avril 2013


Avant l'étude du budget primitif, le conseil municipal a adopté mardi soir, les subventions qui seront versées cette année aux associations. Le montant prévu s'élève à 67 707 € et se décompose comme suit : contrat d'association école Saint-Pierre 55 855 € ; association parents école Saint-Pierre, 930 € ; APE école Montafilan 510 € + 2 380 € ; club sportif plélanais 2 424 € (et 710 € si justificatifs) ; badminton-club 100 € ; Espoir judo Plélanais 717 € ; gymnastique 288 € ; Association les amis des Fossés 60 € et 400 € maximum si organisation de concours ; Musique et développement 157 €.

Un montant de 60 € est accordé aux associations : La clé des chants, les Pilous d'place, Plaisir de la danse, club de la 2 e jeunesse, société de chasse, amicale des anciens combattants, Fnaca, Bien-être et sophrologie en milieu rural, La cabane o gribouill'âges et sous réserve de produire un bilan moral et financier : l'amicale bouliste, Senviya yoga, tennis de table et On bouquine.

D'autres organismes percevront une subvention : chambre des métiers de Saint-Brieuc 700 € ; chambre des métiers Ille-et-Vilaine 52 € ; Bâtiment CFA Côtes-d'Armor de Plérin 135 € ; Protection civile de Saint-Brieuc 77 € ; Secours populaire de Dinan 300 € ; Secours catholique Côtes-d'Armor Saint-Brieuc 300 € ; Croix Rouge Dinan-Penthièvre 150 € ; Restos du coeur Dinan 200 € ; Kiwanis (si participation aux joutes nautiques 2013) 100 €.

Un montant de 40 € est voté pour CLIC du Pays de Dinan, Autour d'Emeric et Anthony de Vildé-Guingalan, association régionale des laryngectomisés, Ohé prométhée, foyer des jeunes travailleurs Steredenn Dinan, Centre d'information des droits des femmes, ligue contre le cancer comité des Côtes-d'Armor, France Adot 22.

 

Associations extérieures:  

 

PLELAN LE PETIT

 

 hors commune en 2012

Chambre des métiers de Dinan, 500  (5 élèves) ; secours populaire Français, 300 ; secours catholique, 300 ; restos du coeur de Dinan, 200 € croix rouge Française, 150 ; association Kiwanis, 100 Ohé Prométhée, 40 ; AIDES Bretagne (sida) ; foyer des jeunes travailleurs de Dinan  ; centre d'information droits de la femme; centre de lutte contre le cancer, ; France Adot 22  ; association autour d'Emeric et Anthony ; protection civile; Bat CFA Ploufragan (1 élève) ; association Meilleurs ouvriers de France; MFR La Rouvraie CFA Montauban-de-Bretagne (1 élève) ; Rêves de clown

le collectif constate que Kiwanis est "classé" avant la lutte contre le cancer, le sida..etc

sous le même thème  "associatif" et dans un autre article, le collectif "revient" sur le club service Kiwanis

 

2013

 subvention : chambre des métiers de Saint-Brieuc 700 € ; chambre des métiers Ille-et-Vilaine 52 € ; Bâtiment CFA Côtes-d'Armor de Plérin 135 € ; Protection civile de Saint-Brieuc 77 € ; Secours populaire de Dinan 300 € ; Secours catholique Côtes-d'Armor Saint-Brieuc 300 € ; Croix Rouge Dinan-Penthièvre 150 € ; Restos du coeur Dinan 200 € ; Kiwanis (si participation aux joutes nautiques 2013) 100 €.

Un montant de 40 € est voté pour CLIC du Pays de Dinan, Autour d'Emeric et Anthony de Vildé-Guingalan, association régionale des laryngectomisés, Ohé prométhée, foyer des jeunes travailleurs Steredenn Dinan, Centre d'information des droits des femmes, ligue contre le cancer comité des Côtes-d'Armor, France Adot 22.

 

  2012                                                                                                     

Le collectif constate "la place" du club sportif qui perçoit autant que le CCAS. Nous notons que le judo reçoit aussi une subvention de Vildé (70e), et que la nouvelle association musicale reçoit une subvention importante, de la commune, de la communauté de communes, et peut être celle "non connue" par conseil général. Le collectif note pour cette assocation des tarifs uniques sans dégressivité pour les moins favorisés et des salariés employés par elle sous forme de chèque associatif pour le fonctionnement de cette structure à carractère "privée". Le collectif constate que les prix sont beaucoup plus élevés que dans une école de musique comme par exemple,  celle de Pancoët. ( éveil musical: 240e à Plélan, 96e  à Plancoët ). Le collectif sait des locaux publics mis à disposition. Le collectif persiste à dire qu'en respect de la charte sur l'enseignement artistique (musical) des tarifs dégressifs devraient s'appliquer en fonction des revenus des familles, du nombre d'enfants...pour permettre l'accès à tous, y compris des populations les moins favorisées...pour nous cela devrait peser au moment du débat concernant une subvention accordée par une commune ou l'intercommunalité.

 

l'association musicale réclame davantage !

 

La musique réclame une subvention

jeudi 12 juillet 2012


L'association pour le développement de la musique du canton de Plélan-le-Petit a fait une demande de subvention exceptionnelle auprès de l'intercommunalité.

Le montant porte sur 400 €. « La communauté attribue 16 € par enfant de moins de 18 ans pour les activités sportives et culturelles. L'association musicale affiche un déficit de 400 € et s'est retournée vers nous. Je propose une avance sur la prochaine campagne dans la mesure où l'association perdure jusqu'en juin 2013 », a rappelé Pierrick Sorgniard aux élus, qui l'ont suivi en majorité. (nb cette subvention s'ajoute aux 1251e déjà erçus)

 

communauté de communes

Les subventions et participations ont été votées - Plélan-le-Petit

mardi 03 avril 2012

Les différentes adhésions aux organismes, subventions et participations ont été votées par le conseil communautaire

 

mission locale du pays de Dinan, 5 324,80 €

Steredenn financement projets espaces d'activités économiques d'utilité sociale, 3 270,67 €

fonds social au logement, 1 433,60 €

Club sportif plélanais, 1 320,59 €

Théâtre en Rance, 1 000 € (pour l'accueil d'un spectacle)

Steredenn centre local d'aide aux jeunes, 880 €

Steredenn espace femmes, 880 €

Côtes-d'Armor développement, 684 €

association pour le développement de la musique, 464 €

CAUE, 409,60 € 

la Raquette plélanaise, 304 €

Anim'âges, 150 €

la danse de Jugon 112 E

association des donneurs de sang bénévoles des cantons de Dinan-Plélan-Jugon, 100 € 

les Restos du coeur, 100 €

les Quatre-Vaulx de Saint-Cast, refus 

association la pêche de Beauvent (demande mise en attente, le bureau devra communiquer le nombre de jeunes titulaires d'une carte de pêche).

nb:nous notons une subvention "supplémentaire" au "foot" de Plélan, pour le développement de la musiqueet  pour le tennis de Plélan

Saint-Méloir-des-Bois

jeudi 05 avril 2012

Cinq subventions accordées

Le conseil a accordé 4 subventions

3 734,50 € à l'OGEC (gestion de l'école privée) de Plélan-le-Petit. À noter que le calcul de cette dernière subvention est relative à la participation allouée par enfant aux écoles publiques de Plélan-le-Petit, soit 553,50 € par enfant (7 petits Méloriens sont scolarisés à l'école Saint-Pierre). :

300 € au Centre communal d'action sociale

150 € à l'Association Les Mouettes

100e resto du coeur

 

 

St Méloir des bois 2014

Le conseil municipal s'est unanimement prononcé favorable à l'accord de quatre subventions, à savoir :

5 989,28 € pour l'Ogec de Plélan-le-Petit (pour onze enfants scolarisés à l'école Saint-Pierre, à raison de 544,48 € par enfant) ;

300 € pour le centre communal d'action sociale (CCAS) de Saint-Méloir-des-Bois ;

 

150 € pour l'association Les Mouettes .

100 € en faveur du Secours Catholique 



 

  les subventions ne pas sont présentées par toutes les communes

sous le même thème "associatif" le collectif "revient sur le club service Kiwanis et les différentes subventions reçues de la part de Plélan, Vildé etc..subventions visiblement plus importantes parfois que celles reçues par d'autres associations du pays de Plélan ou données pour la lutte contre le cancer, le sida,  pour le fond de solidarité Alzheimer, les restos du coeur, la banque alimentaire..

Le collectif constate la "place" du foot située en général au "même niveau" ou avant le CCAS..

St michel donnait 16e par enfants inscrit au foot de Plélan, et 2625e à l'école St Pierre de Plélan, ce qui augmente d'autant les subventions reçues

Les élus ont voté les subventions communales - Saint-Michel-de-Plélan

mardi 28 juin 2011extrait


Le conseil municipal a attribué ses subventions vendredi soir. 

Les écoles

2 625,50 € pour l'école Saint-Pierre de Plélan-le-Petit (5 enfants)

 

Associations sportives et culturelles

La commune verse 16 € aux associations de l'intercommunalité qui accueillent des enfants de la commune jusqu'à 16 ans. Cette année sont concernés le CSP, l'espoir judo Plélanais...

 

 


Football :  Plélan-le-Petit

jeudi 07 juin 2012extrait ouest France

Pour la première fois, c'est au foyer des jeunes sportifs que l'assemblée générale du CSP a eu lieu samedi. C'est aussi là que sera élu le nouveau bureau vendredi soir. Les équipes ont fait toutes trois une très belle saison.

Recrutementd'un animateur

C'est sur un budget de 31 000 € qu'il a fallu compter en dépenses, pour un bénéfice de 4 300 €. L'animateur salarié du club par le biais d'une convention tripartite avec l'intercommunalité et le conseil régional a quitté son mi-temps pour un poste à temps complet à Plessala, fin avril. « Si nous avions continué à payer le salaire, le bénéfice n'aurait été que de 300 € », indique Michel Balan. Le club est bien conscient que sans les subventions il ne pourrait vivre (13 778 €)....

Le sujet des bénévoles a aussi été abordé : « Il n'y en a pas assez ». Constat général. René Haquin qui encadre l'école de foot « Déplore la présence de peu de joueurs avec une équipe qui monte » et aussi « qu'il n'y a pas de reconnaissance des bénévoles. » « Je ne vais pas aller chercher les joueurs par la main », répond le président Pierre-Yves Campion.

 

 

St Maudez 2014

Lors du conseil municipal, mercredi soir, les élus ont étudié les nombreuses demandes de subventions reçues et décidé de l'attribution de montants. Le centre communal d'action sociale recevra 650 €. Les associations suivantes recevront 60 € : France Adot 22, association La Pierre-Le Bigaut pour la mucoviscidose, les Restos du coeur, France Alzheimer, AFM Téléthon, Leucémie espoir, Ligue contre le cancer, Horizon emploi. L'association 4 Vaulx-les Mouettes recevra 20 € tout comme la chambre des métiers, de Ploufragan et le lycée professionnel Dominique-Savio, de Dinan.

Les charges de fonctionnement qui seront versées aux communes, pour les enfants de la commune scolarisés dans les écoles de Plélan-le-Petit (public et privé) et Corseul, s'élèveront à 544,48 € par enfant. Cela concerne 29 enfants, soit un peu plus de 15 789 €

 

 

Plélan le petit 2014

Jeudi soir, le conseil municipal a voté ses subventions, prélablement étudiées par la commission des finances. En 2013, le montant voté s'élevait à 67 707,57 €. Cette année, le montant baisse à 65 271,25 €.

Le détail des subventions

Contrat d'association école Saint-Pierre, 55 227,90 € ; association de parents d'élèves école Montafilan, 2 394,76 € ; Club sportif plélanais, 2 376,79 € ; Espoir judo plélanais, 811,07 € ; Chambre des métiers de Saint-Brieuc, 400 € ; Fnaca du canton, 360 € (dont 300 € exceptionnels pour le nouveau drapeau) ; association des Amis des fossés, 360 € (dont 300 € si organisation de concours) ; Secours populaire français, 300 € ; Secours catholique des Côtes-d'Armor, 300 € ; Restos du coeur Dinan, 200 € ; les Tréteaux plélanais (théâtre), 186,66 € ; la Pêche de Beauvent, 151,67 € ; Croix-Rouge Dinan-Penthièvre, 150 € ; Musique et développement, 148,35 € ; Tous ensemble pour Jack de Trébédan, 120 € ; Pas d'les arts, 104,10 € ; Kiwanis, 100 € (si participation d'une équipe communale aux joutes nautiques de Dinan) ; CFA bâtiment Côtes-d'Armor Plérin, 90 € ; lycée professionnel Dominique-Savio Dinan, 80 € ; protection civile Saint-Brieuc, 77,95 €.

Associations recevant 60 €

Badminton-club, La Clé des chants, Les Pilous d'place, Plaisir de la danse, Club de la 2e jeunesse, association des chasseurs, amicale des anciens combattants, amicale bouliste, Senviya yoga, tennis de table, On bouquine, La cabane o gribouill'âges, Bien-être et sophrologie en milieu rural et Gymnastique féminine.

La Chambre des métiers d'Ille-et-Vilaine reçoit 52 €.

Associations recevant 40 €

Autour d'Emeric et Anthony de Vildé-Guingalan, Association régionale des laryngectomisés, Ohé Prométhée, foyer des jeunes travailleurs Steredenn Dinan, centre d'information des droits de la femme, Ligue contre le cancer comité des Côtes-d'Armor, France Adot 22, Clic du pays de Dinan, CFA-MFR La Rouvraie, Rêves de clowns, Urgences Philippines.

Le centre communal d'action sociale reçoit 4 500 €.

 

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ASSOCIATIF
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 13:36

 

 sur "le sujet" , le collectif a découvert KIWANIS et a décidé de s'informer davantage sur cette "organisation "

 

 

 

 

Associations extérieures: le collectif prend acte des choix effectués qui sont significatifs

 

PLELAN LE PETIT

hors commune en 2011: 270 € pour la chambre des métiers des Côtes-d'Armor, Associations caritatives : secours populaire Français 300 € ; secours catholique 300 € ; croix rouge 150 € ; , Kiwanis 100 € et aussi 100 € si la commune est représentée par un bateau lors des joutes nautiques de Dinan. Restos du coeur de Dinan 100 € , 80 € pour AFO BAT 22 ; 40 € pour l'association Les quatre Vaulx. Les associations Ohé Prométhée, Aides Bretagne (sida), foyer des jeunes travailleurs, centre d'information des droits de la femme, centre de lutte contre le cancer, France ADOT 22 et l'association Vildéenne Autour d'Emeric et Anthony 

le collectif constate que Kiwanis est "classé" devant les restos du coeur, la lutte contre le cancer..

 

 hors commune en 2012

Chambre des métiers de Dinan, 500  (5 élèves) ; secours populaire Français, 300 ; secours catholique, 300 ; restos du coeur de Dinan, 200 € croix rouge Française, 150 ; association Kiwanis, 100 Ohé Prométhée, 40 ; AIDES Bretagne (sida) ; foyer des jeunes travailleurs de Dinan  ; centre d'information droits de la femme; centre de lutte contre le cancer, ; France Adot 22  ; association autour d'Emeric et Anthony ; protection civile; Bat CFA Ploufragan (1 élève) ; association Meilleurs ouvriers de France; MFR La Rouvraie CFA Montauban-de-Bretagne (1 élève) ; Rêves de clown

le collectif constate que Kiwanis est "classé" avant la lutte contre le cancer, le sida..etc

 

autre exemple

Vildé-Guingalan  les subventions communales

samedi 17 mars 2012

Lors du conseil municipal de jeudi soir, Jean-Yves Juhel le maire a indiqué qu'à la suite de la commission des finances, les subventions 2 012 attribuées aux associations communes avaient été déterminées selon plusieurs critères : la priorité aux associations vildéennes et la volonté de ne pas toujours donner aux mêmes. Les élus ont voté pour une subvention de 2 250 € à l'ASC Vildé (foot), 1 800 € au CCAS comité communal d'action sociale, 1 500 € à l'amicale laïque (subvention de fonctionnement) 1 100 € à la mission locale ainsi que 500 € pour soutenir le projet « fileuses et tisseuses ») 200 € Art et culture, Autour d'Emeric et Anthony, club de l'amitié de Vildé-Guingalan, société de chasse, comité des fêtes et d'animations, 121 € au CAUE, 100 € au Kiwanis-club Dinan, 80 € au championnat de France des élus (élus ne bénéficiant pas d'indemnités),70 € au Judo espoir plélannais, 50 € Fonds de solidarité logement et France Alzheimer Côtes-d'Armor, 30 € au don du sang, Restos du coeur, Solidarité pays de Dinan, Banque alimentaire 

le collectif constate que le  foot  est "classé en tête" avant l'action sociale etc.. que Kiwanis est  "classé" avant le fond de solidarité, Alzheimer, les restos du coeur et la banque alimentaire....

 

 

le collectif pense qu'il doit y avoir "un intérêt" à subventionner Kiwanis?

 

nous savons par ailleurs "des liens" entre le club des entrepreneurs du pays de Rance (CEPR),  Kiwanis,  et certains "acteurs" du canton de Plélan le Petit ( entreprise, foot ball, famille etc..) De cela nous ne tirons aucune conclusion!

 

 

  KIWANIS - Dinan Pays de Rance 

www.kiwanis-dinan.com/membres.php

Le Kiwanis club Dinan Pays de Rance est composé aujourd'hui de 24 membres ... VAILLANT. Jean-Claude LELIEVRE. Ronan LE TIEC. Didier LORRE

Dirigeant - Didier LORRE - club de football Association Sportive et ...

asc-vilde.footeo.com/dirigeants/didier-lorre.html

Retrouvez tous les infos sur Didier LORRE, dirigeant du club Association Sportive et Culturelle de Vildé-Guingalan.

 

le club des entrepreneurs du Pays de Rance

Le C.E.P.R. a pour objet de donner la possibilité aux chefs d'entreprises d'échanger leurs expériences, de dialoguer avec les entreprises et structures concernées par le développement économique, d'approfondir la réflexion sur les problèmes spécifiques de l'entreprise et de participer aux débats locaux, régionaux, et nationaux dans les multiples domaines où elle peut défendre et promouvoir les entreprises adhérentes.

CEPR. Mieux connaître les élus

 3 juillet 2009  Le CEPR a organisé le 18 juin une conférence sur le développement économique du pays de Dinan.

Apprendre à se connaître pour mieux travailler ensemble dans un futur proche. Tel était le leitmotiv de la conférence organisée par le CEPR Dinan le 18juin à Plélan-le-Petit. «L'idée était de nouer un premier contact avec les élus du pays de Dinan selon Didier Lorre, patron de l'agence C-easy

 

nb: nous notone que le CEPR est collaborateur du SCOT syndicat de Dinan dont le maire de Trébédan est membre

 

les clubs "en général"

Les Cercles d’influence

Parfois  ellitiste et généraliste, parfois très spécialisés dans un domaine, les cercles d'influences peuvent avoir une vocation lobbyiste pour une région

Les « Clubs services »

Lions Club, Kiwanis, Rotary-club, Table Ronde .. sont les plus les plus connus.  Souvent considérés comme des réseaux mondains, ils  permettent d'échanger avec d'autres professions, d'autres dirigeants

 

qu'est ce que KIWANIS? 

extrait le télégramme: Les joutes nautiques sur le port de Dinan-Lanvallay représentent la plus grosse action du club Kiwanis Dinan et fêteront, en 2012, leur dixième anniversaire. Les chèques de récompense pour les communes participantes sont destinés aux CCAS des communes pour aider les enfants et familles. Saint-Domineuc, l'équipe victorieuse, a choisi de remettre son prix de 750EUR à l'Association de lutte contre la mucoviscidose. Philippe Journiac, président des joutes nautiques, a remis ces chèques aux équipes victorieuses: 1er, Saint-Domineuc; 2e,Saint-Malo; 3e, Plélan-le-Petit. Prix de la convivialité: Tressaint. Prix costume et aquanis: Plumaugat. Prix du fil Rouge: Trélivan.

Joutes nautiques. Les Vikings de Plélan sur le podium

26 juillet 2011 Les Vikings de Plélan-le-Petit ont terminé à la troisième place, lors des joutes nautiques organisées par le club Kiwanis de Dinan, le dimanche 17juillet. L'équipe formée par Thierry Touzé, son capitaine; Laurent Boulou, le jouteur; Olivier Quillien, le barreur; et les rameurs: Laurent Fremon, Philippe Gelard, Yvonnick Menier, conseillers municipaux et Serge Allée et Claude Le Helloco, employés municipaux, ont remporté 350EUR pour le centre communal d'action social (CCAS) de la commune.

 

faire un don (subvention) à un club service ?

 

Selon nos sources:

Un club service est un type d'organisation dont les membres partagent les mêmes valeurs. Ils se rencontrent régulièrement et mènent des actions caritatives et éducatives, soit par eux-mêmes, soit en finançant d'autres associations, tout en développant une sociabilité fondée sur des critères sociologiques implicites.

Au-delà des objectifs explicites définis dans les statuts des clubs services, ces clubs sont susceptibles d'avoir d'autres fonctions : par exemple acquérir un surcroît de légitimité sociale, entrer dans un tissu social où des liens professionnels utiles peuvent être noués, grâce à la solidarité entre membres.

 

 

Selon les informations communiquées 

 

 KIWANIS est constitué de décideurs, de chefs d'entreprises, de cadres, d'ingénieurs, de fonctionnaires. Du temps du "franc" la participation était d'environ 600 francs par an et par membre.  Le club service dit qu'il n'est pas donc pas nécessaire d'avoir une importante fortune pour adhérer 

 

  Selon le club service lui même, KIWANIS ne serait pas une secte  Il n'y a pas de gourou, puisque les responsables et dirigeants changent tous les ans 

   

1915 serait la date  officielle de la création du Kiwanis. Son siège se trouve à Indianapolis pour 600 000 membres dans 97 pays

Les objectifs qui seraient annoncés de Kiwanis  la primauté des valeurs humaines et spirituelles sur les valeurs matérielles. Encourager l'application quotidienne d'une la Règle d'or dans toutes les relations humaines Promouvoir l'adoption et l'application d'une haute déontologie dans la vie sociale et professionnelle et dans les affaires. Encourager l'application quotidienne d'une la Règle d'or dans toutes les relations humaines. Propager, par le précepte et par l'exemple, la notion de service envers les autres, d'une façon réfléchie, active et efficace. Procurer à travers le club un moyen pratique de créer des amitiés durables, rendre des services altruistes et construire des communautés meilleures. Contribuer à créer et à maintenir chez les hommes une saine conception de la vie et un noble idéalisme susceptibles de stimuler l'honnêteté, la justice, le patriotisme et la bonne volonté  

 

 
  depuis 1987 Kiwanis International aurait ouvert ses portes et l’adhésion des femmes y serait désormais possible

 

Le club service de Dinan qui s'est constitué en 2001 semble à ce jour composé uniquement d'hommes pour ce qui concerne la représentation de son bureau: 24 au total pour un président, un secrétaire, un trésorier, un chef du protocole, et 20 membres.

 

Il semble que les membres de Kiwanis soient: président, dirigeant  ou gérant de société, directeur ou responsabe de banque ou d'organisme de crédit, conseil en investissement financier, responsable de chambre des métiers, directeur d'institut de gestion et d'audit...vice président UPIA/ MEDEF

 

Aujourd’hui: des manifestations sont organisée, dont la plus importante est : «les joutes nautiques»
Tous les ans il est question entre autre de l'organisaton de baptêmes de l’air, de l’organisation de matinée cinéma ou de l’invitation à des manifestations sportives, de réaliser des actions sociales comme celle consistant à des remises de dons à des associations Les fonds collectés par le club sont redistribués: environ 12.000EUR par an vont aux enfants, aux familles ou associations qui en font la demande. Chaque demande est examinée par une commission actions sociales.

 

CONGRES 2012

Nous croyons savoir que le club service de Dinan/ pays de Rance organise le prochain congrès de Kiwanis France-Monaco du 17 au 19 mai 2012 à St Malo. A delà des frais d'inscription quelques tarifs nous ont été dévoilés concernant ce congrès. Il semble que les prix soient variables concernant la restauration, entre 30 et 40 euros le déjeuner ou le dîner, 60e pour une soirée de l'amitié et une autre dite "de gala", de 50 à 60e pour des visites guidées sur la région, et des "souvenirs" du congrès avec un fanion à 12e ou une vareuse à 35e

 

 

 

le collectif découvre un  chef du protocole de Kiwanis

( identité présentée sur le site du club service de Dinan) 

 

de tout ce qui suit le collectif ne tire aucune conclusion et ne prend aucune position..des informations sont simplement reprises pour compléter le thème "associatif " abordé sur ce bog

 

 

 

un membre du club service KIwanis de Dinan

une autre activité

Des chefs d'entreprise solidaires d'un village Malien  

www.ouest-france.fr/.../actuLocale_-Des-chefs-d-entreprise-solidaires... 

1 mars 2011 – ... Issa Drave (Romi recyclage), Hervé Godard (Garage Godard), Pierrick Hamon (Info pro services), Ronan Le Tiec (Pasdelou galva).

 

quelques informations sur internet

Soudarmor. «Une marque et un savoir-faire forts»

bureau-nomade.com - Sous-traitants industriels. Séduire les ... 

www.bureau-nomade.com/joomla/index.php?... 
6 avr. 2010 – Patron de la société Pasdelou Galva à Quévert, Ronan Le Tiec a créé en 2007 la marque commerciale Soudarmor dédiée à des travaux de

 

Patron de la société Pasdelou Galva à Quévert, Ronan Le Tiec a créé en 2007 la marque commerciale Soudarmor dédiée à des travaux de soudure et de cintrage en sous-traitance.


 

   Travailleurs polonais en détresse à DINAN .

Communiqué de presse

La CGT a été sollicitée par un salarié polonais détaché dans une entreprise de DINAN. Il s’agit de la société « PASDELOU GALVA » située à QUEVERT. Cette entreprise a fait venir plusieurs salariés par l’intermédiaire d’un bureau de recrutement situé en POLOGNE.

Ces salariés sont arrivés en avril 2006 pour effectuer des travaux de soudure et des promesses de contrats en CDI leur on été faites.

Depuis leur arrivée en France, leurs droits ne sont pas respectés. Il en ainsi du paiement d’une partie des salaires et de la majoration des heures supplémentaires. Il n’est pas rare qu’ils effectuent un volume d’heures mensuel de 240 heures. 10 h/jour de lundi à samedi).

Les salariés ne disposent pas :

• de copie en langue d’origine de leurs bulletins de salaire • de copie de leur contrat de travail en langue d’origine

Ils sont sous la menace du licenciement, subissent pressions et menaces. Ainsi, l’employeur refuse de valider la licence de soudeur du salarié. Ce dernier se retrouve à la rue aujourd’hui et c’est grâce à la CGT qu’il peut se loger, se restaurer et subvenir à ses besoins élémentaires.

A travers ce dossier, nous supposons l’existence d’un trafic de travailleurs organisé depuis la Pologne dans le but de répondre aux besoins d’un patronat local avide de main d’œuvre bon marché et corvéable à merci.

Ces faits ne sont que les premiers éléments qui ressortent de ce premier contact. Ce nouveau scandale met une nouvelle fois en exergue le délit de marchandage organisée par des réseaux facilement identifiables.

Les pouvoirs publics ont été alertés. Ainsi la Préfecture du département a été saisie le 3 octobre ainsi que la DDTE. Un courrier a été envoyé aux autorités le 4 octobre.

Les pouvoirs publics doivent mettre les employeurs face à leurs responsabilités et par là même faire le ménage parmi les employeurs pour reprendre l’expression utilisée par un de leurs représentants de Bretagne. En effet, dans un article de Ouest France du 10 septembre dernier, monsieur Jean-Yves TOUPIN indiquait : « nous nous inscrivons résolument contre toute forme de travail illégal. Les entreprises doivent respecter les conventions et obligations relatives aux lois de la sous-traitance ».

La CGT condamne tout moyen visant à opposer les uns aux autres les travailleurs de l’Union européenne au nom de la compétitivité des entreprises. Elle luttera sans relâche contre tous les actes mafieux perpétrés dans les Côtes-d’Armor. Certains employeurs ne sont pas étrangers à cette situation d’état de non droit.

La CGT exige que dans le cadre des passations de marché soit intégrée des clauses de sauvegarde qui renforcent la protection juridique des salariés.

Dans ce cadre :

• Les donneurs d’ordres, en cas de défaillance du sous-traitant, doivent prendre en charge le paiement des rémunérations, des cotisations sociales et des contrats de travail.

• Les organisations syndicales doivent disposer d’un droit de regard sur les passations de marché afin de faire obstacle à toute dérive.

• Il faut interdire la sous-traitance en cascade

Plusieurs rapports de la DILTI (Délégation Interministérielle de Lutte contre le Travail Illégal) et de l’IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales) dénoncent les pratiques frauduleuses des donneurs d’ordres qui consistent à faire baisser les coûts de production en détournant les lois sociales et à fragiliser la protection sociale en omettant de verser les cotisations obligatoires. L’IGAS et la DILTI préconisent une réforme du droit commercial en exigeant l’insertion de critères sociaux dans les contrats commerciaux.

La justice et l’équité, tant prônées ces derniers temps, supposent que des dispositions soient prises le plus vite possible. En premier lieu, il convient que les salariés étrangers du Pays de Dinan soient rétablis dans leurs droits.

Saint-Brieuc, le 4octobre 2007

Union départementale des Côtes D’Armor
17 rue Vicairie – 22100 Saint Brieux

 

 

Remorques Brigant. Trente salariés sur le carreau

13 octobre 2007 le télégramme

 BÉGARD (22). Hier, le tribunal de commerce de Guingamp a prononcé la mise en liquidation de l'entreprise Brigant (Bégard), spécialisée dans la fabrication de remorques agricoles.Placée en redressement judiciaire depuis le 1 e r août, la société n'a pas trouvé repreneur, malgré l'offre faite au dernier moment par Ronan Le Tiec, propriétaire de la société de matériel agricole Pasdelou-Galva (Quévert). L'examen attentif du dossier par le tribunal a laissé planer de larges « doutes sur la solvabilité et le sérieux » du candidat à la reprise qui se proposait de conserver 25 des 30 emplois sur la sellette.« Les éléments comptables ont démontré l'incapacité du cessionnaire à assurer la pérennité de l'entreprise », a résumé la présidente du tribunal, notant que le repreneur rencontrait dans sa propre entreprise des difficultés de trésorerie, au point de ne s'être acquitté d'arriérés de cotisations Urssaf qu'à la veille de l'audience.Au surplus, a relevé le tribunal, Ronan Le Tiec faisait une offre de reprise jugée « dérisoire » - environ 340.000 € - pour une affaire estimée à 862.000 €.Entre colère et résignation, dans un contexte économique « tendu », une partie des 30 licenciés économiques parlait, hier, d'un « drame social de plus ».

 

Le Journal Des Entreprises - Leader - Upia/Medef (2).Deux ... 

www.lejournaldesentreprises.com/.../upia-medef-2-deux-nouveaux-a...
8 oct. 2010 – Deux petits nouveauxfont leur entrée: Dominique Lecomte (Comptafrance) et Ronan le Tiec (Pasdelou Galva, vice-président). JDE | Édition

JDE Edition Côtes-d'Armor 22

Upia/Medef comité directeur

le 8 octobre 2010  -  le comité directeur de l'Upia se compose de Ronan le Tiec (Pasdelou Galva, vice-président).

 

 

Le Journal Des Entreprises - Collectivités - Ronan Le Tiec, patron ... 

www.lejournaldesentreprises.com/.../ronan-le-tiec-patron-des-metallo..

3 déc. 2010 Ronan Le Tiec, patron des métallos - Ronan Le Tiec P-dg de Pasdelou Galva.Président de l'union des industries et métiers de la métallurgie ...

Ronan Le Tiec P-dg de Pasdelou Galva.Président de l'union des industries et métiers de la métallurgie en Côtes-d'Armor.
 
  extrait:..Je pense que mon implication dans les réunions de travail, mon intérêt pour les réseaux, notamment au CEPR Dinan, ont été des éléments importants. L'UIMM est un bon laboratoire d'idées entre grands groupes et PME. Des sujets concrets y sont abordés comme la formation, la négociation salariale, le cautionnement bancaire, etc. Je suis élu pour un an renouvelable....

 

Club Kiwanis. Projets caritatifs autour de l'enfance

12 octobre 2011 le télégramme extrait «Nunc Kee-Wanis», traduction: «Conjuguons nos talents!» La devise des Kiwanis, d'origine indienne, est bien jolie. Ces «Clubs de bons copains» sont nés en 1915 aux États-Unis, et celui du pays de Dinan, il y a dix ans. L'objectif est d'apporter une aide à des projets caritatifs autour de l'enfance. Les membres étaient réunis samedi à l'occasion d'une passation de pouvoirs entre certains adhérents. ...

... Les nouveaux membres du bureau sont : François Moreau, président ; Éric Hervé, secrétaire ; Jacques Touminet, trésorier; Joël Lalaire, chef du protocole.

nb: si selon nos informations le président, le secrétaire et le trésorier sont  "les mêmes" personnes, nous consatons un changement pour "le nouveau chef du protocole"

Pratique:  En 2012, le congrès national de ces clubs de bienfaiteurs se tiendra à Saint-Malo.

 

 

François Moreau, président du Kiwanis - Dinan

jeudi 13 octobre 2011ouest France

De gauche à droite, François Moreau, Joël Lalaire, Jacques Touminet et Eric Hervé, lors de la passation des postes au château de la Garaye.

Le Kiwanis club de Dinan Pays de Rance a un nouveau bureau. Au château de la Garaye, Patrick Billy a remis son collier au nouveau président François Moreau et ce pour une année. Le nouveau bureau se compose de François Moreau, président, Jacques Touminet, trésorier, Eric Hervé secrétaire et Joël Lalaire chef du protocole. « Le Kiwanis est surtout connu à Dinan à travers les joutes nautiques, souligne le nouveau président. C'est avant tout une association qui oeuvre en faveur de l'enfance. Les fonds récoltés à travers nos actions sont intégralement reversés aux enfants à travers les CCAS des communes et d'autres biais ou directement aux familles qui sollicitent notre aide. »

L'année 2012 sera chargée puisque Dinan a la charge d'organiser le congrès national du Kiwanis, les 17, 18, 19 mai 2012 à Dinan et Saint- Malo où sont attendus 1 200 kiwaniens de toute la France.

 

 

nous cherchons à comprendre ce qu'est un club?

  Kiwanis en Alsace ?

Réseaux influents en Alsace. Les pistes à connaître

 3 juillet 2009   Dossier réalisé par Adelise Foucault, Julie Giorgi, Philippe Armengaud et Nadia Aubin

extrait 

De nouveaux réseaux émergent
Classiques, les syndicats patronaux sont très influents..viennent ensuite les réseaux des CCI, des pôles de compétitivité, les réseaux par métiers, par secteurs d'activité . Les clubs service, type Rotary, Lions, Kiwanis regroupent des affinités bourgeoises plus que professionnelles. Plus centrés sur l'économie et le métier de dirigeant, l'Association progrès du management  et le Centre des jeunes dirigeants font souvent parler d'eux. De nouveaux réseaux ont également émergé: les Apéros du Management, ou encore le club des ambassadeurs initié en juillet 2008 par l'Adira

 

 

Grand-Angoulême ? extrait la "charente libre"

Rotary, Lions Clubs, Kiwanis, bienvenue aux clubs...

Du Rotary aux Lions Clubs en passant par les Kiwanis, de 300 à 400 notables s'investissent dans les clubs services Pour des oeuvres caritatives, «faire des rencontres» et se créer un réseau.

 

Comme l'ancien député et banquier, ils sont entre 300 et 400 notables angoumoisins à multiplier les actions caritatives pour récolter chaque année plusieurs dizaines de milliers d'euros. «Comme dans toute association, il y a un tiers qui bosse, un tiers qui regarde et un tiers qui suit de loin», explique Annie Bouvard, qui vient de quitter la présidence du Rotary Val-de-Charente. Ce club est fort d'une trentaine de membres - la moyenne pour tous

Qu'ils s'appellent Rotary, Club 41, Lions Club, Kiwanis, Table Ronde ou encore Soroptimist, ils se regroupent sur la bannière de «clubs services». Ces avocats, notaires, médecins, hommes politiques, assureurs, président de CCI ou patrons mettent plus en avant le côté «services» que l'ambiance «club» privé et forcément élitiste, puisque chacun est coopté pour l'intégrer, et qu'il lui faut débourser de 700 € à 800 € par an pour participer.

 

METZ ? pour ce que nous en savons

L'esprit club

Les clubs services sont très bien implantés à Metz. Le Rotary et le Lions sont les plus anciens et sans doute les plus huppés et il n'est pas de mauvais goût d'y parler affaires, pourvu que l'on respecte certains codes. D'autres clubs se développent avec plus ou moins de succès. Parmi eux : le Fifty One, La Table ronde, le Kiwanis et, pour les femmes, les Soroptimists.

 

 

PERIGUEUX? extrait "l'expess" 2008

 

Deux Rotary, quatre Lions, un Kiwanis, un Soroptimist, un Club 41, une Table ronde, Périgueux se révèle la terre bénie des clubs services. A chacun ses ambitions: le Rotary soutient notamment la recherche sur les maladies du cerveau; les Lions épaulent les aveugles; les Kiwanis aident les enfants défavorisés. Dans ce monde, on est entre notables. Il y a d'abord une poignée de politiques: Xavier Darcos (UMP), l'ancien maire, et Jean-Michel Jardry (CNI), ex-maire adjoint d'Yves Guéna, sont au Rotary; Philippe Cornet (lire ci-dessus) est au Lions. Les professionnels du milieu médical y sont surreprésentés: Philippe Laveau, l'ancien directeur de l'hôpital (Rotary); Daniel Bordas, directeur de la clinique Francheville (Lions); André Meunier, ancien directeur de cette même clinique (Rotary); Christian Groppo, directeur de la caisse primaire d'assurance-maladie (Club 41); Marc Raveleau, prothésiste dentaire (Kiwanis); Mauricette Pundick, médecin du travail (Soroptimist); Emile Migot, chirurgien-dentiste (Club 41). On y croise aussi, pêle-mêle, des avocats, comme Patrick Engel (Kiwanis); des experts-comptables tel Philippe Tonnet (Rotary); le directeur du comité départemental du tourisme de la Dordogne, Daniel Debaye (Rotary); l'un des plus importants concessionnaires auto de la place, Alain Deluc (Lions); des agents immobiliers comme Jean-Pierre Fondeur (Kiwanis); ou un patron de camping, Jean-Michel Musitelli (Lions). Tous affirment se retrouver pour mêler plaisirs de la table et opérations de bienfaisance. Mais réfutent -tout en nuances- l'idée selon laquelle ces réunions VIP sont des clubs d'affaires. "On s'adresse naturellement à l'un d'entre nous quand on a besoin d'un service. Mais c'est tout", admet Jean-Michel Musitelli, président des Lions. "On se donne des coups de pouce, sans plus", concède Bernard Souchon, du Club 41. "Si l'un est banquier, il ne va pas faire de vacherie à un autre", convient Claude Distinguin, patron du Rotary Doyen. "On essaie de ne pas être affairiste", glisse Patrick Engel, président des Kiwanis. 

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ASSOCIATIF
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 13:35

Les présidents d'associations sont plutôt pessimistes... - Plélan-le-Petit

samedi 31 décembre 2011

Au travers d'une enquête récente menée par courriels auprès de 35 présidents ou anciens présidents d'associations du territoire intercommunal, 13 d'entre eux ont répondu (37,14 %). Il leur était particulièrement demandé d'indiquer les difficultés qu'ils ont pu rencontrer pendant l'exercice de leur fonction, si la mission est facile, leurs motivations dans leur poste, si la fonction de président (e) est selon eux en voie de disparition ? Comment ils voient l'avenir des associations en général et le bénévolat.

Globalement, ils sont plutôt négatifs dans leurs expressions et indiquent « que les associations ont du mal à trouver des responsables et à former une équipe de bénévoles ». « Cela demande beaucoup de disponibilité et il y a beaucoup de responsabilités ». « Il faudrait être disponible à plein-temps ». « La motivation manque souvent ». Certains se disent aussi « seuls dans leur fonction », d'autres ont « appris à déléguer ». Certains reprochent un « désintérêt de la population pour les manifestations organisées, malgré la recherche de nouvelles idées », « la difficulté d'avoir des projets qui font l'unanimité auprès des équipes de bénévoles ».

Le travail administratif fait peur « Nous nous sentons isolés face au côté administratif et la lourdeur des procédures ». Très peu affirment avoir une équipe soudée. « La pérennité d'une association est liée à l'importance de l'utilité que ses acteurs lui donnent ». Certains disent toutefois que leur rôle les a enrichis sur le plan des contacts humains.

Sur le territoire, existent principalement des petites associations et les responsables pensent que « les associations sont en voie de disparition » ou « en déclin » tout comme la fonction de président, de plus en plus difficile à pourvoir.

 

Nous pensons que l'animation sportive et culturelle doit être soutenue et coordonnée pour toutes ses composantes et dynamiques par les employés spécialisés en fonction. Entre autre, le développement du sport en général et sur la durée doit passer par l'investissement des professionnels en place et les propositions diversifiées ( hand ball, basket etc.. ). Les bénévoles et les parents ne peuvent tout assumer à eux seuls..le foot est un bon exemple avec les moyens mis en place, y compris un animateur salarié à disposition

Le Tennis-club n'a plus de président, l'avenir est menacé

mercredi 20 juin 2012
Seulement cinq personnes participaient à la 2e assemblée générale du Tennis-club lundi soir. Abdel Khazaz (3e à gauche) et Bernard Moalic (à droite), démissionnent tous deux. Sans président, l'association ne peut continuer ses activités.

Après le judo qui rencontre actuellement des difficultés pour aborder sa future saison avec un bureau qui n'a pas encore trouvé de successeurs, le Tennis-club se trouve à son tour dans l'impasse. Samedi, était convoquée une assemblée générale extraordinaire, qui n'a pu se tenir faute de quorum atteint. Lundi soir, une nouvelle assemblée était convoquée, avec la présence de 5 personnes. Le président, Abdel Khazaz, est démissionnaire, car il va rejoindre Mayotte pour raison professionnelle d'ici un mois. Le trésorier, Bernard Moalic, démissionne lui aussi. Le vice-président, Bernard Fairier, a déjà de nombreuses fonctions, notamment d'élu et ne peut s'engager cette année à succéder au président. La secrétaire, Célestine Adam était excusée et n'a pas fait part de sa démission.

Bernard Moalic a dressé un bilan de l'activité, avec toujours entre 18 et 24 jeunes à l'école de tennis, des équipes jeunes et adultes engagées en championnat chaque année, un tournoi annuel de fin de saison, mais qui n'a pu avoir lieu cette fois, faute d'inscrits en nombre suffisant. « Vu le nombre de parents intéressés, il n'y a pas de renouvellement. On est un certain nombre à être là depuis des années. Les parents ne sont pas raisonnables. Moi j'ai toujours voulu qu'il y ait l'association de tennis pour que les enfants puissent s'initier », indiquait le trésorier.

Pour ce qui est du championnat adulte la saison prochaine, l'effectif n'est plus suffisant pour engager une équipe. « L'idée serait que la communauté de communes fasse une convocation générale de toutes les associations pour voir à une autre organisation », indiquait Abdel Khazaz.

Arnaud Berthier, animateur sportif communautaire, présent à la réunion se chargera de faire remonter les informations. « Si ça ne bouge pas à l'intercommunalité, l'association sera mise en sommeil pour un an, ce qui laissera le temps de réfléchir », poursuivait Bernard Moalic. Mais peut-être aussi, sera-t-elle dissoute, car sans président, l'association ne peut plus fonctionner et la saison prochaine doit être préparée dès maintenant.

Le trésorier a indiqué que « La trésorerie est saine » et qu'il accepterait d'aider son successeur. Les cours vont se poursuivre jusqu'au 26 juin, avec Etienne Gicquel, qui est d'accord pour continuer. Un goûter au profit des jeunes sera organisé samedi, à 15 h 30, au foyer des jeunes sportifs, pour marquer la fin de saison à l'issue des deux séances, aux jeux découverts.

Le Tennis-club a besoin d'un président et d'un trésorier - Plélan-le-Petit

mardi 18 septembre 2012

Le Tennis-club de Plélan-le-Petit aimerait reprendre pleinement ses activités et à ce jour, se cherche toujours un(e) président(e) et un(e) trésorier (ère). Samedi, Bernard Fairier et Bernard Moalic étaient présents au forum des associations pour prendre les inscriptions. Plusieurs jeunes sont intéressés par l'école de tennis et l'entraîneur Etienne Gicquel est prêt à redonner des cours le samedi. Il ne reste plus qu'à espérer que des parents se mobilisent pour rejoindre le bureau.

 

Un dernier espoir pour sauver le judo, le 26 juin

vendredi 15 juin 2012
Douze personnes étaient présentes à l'assemblée générale de l'Espoir judo plélanais. Un nouveau bureau n'a pu être constitué en remplacement du bureau démissionnaire. Une ultime chance est donnée au club, le mardi 26 juin, avec une nouvelle assemblée.

Mardi soir, l'Espoir judo plélanais avait convoqué une assemblée générale en vue d'envisager l'avenir de l'association qui a 30 ans cette année. Le 29 mai, les quatre membres du bureau avaient indiqué leur démission au 30 juin, devant le peu de soutien des familles et un « ras-le-bol général ». Le club compte cette saison 75 licenciés. Le 30 juin, la saison s'achève.

Que va-t-il advenir du judo ? Douze personnes étaient présentes mardi, pour tenter de trouver une solution (y compris trois des membres du bureau). C'est encore trop peu, d'autant plus que le bureau a confirmé sa démission, trois courriers ayant été remis et une démission orale lors de l'assemblée.

Les comptes sont bons et affichent 4 800 € en trésorerie, mais il y a un problème de dynamique chez les parents qui ne se montrent pas impliqués dans l'association. Le bureau fait ce qu'il peut, mais lâche l'affaire, promettant toutefois d'aider les éventuels repreneurs.

Pourtant, il faut déjà préparer la prochaine saison ou dissoudre l'association. Ce n'est pas ce que les parents présents souhaitent au premier abord, mais aucun nouveau bureau n'a pu être constitué. Plusieurs personnes ont besoin d'un délai supplémentaire de réflexion et veulent essayer de créer une mobilisation parmi leurs connaissances.

C'est donc le mardi 26 juin qu'une nouvelle assemblée est convoquée, à 19 h 30, au foyer des jeunes sportifs. L'ultime chance de pouvoir donner un avenir à l'association et d'envisager la prochaine saison. La date du 30 juin est butoir, car l'association, qui a un salarié, le professeur de judo (dont l'absence à la réunion a été soulignée), ne veut pas payer un trimestre de cotisations supplémentaires à l'Urssaf au 1 er juillet, si l'association était dissoute.

Pas de gala annuel

Le gala de judo de fin d'année était prévu le samedi 23 juin, mais il a finalement été décidé de l'annuler, faute d'organisateurs en nombre suffisant. Habituellement, cette festivité permettait de montrer aux familles le travail de l'année, mais aussiaux enfants d'obtenir leurs nou-velles ceintures et des récompenses. Un moment joyeux. Les derniers cours s'achèvent le 29 juin. Les enfants recevront leur nouvelle ceinture, leur diplôme, un bracelet et porte-clés lors de leur dernière séance.

 

L'Espoir judo plélanais a un nouveau bureau - Plélan-le-Petit

samedi 30 juin 2012
L'ancien et le nouveau bureau de l'Espoir judo plélanais, ainsi que toutes les personnes qui ont participé à l'assemblée générale, mardi soir.

La troisième réunion de l'association Espoir judo plélanais aura été la bonne. Un nouveau bureau est formé depuis mardi soir. Le bureau démissionnaire en totalité, avait tiré la sonnette d'alarme fin mai et début juin : il craignait d'avoir à dissoudre l'association, qui compte un seul salarié. Les parents se sont enfin mobilisés devant l'appel lancé. Le bureau démissionnaire a expliqué à l'assemblée, les grandes lignes de conduite à tenir : une communication à améliorer, une recherche de sponsors nécessaire, une gestion financière rigoureuse ainsi qu'une charge de travail plus importante en début de saison avec les encaissements des licences et les formalités administratives...

Les membres démissionnaires se sont portés volontaires pour aider leurs successeurs avant l'élection du nouveau bureau. Celui-ci voit tous ses postes doublés. Ainsi la présidence est confiée conjointement à Rémi Besnard et Sébastien Gauvin, la trésorière Marie-Noëlle Leffray, est assistée de Mathilde Killic. Au secrétariat, Yann Buard, titulaire et Estelle Ménard, adjointe. Une dizaine d'autres membres actifs se sont également inscrits.

Une réunion est organisée le 2 juillet pour la passation des informations avec l'ancien bureau. Les séances de judo pour enfants et adultes reprendront après le forum des associations, qui aura lieu le 15 septembre, avec l'idée de développer l'activité de self-défense pour les femmes.

 

Lundi 2 juillet, à 19 h 30, réunion du bureau, au foyer des jeunes sportifs.

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ASSOCIATIF
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 12:38

 

un NOUVEAU projet

   

 

  La musique bientôt accessible ... Plélan-le-Petit

mercredi 03 novembre 2010 (extrait)


Lors de la dernière séance communautaire, le dossier « école de musique » a, de nouveau, été abordé.

Un projet qui pourrait voir le jour dès janvier 2011. Pour cela, un professeur de piano de la commune a rencontré des élus et exposé ce qu'il souhaiterait. Une réunion est aussi prévue le 9 novembre.

L'idée est de faire quelque chose de différent des écoles de musique traditionnelles en proposant plusieurs instruments à tarif unique. .. Il s'agirait de rapprocher les extrémités des instruments coûteux et moins coûteux, pour proposer un prix moyen accessible au maximum de gens, sans limite d'âge. Des cours d'éveil musical pour les 4-6 ans pourront être proposés, mais aussi le piano, la guitare, la batterie... avec une possibilité de recourir à des intervenants extérieurs.

Un contact est disponible, il s'agit de Bruno Boileau.

CONSTAT: un projet qui devrait voir le jour ..l'idée est de faire quelque chose de différent...

 

 

  Le centre de formation musical intercommunal ouvre en janvier - Plélan-le-Petit

vendredi 24 décembre 2010 (extrait)


Bruno Boileau et Dany Schmitt intermittents du spectacle, sont arrivés d'Auvergne en juin. Ils ont proposé la mise en place de l'école de musique avec de l'éveil musical en petits groupes et de l'apprentissage d'instruments en cours particuliers.

Leur métier ils veulent en vivre et ont ainsi proposé à l'intercommunalité de monter une école de musique ou plutôt un nouveau concept « de centre de formation musical ». Jusqu'à présent, les enfants qui souhaitent pratiquer la musique doivent se déplacer hors du territoire communautaire. Les demandes revenaient régulièrement en mairie pour que quelque chose soit mis en place. Un travail a été mené avec les élus communautaires qui franchissent le pas et acceptent la proposition des artistes. Une période de « test » va débuter de janvier à juin avant de pouvoir, dès septembre, étendre l'activité à une variété plus importante d'instruments.....  Une école à l'américaine en sorte....

 

CONSTAT: rien n'exisait sur le territoire communautaire, des demandes revenaient régulièrement..création d'une école à l'américaine..

Quel statut pendant cette période de test ?

Le centre de formation musical fait ses premières gammes - Saint-Maudez

samedi 05 février 2011( extrait )


À l'étage de la salle Les tilleuls, se déroulent les séances d'éveil musical avec Dany Schmitt, ici aux côtés de quelques enfants au stand percussions lundi soir.

C'est le 10 janvier qu'ont débuté les séances d'éveil musical ainsi que les cours de musique. Un projet porté au niveau communautaire par Bruno Boileau et Dany Schmitt, artistes.

 

  CONSTAT: le projet débute, sous quel statut?


 

5 mois plus tard...

Association musicale Une assemblée générale est organisée ce vendredi 8 juillet

vendredi 08 juillet 2011


Association musicale

Une assemblée générale est organisée ce vendredi 8 juillet, à 19 h à la médiathèque. Elle vise à mettre en place une association appelée à gérer le centre de formation musicale de Plélan-le-Petit. Ouvert à tous.

CONSTAT: une assemblée générale constitutive pour mettre en place une association qui sera gestionnaire du centre de formation musical de Plélan le petit

Un statut associatif pour le centre de formation musicale - Plélan-le-Petit

mardi 04 octobre 2011


 

L'association pour le développement de la musique du canton de Plélan-le-Petit vient d'être reprise par une nouvelle équipe de bénévoles et elle va désormais chapeauter le centre de formation musicale.

Mis en place au premier trimestre 2011, sous l'élan de Bruno Boileau et Dany Schmitt, le centre de formation musicale était géré par l'intercommunalité, mais cette dernière souhaitait qu'une association se mette en place. Le centre est donc désormais indépendant de la communauté de communes.

 

Centre de formation musicale, tél. 06 62 28 19 35 ou 06 66 14 54 12. Courriel : tc.lebon@orange.fr

 

CONSTATS

le centre de formation musical qui était géré par l'intercommunalité (sous quel statut ) devient indépendant de celle ci pour être géré par une association cantonale qui vient d'être reprise..

l'association pour le développement de la musique sur le canton n'est pas nouvelle et n'est donc pas, comme indiqué le 8 juillet, le fruit de la mise en place d'une association née après assemblée générale constitutive pour gérer le centre de formation musical de Plélan le petit...il y a de fait, changement ou modification de statut, d'objet..

 

 

l'ancienne association

écoles (musique, danse, art dramatique..) à VIldé

Le Bourg
22980 VILDE-GUINGALAN
Tel . 02.96.27.01.40
Fax : 02.96.27.01.40
catherine.escop@wanadoo.fr

Contact(s) : ESCOP Catherine - Responsable


Activité(s) : ECOLES ( musique, danse et art dramatique)
Genre(s) : Musique
Discipline(s) : Formation musicale

Quel changement de statut ( objet, adresse, activité..) de "rayon d'action" ( canton, Plélan, St Maudez..) , quelle diversification de prestation ( recours aux salariat même par chèque emploi associatif..), quelle adaptation

( déclaration, assurance..) pour l'ancienne association devenue nouvelle..

 

Une offre d'activités variée au forum des associations - Plélan-le-Petit

mercredi 14 septembre 2011
Romain Créno, animateur sportif communautaire, explique les activités proposées par l'intercommunalité à Martine, venue se renseigner.

photo: stand de l'association pour le développement de la musique

Le forum des associations est un moment toujours très attendu lors de la rentrée. Petits et grands sont en recherche d'une ou plusieurs activités pour l'année. Et l'éventail est assez large sur l'intercommunalité. L'offre est sportive et culturelle.

Certaines associations ont déjà repris, mais il est encore temps de les rejoindre, alors que d'autres peaufinent et attendent la fin du mois. Les impératifs ne sont pas les mêmes pour tous. On retrouve les classiques : le judo, le badminton, le football, le taïdo, le tennis, la gymnastique adultes, le yoga, les arts plastiques, les danses de salons, les danses bretonnes, la chorale, le catéchisme. Les nouveautés qui sont la musique avec de l'éveil musical, la pratique d'instruments, la sophrologie, les cours d'informatique à la médiathèque.

Et des incontournables qui font toujours le plein : cap sports, cap sports nature, cap sports adultes, le centre de loisirs, la gym enfants proposés par la communauté de communes. Cette année, la Mission locale du Pays de Dinan avait également un stand, permettant aux 16-25 ans, de venir découvrir ce qu'elle propose. Le public a été nombreux à passer au forum samedi après-midi. Les inscriptions sont allées bon train.

nouveauté ou pas, communes, canton ou communauté de communes?

 

 

SUBVENTIONS et TARIFS

 

POSITION DU CONSEIL GENERAL

Une culture accessible à tous
Autre défi, la culture pour tous. Nous avons toutes et tous des goûts et des aspirations différents. Conscient de cette richesse, le Département fait la promotion d’une culture accessible à tous, exprimant toutes les formes d’art. C’est dans ce cadre qu’ont été élaborés trois schémas départementaux d’enseignements artistiques : musique, danse et théâtre.
Avec la mise en oeuvre de ces schémas, l’objectif est de faire en sorte que chacun puisse accéder aux enseignements artistiques sans avoir à renoncer en raison d’une inégalité sociale, économique ou territoriale.
Le Département n’a pas la prétention de porter à lui seul la culture en Côtes d’Armor. Pour autant, notre collectivité assume sa responsabilité et se pose comme un partenaire précieux au moment où le gouvernement est de plus en plus “aux abonnés absents”.

 

constats du collectif

subventions:  musique et développement  797e par Plélan + 464e par la communauté de communes = 1251 e

tarifs                                                               PLELAN                                                         PLANCOËT

éveil musical enfants                            240e  ( tarif unique )                                       96e (tarif unique)

instrument et solfège                            420e  ( tarif unique)

cursus complet ( instrument/solffège/                                                     à partir de 228e (selon quotient familial )
pratique collective " chorale, orhestre,
musiques actuelles, traditionnelles,
percussions ethniques)
Nb : à Plancoët il est tenu compte du quotient familial de la caisse d'allocations familiales, les résidents hors communauté ont un tarifs plus élevé, le paiement peut s'effectuer en 3 fois, avec des tickets loisirs de la CAF, des chèques vacances, les ti'pass du Conseil Général et les acti'pass plancoëtins
Ce centre qui semble relèver d'un fonctionnement de titre privé avec des salariés (chèque associatif), et des tarifs non différenciés ne permettant pas l'accès aux populations les plus dévaforisées (charte de l'enseigneement artistique). il est subventionné par la commune, la communauté de communes, ....le conseil général?

 

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ASSOCIATIF
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 12:37

il semble qu'à Plélan le Petit le "recours" au chèque emploi associatif existe..

Chèque emploi-associatif (CEA)

Mis à jour le 03.01.2012 par Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre), Ministère en charge de la vie associative
Principe

Le chèque emploi associatif (CEA) permet à une association qui emploie un salarié de s'acquitter dans un seul et même acte du paiement de ses salaires et de l'accomplissement des formalités obligatoires.

Associations concernées

  • L'association doit avoir employé au plus 9 personnes au cours des 12 derniers mois.

  • La possession d'un numéro d'immatriculation SIRET est obligatoire.

  • Le salarié concerné doit donner son accord.

  • Le salarié concerné ne doit pas être un intermittent du spectacle (ni artiste, ni technicien du spectacle).

À savoir : l'emploi des intermittents du spectacle se gère par un autre système, appelé GUSO

Effets

Le chèque emploi associatif dispense l'association de démarches particulières relatives aux obligations suivantes :

  • déclaration d'embauche,

  • établissement du contrat de travail,

  • paiement des cotisations sociales (assurance maladie, assurance chômage, retraite et prévoyance),

  • établissement du bulletin de salaire destiné au salarié.

Adhésion

L'association peut au choix :

  • soit souscrire en ligne au dispositif, avec son numéro SIRET, qui sert d'identifiant,

  • soit remettre à sa banque le formulaire de demande d'adhésion dûment rempli.

L'association indique, si nécessaire, la convention collective dont elle relève.

L'association reçoit ensuite des carnets de "chèques emploi-associatif".

Utilisation

Identification du salarié

Avant son embauche, l'association déclare l'identité de chaque nouvelle personne employée en utilisant :

  • soit le service en ligne

  • soit les imprimés "identification des salariés" envoyés, automatiquement ou sur demande, à toute association adhérente au dispositif par le centre national du chèque emploi-associatif.

L'association précise si l'emploi est à durée déterminée ou indéterminée.

La démarche effectuée vaut contrat de travail.

Bulletins de paie

L'association émet des chèques successifs dont les montants correspondent à la rémunération nette des heures travaillées chaque mois.

L'association remet ces chèques directement au salarié, qui les encaisse sur son compte bancaire personnel. 

L'association déclare au centre national du chèque emploi associatif les nombres d'heures travaillées et les montants de rémunération en lui adressant les "volets sociaux" attachés aux chèques émis.

Le salarié et l'association reçoivent ensuite pour chaque chèque une attestation chacun valant bulletin de paie, envoyée directement par le centre national chèque emploi associatif.

Le salarié reçoit en outre, une fois par an, une attestation récapitulative.

Attention : l'association n'est pas dispensée d'établir elle-même l'attestation d'employeur à remettre au salarié lorsque la relation employeur-employé cesse (licenciement, démission, fin de contrat, etc.) et destinée à Pôle emploi pour le calcul des droits aux allocations d'assurance chômage.

Congés payés

La gestion descongés payés est identique à celle valable pour tout salarié.

Au salarié embauché sur une durée trop courte pour pouvoir prendre des congés, l'association verse une indemnité compensatrice de 10% au terme de la période de travail.

Au salarié embauché sur une durée suffisamment longue, l'association remet au salarié, à l'issue de la période de prise de congés, un chèque d'un montant comparable à celui qu'elle lui aurait remis s'il avait travaillé.

Cotisations

L'association s'acquitte des cotisations sociales dues par le salarié et par elle-même, sur présentation des factures que lui adresse le centre national chèque emploi associatif.

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ASSOCIATIF
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 12:29

en référence à la loi...

Evolution des statuts, nouvelle adresse et activités en d'autres lieux, nouveau fonctionnement et nouvelles responsabilités, budget, assurance complémentaire etc..

Quel mises à jour règlementaires pour l'association?

 

Assemblée générale 2009

 

 

15 octobre 2009 

LA BIBLIOTHEQUE  DEMENAGERA EN 2010

assemblée générale octobre 2010

extrait ouest France 

l'association "on bouquine" qui assure la gestion de la bibliothèque municipale tenait son assemblée générale mardi soir. C'est probablement la dernière fois qu'elle est tenue en ces lieux puisque la construction de la nouvelle bibliothèque médiathèque communautaire est imminente et qu'elle devrait être terminée pour la fin juillet 2010.

Les bénèvoles s'interrogent sur le nouveau fonctionnement qui sera mené, si l'association continuera ou s'il faudra mettre en place une nouvelle structure communautaire.

"Si le projet est amené à son terme, c'est qu'il y a une dynamique qui existe. Il faut lui donner une bonne raison de continuer et de progresser" indiquait le Président de l'intercommunalité.

Constat: passer de municipale à communautaire..nouveau fonctionnement 


nous savons qu'un membre du bureau a démissionné à l'été 2010

Beaucoup d'associations ne sont pas à jour de leurs déclarations - Plélan-le-Petit

samedi 31 décembre 2011( extrait ouest France )


 

Chaque association quelle qu'elle soit, doit tenir une assemblée générale ordinaire par an. Tout changement au niveau du bureau ou du conseil d'administration, ou des statuts, devra être signalé dans les 3 mois à la DDCS avec un procès-verbal de l'association. « Tout changement de membre doit être signalé, pas seulement le président ou le trésorier. Il y a pour cela un formulaire à remplir ».

 

...Sur le territoire intercommunal (7 communes sur le Pays de Plélan), il existe 132 associations déclarées selon la DDCS. Mais seules 56 sont à jour de leurs déclarations. 

Les 76 autres ne sont, pour certaines, pas à jour de leurs déclarations, d'autres, ont été dissoutes, mais l'information n'a pas été signalée au service, d'autres sont «en sommeil ». Un statut qui dans la réalité n'existe pas...


 
Assemblée générale 2011

mardi 15 février 2011 (extrait presse)


Depuis l'arrivée de la médiathèque, les bénévoles déclarent donner beaucoup plus qu'avant. À l'accueil, il y a parfois beaucoup d'abonnés, ce qui nécessiterait l'investissement d'un 2e poste pour les prêts d'ouvrages.

C'est le 20 octobre dernier qu'a ouvert la nouvelle médiathèque communautaire. L'assemblée générale de l'association On bouquine s'est tenue jeudi soir. Elle compte 22 bénévoles. Aux côtés de la permanente Gaëlle Proux, l'association est chargée d'assurer les permanences, l'achat des ouvrages, les expositions et animations...

Un budget de 5 000 € était alloué auparavant pour l'achat annuel de livres. Pour la présidente de l'association Solange Touaux, il faut au moins le double, afin de maintenir l'achat de nouveautés et répondre aux demandes. Il faut que les abonnés le restent. Pierrick Sorgniard président de l'intercommunalité indique que « 5 000 € est un budget minimum. On peut peut-être aller relativement haut et ne pas tout dépenser pour donner un coup d'élan ». Il faudra l'étudier lors du budget communautaire. Pour les bénévoles, il faudrait aussi un budget animation et un budget vidéo. Il faut savoir que l'achat d'un DVD coûte 40 € (en raison des droits de SACEM) et qu'il n'est pas possible de donner des DVD à la médiathèque. L'achat d'un 3 e poste informatique pour la banque d'accueil est aussi souhaité.

Des relais communaux

Trois communes se sont déjà positionnées pour accueillir un relais médiathèque. Il s'agit de Saint-Maudez, La Landec et Trébédan. Saint-Méloir-des-Bois le souhaiterait aussi mais n'a pas encore de local. C'est Saint-Maudez qui sera la commune test. Le maire Frédéric Chapron souhaite l'ouverture pour la fin du 1 er trimestre.

Chaque commune devra aussi avoir ses bénévoles et un référent. À La Landec c'est dans l'ancienne salle polyvalente que se situera le relais et à Trébédan à l'école dont les travaux de rénovation devraient commencer fin 2011 selon le maire Didier Ibagne. L'achat des postes informatiques pour les relais est prévu dans le contrat de territoire.

Le bureau

Le bureau de l'association On bouquine est ainsi composé depuis l'assemblée générale de jeudi : Solange Touaux présidente, Martine Vianney vice-présidente, Françoise Lecomte secrétaire, Anne Besnard secrétaire adjointe, Armelle Orinel trésorière, Jacqueline Tranchevent trésorière adjointe.

Constats: changement du statut de "municipal" à communautaire par convention, nouveau fonctionnement, financement différent et "autre "source de budget...modifications évidentes devant faire l'objet d'informations légales

 

pas de trace d'assemblée générale en 2012

subvention 2013
Un montant de 60 € est accordé aux associations : La clé des chants, les Pilous d'place, Plaisir de la danse, club de la 2 e jeunesse, société de chasse, amicale des anciens combattants, Fnaca, Bien-être et sophrologie en milieu rural, La cabane o gribouill'âges et sous réserve de produire un bilan moral et financier : l'amicale bouliste, Senviya yoga, tennis de table et On bouquine.

 

 

Budget / don..association:

OBJET : Vente de livres :

Monsieur le Maire expose à l’ensemble des membres du conseil municipal, que la commune avait mis à disposition de l’association « On bouquine » les livres de l’ancienne bibliothèque municipale. L’association va procéder à une vente de ces livres communaux (367) et Monsieur le Maire propose que le produit de cette vente leur soit directement versé.

Après délibération, le conseil municipal, à l’unanimité des membres présents et représentés, accepte la proposition de Monsieur le Maire de verser le produit de la vente de livres communaux à l’association « On bouquine ».

cf article ouest France

Chacun a pu faire son choix en faisant le tour du stock classé par thèmes. Un bilan de la journée très satisfaisant, avec plus de 400 ouvrages vendus. Et à prix modique : 1 € le livre. Avec l'argent, l'association achètera de nouveaux livres et contribuera aux animations et expositions au sein de la médiathèque.

 

nb: l'association "reçoit" et par la "revente", elle "donne" à la médiathèque

 

question: quid de l'association communale au service de l'intecommune du pays de Plélan, puis ? après fusion Plancoët/Plélan ..

 


« On bouquine » envisage de créer un comité de lecture - Plélan-le-Petit

mardi 01 octobre 2013
L'association On bouquine apporte ses moyens humains à la médiathèque intercommunale, notamment pour les permanences, les expositions, les ateliers et différentes animations organisées.

En 1983, la bibliothèque communale a vu le jour avec l'association « On bouquine ». Depuis 2010, la médiathèque intercommunale a ouvert ses portes et a bénéficié du fond documentaire de l'association qui oeuvre toujours pour la culture.

Avec ses 32 bénévoles, l'association a aidé en 2012 à l'accueil de classes, à la création et mise en place d'expositions pour le carnaval et Pâques, mais aussi à l'organisation du Printemps des poètes, à des ateliers lecture pour enfants, à des interventions à l'Ehpad Les Chênes, à l'organisation d'une braderie, et plus récemment, au réaménagement de la médiathèque communautaire.

Réunis en assemblée générale jeudi soir, les membres se sont posé la question de poursuivre l'association étant donné qu'il n'y a pas de moyens financiers, mais seulement des moyens humains. Ce qui est déjà beaucoup. L'idée d'un club et/ou d'un comité de lecture est émise.

Quatre bénévoles semblent adhérer à l'idée. Un comité de lecture permettrait une complémentarité vers un public adulte. Il a été décidé de se laisser un délai d'un an pour monter le club et/ou le comité de lecture. Une braderie aux livres sera organisée le 23 novembre. Les deux braderies de 2011 et 2012 ont permis d'acheter 179 livres pour la médiathèque.

L'idée de louer les expositions réalisées par les bénévoles a aussi été évoquée. La médiathèque compte désormais 1 400 abonnés. En 2009 avant sa mise en place, la bibliothèque enregistrait 7 900 sorties d'ouvrages, en 2012 il y en a eu 33 952 à la médiathèque.

Le bureau reste inchangé, seule Jacqueline Tranchevent quitte le poste de trésorière adjointe qu'elle occupait depuis 1995. Elle n'a pas été remplacée.

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ASSOCIATIF

Accueil

  • : Le blog de collectifmoutonnoir
  • Le blog de collectifmoutonnoir
  • : blog collectif pays de Plélan le Petit Côtes d'Armor
  • Contact

  en démocratie,

le pouvoir appartient

au peuple qui le donne...

logm

élus et fonctionnaires sont les employés

du citoyen / contribuable

          http://www.camping-mouton-noir.fr/photo/mouton_noir_unido.png

 

            http://www.pcfreims.org/IMG/gif/mouton_noir02.gif