27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 09:13

 

Plélan le Petit en tête de la fronde, contre le projet d'enfouissement


 

 

En décembre 1998, le gouvernement avait décidé de construire deux laboratoires souterrains pour l'étude du stockage des déchets radioactifs, l'un dans l'argile, à Bure (Meuse), l'autre dans le granit,

dont un site potentiel en Côtes-d'Armor dans le pays de Dinan



5 mars 2010

Cinq cents personnes ont formé le premier rang de la mobilisation vendredi soir, 500 personnes du grand pays de Dinan ont répondu au premier appel du Collectif anti déchets radioactifs du pays de Dinan (le CADRA)

Pour cette première réunion publique, la salle prêtée par la mairie de Dinan a rapidement montré son exiguïté. Plus de la moitié des gens motivés par "le non à l'enfouissement des déchets dans le bassin granitique" ont assisté à cette réunion debout, sans se soucier du froid. Parmi cette foule, des familles, des "anciens de Plogoff", des jeunes, des agriculteurs, beaucoup d'habitants du bassin granitier, les actifs de Plélan-le-Petit lieu de naissance du CADRA, quelques élus du pays de Dinan : certains se sont ouvertement déclarés contre (Bobital, Léhon, Aucaleuc, Mégrit, Plélan) ; d'autres, plus rares, ont usé "de leur droit de réserve".

 


http://cadra.chez.com/tract.gif

 

 

 

Année 2000: un projet d'enfouissement de déchets radioactifs

sur le pays de Dinan/Plélan le Petit

 

  Notre collectif fait "le point" en quelques articles sur l'évolution du projet de centre d'enfouissement des déchets nucléaires en France...en 2000 le pays de Plélan était un site concerné directement par le projet du gouvernement. Un "point", tout d'abord sur l'opposition locale (presse, actions de l'époque, position des élus etc..) puis à BURE en 2013

 

Une mission nommée par le gouvernement se prépare à démarcher les élus des quatre bassins granitiques de Bretagne, dont le Pays de Dinan. Leur projet de "laboratoire", cache en réalité un site d'enfouissement de déchets hautement radioactifs à 800m de profondeur pour une emprise de 700 à 1000 ha.

 

La protection du granit ? L'avis d'un carrier
Daniel Gicquel, un des dirigeants de la SARL "Les Granits" de Languédias précise : "Le granit est une pierre dure, mais comme toute roche, elle est poreuse. Il est important de souligner que tous les gisements présentent des fracturations. Ceci est le résultat de toutes les forces subies au cours de l'histoire. Cette fracturation comprend des réseaux de cassures verticales, ou obliques d'orientation, de densité et de dimensions variables. Un réseau de joints dits de décompression, horizontaux ou parallèles a l'enveloppe du massif granitique qui créent les "bancs" des carriers. Les cassures verticales peuvent être très serrées, de quelques décimètres ou plusieurs mètres. La longueur de ces cassures va même du mètre au kilomêtre pour les grandes failles. Tous les gisements sont affectés par une altération qui résulte de l'agression permanente depuis des millions d'années, des eaux de surface circulant dans le réseau des fractures.
Il est difficile de déterminer l'étendue d'un site car l'épaisseur granitique varie énormément d'un endroit à l'autre. Une dernière chose, la Bretagne est le centre de production de l'industrie granitique le plus important de France et emploie le plus d'ouvriers dans ce domaine. Ce projet de d'enfouissement de déchets nucléaires serait fatal pour notre région aussi bien au niveau environnement qu'économique."

 

.

 

3.3.2000 Réunion d'information à la Mairie de Dinan
La salle s'avère deux fois trop petite, la moitié des 500 personnes présentes suivent la réunion à l'extérieur. Lancement de la pétition et de l'opération "un tract sur chaque fenêtre".

 

4.3.2000 Première permanence devant la Mairie de Dinan
On arrive à près de 2000 signatures pour la pétition, les 6000 premiers tracts sont épuisés. Dorénavant il y aura une permanence tous les samedi après-midis.
NON PASèRAN, comme on dit en Gallo.
"ILS N'ONT PAS EU PLOGOFF - ILS N'AURONT PAS DINAN !"

 

12.3.2000 Blocage du pont Chateaubriand
Les bidons Ce matin, à 11 heures, les troupes du CADRA ont occupé le Pont Chateaubriand, lieu symbolique à la limite des Côtes d'Armor. C'est par ce pont que les convois de déchets de la Hague arriveront dans notre département... 150 militants ont mis en place un barrage filtrant, avec distribution de tracts et de papillons. Malheureusement beaucoup de gens voulait signer la pétition et ça a bouchonné un peu.
Signature des pétitions Les gendarmes sont arrivés vers 11h15. Ils ont fraternisé avec les militants, vachement sympa. Il paraît qu'ils avaient tous signé la pétition déjà. Nous avons reçu des compliments sur l'organisation de l'action et en particulier notre attention à la sécurité. Bref tout s'est passé dans la bonne humeur, il faisait trés beau, et la Rance était aussi belle que nos filles (elles sont vraiment extra avec leurs combinaisons blanches - faut venir voir !) Nous avons tout enlevé à 11 h 30. Un équipe est parti cette aprés-midi participer au Carnaval de Broons.
Prochain RAVE PARTY GALLO samedi 18, 14h, dans les rues de Dinan. Allez à Bure si vous pouvez, mais si c'est impossible vous pouvez toujours venir fêter les 20 ans de Plogoff à Dinan. NI CHEZ NOUS, NI CHEZ LES VOISINS

 

18.3.2000 Fête des Déchets à Dinan
Un petit clin d'œil à notre célèbre Fête des Remparts...
On était bien 2000 (1000 selon la police, mais ils ne comptent que les nanas, sacrés machos !) Ca s'est passé très bien - une bonne ambiance et un niveau de discipline qui a étonné tout le monde et bien montré notre détermination. Impressionnant !
La bannière du CADRA Bannière du CADRA devant, suivi de 4 tracteurs, puis la Garde de la Ville (combinaisons blanches et boucliers), les tuniques jaunes, les sacs poubelles... Espace entre chaque groupe pour que les photographes profitent des banderoles... Et un tonus d'enfer. 2 tracteurs-balais, aucun problème de sécurité. Nickel.
On était ravi de recevoir une douzaine de Mayenne - renvoi pour les 4 qu'on avait envoyé à Laval. Merci, Mayenne. Ni chez nous, ni chez les voisins…
Les moments les plus marquants, appréciation perso :

  • tout le monde allongé par terre entre la Haute Voie et l'église St Malo
  • le silence total en passant devant la sous-préfecture 
  • le gâteau devant la mairie - une bigoudène sur échasses qui dansait aux sons des instruments traditionnels et des djambés.

  • Roger Gicquel adhère au CADRA Cette manifestation a été le sujet de nombreux reportages (FR3, M6, Radio France Armorique, France Infos, Ouest-France Dimanche) et nous avons reçu de nombreuses félicitations.
    Plus important, la crédibilité du CADRA auprès de la population et les élus a été renforcée au point que nous sommes maintenant incontournable.

 

23.3.2000 Visite mission granite annulée !
A 10 h ce matin, jeudi 23 mars, un responsable du CADRA (Collectif Anti Déchets Radio Actifs, Dinan 22) a reçu un appel téléphonique de M. Vercer, Renseignements Généraux, de la part de Monsieur le Préfet des Côtes d'Armor, pour annoncer que LA VISITE A ST BRIEUC DE LA MISSION GRANITE, PRÉVUE LE 3 AVRIL, EST ANNULÉE

 


31.3.2000 Visite ministérielle à Aucaleuc
Comment ça s'est passé, vendredi ? Plutôt sympa. On était une vingtaine au Centre de Formation d'Aucaleuc vers 15h, des combinaisons blanches, des bidons.
C'est ça le progrès ! Madame la Directrice du Centre avait la trouille presque aussi bleue que sa veste (qui lui allait vraiment bien, d'ailleurs) mais on l'a rassurée qu'on n'était pas des sauvages. En fin de compte Charles (Ministre pour la Francophonie et Dieu sait quoi encore : peut-être le Gallo ?) n'est pas venu, trop de boulot à Paris, mais on a eu droit à Marylise Lebranchu, secrétaire d'état pour les PME, la consommation, l'artisanat, les produits du terroir, les petites boîtes, qui étaient là pour montrer qu'elle savait tourner une crêpe. Paraît qu'elle l'a fait drôlement bien, le gars de Ouest-France était vachement impressionné. Au point qu'il a oublié de parler de nous... Bref, elle est descendue de sa voiture, avec Monsieur le Préfet et un sourire, bonjour à tout le monde, et elle a accepté notre petit cadeau. Un mini-bidon, jaune, avec une espèce de triskel déformé... Nouveau emballage pour Les Produits du Pays de Dinan. Craquelins et corbelets, offerts par les établissements Margely et Mazoyer. Sympa, non ? Elle peut ramener ça à Paris et partager avec ses collègues du gouvernement. Et leur dire en même temps que c'est pas la peine d'insister.

 

Lettre ouverte à la Mission Granite.
Messieurs,
Selon l'article paru dans Ouest France ce matin vous avez décidé de changer de tactique. Nous n'avons pas reçu le texte intégral de votre communiqué de presse, donc les remarques qui suivent sont basés uniquement sur le résumé suivant fait par le journal :
"Enfouissement : la mission granite fait une pause Les trois hauts fonctionnaires de la mission granite partis prospecter un site pour implanter un laboratoire d'enfouissement des déchets nucléaires s'accordent une pause. Fraîchement accueillis en Mayenne, indésirables en Côtes d'Armor, les trois hommes notent, en revanche, le bon accueil de la Vienne, ainsi que de la Corrèze où ils ont rencontré une "opposition ferme" mais "sans aggressivité". Tout le problème, selon eux, vient "d'une forte méconnaissance du dossier et de certaines réactions émotionnelles". Aprés deux mois, ils décident donc d'analyser ce premier tour de piste afin, écrivent-ils, "d'adaper meur méthode d'information des populations, des associations et des élus pour que chacun puisse se prononcer en toute connaissance de cause".
Messieurs, nous sommes choqués par le ton méprisant des remarques qui vous sont attribués. Notre collectif est composé ni de sauvages ni d'imbéciles mais de citoyens honnêtes et responsables. Nous avons pris la peine de nous informer par tous les moyens et de transmettre les informations à notre disposition à nos élus et à la population en général. Notre site internet (www.chez.com/cadra) présente nos arguments et donne l'opportunité, par liens, de consulter des autres sites y compris le votre et celui de l'ANDRA. Nous travaillons dans le transparence total.
Notre opposition à ce projet n'est pas du tout fondée sur des "réactions émotionnelles" ni "une forte méconnaissance du dossier". Au contraire, nous sommes trés bien informés et bien placés pour mesurer l'impact d'un tel projet sur l'économie de notre région. Vous n'appréciez peut-être pas l'importance pour nous de l'image de marque de la Bretagne. Notre département, dont l'économie est basé sur l'agro-alimentaire et le tourisme, a déjà suffisament de problèmes avec les nitrates et les algues vertes. Le secteur tourisme est gravement atteint par la marée noire : les étrangers ne font pas la différence entre les côtes nord et sud, ils ne viennent pas. Dans ce context nous ne pouvons pas accepter le moindre risque d'un éventuel accident de transportation ou autre.
Du côté technique, nous avons pris connaissance du rapport récent de la commission allemande. L'une de nos adhérentes, d'origine allemande, a pris la peine de se procurer le rapport et de le lire en entier. Il n'y a rien dedans pour nous rassurer, c'est le moins qu'on puisse dire.
Nous nous interrogeons sur le "bon accueil" de la Vienne et de la Corrèze. A Poitiers, selon nos sources, vous avez rencontré quelques notables à huis clos derrière une forte présence de gardes mobiles. En ce qui concerne la Corrèze, assimiler une "opposition ferme sans aggréssivité" à un "bon accueil" nous semble franchement déplacé.
Nous vous demandons, messieurs, de montrer un peu plus de respect, sinon pour la population au moins pour la langue française.
Nous avons déjà transmis à Monsieur le Préfet nos inquiétudes concernant les problèmes d'ordre public qui se produiraient si votre visite était maintenue. Vos remarques en ce qui concerne la Corrèze vont sûrement être interprêtés par certains dans le sens "il faut les lyncher, sinon ils diront qu'on est pour". Voulez-vous vraiment jouer avec le feu ?
Nous nous félicitons de votre décision de prendre une pause pour réflechir. Nous vous demandons de réflechir trés sérieusement sur les conséquences non seulement d'une éventuelle visite mais également de consultations en cachette. Notre collectif a le soutien de presque tous nos élus et de la vaste majorité de la population. Vous trouverez peut-être quelques interlocuteurs un peu naïfs qui ne représentent qu'eux-mêmes. Nous ne voulons pas que quelques malheureux se trouvent exposés à la dérision, voir pire.
Nous vous assurons, messieurs, de notre opposition totale à ce projet, et de nos condoléances à vous qui sont chargés de faire cette mission impossible.
Pour le CADRA, Collectif Anti Déchets Radio Actifs, Dinan 22
Didier Miriel Peter Meazey.

 

 

Samedi, 20.5.2000 Fest Noz à Plélan-le-Petit 
Samedi, 27.5.2000 Remise nationale des pétitions
Samedi, 17.6.2000 La nuit des retombées du nucléaire
Tous les jeudis Présence sur le marché de Dinan. Venez signer la pétition et adhérer au CADRA.
Tous les samedis Permanence de 14h à 18h devant la Mairie de Dinan.
Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans Déchets nucléaires près de chez nous
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 09:12

 

Lettre de Madame la maire de Saint Maudez

 

 

http://cadra.chez.com/elusdina.jpg

 

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans Déchets nucléaires près de chez nous
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 09:12

 

 

http://cadra.chez.com/of20000319b.jpg

 

  http://cadra.chez.com/pb20000323b.jpg

Ouest France du 19.3.2000 page Côtes d'Armor

http://cadra.chez.com/of20000316.jpg

 

Ouest France du 13.3.2000

 

Ouest France du 13.3.2000

http://cadra.chez.com/of20000329.jpg

 

http://cadra.chez.com/of20000329b.jpg

 

http://cadra.chez.com/of20000320.jpg

 

http://cadra.chez.com/of20000316b.jpg

 

 

 

 

Petit Bleu du 9.3.2000

 

Ouest France du 5.3.2000

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans Déchets nucléaires près de chez nous
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 09:10

de chez nous.... à BURE

http://burestop.free.fr/spip/IMG/png/haut_noir.png

 

le site d'information clic BURE : STOP !

 

 

clic BURE ZONE BLOG - Le blog de la Maison de la Résistance

 

A Notre Dame des Landes comme à Bure notre collectif est en soutien du mouvement d'opposition/occupation

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans Déchets nucléaires près de chez nous
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 09:05

 

Nous mettons ici solidairement en lien le blog d'information des oppsants au site d'enfouissement de déchets radioactifs de Bure

 

 

 

 

http://burezoneblog.over-blog.com

Bure Zone Libre :

CONTACT : MAISON de BURE
2 rue de l’Eglise - 55290 BURE (03.29.45.41.77)
courriel : leherissonvengeur@gmail.com

 

 

en 2013...

regarder la vidéo Bure Zone Libre - YouTube

La

les opposants au projet de Bure à Notre Dame des Landes en mai 2013

regarder la vidéo Les Bure Hâleurs à la ZAD Notre Dame des Landes mai 2013 ...

 

 

 

regarder la vidéo Enfouissement de déchets nucléaires dans la Meuse: le débat tourne au fiasco - 24/05 - Vidéo Dailymotion

-...



 

 

http://a396.idata.over-blog.com/500x335/2/91/32/52/capi.jpg

La maison de Bure en quête de résident-e-s…

…Bure en résistance contre un centre d’enfouissement de déchets nucléaires

La future poubelle nucléaire de Bure ? C’est 100 kilomètres de galeries souterraines destinées à recevoir les déchets les plus radioactifs de l’industrie nucléaire…  Pour renforcer la lutte contre ce projet une maison en ruine a été achetée en 2005 au cœur du village de Bure. Rénovée et habitée depuis contre vents et marées la Maison de Bure restera debout tant qu’il le faudra pour témoigner d’une opposition farouche au nucléaire et y proposer des alternatives.  Depuis sa création la Maison est occupée et animée par des personnes de tous horizons qui se relaient sur des périodes de quelques mois.                                                                                                                                       Dès ce printemps et jusqu’à la fin de l’automne, le collectif Bure Zone Libre, qui anime le lieu, recherche de nouveaux et nouvelles résident/es.

La Maison de Bure :

En 2004, des antinucléaires de France et d’Allemagne créent le collectif « Bure Zone Libre » et achètent l’année suivante un vieux corps de ferme lorrain à rénover, au cœur du village de Bure. Cette ferme en ruine deviendra la « Maison de résistance à la poubelle nucléaire ». Ouverte à toutes et tous, formidable espace de rencontres, d’échanges et de propositions d’alternatives au nucléaire et à son monde, cette Maison a pour ambition de devenir l’épine dans le pied des nucléocrates.

Une salle d’accueil du public, aux normes ERP, est en construction. Elle permettra d’accueillir réunions, expos, concerts, etc…

La Maison a aussi vocation à mettre en œuvre concrètement les alternatives au nucléaire (éolien, solaire, bois, etc.)

Aussi le collectif organise des chantiers bénévoles pour la construction de cette salle et la rénovation de la Maison, mais aussi des stages sur les énergies renouvelables (méthanisation, éolien…) ou de « formation à l’action » (grimpe, clown activiste…), des projections-débats, conférences, etc. Elle participe aussi activement à la dynamique de lutte avec les autres collectifs locaux (organisation d’actions, tenue de stands d’infos, participation au festival de Bure, etc…).

 

S’installer à la Maison :

Décider de venir vivre à la Maison est un acte fort qui demande pas mal d’investissement : accueil, secrétariat, communication, co-gestion de chantiers, interventions, orga d’événements militants, projets multi-collectifs et bien d’autres choses encore… Bref, un programme qui nécessite une présence sur une longue période, de plusieurs mois minimum.

Évidemment tout cela se fait en équipe avec d’autres membres du collectif et les opposants actifs du coin, mais aussi en fonction des envies et des talents particuliers des résidents !

 

Maison de la résistance

 

 

http://groupes.sortirdunucleaire.org/IMG/jpg/47-36-bure3.jpg

http://www.lalsace.fr/fr/images/99EFE151-83BF-4056-96B0-961D92F371E1/ALS_03/entree-de-la-maison-de-resistance-au-centre-du-village-photo-thierry-gachon.jpg

 

 

 

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans Déchets nucléaires près de chez nous

Accueil

  • : Le blog de collectifmoutonnoir
  • Le blog de collectifmoutonnoir
  • : blog collectif pays de Plélan le Petit Côtes d'Armor
  • Contact

  en démocratie,

le pouvoir appartient

au peuple qui le donne...

logm

élus et fonctionnaires sont les employés

du citoyen / contribuable

          http://www.camping-mouton-noir.fr/photo/mouton_noir_unido.png

 

            http://www.pcfreims.org/IMG/gif/mouton_noir02.gif