20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 14:05

Dans cette rubrique le collectif "rend compte" de différents sujets en lien avec les élections. Une information est faite sur les campagnes électorales et les résultats locaux des élections: municipales 2014, législatives 2012, présidentielles 2012, cantonales 2011, régionales 2010, sénatoriales 2008, municipales 2008 etc..

 

  La démocratie consiste à représenter les citoyens, électeurs, contribuables. La gouvernance locale doit consister à nous consulter sur ce qui concerne l'évolution de notre quotidien, mais aussi de nos impôts et de notre dette. Pour que personne ne décide à notre place, occupons nous de nos affaires

 

  sur l'indemnité des élus..voir aussi sur ce blog le titre "le salaire de nos élus"

 

 

et à suivre des articles concernant  toutes les élections sur le canton et leurs résultats pour les présidentielles, européennes, sénatoriales, législatives,

cantonales devenues départementales, municipales

 

 A l'époque d'un chômage de masse ou de planning de travail "serré", chacun s'organise "au mieux" en dehors des contraintes pour obtenir le nécessaire espace de liberté à présever... auprès de sa famille ou de ses proches,  ou pour conserver des moments de loisirs et/ou d'engagements favorisant le lien social

 Nous sommes émerveillés en constatant qu'au niveau local, comme au niveau national, l'établissement et le système politique vit au rytme des séquences électoralistes, souvent de l'intérêt des mêmes personnes affirmant vocation à servir l'humanité et les territoires en dehors de considération financière.

Il est merveilleux de constater l'acharnement volontaire de certains à se présenter régulièrement à différentes élections voulant selon le moment, servir la commune, le canton, la région, la nation ou même l'Europe. Extraordinaire capacité à être efficace comme maire, maire/conseiller général,  maire/sénateur, conseiller général et Européen...tout en se mobilisant, de plus, pour une communauté de communes, différentes commissions ou organisations de représentation... pour certains en cumul d'une activité professionnelle

Voter est un devoir?

 

"Si voter changeait quelque chose, il y a longtemps que ça serait interdit"

il faut convenir que l’abstention est le premier parti de France depuis déjà longtemps

 

En 2009, 80 % des Français estimaient que les hommes politiques se préoccupaient « très peu » ou « pratiquement » pas de ce que pensent les Français

Fin 2013, 87 % des Français trouvaient que les responsables politiques se préoccupaient "peu ou pas du tout" de ce que pensent les gens

 

Dans la culture française républicaine, le vote a toujours été perçu comme un droit et non pas comme un devoir.

 

Election présidentielle 2012:

moins de 50% de votants et 1 millions de Français ont voté en ne choisissant aucun des deux finalistes, un record dans l'histoire de la 5e République.
 

 

 

L'élection remise en question

 

Voter, une manière de concrétiser mon insatisfaction

Voter blanc, une solution peu déchiffrable

Voter pour sanctionner, une idée qui peut s'avérer dangereuse 

Voter utile, c'est construire une démocratie par défaut

 

A six jours des départementales 2015.... un terrain d'entente: le vote obligatoire

Nos législateurs du vote obligatoire prévoient une sanction pécuniaire (30 € chez Fabius, passée à 35€ chez De Rugy mais avec une possible minoration à 22€ "comme quand on se gare mal").

 

Rendre obligatoire le vote pourrait induire l’idée que le déficit démocratique est de la faute des électeurs. «Mais c’est aux politiques de changer! C’est à eux de nous donner envie de voter!»

 

 

 

Voter...mais après?

Valls 5,63% à la primaire socialiste pour la présidentielle 2014...Valls premier ministre

 

 

S'exprimer par le vote, pourquoi?

 

Exemple du référendum...

En 2005, les Français disaient un NON massif à la Constitution européenne :

clic source Résultats du NON au référendum de 2005

 

en 2008, Nicolas Sarkozy a passé outre la volonté du peuple exprimée dans ce référendum et a fait ratifier cette même Constitution européenne, sous l’appellation Traité de Lisbonne, par voie parlementaire. Source clic SARKOZY:PAS DE REFERENDUM

 

clic Le mouton noir - vidéo

 

Nicolas Sarkozy a supprimé de la Constitution l’article qui rendait obligatoire la consultation du peuple par référendum avant tout élargissement de l’Europe à un nouveau pays

 

Quand Georges Papandréou a voulu soumettre à un référendum le plan d’austérité proposé/imposé par l’Europe à la Grèce, l’Élysée a jugé l’initiative d’Athènes « irrationnelle et dangereuse »

 

Pendant le quinquennat, il n’y a pas eu un seul référendum en France

 

mais « on » recommence à « causer » !!

octobre 2014 en vue de l'élection présidentielle 2017

Nicolas Sarkozy

«Le problème de la crédibilité de la parole politique est posé. Donc, pour moi, c'est clair: j'ai proposé l'organisation de trois référendums pour que vous ayez à décider par vous mêmes», a-t-il déclaré devant un gymnase de Saint-Cyr-sur-Loire (banlieue de Tours) Ils porteraient sur la fusion des conseils généraux et régionaux, la diminution des parlementaires et des prestations sociales contre une activité minimum

 

 

pour mémoire en 2013: la Commission mixte paritaire a adopté les textes relatifs au référendum d’initiative partagée, une loi organique et une loi ordinaire

 

En réalité, le dispositif inscrit dans la Constitution n'a rien d'un référendum populaire: l'initiative appartient ici aux élus qui devront ensuite obtenir une caution populaire pour s'autosaisir d'une proposition de loi. Pour qu’un référendum puisse effectivement avoir lieu, le texte doit recevoir le soutien du dixième de l’électorat, soit environ 4 500 000 électeurs. Un tel chiffre suppose une mobilisation qui, à dire vrai, a bien peu de chances d’être atteinte. Même si, par l’effet d’une mobilisation peu probable, un projet de texte parvenait à réunir les 4 500 000 signatures indispensables, il ne ferait pas pour autant obligatoirement l’objet d’un référendum. Le texte prévoit que le parlement peut alors reprendre le contrôle de la procédure

 

 

 

 

Il y a 618 384 élus en France, soit un élu pour 104 habitants. Inclus les maires, adjoints et conseillers municipaux.

2015: Un nombre de cantons en France réduit de moitié, mais chaque circonscription disposera de deux conseillers départementaux au lieu d'un

le nombre de conseillers était de 4055 en 2014, avec le "redécoupage" et la réduction de moitié, il sera de 4128 en 2015 (+73 élus)

...La France compte la plus importante concentration d’élus de la planète. Le taux de représentation français est quatre fois et demi supérieur à celui des États-Unis.

Nos élus locaux:  2 milliards d'euros, c’est le coût annuel des indemnités de nos élus locaux.

en côtes d'Armor, 1 député européen (aussi président du Conseil Départemental) 10 élus au conseil de région, 54 élus au conseil du département, 3 sénateurs, 5 députés, 373 maires et autant de listes élues pour former les conseils municipaux...34 communautés de communes ou d'agglomération et 45570 chômeurs

 

Faisez pas les cons...voter est un devoir!

citoyens contribuables, les élus sont vos employés...soyez efficaces en créant de l'emploi pour résorber le chômage!

chaque député dispose chaque mois d'une enveloppe d'un peu plus de 9.000 euros pour payer ses collaborateurs. Mais il ne peut rémunérer un membre de sa famille qu'à hauteur de la moitié maximum de cette enveloppe, soit 4.750 euros.

Le député UMP des Côtes-d’Armor Marc Le Fur emploie son fils. Marc Le Fur sera tête de liste aux élections régionales de décembre 2015.

 

Le député de Seine-et-Marne et maire de Meaux Jean-François Copé emploie sa femme

 

Le député du Rhône Philippe Meunier emploi sa femme

 

Le député d’extrême droite du Vaucluse et maire d’Orange Jacques Bompard emploie ses 2 fils

 

Le député EELV des Français hors de France Sergio Coronado emploie son frère

 

La sénatrice UMP des Bouches-du-Rhône Sophie Joissains emploi son père

 

Le député des Hauts-de-Seine et maire de Rueil-Malmaison Patrick Ollier emploie son fils

 

Le député du Loiret et maire UMP d’Orléans Serge Grouard emploie sa femme

 

Le député et président du conseil général des Hauts-de-Seine P. Devedjian emploie sa femme

 

La députée UMP des Ardennes Bérengère Poletti emploie sa fille

 

Le sénateur PS du Tarn Jean-Marc Pastor emploie sa femme


 

Le sénateur PS de l’Hérault Robert Navarro emploie sa femme

Le député et président du conseil général des Alpes-Maritimes Eric Ciotti emploie sa femme

 

Le Député UMP du Loir et Cher Patrice Martin Lalande emplois sa femme

 

Le député du Loiret Jean-Pierre Door emploie sa femme

 

La députée UMP d’Eure-et-Loir Laure de la Raudière  emploie à 50% son mari

 

Le sénateur UMP du Loiret Eric Doligé emploie à 50% sa femme

 

Le député UMP des Français hors de France Frédéric Lefebvre emploie sa femme

 

Le député de Seine-et-Marne et maire de Montereau-Fault-Yonne Yves Jégo emploie sa femme

 

Le député de Mayenne et conseiller régional des Pays de la Loire Y. Favennec emploie sa femme

 

Le député UDI de Seine-Saint-Denis et maire de Drancy J.C Lagarde emploie sa femme

 

Le député PS des Bouches-du-Rhône Patrick Mennucci emploie sa femme


etc....

 

la politique est un métier....un exemple

Thibaut Guignard 33 ans 1er vice président des Côtes d'Armor

 

Engagé en politique depuis la campagne des élections présidentielles de 2002, Thibaut Guignard s'est présenté aux élections européennes de 2004. Il a également été le candidat de l'opposition départementale aux élections cantonales de mars 2008 sur le canton de Ploeuc et de Plaintel.

 

En 2009 il devient Collaborateur Parlementaire d'Alain CADEC. Député au Parlement européen avec qui il travaillait avant même son élection

Il est Le directeur de l'association leader présidée par le Député Marc Le Fur

 

En 2011 il devient l’Assistant Parlementaire de Marc LE FUR à l'Assemblée Nationale. Nouveau travail, nouvelles responsabilités, nouveau défis !

 

Il a été élu Maire de Ploeuc sur Lié en mars 2014. Il devient 1er Vice-président de la Communauté de communes Centre Armor, Président de l'école de musique et Vice-président du Pays de St Brieuc en charge de la contractualisation des fonds régionaux et de la gestion des fonds européens.

Election départementale 2015

le député Marc Le Fur est venu à Hénon pour soutenir la candidature de Thibaut Guignard son attaché parlementaire

En mars 2015 Thibault Guignard est élu conseiller départemental et devient le premier vice président d'Alain Cadec pour l'administration générale et la coopération décentralisée.

Sa tante, Sylvie Guignard est engagée en politique depuis 2008, Conseillère municipale de Langueux, Déléguée aux Affaires Foncières de Saint-Brieuc Agglomération. Conseillère régionale de Bretagne depuis 2010, elle est conseillère départementale depuis mars 2015 vice présidente du nouveau conseil départemental à côté de son neveu

 

les indemnités...

 

 

Député européen

 

Le salaire d'un député au Parlement européen est de 6 200 euros nets mensuels Pour chaque jour de présence aux réunions des organes du Parlement, un député se voit verser une indemnité forfaitaire de 304 euros. Au salaire d'un député s'ajoute une indemnité de frais généraux fixée à 4300 euros par mois Pour couvrir ses frais de transport, chaque député se voit également verser une indemnité de voyage fixée à 4243 euros par an.

en Côtes dArmor l'UMP Alain Cadec est:
député européen et président du conseil départemental

 

Sénateur

ils sont élus (démocratie indirecte) à 95% par les conseils municipaux de nos villes et villages. Les sénateurs font bénéficier les mairies, les associations etc..de l'argent qui leur est remis dans le cadre d'une enveloppe partementaire.  (environ 150.000 euros en moyenne par élu en 2013)

13 512,15 euros brut par mois

dotation micro-informatique, accès gratuit à l'ensemble du réseau SNCF en 1re classe, forfait global de communications téléphoniques, 40 allers-retours par an entre Paris et leur circonscription

La pension moyenne de retraite d'une sénateur est de 4 342 euros par mois Pour 1 euro cotisé en activité, un sénateur à la retraite touche en moyenne 7,40 euros s'il liquide ses droits à 60 ans, indique Sauvegarde retraites.source Sénateur : 13 340 € bruts par mois

actualité au mois de février 2015 "au plus proche" de chez nous

Christine Prunaud  adjointe au maire de Lamballe, élue au conseil municipal en mars 2001, mars 2008 et mars 2014.

sénatrice depuis 2014

Michel Vaspart: Depuis 1992 : Maire de Pleudihen-sur-Rance. 2001-2014 : Conseiller général de Dinan Est.

Premier Vice-président de la CODI devenue Dinan Communauté. Depuis 2014 : Sénateur des Côtes-d'Armor

Yannick Botrel: Conseiller municipal de Bourbriac de 1977 à 1995, Maire de Bourbriac de 1995 à 2014, Conseiller général du canton de Bourbriac, 1992 - 2011, Vice-président du conseil général des Côtes-d'Armor (1998-2008) sénateur des Côtes-d'Armor le 21 septembre 2008 et réélu en 2014.

 

Député

le député peut distribuer aux communes, aux associations...l'argent reçu dans son enveloppe parlementaire En 2013, la députée de la circonscription Viviane Le Dissez a attribué 130.000€ d'aides
• 20.000€ pour le centre de la petite enfance de la Communauté de communes Plancoët - Val d'Arguenon
• 15.000€ pour le réaménagement de l'accueil du camping municipal Saint-Michel d'Erquy.
• 20.000€ pour la rénovation de l'école en bibliothèque et salles multifonctions à Hénansal
• 20.000€ pour la station d'épuration de Plélan-le-Petit
• 15.000€ pour des travaux de sécurité au port de Saint-Géran à Plévenon
• 20.000€ pour la rénovation de l'espace scolaire "le blé en herbe" à Trébédan
• 10.000€ pour la rénovation de l'église Sainte-Agnès à Tréfumel
• 10.000€ pour l'agrandissement et la rénovation de la salle de judo de Trémeur

Une indemnité de base de 5514,68 euros, complétée par 165,44 euros d'indemnité de résidence et 1420,03 euros d'indemnité de fonction. indemnités représentatives de frais de mandat (IRFM). Ces 5770 euros bruts mensuels ...70 000 euros annuels de «bonus», non fiscalisés

Une carte les autorisant à voyager gratuitement en première classe sur toutes les lignes SNCF. Ils peuvent aussi effectuer les trajets entre Paris et leur circonscription en avion, à raison de 80 passages par an. Douze passages hors circonscription sont également pris en charge. La retraite moyenne des parlementaires s'élève à 2700 euros nets. source Salaire, avantages.

actualité au mois de février 2015 "au plus proche" de chez nous

Viviane Ledisez Elle devient maire de Plancoët en mars 2008. Elle est élue députée le 17 juin 2012 et devient la première femme députée de la 2e circonscription des Côtes-d'Armor. En novembre 2012 elle est élue Présidente du conseil d'administration du Conservatoire de l'espace littoral et des rivages lacustres.

les autres députés du département  Michel Lesage · Marc Le Fur · Annie Le Houérou · Corinne Erhe

 

CONSEILLER REGIONAL

le président du CR: 5512 euros mensuels, un vice président: 3725 euros mensuels

Région de plus de 3 millions d'habitants (3 199 066 habitants en 2010): 2 661,03 € bruts par mois, et 2 927,13 € bruts par mois s'il est membre de la commission permanente.

17 élus pour les côtes d'Armor: Thierry Burlot (PS), Georgette Breard Rimeur (PS), Gérard Lahellec (PCF),Hélène Coz (PS), Michel Morin (PS), Gaëlle Nique (PS), Jean-Yves Milbeau (DVG), Josiane Corbic (PCF), Christian Marquet (PS), Corinne Erhel (PS), Dominique Ramard (BE), Mona Bras (UDB), René Louail (EE), Sylvie Guignard (UDI), Stéphane de Sallier Dupin (UMP), Valérie Garcia (DVD), Hervé Guélou (UMP)

exemple au plus "proche de nous":

maire de Saint-Juvat D.Ramard, 3ème vice président de Dinan communauté

au conseil de région: membre de la Commission environnement, Société mixte pour l’aménagement et l’équipement de la Bretagne [SEMAEB] (Président), CLIMSAT (Président), Contrat de Pays Dinan – Région Bretagne (Référent), Comité Local LEADER sur le Pays de Dinan (Référent), Mission locale du Pays de Dinan

SAGE Arguenon Baie de la Freynaye, Syndicat mixte du portage du SAGE Rance Frémur, baie de la Beaussais

GIP Bretagne Environnement, Commission d’élaboration du schéma régional des déchets industriels spéciaux

Commission d’élaboration du Plan régional pour la qualité de l’air, Lycée du Mené Merdrignac, LEGTA de Caulnes

Conseil stratégique aéroportuaire local Dinard, SAFER BRETAGNE, Comité régional de recherche et expérimentation en agriculture,  Groupe de travail politique linguistique,  Comité régional du tourisme (CA)

 

 

CONSEIL départemental

Président 5512,17 euros brut mensuels

vice président: 3193,23 euros brut mensuels

conseiller 2 280,88 € bruts par mois et 2 508,97 € bruts par mois s'il est membre de la commission permanente.

actualité au mois de février 2015

Marie Christine Cotin vice présidente et adjointe au maire de Créhen

Michel Desbois: conseiller départemental et maire de St Méloir de bois

 

 

 

 

COMMUNAUTE DE COMMUNES Plélan le Petit  ( au 1er juilet 2010 )

de 3600 à 9999 habitants

Président: 1568,11 euros mensuel brut en 2010 le smic horaire était de 8,86e pour 1343e mensuel (35h hebdo)

Vice président: 627 euros mensuel brut

 

 

LE MAIRE et LES ADJOINTS

 

Commune de moins de 500 habitants : 646,25 € bruts par mois soit 7 755 € bruts par an. Un adjoint gagne 250,90 € bruts par mois soit 3 010,80 € bruts par an.

Commune de 500 à 999 habitants : 1 178,46 € bruts par mois, soit 14 141,52 € bruts par an. Un adjoint gagne 313,62 € bruts par mois soit 3 763,44 € bruts par an.

Commune de 1 000 à 3 499 habitants : 1 634,63 € bruts par mois soit 19 615,56 € bruts par an. Un adjoint gagne 627,24 € bruts par mois, soit 7 526,89 € bruts par an.

 

 

 

 

 

  du président de la république, au maire de village

sous le thème "salaire de nos élus" un article complet 

concernant les rémunérations, indemnités, impôts, droits à la retraite etc..

 

consulter un mémoire sciences po/ séquence électorale 2012 en Bretagne

 

 

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ELECTIONS
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 14:10

premier tour

le Front national est devenu le premier parti dans les Côtes d'Armor. Il devance de peu le Parti socialiste, l'Union de la droite et l'UMP source Départementales : le point dans les Côtes d'Armor

Second tour

A Plérin comme dans la bonne douzaine de cantons costarmoricains où la bataille apparaît très serrée, la possibilité d’une victoire de la droite n’a jamais été aussi forte. «C’est le FN qui va faire la différence», prédit Alain Cadec.

Source le reportage de notre envoyé spécial dans les Côtes-d'Armor, Pierre-Henri

Dans les Côtes d'Armor, un chiffre marque ce matin Thomas Frinault, politologue: c'est celui du vote blanc ou nul. Il est autour de 10%, ce qui est élevé. L'une des clés de cette bascule historique des Côtes d'Armor réside en effet dans une démobilisation de l'électorat de gauche, tandis qu'à droite, l'UMP profitait d'un bon report des voix du FN

des candidats sans étiquette?

à Plancoët, il n'y aura pas de candidat UMP ou UDI sur le territoire, tel a été l'accord passé.

Michel Desbois, maire de Saint-Méloir-des-Bois, se présente pour la 3e fois (avant en 2004 et 2011). Il a 50 ans, est officier sapeur-pompier professionnel, marié, père de cinq enfants et sans étiquette.

Marie-Christine Cotin, 52 ans, est première adjointe au maire de Créhen. Cette mère de deux enfants se présente elle aussi sans étiquette

sans étiquette source Michel Desbois et Marie-Christine Cotin

Sur le site des jeunes ump 22, les candidats sans étiquette du canton de Plancoët sont divers droite et UMP

Plancoët Marie-Christine Cotin (DVD) / Michel Desbois (UMP)

Source Départementales 2015 en Côtes d'Armor : vos candidats

www.jeunespop22.org/.../departementales-2015-

à droite, la valse des étiquettes?

Véronique Méheust et Michel Daugan arrivent en tête du second tour des élections départementales dans le canton de Lanvallay (Côtes-d'Armor).

Candidate sans étiquette?

Lanvallay : Michel Daugan (DVD), Véronique Meheust (sans étiquette)

source Élections départementales. La droite

Guillaume Peltier le leader UMP de la droite forte est un ancien du Front National passé par le MPF

à Lanvallay départementale 2015 "sans étiquette?"
Véronique Méheust est militante CNPT (chasse pêche nature tradition) candidate aux législatives en 2002 et 2007, et candidate avec le MPF (mouvement pour la France) pour le groupe libertas aux européennes 2009...Véronique Méheust(nº10), conseillère municipale de Pleudihen-sur-Rance (22)
source élections législatives 2002
Source Législatives 2007

source C'est une honte !!!!!

sur la région de Dinan nous retrouvons le MPF aux élections législatives avec ildiko Letellier qui sera aussi candidate aux dernières municipales 2014 à Quévert (sans étiquette politique). Sur cette même liste municipale nous trouvons Pierre Letellier qui lui, était suplléant FN à l'élection départementale de Plancoët

Véronique Méheust (sans étiquette Lanvallay), devient vice présidente du nouveau conseil départemental en charge de l'environnement et de la mobilité

Il y a 618 384 élus en France, soit un élu pour 104 habitants. Inclus les maires, adjoints et conseillers municipaux.

le nombre de conseillers était de 4055 en 2014, avec le "redécoupage" il sera de 4128 en 2015

coût : 1,2 milliard d'euros en 2011 d'après la source député René Dosière.

sur le canton de Plancoët au premier tour

Inscrits 14 331

sans étiquette 2264 voix

PS/DVG 2014 voix

FN 1596 voix

le binôme élu, sans étiquette...

les élus feront passer le département dans le top 20 des mieux gérés de France,

le programme: contre le matraquage fiscal, lutter contre le chômage, l'insécurité et la délinquance...la fraudes aux aides sociales et particulièrement a RSA
source Marie-Christine Cotin & Michel Desbois - Départementales ...

https://www.facebook.com/cotin.desbois

February 20 at 4:48pm ... Dans le contexte des élections départementales, nous avons visité l'usine d'embouteillage de Sassay, à Plancoët. ... de hisser et faire passer les Côtes d'Armor de la 41ème place des départements au « TOP 2O » des départements les mieux gérés de France

source Marie-Christine Cotin & Michel Desbois - Départementales ...

https://www.facebook.com/cotin.desbois

Voter pour les candidats de gauche, c'est à coup sûr le risque de voir localement, les choix politiques désastreux se perpétuer : - le matraquage fiscal, ... - l'échec de la lutte contre le chômage, - le laxisme face à l'insécurité et la délinquance

résultat second tour

abstention 5604

Cotin/Desbois sans étiquette sur 14 331inscrits 4361 voix.. + 1197 voix

Guilcher / Meslay PS 3540 voix... + 526 voix

le binôme vainqueur, sans étiquette...

le détail entre le premier et le second tour

Plancoët:

premier tour SE 553 gauche 440 FN 236

second tour SE 740 gauche 525

Pluduno

premier tour SE 363 gauche 357 FN 205

second tour SE 524 gauche 423

Corseul

premier tour SE 287 gauche 296 FN 153

second tour SE 396 gauche 360

Plélan le Petit

premier tour SE 261 gauche 394 FN 114

second tour SE 390 gauche 437

Créhen

premier tour SE 434 gauche166 FN 134

second tour SE 499 gauche216

Languenan

premier tour SE 109 gauche127 FN 134

second tour SE 197 gauche146

Bourseul

premier tour SE 179 gauche 190 FN 72

second tour SE 239 gauche 210

St Lormel

premier tour SE 140 gauche 152 FN 68

second tour SE 217 gauche170

St Jacut

premier tour SE 234 gauche 218 FN 134

second tour SE 315 gauche 253

La Landec

premier tour SE 102 gauche 118 FN 54

second tour SE 175 gauche 112

Pléven

premier tour 49 SE gauche 113 FN 36

second tour SE 77 gauche 142

Landébia

premier tour SE 71 gauche 88 FN 61

second tour SE 85 gauche 101

Languédias

premier tour SE 69 gauche 64 FN 43

second tour SE 103 gauche 75

Trébédan

premier tour SE 50 gauche 51 FN 35

second tour SE 75 gauche 70

Plorec

premier tour SE 85 gauche 71 FN 61

second tour SE 117 gauche 85

St Michel

premier tour SE 53 gauche 71 FN 17

second tour SE 66 gauche 77

St Maudez

premier tour SE 32 gauche 63 FN 24

second tour SE 49 gauche 74

St Méloir

premier tour SE 87 gauche 51 FN 26

second tour SE 97 gauche 64

article à suivre...les candidats

le Président du Conseil Départemental

  • Alain Cadec ( UMP) député européen passe une bonne partie de son temps à Bruxelles et Strasbourg Lorsque son emploi du temps le lui permet, c’est sur son vélo ou en mer que ce passionné de la nature se ressource sourceAlain Cadec

  • 2009 St Brieuc: Touché par la loi sur le cumul des mandats, Alain Cadec a hésité à quitter le conseil général, mais dit avoir été contraint de revoir sa position et de démissionner du conseil municipal.

    2015 conseil départemental 22: Pour le moment, Alain Cadec président du conseil départemental peut garder son mandat de député européen, mais en l'état actuel de la loi sur le non-cumul, il devra tout de même choisir au plus tard le 31 mars 2017.

pour mémoire source Député européen : au moins 12 341 € bruts par mois

Le conseiller général participe chaque trimestre aux réunions du Conseil général ainsi qu'aux réunions extraordinaires à la demande du président, de la commission permanente ou du tiers des membres de l'assemblée.
Chacun d'eux est obligatoirement membre d'une des cinq commissions que compte l'assemblée départementale.

Les conseillers généraux siègent en séance plénière lors de cinq rendez-vous annuels :

  1. le vote du budget

  2. la décision modificative n°1, session d'ajustements du budget

  3. la session d'automne

  4. la décision modificative n° 2

  5. le débat d'orientations budgétaires.

Marie Christine Cotin (adjointe à Créhen, conseillère départementale du canton de Plancoët)

vice présidente "insertion et emploi"

le collectif imagine que cette responsabilité sera le moyen de mettre en acte le programme de campagne électorale sur la lutte contre le chômage dans le département

https://www.facebook.com/cotin.desbois

Voter pour les candidats de gauche, c'est à coup sûr le risque de voir localement, les choix politiques désastreux se perpétuer - l'échec de la lutte contre le chômage...

la situation

45570 demandeurs d'emplois (cat.ABC): 22160 hommes, 23410 femmes

25834 bénéficiaires d'allocations

Le collectif imagine que l'emploi créé doit permettre à compétence égale ou supérieure l'embauche de citoyens du département, voir même du canton.

Nous faisons rappel de l'embauche d'une personne du Morbihan à la médiathèque intercommunale et nous renvoyons à l'historique de cette situation à la rubrique médiathèque (nb: le conseiller départemental Desbois était membre du jury pour cette embauche et une candidate non retenue était citoyenne de son village (au chômage) en activité bénévole de responsabilité depuis plus de 20 années à l'ancienne bibliothèque municipale)

pour mémoire un conseiller départemental (Michel Desbois) perçoit 2280,28e brut par mois 2 508,97 € bruts par mois s'il est membre de la commission permanente.et une vice présidente 3193,23 euros brut mensuels (en sus de l'indemnité de maire ou d'adjoint au maire et du salaire lié à une profession etc..)

le nombre de conseillers départementaux était de 4055 en 2014, avec le "redécoupage" et la réduction de moitié, il sera de 4128 en 2015 (+73 élus)

...La France compte la plus importante concentration d’élus de la planète. Le taux de représentation français est quatre fois et demi supérieur à celui des États-Unis.

Nos élus locaux: 2 milliards d'euros de coût annuel des indemnités de nos élus locaux.

618.384 élus en France ...

Les municipales 2014 ont vu concourir plus de 925.000 candidats soit environ un électeur sur 49.

Un électeur sur 100 est conseiller municipal

en côtes d'Armor, 1 député européen (aussi président du Conseil Départemental) 10 élus au conseil de région, 54 élus au conseil du département, 3 sénateurs, 5 députés, 373 maires et autant de listes élues pour former les conseils municipaux...34 communautés de communes ou d'agglomération et 45570 chômeurs

LUTTONS CONTRE LE CHÔMAGE!

chaque député dispose chaque mois d'une enveloppe d'un peu plus de 9.000 euros pour payer ses collaborateurs. Mais il ne peut rémunérer un membre de sa famille qu'à hauteur de la moitié maximum de cette enveloppe, soit 4.750 euros.

Le député UMP des Côtes-d’Armor Marc Le Fur emploie son fils Corentin

Le député de Seine-et-Marne et maire de Meaux Jean-François Copé emploie sa femme

Le député du Rhône Philippe Meunier emploi sa femme

Le député d’extrême droite du Vaucluse et maire d’Orange Jacques Bompard emploie ses 2 fils

Le député EELV des Français hors de France Sergio Coronado emploie son frère

La sénatrice UMP des Bouches-du-Rhône Sophie Joissains emploi son père

Le député des Hauts-de-Seine et maire de Rueil-Malmaison Patrick Ollier emploie son fils

Le député du Loiret et maire UMP d’Orléans Serge Grouard emploie sa femme

Le député et président du conseil général des Hauts-de-Seine P. Devedjian emploie sa femme

La députée UMP des Ardennes Bérengère Poletti emploie sa fille

Le sénateur PS du Tarn Jean-Marc Pastor emploie sa femme

Le sénateur PS de l’Hérault Robert Navarro emploie sa femme

Le député et président du conseil général des Alpes-Maritimes Eric Ciotti emploie sa femme

Le Député UMP du Loir et Cher Patrice Martin Lalande emplois sa femme

Le député du Loiret Jean-Pierre Door emploie sa femme

La députée UMP d’Eure-et-Loir Laure de la Raudière emploie à 50% son mari

Le sénateur UMP du Loiret Eric Doligé emploie à 50% sa femme

Le député UMP des Français hors de France Frédéric Lefebvre emploie sa femme

Le député de Seine-et-Marne et maire de Montereau-Fault-Yonne Yves Jégo emploie sa femme

Le député de Mayenne et conseiller régional des Pays de la Loire Y. Favennec emploie sa femme

Le député UDI de Seine-Saint-Denis et maire de Drancy J.C Lagarde emploie sa femme

Le député PS des Bouches-du-Rhône Patrick Mennucci emploie sa femme

la politique est un métier....un exemple

Thibaut Guignard 33 ans 1er vice président des Côtes d'Armor

Engagé en politique depuis la campagne des élections présidentielles de 2002, Thibaut Guignard s'est présenté aux élections européennes de 2004. Il a également été le candidat de l'opposition départementale aux élections cantonales de mars 2008 sur le canton de Ploeuc et de Plaintel.

En 2009 il devient Collaborateur Parlementaire d'Alain CADEC. Député au Parlement européen avec qui il travaillait avant même son élection

Il est Le directeur de l'association leader présidée par le Député Marc Le Fur

En 2011 il devient l’Assistant Parlementaire de Marc LE FUR à l'Assemblée Nationale. Nouveau travail, nouvelles responsabilités, nouveau défis !

Il a été élu Maire de Ploeuc sur Lié en mars 2014. Il devient 1er Vice-président de la Communauté de communes Centre Armor, Président de l'école de musique et Vice-président du Pays de St Brieuc en charge de la contractualisation des fonds régionaux et de la gestion des fonds européens.

Election départementale 2015

le député Marc Le Fur est venu à Hénon pour soutenir la candidature de Thibaut Guignard son attaché parlementaire

En mars 2015 Thibault Guignard est élu conseiller départemental et devient le premier vice président d'Alain Cadec pour l'administration générale et la coopération décentralisée.

Sa tante, Sylvie Guignard est engagée en politique depuis 2008, Conseillère municipale de Langueux, Déléguée aux Affaires Foncières de Saint-Brieuc Agglomération. Conseillère régionale de Bretagne depuis 2010, elle est conseillère départementale depuis mars 2015 vice présidente du nouveau conseil départemental à côté de son neveu

L'arrivée de l'alliance UMP-UDI marque surtout un renouveau total de l'exécutif départemental. Un exécutif clairement féminisé, rajeuni et globalement proche du monde économique. Revue de troupe.

Deux politiques de métier
Ex-courtier en assurance Axa à Guingamp, Alain Cadec est aujourd'hui à plein-temps occupé par la politique. Il a confirmé son souhait de mener de front ses engagements locaux et son mandat de député européen. Pas étonnant de choisir comme premier vice-président, en charge de l'administration générale, Thibault Guignard, l'un de ses fidèles. Diplômé de l'institut supérieur européen de gestion de Nantes, le maire de Ploeuc-sur-Lié a été collaborateur de Marc Le Fur à l'Assemblée nationale.

Deux fonctionnaires
Marie-Christine Cotin, adjointe au maire de Créhen est en disponibilité professionnelle de trois ans de son poste d'adjoint administratif de la fonction publique au sein de l'Ehpad Giblaine de Créhen. Brigitte Balay-Mizrahi, maire-adjointe à Dinan, est professeur de français au lycée privé L'Institution à Saint-Malo.

Deux patrons
Jean-Yves de Chaisemartin a fondé la société Aléor à Lézardrieux, spécialisée dans la valorisation des algues. S'il en est toujours officiellement le directeur général, il reste avant tout maire de Paimpol à plein-temps. Sylvie Guignard est conseillère régionale d'opposition. Elle est inscrite au registre des métiers en tant qu'artisan de l'habillement.

Trois salariés du privé
Romain Boutron a fait des études d'optique à Fougères suivies de l'école supérieure de commerce de Lille. Opticien pendant trois ans, il a rejoint les carrières Lessard à Bréhand qui appartient à son beau-père. Élu maire de Plémet en 2014, il continue de codiriger l'entreprise familiale. Véronique Méheust est courtier en céréales pour le cabinet Dugué Courtage à Saint-Malo. Elle est adjointe au maire de Pleudihen-sur-Rance. Valérie Rumiano, maire-adjointe à Plouha est conseillère en gestion-Location chez Avis Immobilier à Paimpol.

Deux professions libérales
Thierry Simelière est chirurgien viscéral et digestif au centre hospitalier privé de Saint-Brieuc. Il a été élu maire de Saint-Quay-Portrieux en 2014. Erven Léon, maire de Perros-Guirec, est consultant en gestion et stratégie d'entreprise pour le cabinet ABCD à Perros-Guirec, dont il est l'unique actionnaire.

Deux retraités
Gérard Bléjean, proche du maire de Saint-Brieuc Bruno Joncour dont il est l'un de ses adjoints, est fonctionnaire de police à la retraite. Marie-Madeleine Michel, conseillère d'opposition à Saint-Cast, est professeur des écoles retraité.

Source Conseil départemental. Des profils

Un mois après le basculement à droite, le conseil départemental des Côtes-d’Armor a procédé, ce lundi 4 mai, au vote de la composition de ses différentes commissions. Ainsi qu'au vote des indemnités de fonction.

Deuxième vice-président, en charge de l’emploi et de l’insertion, Marie-Christine Cotin est la nouvelle présidente de la commission du développement économique du conseil départemental des Côtes-d’Armor.

Source Le Journal des entreprises

Avril 2015: première réunion du nouveau conseil départemental (ouest France)

Conseil départemental 22. Les 12 vice-présidents de l'UMP Alain Cadec

La liste des 12 vice-présidents et leur portefeuilles:
  1. Thibault Guignard (Plaintel), administration générale et coopération décentralisée

  2. Marie-Christine Cotin (Plancoët), insertion et emploi.

  3. Jean-Yves de Chaisemartin (Paimpol), infrastructures, équipements, mer et littoral.

  4. Sylvie Guignard (Trégueux), accompagnement des personnes âgées.

  5. Romain Boutron (Loudéac), finances et budget.

  6. Valérie Rumanio (Plouha), enfances et familles.

  7. Gérard Blégean (Saint-Brieuc 1), jeunesse et sports.

  8. Brigitte Balay-Mizrahi (Dinan), éducation.

  9. Thierry Simelière (Plouha), culture et patrimoine.

  10. Véronique Méheust (Lanvallay), environnement et mobilité.

  11. Erven Léon (Perros-Guirec), économie et agriculture.

  12. Marie-Madeleine Michel (Pléneuf-Val-André), accompagnement du handicap.

5 mai 2015: seconde réunion du conseil départemental

Conseil départemental. Huit minutes montre en main

Consacrée à la composition des commissions et aux indemnités des élus départementaux, la séance a été expéditive.

les simples conseillers départementaux toucheront 2 280,88 € (brut) d’indemnités, 3 193, 23 € (brut) pour les vice-présidents et 5 512,13 € (brut) pour le président dont l’indemnité est écrêtée de 4 888,97 €. ( il est déjà député européen)

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ELECTIONS
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 14:05

article qui précède: élection départementale 2015: second tour

" pour le FN la Bretagne n'est plus une terre de mission, cette région ne fait désormais plus exception". Outre ses bastions du sud-est ou du nord/nord-est, le FN termine premier dans les Côtes d'Armor....

Depuis quelques années le collectif remarque l'arrivée importante de nouveaux habitants qui viennent s'investir sur le canton (autres régions de France ou départements limitrophes). Il semble qu'un "réseau" installé (souvent en retraite) puisse préparer l'accueil "d'autres" personnes pour de l'emploi local, des interventions ponctuelles ou des responsabilités prises dans des associations nouvelles. Des portes sont régulièrement ouvertes pour installer ce nouveau dynamisme qui est souvent encouragé et soutenu par des élus locaux, avant de prendre une certaine indépendance et "graviter" au delà du canton

Nous alertons sur l'arrivée importante de militants des mouvements proches de l'extrême droite. Nous remarquons leur investissement discret dans la sphère politique et le monde associatif en général. Peu à peu des militants intégristes religieux, des militants du front national, des proches de mouvements nationalistes ou identitaires se font une place. Au moment des élections départementales nous remarquons des "parachutages" bénéficiant d'un réseau de soutien sur le canton, comme nous remarquons des parachutages du canton vers l'extérieur

Nous ne sommes pas surpris d'une présence active dans les lieux de décisions (y compris du pouvoir), dans les organisations variées aux nombreux adhérents. Nous n'ignorons pas les interventions religieuses, identitaires, et "autres" dans l'espace public et les lieux de culture...la presse locale peut elle même faire état ponctuellement de propos, d'écrits, de positions, d'activités qui sont identifiables. Nous constatons l'installation passagère ou durable qui n'est pas sans conséquence en période électorale. Pour le collectif, il n'est pas surprenant que l'expression des militants d'extrême droite et de leurs proches soit forte et organisée au moment des élections.

Nous ne pensons pas que le phénomène perdra en intensité. Il est même fort probable que dans le jeu du pouvoir local, des alliances solidaires soient déjà existantes ou en gestation. Nous imaginons difficilement que seul notre collectif soit "au fait" de "cette situation". Nous savons des échanges directs qui ne sont pas anodins

Nous savons que l'objectif de l'extrême droite est de faire tomber la gauche en commençant par s'installer dans le tissus social local. Nous notons qu'au premier tour de l'élection départementale pour un canton ancré à gauche, pour 14 332 inscrits la gauche (seconde) obtient seulement 1418 voix de plus que le FN

Côtes d'Armor

Le Front national (18,99%) est en tête au premier tour des élections départementales 2015 Il devance le Parti socialiste (18,38%), l'Union de la droite10,76% et l'UMP 3,51% source.le PS et le FN au coude-à-coude

Avec l’appui du vote FN, la droite pourrait être vainqueur dans les cantons

de Broons, Dinan , Guingamp Lanvallay , Mûr de Bretagne, Paimpol , Perros-Guirec, Plaintel, Plancoët, Plélo, Pléneuf Val-André, Pleslin-Trigavou, Saint-Brieuc, Loudéac.

CONSTATS

Languenan à l'élection municipale 2014: 822 inscrits, 519 votants, exprimés 300, Blancs ou nuls 219... l'élection se fait avec 81 voix

à Languenan pour l'élection européenne 2014, le FN arrive en tête avec 25,91 % des voix,

à Languenan pour cette élection départementales de 2015 le FN arrive à nouveau en tête avec 36,22% (134 voix)

à Vildé Guingalan, ancienne commune de l'ex canton de Plélan (le maire était suppléant de la conseillère générale) le FN arrive premier avec 30,99% des voix

Nouveau canton de Plancoët

au premier tour 2015

la gauche en tête dans 10 villes, la droite en tête dans 7 villes, le FN en tête dans 1

inscrits: 14332

abstention: 6092 (42,51%)

votants 8240 (57,49%)

exprimés 7774

3164 voix pour la droite (40,70%)

3014 voix pour la gauche (38,77%)

1596 voix pour le FN (20,53%) non élu pour le second tour

Par ville (classement par nombre d'habitant)

dans l'ordre: UMP/DVD PS/DVG FN..... (en gras: le vainqueur)

Plancoët: 553 440 236

Pluduno 363 357 205

Corseul 287 296 153

Plélan le Petit 261 394 114

Créhen 434 166 134

Languenan 109 127 134

Bourseul 179 190 72

St Lormel 140 152 68

St Jacut 234 218 134

La Landec 102 118 54

Pléven 49 113 36

Landébia 71 88 61

Languédias 69 64 43

Trébédan 50 51 35

Plorec 85 71 61

St Michel 53 71 17

St Maudez 32 63 24

St Méloir 87 51 26

à suivre les candidats au premier tour

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ELECTIONS
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 14:04

 

 

 

 

 

 

 

 

au titre "élection"vous pouvez retrouver un article sur la dernière cantonale de 2011

(canton de plélan le Petit à l'époque)

 

 

 

 

 

 

sur l'article précédent: le résultat du premier tour

 

 

 

 

 

 

Election et candidats 2015

 

 

élection départementale des 22 et 29 mars 2015 du Canton de Plancoët
Candidats Partis Premier tour Second tour
Voix % Voix %
1 Marie-Christine Cotin   DVD        
Michel Desbois   UMP
 
2 Pascale Guilcher*   DVG        
Philippe Meslay*   PS
 
3 Philippe Miailhes   FN        
Stépahnie Repellin   FN

 

   
   
   

 

PS/DIVERS GAUCHE

 

 

 

frederic-chapron-maelle-rouault-pascale-
photo le télégramme: Frédéric Chapron, Maëlle Rouault, Pascale Guilcher, Philippe Meslay

Pascale Guilcher divers gauche

Conseillère générale depuis 2011 , membre de la commission des solidarités et de la famille

Adjointe au maire de Plélan le petit (administration générale, du personnel, et du centre communal d'action sociale)

(élue avec 786 voix pour 2 listes en compétition)

 

 

désigné par les militants socialistes source P. Meslay désigné

Philippe MESLAY  Parti Socialiste  

Vice Président du Conseil Général

Conseiller général depuis 2008 en charge de l'emploi, l'insertion et des affaires européennes, référent pour le ays de Dinan

Conseiller municipal de Plancoët
( élu avec 635 voix pour 2 listes en "compétition")
Conseiller communautaire

Vice Président d'Armor développement

Membre du bureau fédéral du Parti Socialiste des Côtes d'Armor.

 

suppléants

MAËLLE ROUAULT de St Jacut ,  Frédéric Chapron maire de St Maudez

 
 

 

 LE FRONT NATIONAL
Nous constatons que les militants FN ont  aussi le soucis des autres "un peu partout",  souvent en faisant acte de candidatures dans des municipalités, des départements.. ici les candidats ne sont pas impliqués dans la vie du canton, puisqu'ils ne sont pas habitants de ce territoire
   
Cette situation nous conduit à chercher de l'information sur cet investissement
 
Front National
Philippe MIAILHES  
Colonel de gendarmerie en retraite, habitant de Trélivan (hors canton)
Candidat à la municipale 2014 sur la liste G.de Mellon à Rennes  source Municipales 
Candidat sénateur 2014 en Ile et Vilaine  source les sénatoriales
nb le collectif
Jacqueline Miailhes de Trélivan, candidate FN à Dinan avec G.De Mellonsource Les candidats du Front 
au final la candidate se présente: Jacqueline Delobel (un nom de jeune fille peut être) 
Jacqueline Miailhes candidate FN à la municipale 2014 de Rennes, avec Philippe Miailhes source Municipales à Rennes
 
Stéphanie REPELLIN 
Selon  nos informations et sous réserve de vérification éventuelle:
Stéphanie Chênebeau de Lanvallay (Tressaint hors canton) source page 7 Pourquoi faire pénitence ? - La Porte Latine
 
Dominique DESPOMARRE (suppléante)
de Jugon les lacs ...il est possible qu'il s'agisse de Dominique Haëntjens (femme du colonel  candidat FN à Pleslin)  Dans ce cas la candidate était sur la liste FN pour la municipale de Rennes en 2014
(liste de Mellon candidat FN pour la départemntale2015 à Dinan)
Pierre Letellier (suppléant)
de Quévert...était candidat à la municipale de Quévert en 2014
 
l'élection ouvre la possibilité de se présenter partout dans le département. Le FN n'hésite pas à favoriser la "migration" pour présenter des candidats sur des cantons extérieurs à leur lieu d'habitation, de leur activité professionnelle, et tout simplement de leur secteur de vie sociale et famiiale
allons nous, nous y retrouvez? beaucoup de personnes sont très mobiles au FN
Odile de Mellon la femme du candidat à Dinan est candidate à Broons.  Elle est secrétaire départementale FN et de famille de Lacoste Lareymondie dont Alain (selon les informations du net ) était soutien de l'OAS, ami fidèle et dévoué de Jean Marie Le Pen
nb: on nous communique un lien avec le général Chrissement (cf net source de LACOSTE LAREYMONDIE)  de Plélan le Petit, auteur du plan de sauvegarde communal et d'une tribune libre dans la presse et son lien avec Civitas « la Royauté sociale du Christ sur les nations et les peuples en général, sur la France et les Français en particulier ». Une « œuvre de reconquête politique et sociale visant à rechristianiser la France »  source À propos d'une tribune libre qui dérange 
Le général et sa femme de Plélan le petit étaient candidats à la municipale 2014 à St Malo avant d'y renoncer source Municipales à Saint-Malo
Aux municipales 2014 à St Malo, nous retrouvons aussi en tête de liste Jean Louis Robin, candidat cette fois à la départementale 2015 pour le canton de Lanvallay...
Cécile Arnauld l'autre candidate FN à a Lanvallay serait Cécile Dubroeucq de Pleudihen sur Rance?
Annaïs Totée (sans doute de Lamballe) était aussi candidate à Rennes sur la liste de Mellon, pour les départementale 2015 elle est candidate FN sur la canton de Pleslin Trigavou (elle est secrétaire départementale FNJ 22)
Le candidat Haëntjens candidat FN pour la départementale 2015 à Pleslin Trigavou serait en éventuelle hypothèse le colonel membre d'une association de Jugon les Lacs pour "le pays d'Arguenon....réseau d’entraide organisé et déterminé, afin de développer un sentiment de bienveillance, de solidarité et d’intégration dans la communauté locale.
l’instauration d’un système d’échanges de savoir-faire, de services et de biens sans utiliser d’argent pour des besoins urgents et ponctuels des habitants du Canton.Une dame Haëntjens apparaît aussi en 2014 sur la liste FN (de Mellon) à la municipale de Rennes. Est elle Dominique Despommarre (Haëntjens) suppléante à Plancoët qui serait en lien avec le colonel candidat à la départementale à Pleslin?
Nous trouvons Mickaël Oudin ( il semble habiter St Samson sur Rance) suppléant à Pleslin et Nadège Oudin candidate à Trégueux.
Tiphaine Marçais originaire du Morbihan élue en 1995 au conseil municipal FN d'Orange, plusieurs fois candidate aux cantonales, régionales législatives...cantonales Dinan ouest en 2011, suppléante en 2015. La presse indique qu'elle défend l'amour de la patrie, ses racines chrétiennes et la famille (petit bleu)
Tristan Le Prat suppléant à Lanvallay pour 2015, Sophie et Tugdual Le Prat candidats à a municipale 2014 de St Malo (liste Robin candidat 2015 à Lanvallay. Sophie Prat candidate sénatoriale 32 en 2014, avec Philippe Miailhes candidat Plancoët 2014
Florence Provost de St Jean, suppléante à Lanvallay serait en lien (femme?) et sous toute réserve? avec Bertrand Blanchard de la Buharaye? dont le nom serait est déjà apparu dans la presse à l'occasion d'une manifestation parisienne organisée à partir du "pays"? on nous dit...?
Si Letellier suppléant FN 2015 à Plancoët était candidat à la municipale 2014 à Quévert, on nous rapporte qu'il est possible que Lemonnier candidat suppléant FN 2015 à Pleslin, était candidat à la municipale 2014 à Trémeureuc
Christine Gugen de Pleudihen sur Rance et Martin Chauvet de Corseul seront candidat à Rostronen. Marie-Annaïg Bouillaud, infirmière à Lanvallay, y sera suppléante
On nous affirme que Sylvie Reynaud serait de famille avec un candidat FN de St Malo (municipale 2014) et  qu'elle serait la femme de Jean Louis Robin tête de liste à St Malo 2014, candidat à Lanvallay 2015. Sylvie Reynaud serait Sylvie Robin candidate Fn St Malo (municipale 2014 liste Robin). Nous ne voyons vraiment pas quel serait l'intérêt de "jouer" ainsi, et pour de nombreuses candidates, entre le nom de jeune fille et le nom de femme... le net pour une information source Le nom de jeune fille, l'astuce d'un responsable FN
C.Blein candidate à l'élection déparementale 2015 sur Callac Bourbriacsource Elections départementales
C.Blein une ex attachée de presse du bloc identitaire....source Législatives: Le FN investit à Guingamp l'ex attachée de
 
nb: on trouve d'autres informations 
source http://www.antifabzh.lautre.net/  

voirDépartementales : la cuvée raciste et homophobe des candidats FN

 

 
 

 

Sans étiquette

 

la nuance politique

il n'y aura pas de candidat UMP (Union Pour un Mouvement Populaire) ou UDI (Union des Démocrates Indépendants) sur le  territoire

Entretien avec A.Cadec UMP opposition départementale
A.Cadec député européen UMP, président du groupe d'opposition au Conseil Général, lui même candidat à l'élection départementale 2015 à Plérin, etc..Alain Cadec

 

Pourquoi les candidats n'apparaissent pas avec leur étiquette politique ?

Nous ne voulons pas mentionner l'appartenance politique car, aujourd'hui, ce que nous mettons en avant, c'est l'union et la diversité. C'est notre force. source Les candidats du centre-droit en ordre de bataille

 

Michel Desbois sans étiquette

Il se présente « dans la continuité de mon engagement politique. J'ai été resollicité pour cette campagne par Alain Cadec source Michel Desbois et Marie-Christine Cotin, candidats
Je souhaite faire avancer ce nouveau canton, car économiquement, une partie du territoire souffre un peu

maire de St Méloir des Bois
(élu avec 120 voix, pour une seule liste en compétition) 
membre du conseil communautaire

candidat UMP/UDF conseiller général 2004, candidat UMP sénateur 2008, candidat UMP majorité présidentielle conseil de région Bretagne 2010, candidat conseiller général et membre du conseil national UMP 2011, soutien au candidat Vaspart UMP législative 2014

 

Marie Christine Cotin  sans étiquette

elle se présente Sollicitée par Michel Desbois source Michel Desbois et Marie-Christine Cotin, candidats
Je suis attachée à de valeurs. Je me sens proche des gens, de la population des territoires 

1ère adjointe au maire de Créhen (affaires sociales, scolaires, jeunesse)

(élue avec 689 voix, une seule liste en "compétition")

membre du conseil communautaire

 

Suppléants

Julie CAMPION de Plélan  le petit, (déjà candidate au conseil général en 2011 avec le titulaire Desbois), Thierry Gesret (5ème adjoint au maire de Plancoët)

 

Sur le site des jeunes po ump 22, les candidats sans étiquette du canton de Plancoët sont divers droite et UMP

Plancoët Marie-Christine Cotin (DVD) / Michel Desbois (UMP)

Source Départementales 2015 en Côtes d'Armor : vos candidats

www.jeunespop22.org/.../departementales-2015-

 
 
 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ELECTIONS
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 14:03
  • Sénateur des Côtes-d'Armor depuis 2008

Anciens mandats

Savez vous ce que vont faire vos élus?

Y compris ceux des listes sans étiquette politique...

 

 

 

Après les élections municipales de mars 2014...

Le maire et les représentants au conseil communautaire sont élus par le conseil municipal...

....Puis en septembre 2014, les sénateurs sont essentiellement élus par des conseillers municipaux



Lors du vote d'une loi, en cas de positions divergentes du Sénat et de l'Assemblée nationale, le Premier ministre peut donner le dernier mot à l'Assemblée. Cette dernière ne peut donc légiférer qu'avec l'accord du Sénat ou du Premier ministre, mais jamais seule

Le sénat prend position par exemple sur les dotations de l'état aux collectivités et la baisse de celles ci en 2015...chaque commune ne manquera pas de s'en plaindre

Les prochaines élections sénatorialesen septembre 2014

Qui élit les sénateurs ?



illustration : dessin collège électoral



Les sénateurs, élus au suffrage universel indirect, sont les "élus des élus", puisqu'ils sont élus par les "grands électeurs".

Plus précisément, il s'agit d'un collège électoral composé, dans chaque département :

  • des députés, des conseillers généraux et conseillers régionaux ;

  • des délégués des conseils municipaux, représentant 95 % du collège.

Élections sénatoriales

Les sénateurs sont élus dans chaque département par un collège électoral composé :

  1.  
    • Les conseils municipaux élisent parmi leurs membres dans les communes de moins de 9000 habitants :

      • 1 délégué pour les conseils municipaux de 9 et 11 membres ;

      • 3 délégués pour les conseils municipaux de 15 membres ;

      • 5 délégués pour les conseils municipaux de 19 membres ;

      • 7 délégués pour les conseils municipaux de 23 membres ;

        .

    • Dans les communes de 9000 habitants et plus, tous les conseillers municipaux sont délégués de droit. En outre, dans les communes de plus de 30 000 habitants, les conseils municipaux élisent des délégués supplémentaires à raison de 1 pour 800 habitants en sus de 30 000

  2. des députés et des sénateurs

    des conseillers généraux

    des délégués des conseils municipaux ou des suppléants de ces délégués

 

dans les Côtes d'Armor...qui vote?

Délégués des communes 1 619 95,57%
Conseillers généraux 52 3,07%
Conseillers régionaux 15 0,89%
Députés 5 0,30%
Sénateurs 3 0,18%
Total 1 694 100,00%

 

 

 

A St Maudez les représentants des citoyens n'ont pas élus les sénateurs ! ! !

Nous pensons que c'est la démocratie qui est remise encause: on ne sait pas pour qui le conseil municipal vote o l'on apprend que celui ci n'a pas voté!


démission de Caroline Meunier. en janvier 2015...cf à suivre

Pour sa première élection, elle était devenue 2e adjointe. Le 21 décembre, elle a adressé sa démission au maire et au préfet. elle évoque « des dysfonctionnements répétés dans l'organisation de l'équipe en place et un manque de communication » :

Un manque de communication

Le 11 octobre, elle raconte avoir appris qu'une réunion du CCAS avait eu lieu trois jours plus tôt, alors qu'elle est memebre de ce comité. « Le 16 octobre, le bureau municipal devait se réunir comme prévu (maire et adjoints) et elle était la seule présente ».

Elle évoque également des dysfonctionnements d'ordre administratifs, « Pas d'affichage des procès-verbaux de conseils, des délibérations votées qui n'apparaissent pas dans les comptes rendus soumis à signature. »

Le maire reconnaît qu'il y a eu « beaucoup de couacs », il explique aussi être peu présent à la mairie, en raison d'une reconversion professionnelle jusqu'en septembre.

Au secrétariat il y a eu du mouvement avec l'arrêt de travail, suivi du congé de maternité de la secrétaire. Il a fallu un temps d'adaptation à la remplaçante.

Pas de vote aux sénatoriales

Caroline Meunier a aussi appris que la commune n'avait pas voté aux élections sénatoriales « alors même que le conseil municipal vous avait mandaté pour ce vote. Je déplore plus encore le fait que vous n'ayez pas jugé utile d'en informer personnellement tous vos adjoints. Il m'est désormais difficile d'envisager la poursuite de notre collaboration, sans cette nécessaire confiance entre élus. »

trait de soulignement

pour mémoire Côtes-d'Armor 2008

Inscrits

Abstentions

Votants

Blancs ou nuls

Exprimés

1 638

100,00%

20

1,22%

1 618

98,78%

13

0,80%

1 605

99,20%

Nom

Parti

Voix

%

+

Yannick Botrel

926

57,69%

 

Jacqueline Chevé

914

56,95%

 

Gérard Le Cam

880

54,83%

 

  les 2 premiers sont PS et le troisième PCF

 

 

 

Les élections sénatoriales auront lieu le 28 septembre 2014.

178 sénateurs sur 348 seront renouvelés pour un mandat de six ans au suffrage universel indirect, par un collège de grands électeurs où prédominent les conseillers municipaux, puisqu'ils sont 95 % des votants et 5 % qui sont des votants députés, sénateurs, conseillers généraux et régionaux



Plélan le Petit

Pascale Guilcher qui est deuxième adjointe de la commune et conseillère générale votera au titre de son mandat de conseillère générale pour le canton. Le conseil municipal a désigné, au scrutin de liste, cinq délégués et trois suppléants: titulaires, de Didier Miriel, Marie-Line Hercouët, Rémy Huet, Barbara Aulenbacher, Philippe Gélard ; et de Nicole Després, Yvon Fairier et Béatrice Delépine, comme suppléants

La Landec

Alain Besnard, maire, Michel Bonfils, adjoint, et Laurence Brohannier-Bouvier. Trois suppléants ont aussi été élus en cas d'empêchement : Jean-Claude Fairier, adjoint, Gilbert Corno, conseiller, Philippe Marcou, conseiller.

Languédias

Son délégué sera le maire, Jérémy Dauphin. Ses trois suppléants seront Jean-Yves Nédellec, adjoint, Graziella Werner, adjointe et Christian Gicquel, adjoint.

St Maudez

Le maire fedéric Chapron élu délégué titulaire par le conseil municipal. En cas d'empêchement, trois suppléants ont été élus, Fabrice Rivallan, Christophe Hernio, et Caroline Meunier.

Trébédan

Le maire, Didier Ibagne, est élu titulaire et les trois suppléants sont Annick Raffray, Didier Lamy et Clémence Essevaz-Roulet.

St Michel de Plélan

la maire, Nathalie Denis est titulaire. Les suppléants sont Jean-Yves Villalon, Loïc Lecrubier et Sébastien Boisson.

St Méloir des bois

Unanime, le conseil municipal a suivi la proposition de Michel Desbois, maire, quant à la nomination des représentants locaux pour les élections sénatoriales, en désignant Denis Proy, le doyen du conseil, titulaire ; suppléants : Jean-Yves Jouffe, Michel Desbois et Pascale Rébillard.

 

Présentation des candidats pour 2014

PS - PCF - PRG

Liste Botrel 
Candidats Parti Principale fonction
01
Yannick Botrel PS Sénateur sortant
02
Christine Prunaud PCF Adjointe au maire de Lamballe
03
Claudy Lebreton PS Président du Conseil général
04
Georgette Bréard PS Vice-présidente du conseil régional
05
François Bouriot PRG Maire de Trélévern

 

EELV

Liste Forget 
Candidats Parti Principale fonction
01
Michel Forget EELV Conseil municipal de Dinan
02
Nicole Chambon EELV
03
René Louail EELV Conseiller régional
04
Nathalie Nowak EELV
05
Yannick Perrier EELV

UMP

Liste Nouvelle vague 
Candidats Parti Principale fonction
01
Michel Vaspart UMP Maire de Pleudihen-sur-Rance, conseiller général
02
Martine Tison
Adjointe au Maire de Callac
03
Hervé Guelou
Conseiller régional de Bretagne, Maire de Plufur, Président de la SEM Lannion-Trégor
04
Valérie Rumiano
Adjointe au Maire de Plouha
05
Guy Le Jelloco
Maire de Gausson, Président de la CIDERAL


Divers / Centre / MoDem

Liste de rassemblement au service des territoires
Candidats Parti Principale fonction
01
Bruno Joncour MoDem Maire de Saint-Brieuc
02
Monique Garel DVC 1re adjointe au maire de Penvénan
03
Arnaud Carré DVC Maire du Quiou
04
Fabienne Perrot DVC 1re adjointe au maire de Glomel
05
Pierre Saliou DVC Maire de Pabu

 

 

Traitements et indemnités des sénateurs

Hors Échelle

IM

Montants

bruts mensuels
HEG1 1501 6 950,07 €
HEA1 881 4 079,29 €
Traitement de base
moyenne des deux traitements
5 514,68 €

Indemnités

Taux

Montants

bruts mensuels
Indemnité de résidence 3% 165,44 €
Total 2 5 680,12 €
Indemnité de fonction 25% 1 420,03 €
Total 3 7 100,15 €
Indemnité Représentative de Frais de Mandat (IRFM) 6 412,00 €
Total final 13 512,15 €
 
       

salaire 13 512,15 euros brut par mois

dotation micro-informatique, accès gratuit à l'ensemble du réseau SNCF en 1re classe, forfait global de communications téléphoniques, 40 allers-retours par an entre Paris et leur circonscription

La pension moyenne de retraite d'une sénateur est de 4 342 euros par mois Pour 1 euro cotisé en activité, un sénateur à la retraite touche en moyenne 7,40 euros s'il liquide ses droits à 60 ans, indique Sauvegarde retraites.source Sénateur : 13 340 € bruts par mois

 

         
         
         
         

 

voir à la rubrique salaires de nos élus (et retraite) pour ceux qui sont député, maire, conseiller général, dans une communauté de communes etc..nb: ils ont aussi ne retraite de leur activité professionnelle hors mandat électif

 

SENATORIALES 2014 RESULTAT

la gauche perd un siège sur trois

La liste menée par Yannick Botrel (PS, PC, PRG) obtient 756 voix, soit 45,82% : il est élu ainsi que sa colistièreChristine Prunaud. Celle conduite par Michel Vaspart (UMP) obtient 400 voix (24,24%) : il est élu.

 

Yannick Botrel, 62 ans, ancien aviculteur

  • Sénateur des Côtes-d'Armor depuis 2008

Christine Prunaud, 63 ans


Elle est adjointe au maire de Lamballe, élue au conseil municipal en mars 2001,

mars 2008 et mars 2014.

clic son activité au sénat Christine Prunaud - NosSénateurs.fr

 

Michel Vaspart 66 ans

 

en 2002, il cède son entreprise, celle-ci compte trois sites et 220 salariés.

il est maire de Pleudihen-sur-Rance depuis avril 1992 (réélu en mars 2014), 1er vice-président de Dinan Communauté. Il a été conseiller général du canton de Dinan-Est depuis 2001

clic son activité au sénat Michel Vaspart - NosSénateurs.fr

 

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ELECTIONS
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 14:03

nous diffusons pour information les 2 candidats de tête

 

 

Pour mémoire résultats élection européenne 2014

canton de Plancoët

Landébia

Front national 32%

UMP 19,23%

Languenan

Front national 25,91%

Union de la gauche 25,81%

Trébédan

Front national 25,21%

EELV 18,44%

Languédias

Front national 22,92%

UMP 18,75%

Pluduno

Front national 22,75%

Union de la gauche 17,28%

Plancoët

Front national 21,81%

UMP 21,81%

Union de la Gauche 18,59%

La Landec

Front National 17,11

UMP 16,67%

Créhen

UMP 26,72%

Front National 19,66%

Plorec

UMP 27,97%

Front national 18,18%

Plélan le petit

Union de la gauche 20,77%

Front National 17,39%

St Jacut

UMP 20,59%

Front National 19,55%

Corseul

UMP 18,75%

Front national 19,43%

Bourseul

UMP 24,33%

Union de la gauche 20,77%

St Méloir

UMP 28,30%

Union de la gauche 21,70%

St Maudez

EELV 16,83%

Modem 15,84%

St Michel

Union de la gauche 25,56%

EELV 15,56%

















Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ELECTIONS
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 14:01

 

 

Sous ce même thème "élection" vous trouverez aussi  les résultats des municipales précédentes de 2008, les listes de candidats de l'époque etc..

D'une manière générale, sous différents thèmes, ce blog rend compte de l'action des élus locaux y compris au sein du conseil communautaire, ce qui n'est pas sans conséquence sur les communes... par exemple leur budget

Pour l'élection municipale 2014 vous trouverez aux prochains articles quelques informations sur chaque commune, ses candidats, les "finances"...

 

 

 

 

Les élections municipales, c'est aussi le conseil communautaire et des décisions pour l'ensemble des citoyens....les conseils municipaux sont aussi électeurs des sénateurs

 

Savez vous ce que vont voter vos élus?



Le maire et les représentants au conseil communautaire sont élus par le conseil municipal...

Puis les sénateurs sont essentiellement élus par des conseillers municipaux



Lors du vote d'une loi, en cas de positions divergentes du Sénat et de l'Assemblée nationale, le Premier ministre peut donner le dernier mot à l'Assemblée. Cette dernière ne peut donc légiférer qu'avec l'accord du Sénat ou du Premier ministre, mais jamais seule



Les prochaines élections sénatorialesen septembre 2014

Qui élit les sénateurs ?



illustration : dessin collège électoral

Les sénateurs, élus au suffrage universel indirect, sont les "élus des élus", puisqu'ils sont élus par les "grands électeurs".

Plus précisément, il s'agit d'un collège électoral composé, dans chaque département :

  • des députés, des conseillers généraux et conseillers régionaux ;

  • des délégués des conseils municipaux, représentant 95 % du collège.



Élections sénatoriales

Les sénateurs sont élus dans chaque département par un collège électoral composé :

    • Les conseils municipaux élisent parmi leurs membres dans les communes de moins de 9000 habitants :

      • 1 délégué pour les conseils municipaux de 9 et 11 membres ;

      • 3 délégués pour les conseils municipaux de 15 membres ;

      • 5 délégués pour les conseils municipaux de 19 membres ;

      • 7 délégués pour les conseils municipaux de 23 membres ;

        .

    • Dans les communes de 9000 habitants et plus, tous les conseillers municipaux sont délégués de droit. En outre, dans les communes de plus de 30 000 habitants, les conseils municipaux élisent des délégués supplémentaires à raison de 1 pour 800 habitants en sus de 30 000

  1. des députés et des sénateurs

    des conseillers généraux

    des délégués des conseils municipaux ou des suppléants de ces délégués

Savez vous pour qui votre conseil municipal a voté?

A St Maudez les représentants des citoyens n'ont pas élus les sénateurs ! ! !

Nous pensons que c'est la démocratie qui est remise encause: on ne sait pas pour qui le conseil municipal vote o l'on apprend que celui ci n'a pas voté!


démission de Caroline Meunier. en janvier 2015...cf à suivre

Pour sa première élection, elle était devenue 2e adjointe. Le 21 décembre, elle a adressé sa démission au maire et au préfet. elle évoque « des dysfonctionnements répétés dans l'organisation de l'équipe en place et un manque de communication » :

Un manque de communication

Le 11 octobre, elle raconte avoir appris qu'une réunion du CCAS avait eu lieu trois jours plus tôt, alors qu'elle est memebre de ce comité. « Le 16 octobre, le bureau municipal devait se réunir comme prévu (maire et adjoints) et elle était la seule présente ».

Elle évoque également des dysfonctionnements d'ordre administratifs, « Pas d'affichage des procès-verbaux de conseils, des délibérations votées qui n'apparaissent pas dans les comptes rendus soumis à signature. »

Le maire reconnaît qu'il y a eu « beaucoup de couacs », il explique aussi être peu présent à la mairie, en raison d'une reconversion professionnelle jusqu'en septembre.

Au secrétariat il y a eu du mouvement avec l'arrêt de travail, suivi du congé de maternité de la secrétaire. Il a fallu un temps d'adaptation à la remplaçante.

Pas de vote aux sénatoriales

Caroline Meunier a aussi appris que la commune n'avait pas voté aux élections sénatoriales « alors même que le conseil municipal vous avait mandaté pour ce vote. Je déplore plus encore le fait que vous n'ayez pas jugé utile d'en informer personnellement tous vos adjoints. Il m'est désormais difficile d'envisager la poursuite de notre collaboration, sans cette nécessaire confiance entre élus. »



trait de soulignement

pour mémoire Côtes-d'Armor 2008

Inscrits

Abstentions

Votants

Blancs ou nuls

Exprimés

1 638

100,00%

20

1,22%

1 618

98,78%

13

0,80%

1 605

99,20%

Nom

Parti

Voix

%

+

Yannick Botrel

ps.png

926

57,69%

 

Jacqueline Chevé

ps.png

914

56,95%

 

Gérard Le Cam

pcf.png

880

54,83%

 

 

 

 

Communauté de communes

 

La dilution des communes dans les collectivités intercommunales?

Paradoxalement, ce qui est construit comme un moyen pour préserver l’autonomie politique des maires participe à renforcer leur dépendance à des instruments codifiés.

Il ne faut pas dissoudre les communes dans une intercommunalité qui supprimerait le maillage avec le territoire.

Il y a menace sur le contrôle des élus locaux par les citoyens, même si leurs pouvoirs sont nos impôts

 

 

Une intercommunalité au service des communes?

Faire plus à plusieurs ...la mutualisation sauvera "les meubles"?

Danger de marginaliser la représentation démocratique locale? Il y a menace sur le contrôle des élus locaux par les citoyens

 

 


 

 

2008/2014 pays de Plélan le Petit..à partir de notre placard à archives

La communauté de communes « dans le désordre »



ECOLE de MUSIQUE

mercredi 03 novembre 2010

Lors de la dernière séance communautaire, le dossier « école de musique » a, de nouveau, été abordé. Un projet qui pourrait voir le jour dès janvier 2011.

L'idée est de faire quelque chose de différent des écoles de musique traditionnelles en proposant plusieurs instruments à tarif unique. Il est constaté bien souvent que les enfants ne vont pas à la musique car c'est trop cher.

Bruno Boileau et Dany Schmitt sont nouveaux résidents dans la commune Un travail a été mené avec les élus communautaires qui franchissent le pas et acceptent la proposition des artistes. « Il faudra s'adapter à chaque demande. Les cours auront lieu en individuel afin d'apporter un enseignement adapté à chacun, car tout le monde ne travaille pas à la même vitesse. Une école à l'américaine en sorte....

subvention Plélan le Petit 2012 musique et développement  797e

subvention intercommunalité musique et développement 464 euros

jeudi 12 juillet 2012 La musique réclame une subvention

L'association pour le développement de la musique du canton de Plélan-le-Petit a fait une demande de subvention exceptionnelle auprès de l'intercommunalité.

Le montant porte sur 400 €.. L'association musicale affiche un déficit de 400 € et s'est retournée vers nous.Je propose une avance sur la prochaine campagne dans la mesure où l'association perdure jusqu'en juin 2013 », a rappelé Pierrick Sorgniard aux élus



en mars 2014 à l'élection municipale, on retrouve comme candidats sur la liste d'opposition

Dany Schmitt, artiste professeur de musique, 49 ans, Bruno Boileau, artiste professeur de musique, 49 ans 





Salle omnisports

le président de l'intercommunalité Pierrick Sorgniard a retracé l'ensemble des dossiers qui ont déjà été mis en oeuvre depuis 2008 : Les aménagements de sécurité réalisés à la salle omnisports et la pose de panneaux d'informations,également l'embauche de Romain Créno animateur sportif.

« Pour moi, c'est un vrai plaisir de travailler avec les élus et salariés de Plélan-le-Petit. 2011 verra ... un aménagement de la salle omnisports pour la rendre plus gaie,

L'intercommunalité a des obligations en matière d'affichage, mais aussi de répondre aux règles de sécurité, de contrôle des installations sportives et d'accessibilité aux locaux. En matière d'affichage, l'établissement est mauvais élève. Le plan d'intervention de la salle a été dégradé et n'est plus affiché, il n'y a pas de plans d'évacuation, ni de point de rassemblement, le registre de sécurité n'est pas complet, les issues de secours sont hors service, les copies des diplômes, titres et assurances ne sont pas affichées et le dernier contrôle des installations sportives date de 2003. En matière d'accessibilité, l'ascenseur ne fonctionne plus et il n'y a pas de places de parking réservées.

Les préconisations suivantes ont été faites : prévoir des sanitaires plus petits pour les scolaires, installer plus de lavabos, rendre accessible l'établissement, effectuer le contrôle et la maintenance des installations sportives, plastifier les documents qui devront être affichés (diplômes, assurance, plans...) remettre en état le plan d'intervention de la salle omnisports, compléter le registre de sécurité, afficher le plan d'évacuation, les consignes de sécurité, prévoir un plan de rassemblement sur le parking, remettre en état les issues de secours.

« 26 500 € TTC ont été prévus au budget investissement cette année pour la salle omnisports »,a indiqué le président de la communauté de communes Pierrick Sorgniard. Il est nécessaire de changer la porte d'entrée qui était reliée par code à un Minitel. Mais à ce jour, il n'y a plus de Minitel et l'eau passe sous la porte. Le tapis d'entrée est aussi usagé. « Avec la réfection des peintures, il serait judicieux de refaire le sol »,expliquait le président.



vendredi 17 mai 2013

Suite à notre article paru le 13 mai, relatif au projet de syndicat pour la salle omnisports (compte rendu du conseil municipal de Plélan-le-Petit), les maires de La Landec (Alain Besnard) et de Languédias (Michel Lemétayer) ont souhaité réagir « Nous sommes très étonnés de découvrir dans la presse qu'au sein d'un conseil municipal, on puisse débattre d'un sujet qui doit faire l'objet d'une discussion des élus communautaires de l'ancienne communauté de communes.

...Nous pensons que la décision de créer ou de ne pas créer un syndicat appartient aux élus du territoire concerné. En conclusion, nous considérons qu'il est temps de calmer les augmentations d'impôts qui s'avéreraient nécessaires avec un nouveau syndicat à financer dans un contexte économique difficile».



petit bleu avril 2012

ScannedImage-8.jpg

ScannedImage-9.jpg

L'intercommunalité va restructurer sa dette

mercredi 02 février 2011

C'est à huis clos qu'a été débattu le dossier sur la restructuration des emprunts existants et futurs de l'intercommunalité. Une présentation sur le projet de restructuration de la dette de la communauté de communes avait déjà été faite au bureau, puis en séance communautaire de décembre 2010

Le président Pierrick Sorgniard explique le dossier



Pierrick Sorgniard, président de l'intercommunalité a proposé une augmentation de 3 % des taux d'imposition communautaires.Le président a justifié cette hausse : « L'augmentation des charges usuelles de plus en plus importante

Pour Alain Besnard maire de La Landec, « il faut voir à comprimer davantage les dépenses. On est dans le mur.Pour Pierrick Sorgniard le transport hebdomadaire vers le marché de Dinan sera à revoir« Les animateurs sportifs participent aux animations des écoles à raison de 40 % d'un équivalent temps plein, il n'y a pas de recettes en face. « L'animation c'est super, mais on ne trouve pas la totale contrepartie dans les recettes» poursuit Alain Besnard. On peut s'interroger sur d'autres modes de contributions plus équitables.Que les usagers puissent comprendre qu'ils ne payent que la moitié de ce que ça coûte ».

Les élus de La Landec et le maire de Trébédan se sont abstenus sur l'augmentation des taux d'imposition Pour le président Pierrick Sorgniard, l'objectif est de « donner du souffle en dégageant de la marge budgétaire », c'est-à-dire rembourser moins dans les annuités de 2011 à 2013. Puisqu'après cette date-là, l'intercommunalité devra rejoindre une autre communauté. Au 5 juin 2011, l'encours de dette sera de 1 902 000 € et 477 000 € d'intérêts. L'annuité de 2011 s'élève à 253 000 €. En continuant ainsi, la fin de la dette est prévue pour 2025.

28 000 € pour la médiathèque, 10 500 € pour les deux nouveaux relais de la médiathèque

25 600 € alloués pour la salle omnisports, dont une partie pour les peintures et le sol 20 000 € pour la signalisation avec le pays touristique de Dinan

7 000 € pour le logiciel de gestion de voirie...

...En fonctionnement, la section affiche 1 135 876 €. , 315 350 € sont affectés aux charges à caractère général,

300 900 € pour les charges de personnel,

338 880 € pour les charges de gestion courante (indemnités des élus, service incendie, cotisations aux différents syndicats...)

enlèvement des ordures ménagères. Le taux qui était à 4,20 % pour les foyers hors agglomérations est relevé ??? à 6 % pour atteindre progressivement les 7 % appliqués en agglomération. Les différentes dotations que doit recevoir l'intercommunalité sont calculées à 258 361 €....

...Le percepteur Laurent Guezennec a commenté le budget. « Le résultat de fonctionnement est inquiétantLa dette est importante et il n'y a pas d'excédent en fonctionnement,il faut voir les perspectives 2012. On ne peut pas tout faire supporter aux familles.





De La Zone Artisanale au projet immobilier

Pierrick Sorgniard,président de la communauté de communes,a apporté son soutien au patron et à ses salariés : «Depuis mon élection, c'est la première entreprise que j'inaugure. Christophe (Busnel)est quelqu'un d'efficace, de franc et qui ne mâche pas ses mots (...). Je crois dans son avenir, car tous les ingrédients du succès y sont. Je souhaite longue vie àArmor maintenance et sablage.».

Et aussi...nous retrouvons C.Busnel...La SARL a acquis récemment, une ancienne ferme près du magasin Intermarché en centre bourg ainsi que des terrains qui s'étendent jusque derrière le magasin.

Lors du dernier conseil municipal, Frédéric Marchix et Christophe Busnel,représentants de la SARL Le Plantay, ont été reçus pour une présentation de la première esquisse d'un grand projet immobilier. . 6 logements ou 5 logements et un espace polyvalent pour commerce ou service. En ce lieu, il serait possible d'accueillir la maison médicale.



Médiathèque

une plainte

Bonjour,
Un visiteur de votre blog Le blog de collectifmoutonnoir vient de reporter un contenu
Voici son message et ses coordonnées.

  • nom et prénom : ( identification supprimée par décision du collectif )

  • email : ( identification supprimée par décision du collectif )

  • description : http://collectifmoutonnoir.over-blog.com/article-emploi-trouve-87019176.html

  • raisons : Informations non fondées et portant atteinte à la vie professionnelle donnant une image négative sur les qualités de la personne.

Les élus ont décidé, unanimes, de pérenniser le poste de Gaëlle Proux, actuellement recrutée en CAE, jusqu'au 28 juillet.Ils ont ainsi décidé la création d'un poste d'adjoint du patrimoine de 2 e classeauquel elle sera d'abord contractualisée.« On a quelqu'un de motivé, dynamique et capable d'entraîner des bénévoles avec elle. Elle donne complète satisfaction. On a la personne adéquate au poste qu'on propose » poursuivait le président.

Les relais médiathèque

«Amener la culture où sont les gens»
«Ce premier relais est un pas important, qui démontre que tout ne se passe pas à Plélan et que l'on peut amener la culture où sont les gens», a dit Pierrick Sorgniard, président de la communauté de communes. « l'objectif à terme est d'avoir un relais dans chaque commune de l'intercommunalité »Un projet qui tenait particulièrement à coeur de l'actuellemunicipalitéet qui a tout de suite reçu un accueil favorable duprésident Pierrick Sorgniard

Les projets 2011

Des relais médiathèque vont être installés àSaint-Maudez, La Landec et Trébédan

St Maudez:Ouvert le 24 septembre dernier, le premier relais de la médiathèque communautaire n'aura pas tenu un an. Une décision conjointe vient d'être prise par le maire Frédéric Chapron et le président de l'intercommunalité Pierrick Sorgniard, de fermer ce relais qui ouvrait chaque semaine L'ensemble aura coûté 5 200 €

La Landec:22 000 € + le cooût du mobilier sont inscrits pour les travaux qui ont été réalisés au futur local du relais de la médiathèquequi doit ouvrir bientôt. Depuis son ouverture, le relais médiathèque n'a pas attiré les foules avec seulement 28 lecteurs actifs.La pérennité du relais médiathèque, ouvert dans la commune le 30 octobre 2012, va être discutée au conseil municipal.



.Depuis l'ouverture de la médiathèque en octobre dernier, de nouveaux frais de fonctionnement sont apparus : augmentation du poste électricité...

14 000 € pour l'achat de livres, CD, DVD, 2 500 € pour les cartes informatiques des adhérents et les protections des livres, 2 000 € de frais divers d'animation si nécessaires.

Les charges de personnel sont prévues en hausse également (294 050 €), avec une année complète pour l'agent de la médiathèque dont le contrat aidé se terminera, la disparition d'un contrat aidé au niveau de l'animation sportive. ...

En investissements, 117 673 € pour la médiathèque (dont 115 500 € concernant le règlement de la fin des travaux),..

11 500 € pour la mise en place de deux relais médiathèque

samedi 22 janvier 2011

 

 

L’Embarcadère est lourd à porter

Lire l'article dans l’édition du jeudi5 janvier 2012

La salle de spectacles de Plélan-le-Petit peine à s’imposer dans le paysage culturel. Après plusieurs échecs, la mairie s’interroge. Alors l’Embarcadère ne sera-t-il plus qu’une salle des fêtes de luxe?

 

Un premier bilan à mi-mandat intercommunal

À mi-mandat ou à « la mi-temps », le président de l'intercommunalité Pierrick Sorgniard a retracé l'ensemble des dossiers qui ont déjà été mis en oeuvre depuis 2008 : la mise en fonctionnement de la salle socioculturelle l'Embarcadère « Une belle réalisation que l'on nous envie mais qu'il faut faire fonctionner »

Le parquet de la salle Embarcadère va être rénové -

mardi 15 mars 2011

Des travaux vont intervenir à la salle socioculturelle l'Embarcadère, notamment une rénovation du parquet. Il sera entièrement poncé et vitrifié avec trois couches de produit. Le montant des travaux s'élève à 6 888,96 €. Un montant assez élevé, pour un parquet qui date de 2008.

Une modification du rideau doit intervenir sur une issue de secours côté terrasse, ainsi que la pose d'élingues. Coût : 1 269 €.

La pose de butées sur les 200 fauteuils des gradins va améliorer l'assise des spectateurs. La société Master tribune a proposé un devis accepté pour 645 €.

La municipalité a dû annuler son dernier spectacle prévu à l'Embarcadère le 26 février, faute de réservations suffisantes. Elle doit honorer 925 € pour les frais d'annulation de contrat.



Musiques actuelles

Depuis un an, l'association en partenariat avec la production Le chat de gouttière de Frédéric Crèvecoeur, a tenté de donner une dynamique musicale à la salle socio-culturelle l'Embarcadère, par la production d'événementiels et de concerts. Mais, d'ici à quelques jours l'association dont le siège a été transféré à Vildé-Guingalan, va déménager sur la communauté de communes Arguenon-Hunaudaye. Frédéric Crèvecoeur qui avait beaucoup investi tant financièrement que personnellement est très amer et attristé. Il a constaté clairement un manque d'intérêt et de soutien de la part des élus communautaires.

Budget investissements

mercredi 17 avril 2013

le rachat de la salle socioculturelle Embarcadère à l'intercommunalité Plancoët/Plélan pour 141 500 € frais inclus





Intercommunalité : une aide à un emploi associatif

vendredi 25 mars 2011 Le Club sportif plélanais a eu recours à l'embauche d'un contrat associatif à raison de 67 heures par mois. Kévin Crombez est recruté en contrat à durée indéterminée. La communauté de communes apporte son soutien et aide l'association à raison de 39 % du contrat de travail du salarié. Kévin Crombez est mis à disposition par le biais d'une convention, pendant les vacances pour les activités Cap sports et Cap sports vacances par l'intercommunalité. Le montant de l'aide annuelle s'élève ainsi à 4 143,41 € pour la communauté.

...C'est sur un budget de 31 000 € qu'il a fallu compter en dépenses, pour un bénéfice de 4 300 €. L'animateur salarié du club par le biais d'une convention tripartite avec l'intercommunalité et le conseil régional a quitté son mi-temps pour un poste à temps complet à Plessala, fin avril.

Les logements des gendarmes pourraient être classés insalubres

Plélan-le-Petit - 27 Novembre 2012 En attendant une éventuelle vente, le président Pierrick Sorgniard pense que la solution temporaire est la reprise par la future communauté Plancoët Plélan.

« Ces investissements sont un signe fort en direction des instances pour le maintien de la brigade à Plélan-le-Petit, indique le président de l'intercommunalité Pierrick Sorgniard.

Lors de la séance communautaire de mercredi, le président Pierrick Sorgniard a souhaité apporter des précisions quant aux travaux réalisés, l'an passé, dans le bâtiment administratif de la gendarmerie..

..Michel Lemétayer s'adressant au président « avoir parlé du budget primitif de la gendarmerie et j'ai autre chose à faire que de déguiser les données.»



6 855 € pour la tonte des espacescommunautaires

vendredi 10 février 2012

Les élus communautaires ont décidé de confier la tonte des espaces situés au niveau de la salle omnisports, du foyer-logements, de la déchetterie, de la salle socioculturelle pour l'année 2012, à raison de 16 tontes, pour un montant de 6 855,04 € hors taxes.





EPHAD

Pierrick Sorgniard, président de la communauté de commune, a accueilli avec joie et humour les invités au repas de Noël....le capitaine Laurent Pruel maîtrise le bateau ..nb il était intervenu à Lamballe comme contrôleur de gestion dans l'entreprise où travaille le président de la communauté de communes

2012Au conseil communautaire, Laurent Pruel,directeur de l'établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) Les Chênes a présenté les travaux d'extension de la résidence.une nouvelle organisation doit être repensée pour les cinq ans.

10 ans, c'est à peu près le temps qu'il aura fallu entre les premières discussions de 2002 et les premiers travaux d'une extension de la résidence. Ceux-ci devraient débuter au mois de septembre sur le côté nord-ouest et ne s'achèveront que fin 2014, « dans le meilleur des cas », indique le directeur Laurent Pruel.



Laurent Pruel « quitte le navire »...Ehpad Les Blés d'or Morbihan

Guilliers - 31 Octobre 2013 ouest France

Yves Guézou, a assuré la direction de l'établissement d'hébergement des personnes âgées dépendantes (Ehpad) Originaire de Paimpol, il est parti pour raisons personnelles et familiales, s. Pour le remplacer, nous avons recruté Laurent Pruel, originaire de Riantec. Avant de prendre ce poste, il a dirigé pendant quatre ans un Ehpad à Plélan-le-Petit. »

Alain Besnard, vice-président en charge de l’Ehpad, en a profité pour annoncer que « vingt nouveaux appartements seront construits cette année et début 2014, avant la mise aux normes de l’établissement. » Le président de l'intercommunalité Pierrick Sorgniard a rappelé les différentes étapes qui ont marqué ces 20 ans

Au 1er janvier, la fusion intercommunale avec Plancoët-Val-d'Arguenon interviendra. « Par ce fait, l'EHPAD sera abrité par le centre intercommunal d'action sociale (CIAS) de la future entité, ne modifiant en rien son fonctionnement dans les 2 à 3 prochaines années ».

Des réflexions autour du relais parents assistants maternels -

samedi 01 décembre 2012


Les élus des deux conseils communautaires du pays de Plélan et de Plancoët - Val d'Arguenon se sont réunis le 19 novembre dernier. À compter du 1 er janvier prochain, ils ne seront plus que 47 à participer au nouveau conseil dans le cadre de la fusion.

Lors du conseil communautaire de lundi soir, les élus plélanais ont souligné de « Bons échanges, un climat serein, de l'efficacité et du positif ». Didier Miriel, maire de Plélan-le-Petit, a noté qu'il « faudra être présents aux commissions, mais aussi, qu'il y aura une nouvelle façon de travailler ». Le président Sorgniard de son côté appuie aussi sur la présence et « à s'investir pour se sentir plus concernés ».



RPAM

Les élus posent la question d'une personne à temps plein sur la nouvelle entité pour le RPAM (relais parents assistants maternels). Jusque-là, l'intercommunalité travaille avec l'intercommunalité d'Arguenon-Hunaudaye par le biais d'une convention de mise à disposition de la responsable du RPAM. Un échange sera à prévoir avec Arguenon-Hunaudaye « Un emploi à temps plein pourrait se justifier. Il y a les attentes des assistantes maternelles », a indiqué le président et aussi le projet de maison de la petite enfance. Selon le maire de Saint-Maudez, Frédéric Chapron, favorable : « Il ne faut pas créer de concurrence à ce qui existe déjà, mais réfléchir sur les horaires atypiques et à un point de rassemblement demandé par les assistantes maternelles ».

Le maire de Plélan rappelle que la maison de la petite enfance avait été inscrite au contrat de territoire « Et si rien n'est fait dans trois ans, la somme sera perdue, il faudrait alors voir pour d'autres projets ».

 



VOIRIEDavantage de voirie communautaire cette année

samedi 29 janvier 2011

Les élus communautaires ont fixé une commission voirie pour le 31 janvier à laquelle les maires sont conviés. Il s'agira de définir le programme de voirie pour 2011. « Une ou deux communes devront peut-être faire l'impasse cette année sur la voirie » indiquait Michel Desbois en charge de la voirie. Un budget plus important que les années passées sera consacré avec l'ajout du contrat de territoire à l'enveloppe habituelle.

Intercommunalité de Plélan : la voirie sera l'investissement principal

mardi 03 mai 2011

Parmi les principaux postes d'investissement..7 000 € pour le logiciel de gestion de voirie...

2013intercommunalitéPlancoët/Plélan

St Maudez « Le conseil municipal restera attentif au fonctionnement de notre commune afin que la politique des impôts locaux ne vienne pas pénaliser le budget des foyers Maudeziens. Et ce malgré une redistribution descompétences de la nouvelle entité communautaireoù nous récupérons la charge financière de la voirie, du syndicat de la salle omnisports.»

St Michel « C'est la voirie qui nous préoccupe le plus car elle revient à chaque commune", a expliqué le maire.

La Landecle programme de voirie communale pour 13 330 € TTC.

Plélan le Petit la voirie pour356 600 €

TrébédanUn emprunt de 330 000 €sera nécessaire pour faire face aux frais relatifs à l'école et la voirie.Ils s'ajouteront aux encours, dont deux se termineront cette année et en 2015.

LanguédiasLe conseil a voté un emprunt de voiriequi devra être versé à la nouvelle intercommunalité Plancoët/Plélan, pour le 30 juin. Le montant est de 110 000 €. La commune, au titre de sa voirie réalisée par l'ancienne communauté de communes du Pays de Plélan, doit rembourser sa part (106 000 €). La durée del'emprunt est de 15 ans, au taux de 3,52 %

St Méloir des bois Depuis le 1 er janvier 2013, la commune a récupéré la compétence voirie; les travaux de « point à temps » automatiques sont donc à sa charge. .. un montant de 4 210 € TTC.

ORDURES MENAGERES L'augmentation des impôts communautaires de 3 % fait débat 

Pierrick Sorgniard, président de l'intercommunalité..le coût de la collecte des ordures ménagères, on a décidé de ne pas toucher à la taxe d'enlèvement en 2011

C'est lundi 28 novembre prochain que débutera le nouveau système de collecte des ordures ménagères sur le territoire intercommunal. Une étude a été réalisée en commun avec l'intercommunalité de Plancoët Val-d'Arguenon. L'objectif étant de réduire les coûts, les kilomètres

....enlèvement des ordures ménagères. Le taux qui était à 4,20 % pour les foyers hors agglomérations est relevé??? à 6 % pour atteindre progressivement les 7 %appliqués en agglomération.



Dans le résumé du conseil municipal paru lundi, la conseillère municipale Claire Brugalet a évoqué une augmentation de la taxe de ramassage des ordures ménagères en campagne de 6 % et non pas de 4 %.

À Languédias..La réorganisation des ordures ménagères n'est pas une volonté de la commune. Ça se passait bien pour nous.

2013Le nouveau système mis en place a permis de gagner 200 heures de travail, d'économiser 1 360 litres de gasoil, de parcourir 8 139 km en moins (53 669 km parcourus en 2011 et 45 530 km en 2012), et une diminution du volume d'ordures ménagères de 10 %. Il y a désormais huit tournées au lieu de neuf.



Le tarif de l'eau augmentera l'an prochain (entre +2,5% et +3%)

jeudi 27 septembre 2012

Les membres du syndicat d'adduction d'eau de Quélaron ont adopté la proposition d'augmentation du tarif de l'eau, à compter du 1 er janvier 2013. La part de la Saur augmentera de 3,90 % et celle du syndicat de 2 %.



FUSION COMMUNAUTAIRE

Pierrick Sorgniard a retracé les différents chantiers qui ont été menés au cours de ces 5 dernières années.

De nombreux projets réalisés

Depuis la création de la communauté de communes de très nombreux projets ont vu le jour. L'Embarcadère, avec des commissions pour choisir le matériel ; la médiathèque, avec l'implication des bénévoles dans le choix du mobilier ; l'aménagement de la ZA de Beauvent, avec l'arrivée de nouvelles entreprises ; larénovation de la caserne de gendarmerie ; le travail d'organisation de la tournée des ordures ménagères ; l'amélioration et les aménagements de la salle omnisports ; l'entretien permanent des voiries du territoire ; la journée de la randonnée avec les bénévoles et les associations ; le développement des associations sportives avec la journée des ados ; le développement de l'accueil de loisirs et de ses activités ; la mise en place des espaces jeux et animations avec le relais parents-assistants maternels ; les animations culturelles, à partir de la médiathèque ; la mise en place de relais médiathèque; le travail sur l'environnement, avec Breizh bocage ; le CRE pour la restauration des cours d'eau ; l'amélioration de la déchetterie ; le développement du Spanc ; le contrat de territoire pour les 6 ans ; l'extension de l'EHPAD les Chênes, qui démarre et la fusion avec Plancoët-Val d'Arguenon qui arrive à son terme.

 

 

 

après l'élection municipale de mars 2014...les élus communautaires et les maires?

quelques exemples...

 

Trois vice-présidents familiers à la nouvelle intercommunalité - Plélan-le-Petit

samedi 12 janvier 2013

Pierrick Sorgniard, ex-président de la communauté du Pays de Plélan, devient le 2e vice-président, en charge de l'enfance-jeunesse, affaires sportives et ressources humaines. Alain Besnard, maire de La Landec, est le 7e vice-président, chargé du CIAS et de l'EHPAD Les Chênes de Plélan-le-Petit. Michel Lemétayer, maire de Languédias, est le 4e vice-président, en charge des travaux.


trois élus de l'ancienne intercommunalité du Pays de Plélan ont été élus à l'un des neuf postes de vice-présidenten janvier 2013

Il s'agit de Pierrick Sorgniard (ex-président), qui devient le 2 e vice-président en charge de l'enfance-jeunesse, affaires sportives et ressources humaines. Michel Lemétayer (Languédias) est quant à lui le 4 e vice-président en charge des travaux. Et Alain Besnard (La Landec) est le 7 e vice-président chargé du CIAS (Centre intercommunal d'action sociale) et de l'EHPAD Les Chênes de Plélan-le-Petit.

Après l'élection municipale de mars 2014

A Plélan le Petit, P.Sorgniard ancien président communautaire de Plélan, vice président Plancoët/Plélan n'est plus en poste.

A Languédias, M.LEMETAYER maire, ancien vice président communautaire de Plélan, vice président Plancoët/Plélan n'est pas élu dans sa commune

A La Landec, A.BESNARD, maire sortant, vice président communautaire est élu en dernière position au nombre de voix dans sa commune

des maires

A Trébédan, D.IBAGNE maire sortant est élu en avant dernière position au nombre de voix

A St Maudez, F.CHAPRON  maire sortant est élu en dernière position au nombre de voix


qui seront les nouveaux élus communautaires? quelles seront leurs responsabilités, leurs pouvoirs de décision pour les 20000 habitants de la communauté de communes?

 

 


 

Plélan le petit

Miriel Didier agent SNCF 55 ans

Aulenbacher préparatrice en pharmacie 50 ans

Philippe Gélard agent de maîtrise 47 ans

Réhel sandrine assistante maternelle 39 ans (suppléante)

 


 

Languédias résultat élection municipale 2014 

nb le maire sortant était  vice président communautaire..il a été battu

  ELU(S) au premier tour Jérémy Dauphin 158 voix 54.11% maire conseiller communautaire

                                            Christian Gicquel 147 voix 50.34%

 

 

Second Tour

la liste du maire sortant n'obtient aucun siège

  • ÉLU Mme Anne Jehanno -un nouveau chemin pour Languédias166 voix, 54.07%
  •  54.07%
    ÉLU M. Jean-yves Nedellec -un nouveau chemin pour Languédias 166 voix, 54.07%
  •  53.74%
    ÉLU Mme Graziella Werner - un nouveau chemin pour Languédias 165 voix, 53.74%
  •  53.09%
    ÉLU Mme Marina Derouillac -un nouveau chemin pour Languédias 163 voix, 53.09%
  •  52.11%
    ÉLU Mme Hélène Daniel - un nouveau chemin pour Languédias 160 voix, 52.11%
  •  52.11%
    ÉLU M. Jérôme Thomas - un nouveau chemin pour Languédias 160 voix, 52.11%
  •  51.79%
    ÉLU Mme Kerry Ann Wallace Sheppard - un nouveau chemin pour Languédias159 voix, 51.79%
  •  50.48%
    ÉLU M. Amans Gaussel - un nouveau chemin pour Languédias155 voix, 50.48%
  •  49.83%
    ÉLU M. Yannick Jameault - un nouveau chemin pour Languédias153 voix, 49.83%
  •  47.55%
    Battu M. Marcel Cochard - adjoint maire sortant 146 voix, 47.55%
  •  46.57%
    Battu M. Alain Belloir - 143 voix, 46.57%
  •  46.25%
    Battu M. Michel Lemetayer - maire sortant/vice président communautaire142 voix, 46.25%
  •  45.92%

 





 

LA LANDEC résultat élection municipale 2014

 

  •  92.11%
    M. Xavier Leveque - 339 voix, 92.11%
  •  87.5%
    M. Rémy Lepage - 322 voix, 87.5%
  •  87.5%
    M. Didier Saillard - 322 voix, 87.5%
  •  86.68%
    M. Jesse Brunelle - 319 voix, 86.68%
  •  85.86%
    Mme Marie-laure Denoual - 316 voix, 85.86%
  •  85.86%
    Mme Laurence Hernio - 316 voix, 85.86%
  •  85.59%
    M. Armel Michenaud - 315 voix, 85.59%
  •  85.32%
    M. Philippe Marcou - 314 voix, 85.32%
  •  83.42%
    Mme Coralie Girard - 307 voix, 83.42%
  •  82.6%
    M. Alain Le Perchec - 304 voix, 82.6%
  •  82.06%
    Mme Laurence Bouvier Brohannier - 302 voix, 82.06%
  •  79.07%
    M. Michel Bonfils - 291 voix, 79.07%
  •  78.26%
    M. Gilbert Corno - 288 voix, 78.26%
  •  77.98%
    M. Jean-claude Fairier - 287 voix, 77.98% élu communautaire
  •  75.27%
    M. Alain Besnard - maire sortant vice président communautaire277 voix, 75.27%

 

 


 

ST MAUDEZ résultat élection municipale 2014

 

  •  94.96%
    M. Bernard Fairier - 151 voix, 94.96%
  •  91.19%
    M. Yannick Manivel - 145 voix, 91.19%
  •  90.56%
    M. Gilles Niquet - 144 voix, 90.56%
  •  90.56%
    M. Fabrice Rivallan - 144 voix, 90.56%
  •  88.67%
    Mme Typhaine Chotard - 141 voix, 88.67%
  •  88.67%
    Mme Caroline Meunier - 141 voix, 88.67%
  •  88.05%
    M. Christophe Hernio - 140 voix, 88.05%
  •  84.27%
    Mme Gisèle Audinet - 134 voix, 84.27%
  •  83.64%
    Mme Evelyne Petton Foucret - 133 voix, 83.64%
  •  81.76%
    Mme Christine Akmanoglu - 130 voix, 81.76%
  •  77.35%
    M. Frédéric Chapron - 123 voix, 77.35%  maire conseiller communautaire


 

 

 

TREBEDAN résultat élection municipale 2014

 

  •  81.25%
    Mme Nicole Toutain - 169 voix, 81.25%
  •  79.8%
    Mme Annick Raffray - 166 voix, 79.8%
  •  79.32%
    M. Angelo Lopes Bento - 165 voix, 79.32%
  •  77.88%
    M. David Raffray - 162 voix, 77.88%
  •  77.4%
    M. Eric Perignon - 161 voix, 77.4%
  •  75.48%
    Mme Clémence Essevaz-roulet - 157 voix, 75.48%
  •  75%
    M. Franck Melet - 156 voix, 75%
  •  73.07%
    M. Alain Hamoniaux - 152 voix, 73.07%
  •  68.75%
    Mme Nathalie Leroy - 143 voix, 68.75%
  •  68.26%
    M. Didier Ibagne- 142 voix, 68.26% maire conseiller communautaire
  •  65.86%
    M. Didier Lamy - 137 voix, 65.86%

 

 

 

 


 

ST MELOIR DES BOIS résultat élection municipale 2014

  •  75.14%
    Mme Anne- Marie Lefeuvre - 133 voix, 75.14%
  •  74.57%
    M. Jean-yves Jouffe - 132 voix, 74.57%
  •  68.36%
    M. David Prual - 121 voix, 68.36%
  •  67.79%
    M. Michel Desbois - 120 voix, 67.79% maire conseiller communautaire
  •  66.66%
    M. Philippe Le Moal - 118 voix, 66.66%
  •  66.66%
    Mme Pascale Rebillard - 118 voix, 66.66%
  •  63.84%
    M. Christian Cosson - 113 voix, 63.84%
  •  62.14%
    M. Denis Proy - 110 voix, 62.14%
  •  59.32%
    Mme Sarah Dixon Gibbs - 105 voix, 59.32%
  •  57.06%
    M. Romaric Commault - 101 voix, 57.06%
  •  57.06%
    M. John Davey - 101 voix, 57.06%

 

 

 

 

 

 

ST MICHEL DE PLELAN résultat élection municipale 2014

  •  90.55%
    M. Denis Lesne - 163 voix, 90.55%
  •  90%
    M. David Boulay - 162 voix, 90%
  •  88.33%
    Mme Aurélie Bonenfant - 159 voix, 88.33%
  •  86.11
    Mme Nathalie Denis 155 voix, 86.11% maire conseiller communautaire
  •  85.55%
    M. David Courtois - 154 voix, 85.55%
  •  82.22%
    Mme Catherine Ayoul - 148 voix, 82.22%
  •  82.22%
    M. Jean-yves Villalon - 148 voix, 82.22%
  •  78.33%
    M. Frédéric Crevecoeur - 141 voix, 78.33%
  •  75%
    M. Sébastien Boisson - 135 voix, 75%
  •  74.44%
    Mme Claire Brugalay - 134 voix, 74.44%
  •  66.66%
    M. Loic Lecrubier - 120 voix, 66.66%
  •  20.55%
    M. Daniel Outil - 37 voix, 20.55%

 

 

  info sur l'ensemble des élus communautaires  Plancoët/Plélan à la rubrique "conseil communautaire"

 

 

ELECTIONS MUNICIPALES  2014

A suivre...le "détail" des municipales dans chaque commune

 

 

 

 

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ELECTIONS
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 13:03

à la rubrique "élections" vous trouverez le compte rendu des municipales 2008

Si les élus deviennent "nos employés" le jour de l'élection, la démocratie consiste au débat avec les citoyens, électeurs, contribuables avant les prises de décisions et concernant les projets que nous devons payer

 

 

rappel sur l'indemnité des maires et des adjoints

Commune de moins de 500 habitants : 646,25 € bruts par mois soit 7 755 € bruts par an. Un adjoint gagne 250,90 € bruts par mois soit 3 010,80 € bruts par an.

Commune de 500 à 999 habitants : 1 178,46 € bruts par mois, soit 14 141,52 € bruts par an. Un adjoint gagne 313,62 € bruts par mois soit 3 763,44 € bruts par an.

Commune de 1 000 à 3 499 habitants : 1 634,63 € bruts par mois soit 19 615,56 € bruts par an. Un adjoint gagne 627,24 € bruts par mois, soit 7 526,89 € bruts par an.


les indeminités pour sièger à la communauté de communes viennent en supplément en fonction de la responsabilité

pour le président, indemnité brute de 1 482,57

 une indemnité de 627,24 € pour les vice-présidents

 

 

En 2011, le montant total des dettes dûes par la commune de Trébédan était de : 154 000 €.

 Par rapport aux 384 habitants de Trébédan, en 2011 le poids de cette dette représente

400 € par habitant.


A Trébédan, le taux de la taxe d'habitation est  plus élevé de 73.74 % que pour des communes similaires (en 2011)


Une augmentation de 3 % des taux d'imposition communautaires en février 2011

 

en 2011: les revenus fiscaux des familles par rapport à la moyenne du département sont de -10%


la voirie jusqu'alors pris en charge par la communauté de communes du pays de Plélan revient désormais à chaque commune

 

 

un syndicat qui regrouperait les sept communes pour gérer la salle omnisports de Plélan-le-Petit. Le coût annuel est estimé à 50 000 € en fonctionnement, à répartir entre les communes

 

 

Elements de Fiscalité 2012
En milliers d'Euros Euros par habitant
Potentiel fiscal (population = habitants)  
Bases nettes imposées au profit de la commune      
Taxe d'habitation (y compris THLV) 252  650   
Foncier bâti 162  417   
Foncier non bâti 18  48   
Foncier non bâti (Taxe additionnelle)  
Cotisation foncière des entreprises 11   
Réductions de bases accordées sur délibérations  
Taxe d'habitation (y compris THLV)  
Foncier bâti  
Foncier non bâti  
Cotisation foncière des entreprises  
Taux Taux voté Taux moyen de la strate
Taxe d'habitation (y compris THLV) 24,88%  14,35% 
Foncier bâti 19,01%  11,88% 
Foncier non bâti 83,24%  30,09% 
Foncier non bâti (Taxe additionnelle) 51,16%  41,22% 
Cotisation foncière des entreprises 25,85%  18,36%

 

 

Avril 2013 Trébédan

Lors du premier budget intégrant la construction de l'école, les chiffres ont été passés au crible en présence du percepteur, M.Guezennec.

Le percepteur a invité les élus à poursuivre les recherches d'économie, en maintenant un niveau nécessaire pour la vie des habitants. Le rapprochement avec la communauté de Plancoët-Val-d'Arguenon a engendré des transferts de taxes qui amènent des produits et de la trésorerie supplémentaires.

Les frais scolaires et les activités scolaires sont désormais pris en charge, mais la voirie tombe dans le domaine communal et n'est plus de compétence communautaire. De plus, le fonctionnement de la salle omnisports nécessite des frais. « Le surplus de produit fiscal va certes permettre des investissements mais pas tout,remarque le trésorier. Il ajoute que pour les communes de moins de 500 habitants qui ont une école, c'est toujours très compliqué. » Les impôts et taxes rapporteront cette année 143 386 € et les dotations, 137 417 €.

Un emprunt de 330 000 € sera nécessaire pour faire face aux frais relatifs à l'école et la voirie. Ils s'ajouteront aux encours, dont deux se termineront cette année et en 2015.

 

 

 

l'indemnité des maires et des adjoints

Commune de 1 000 à 3 499 habitants : 1 634,63 € bruts par mois. Un adjoint gagne 627,24 € bruts par mois

Commune de 500 à 999 habitants : 1 178,46 € bruts par mois. Un adjoint gagne 313,62 € bruts par mois

Commune de moins de 500 habitants : 646,25 € bruts par mois. Un adjoint gagne 250,90 € bruts par mois

les indeminités pour sièger à la communauté de communes viennent en supplément en fonction de la responsabilité

 

 

Communauté de communes de Plancoët-Val d'Arguenon: attribution des indemnités  

39 % de l'indice 1015 pour le président,  indemnité brute de 1 482,57 €

16,50 % de l'indice 1015 pour les vice-présidents,  indemnité de 627,24 €

Vice Présidents: Pierrick Sorgniard de Plélan (enfance-jeunesse, affaires sportives et ressources humaines) Michel Lemétayer de Languédias (travaux) Alain Besnard de La Landec (Centre intercommunal d'action sociale et Ehpad)

 

 

 

Didier Ibagne brigue un 2e mandat

http://www.ouest-france.fr/sites/default/files/styles/image-article-detail-portrait/public/2013/11/25/municipales-didier-ibagne-brigue-un-2e-mandat.jpg

C'est en fin de conseil municipal, mercredi soir, que le maire Didier Ibagne a annoncé qu'il émettait le souhait de briguer un 2e mandat. « Je serai donc candidat, a-t-il annoncé, mais c'est une aventure collective. Un conseil municipal c'est une équipe et mon idée de repartir est dans cet état d'esprit sachant que l'investissement n'est forcément la hauteur de celui du voisin. Nous, on a fait un assemblage collectif qui a bien travaillé. »

L'élu indique encore : « On a travaillé avec des comités de pilotages sur les dossiers des zones humides, Enescom, le Pave, les rythmes scolaires etc. Nous avons tenu un certain nombre de nos engagements. »

« Bien vivre ensemble »

Bien vivre ensemble tel est le fil rouge que compte suivre le maire candidat. « C'est une idée que l'on a bien tenue avec des cours de langue pour les étrangers de notre commune, la création de l'arbre de naissances... Le seul bémol c'est que nous ne sommes pas arrivés à associer et à motiver nos jeunes. C'est cela que je souhaite développer sachant que l'on est aujourd'hui dans une situation difficile avec des tensions et des radicalisations. C'est ce qui m'inquiète. Je trouve que la meilleure façon d'évacuer ce sont des lieux de paroles. » Didier Ibagne évoque l'élaboration d'une liste avec un « maximum de colistiers, d'y associer des jeunes susceptibles de nous rejoindre. »

Le 6 décembre, à 20 h 30 à la mairie, se tiendra une réunion publique : « On a tout à gagner à parler à tout le monde », a conclu Didier Ibagne.

 

nb: le collectif pense que le projet d'école est au centre de l'action à Trébédan. Nous sommes surpris que le maire candidat  n'en dise mot. Nous constatons aussi que le maire indique un assemblage collectif qui a bien fonctionné tout précisant des tensions et radicalisations inquiétantes?

Le bien vivre ensemble est par contre évoqué (cours de langue pour les étrangers et l'arbre des naissances ..)

Nous avons pourtant souvenir des procédures et des jugements autour du ball trap, des dégradations autour du terrain de foot ball par exemple. Nous constatons la fermeture de l'unique commerce de proximité

 

 

une liste "sans étiquette"

Le maire de Trébédan brigue un second mandat. Il est maire écologiste clic 41 maires Verts

Aux cantonales de 1998 et 2004 il s'était présenté en tant que candidat des Verts.

En 2005 pour l'élection partielle au conseil municipal  de Trébédan Didier Ibagne, porte-parole des Verts du pays de Rance, n’a pas eu le nombre de voix nécessaires.clic Election municipale partielle à Trébédan

Il était à nouveau candidat aux dernières élections cantonales de 2011 pour le Parti Socialiste, Europe Ecologie Les Verts et l'Union Démocratique Bretonne clic Didier Ibagne, candidat aux cantonales.

En 2012 il était en soutien de la candidate Eva Joly pour EELV à l'élection présidentielle

Il se positonne contre le projet d'aéroport à Notre Dame des Landes clic Notre Dame des Landes : productivistes de tous les pays

16Juin 2012 (presse) Gaëlle Proux a émis le souhait qu'un élu communautaire soit référent auprès de la médiathèque. Didier Ibagne maire de Trébédan s'est proposé et a été désigné ...(à Trébédan l'amicale laïque va financer, cette année, les transports en car pour aller à la médiathèque intercommunale de Plélan-le-Petit, une fois par mois par classe. Les frais étaient pris en charge par la communauté de communes du pays de Plélan. A La Landec pour ce qui est de la médiathèque, le trajet vers Plélan étant coûteux, c'est l'animatrice  agent de la médiathèque, qui viendra une fois par mois à l'école)

 

Un mandat sous le signe du social, de l'école et l'aménagement

Trébédan - 06 Décembre 2013  le mandat écoulé: premier acte de campagne municipale par article de presse

À 58 ans, Didier Ibagne, maire sortant, brigue un second mandat. Professeur des écoles spécialisé, il fut sous la mandature de Gérard Hamoniaux conseiller municipal et adjoint. Les réalisations sont importantes. Selon l'élu, tout le programme a été réalisé pendant son mandat.

Le chantier de l'école bientôt terminé

Projet original et important pour la cité, la nouvelle école, nommée Le blé en herbe est en train de sortir de terre. Ce dossier sera abouti au printemps 2014. « L'étude de faisabilité a démarré en 2007 avec le CAUE mais, c'est en 2008 qu'il a été mis sur les rails. Nous avons trois classes et 76 élèves. Deux tiers d'entre eux sont de la commune. » Le coût global est de 1,3 million d'euros TTC avant subventions, qui s'élèveront à 60 % d'aides pour la construction. Pour le mobilier, un partenariat a été noué avec la fondation de France, le ministère de la Culture et le conseil général. « Nous avons opté pour des bâtiments passifs d'une efficacité thermique exceptionnelle », explique l'élu.

Aménagement du bourg et assainissement collectif

Le diagnostic thermique et le bilan carbone ont été réalisés. Une convention Enescom a été signée, et les zones humides, répertoriées. La gestion domaniale et du patrimoine naturel est en place. L'assainissement collectif dans le bourg a été réalisé pendant deux années avec un raccordement à la station d'épuration en roselières. Il « s'autofinance et c'était un dossier urgent. »

Projets divers

La mise en place d'un abri de bus, l'amélioration des salles communales, la mise aux normes de la cuisine de la salle des fêtes, des vestiaires du terrain de sports et la création de logements sociaux font partie des autres projets menés à bien pendant ce mandat.

L'implication dans la vie sociale

La volonté de l'équipe municipale de créer du lien social avec l'instauration de l'arbre de naissance, de la journée citoyenne, des réunions publiques sur les thèmes sensibles comme l'école, les agriculteurs, témoigne de son implication dans le domaine social. Les nouveaux habitants ont été accueillis autour d'un pot de bienvenue et des cours de langue ont été dispensés aux étrangers. Le comité des fêtes a été relancé et organise des animations pour les enfants. Le bulletin communal est passé de deux à trois parutions annuelles.

 

Voeux : le dossier école sera achevé au printemps

Trébédan - 15 Janvier 2014

  http://www.ouest-france.fr/sites/default/files/styles/image-article-detail/public/2014/01/17/voeux-le-dossier-ecole-sera-acheve-au-printemps.jpg

Dimanche midi, avait lieu la cérémonie des voeux à la population à la salle d'honneur de la mairie. Une soixantaine de personnes y a assisté. « Cette année, les voeux auront une saveur particulière car ils ouvrent à la fois les perspectives de 2014 et clôturent les six années du mandat de l'équipe municipale que j'ai eu l'honneur de présider », indiquait le maire Didier Ibagne.

Pour 2014, priorité est à nouveau donnée au chantier de l'école, acutellement dans sa deuxième phase, bien entamée, et qui s'achèvera au printemps. Une porte ouverte aura lieu le 6 février. Deux autres dossiers à traiter : le dépôt d'un permis de construire pour un atelier-garage, l'aménagement de l'entrée du terrain des sports et la mise en sécurité des vestiaires.

Mais il faudra aussi penser à la mise en place des nouveaux rythmes scolaires et au recrutement de personnel, à l'ouverture du relais médiathèque, et prochainement la vente d'une parcelle interviendra pour accueillir un nouveau lotissement d'une quinzaine de lots.

La commune vient de passer les 400 habitants et a vu une vingtaine de nouveaux habitants arriver en 2013.

 

Le maire sortant, Didier Ibagne présente sa liste sans étiquette

Trébédan - 24 Février  
De gauche à droite, au 1er rang : Annick Raffray, Clémence Essevaz-Roulet, Didier Ibagne, Nathalie Leroy, Alain Hamoniaux, Nicole Toutain. 2e rang : Franck Mélet, Didier Lamy, David Raffray, Angèlo Bento, Eric Pérignon.
De gauche à droite, au 1er rang : Annick Raffray, Clémence Essevaz-Roulet, Didier Ibagne, Nathalie Leroy, Alain Hamoniaux, Nicole Toutain. 2e rang : Franck Mélet, Didier Lamy, David Raffray, Angèlo Bento, Eric Pérignon

Vendredi soir, le maire sortant, Didier Ibagne a dévoilé la liste, sans étiquette, qu'il mènera aux prochaines municipales, « Construisons ensemble une commune attractive, solidaire, citoyenne ».

Sur les onze candidats, cinq nouvelles personnes arrivent, deux femmes et trois hommes. La moyenne d'âge est de 46 ans. Une liste jeune avec des colistiers représentatifs. Angelo Bento représente des Portugais de la commune. « C'est une liste équilibrée entre bourg et hameaux avec une majorité de personnes en activité », a indiqué Didier Ibagne.

Ce qui ressort du programme : « assurer des services publics de qualité et garantir des conditions de travail améliorées pour tout le personnel », mais aussi achever l'école, construire un atelier technique. Autre axe de travail : améliorer les liaisons sur le territoire de la commune. Développer le logement et améliorer le cadre de vie, « avec un nouveau programme de logement à la Lucassière. Nous nous pencherons aussi sur la gestion et l'animation de la future salle de partage. » Valoriser le patrimoine bâti, historique et naturel, notamment avec des travaux à l'église. Maintenir l'activité commerciale, artisanale et agricole avec « la ferme volonté de sauver le dernier commerce. » Améliorer la démocratie locale avec « des échanges réguliers avec la population ». S'inscrire dans une démarche de coopération intercommunale.

À noter qu'à ce jour, aucune autre liste n'est déclarée.

La liste des candidats

Didier Ibagne (tête de liste), enseignant, 58 ans, maire ; Annick Raffray, aide à domicile en retraite, 62 ans, adjoint ; Alain Hamoniaux, agent territorial, 54 ans, adjoint ; Clémence Essevaz-Roulet, étudiante, 36 ans ; Angèlo Bento, maçon, 36 ans ; Nathalie Leroy, salariée agroalimentaire, 37 ans ; Didier Lamy, enseignant, 47 ans ; Nicole Toutain, retraitée, 67 ans, conseiller ; Franck Mélet, retraité, 60 ans, conseiller ; Eric Pérignon, artisan, 43 ans ; David Raffray, salarié cooperl, 41 ans, conseiller.

 

l'ancien conseil municipal (en gras, "les anciens" conseillers sur la liste du maire sortant)

Alain Hamoniaux,Annick Raffray,Didier Ibagne,Franck Melet,Nicole Toutain,David Raffray,Christelle Julien,Gilles De Salins,Catherine Bouënard,Henri Picard,Damien Dos Santos 

nb Christelle Julien conseillère élus sur la liste du maire ne se représente pas

 


La liste des candidats

  • Didier Ibagne

    Didier Ibagne

    Sans étiquette, Maire, enseignant, 58 ans

  • Annick Raffray

    Sans étiquette, Adjoint, aide à domicile en retraite, 62 ans

  • Alain Hamoniaux

    Sans étiquette, Adjoint, agent territorial, 54 ans

  • Clémence Essevaz-Roulet

    Sans étiquette, étudiante, 36 ans

  • Angèlo Bento

    Sans étiquette, maçon, 36 ans

  • Nathalie Leroy

    Sans étiquette, salariée agro-alimentaire, 37 ans

  • Didier Lamy

    Sans étiquette, Enseignant, 47 ans

  • Nicole Toutain

    Sans étiquette, Conseiller, retraitée, 67 ans

  • Franck Mélet

    Sans étiquette, Conseiller, retraité, 60 ans

  • Eric Pérignon

    Sans étiquette, artisan, 43 ans

  • David Raffray

    Sans étiquette, Conseiller, salarié cooperl, 41 ans

 

 

 

RESULTAT

272 inscrits

 

élection faite au premier tour

Nous constatons que le maire sortant est l'avant dernier élu au nouveau conseil et le dernier des élus de l'ancien conseil municipal

 

Mme Nicole TOUTAIN (conseiller sortant)

169 voix

  • Mme Annick RAFFRAY (adjoint sortant)

166 voix

  • M. Angelo LOPES BENTO

165 voix

  • M. David RAFFRAY (conseiller sortant)

162 voix

  • M. Eric PERIGNON

161voix

  • Mme Clémence ESSEVAZ-ROULET

157 voix

  • M. Franck MELET (conseiller sortant)

156 voix

  • M. Alain HAMONIAUX (adjoint sortant)

152 voix

  • Mme Nathalie LEROY

143 voix

  • M. Didier IBAGNE (maire sortant)

142 voix

  • M. Didier LAMY

137 voix

 

constat: le maire sortant tête de liste arrive avant dernier à l'élection

nb: en 2008 il était 3 ème sur 11

 


Didier Ibagne pour Trébédan

avant l'élection
Pour Didier Ibagne, un conseil municipal c'est une équipe et mon idée de repartir est dans cet état d'esprit sachant que l'investissement n'est forcément la hauteur de celui du voisin. Didier Ibagne évoque l'élaboration d'une liste avec un « maximum de colistiers, d'y associer des jeunes susceptibles de nous rejoindre. »

arès l'élection

« Comme le maire porte beaucoup de projets, il en est le garant et le responsable vis-à-vis de la population. Par rapport à 2008, tout le monde a augmenté son score d'au moins dix voix. Ce n'est pas une surprise, c'est moi qui suis aux premières loges. Il y a eu quasiment autant de votants qu'en 2008 (10 % en moins), c'est le phénomène une liste. Mais la majorité a été obtenue grâce au vote des listes entières, c'est signe de confiance.

 

Nb nous pensons qu'avec une seule liste de candidats il est impossible que celle ci ne soit pas élue, nous pouvons même dire qu'elle doit obtenir 100% des votes valablement exprimés (nuls et blancs exclus)

Résultat 2008 pour mémoire Alain Hamoniaux - 135 voix Annick Raffray - 131 voix Didier Ibagne - 130 voix Franck Melet - 128 voix Nicole Toutain - 128 voix David Raffray - 127 voix Christelle Julien - 124 voix etc..

Résultat en 2014 Mme Nicole TOUTAIN 169 voix Mme Annick RAFFRAY 166 voix M. Angelo LOPES BENTO 165 voix M. David RAFFRAY 162 voix M. Eric PERIGNON 161voix Mme Clémence ESSEVAZ-ROULET 157 voix M. Franck MELET 156 voix

  • M. Alain HAMONIAUX 152 voix Mme Nathalie LEROY 143 voix M. Didier IBAGNE 142 voix M. Didier LAMY 137 voix

 

Constat..un signe de confiance...pourquoi le maire serait moins "convainquant" que ses adjoints ?

augmentation du nombre de voix, entre 2008 et 2007 (207 inscrits)

Toutain + 41 voix

A Raffray +35 voix

D Raffray +35 voix

Mellet +26 voix

Hamoniaux +17 voix

Ibagne + 12 voix

 

 

2e mandat de maire pour Didier Ibagne

Trébédan - 02 Avril
1er rang, Nathalie Leroy, Didier Ibagne, Clémence Essevaz-Roulet, Annick Raffray, Alain Hamoniaux, Nicole Toutain, David Raffray ; 2e rang, Eric Pérignon, Didier Lamy, Franck Mélet, Angelo Lopes-Bento.
1er rang, Nathalie Leroy, Didier Ibagne, Clémence Essevaz-Roulet, Annick Raffray, Alain Hamoniaux, Nicole Toutain, David Raffray ; 2e rang, Eric Pérignon, Didier Lamy, Franck Mélet, Angelo Lopes-Bento
Didier Ibagne était le seul candidat à la fonction. de maire Il a obtenu 11 voix sur 11. Il a proposé d'élire deux adjoints.  Annick Raffray candidate au poste de 1re adjointe a obtenu 11 voix sur 11. Franck Mélet était candidat au poste de 2e adjoint, il a aussi obtenu 11 voix sur 11.

Le maire, Didier Ibagne, est président de toutes les commissions communales.

La composition des commissions

Centre communal d'action sociale : Annick Raffray, Nathalie Leroy, Clémence Essevaz-Roulet, Nicole Toutain. Le repas du CCAS aura lieu le 8 mai, à Caulnes.

Finances : Annick Raffray, Eric Pérignon, Nicole Toutain, Alain Hamoniaux, Franck Melet.

Relations à la population, animations, jeunesse, communication : Franck Melet, Annick Raffray, Nathalie Leroy, Angelo Bento.

Aménagements et travaux, voirie et chemins ruraux, appels d'offres, station d'épuration : Didier Lamy, Nathalie Leroy, Angelo Bento, David Raffray, Franck Melet.

Commission consultative villages : Annick Raffray, Eric Pérignon, Nicole Toutain.

Affaires scolaires : Annick Raffray, Clémence Essevaz-Roulet, Nicole Toutain.

Délégations extérieures

Communauté de communes Plancoët-Plélan : Didier Ibagne, suppléante Annick Raffray.

Syndicat départemental d'électricité : Didier Ibagne

Syndicat d'adduction d'eau de Quélaron : Annick Raffray et Nicole Toutain.

Mission locale du pays de Dinan : Franck Melet.

Correspondant défense : Alain Hamoniaux.

Office de tourisme côte d'Émeraude Val-d'Arguenon : Nicole Toutain, Annick Raffray.

Comités de pilotage

Enescom : Alain Hamoniaux, Franck Melet, Didier Lamy, Annick Raffray, Didier Ibagne.

Relais médiathèque : Franck Melet, Didier Ibagne.

Développement de la commune, lotissement, commerce et artisanat : Alain Hamoniaux, Didier Lamy, Franck Melet, Clémence Essevaz-Roulet, David Raffray, Didier Ibagne.

Rythmes scolaires : la commission mise en place au précédent mandat reste inchangée (Annick Raffray, Christelle Julien, Catherine Bouënard, Didier Ibagne).

 

Dans notre édition du vendredi 18 avril, un élu a été oublié dans la commission aménagement, travaux voirie, chemins ruraux, appels d'offres, station d'épuration. Il s'agit d'Alain Hamoniaux, qui a la responsabilité de cette commission

nb il est vra que la charge dela voirie revient à la commune après la fusion Plancoët/Plélan 

 

Le maire, Didier Ibagne, percevra 646,25 € bruts par mois et les deux adjoints, Annick Raffray et Franck Melet, 250,90 € bruts mensuels chacun.

 

 

 

info sur l'implication des élus dans le dispositif politique plus général


Election partielle (municipale) Trébédan 2005

Suite à la démission de quatre conseillers municipaux de droite au conseil muicipal de Trébédan (22), suivis par trois membres de la majorité, une élection partielle vient d’avoir lieu.

A l’issue du deuxième tour de l’élection municipale partielle, dimanche 6 février, où 234 électeurs sur 275 inscrits ont voté au deuxième tour de l’élection municipale, soit un taux de participation de 85,09 %, la liste menée par les Verts obtient, elle, trois élus : Nicole Toutain, David Raffray et Christian Leribault. Elle conforte ainsi la majorité du maire divers gauche, Gérard Hamoniaux, avec qui elle a passé un « contrat ».

Seule ombre au tableau pour les Verts, ses deux principaux animateurs, Didier Ibagne, porte-parole des Verts du pays de Rance, et Nicolas Guéguen n’ont pas eu le nombre de voix nécessaires 

 

Didier Ibagne devient maire en 2008

les commanditaires du projet d'école à Trébédan

Didier Ibagne, maire de Trébédan, Nolwenn Guillou, maîtresse des écoles et directrice de l’école « Le Blé en herbe », Valérie Rousoux, maîtresse des écoles, Mesdames Patteta, Bouenard, Rodrigues, Hamoniaux et Monsieur Gueguen, parents d’élèves, Gérard Hamoniaux, ancien maire de Trébédan, Monsieur Petit, président du Club de l’amitié, Yvon Le Corre, anciennement conseiller pédagogique, actuellement principal adjoint de collège et Nicolas Rodriguez, ancien élève de l’école « Le Blé en herbe ».

 

Election cantonales 2011

Didier Ibagne, le candidat Europe-Écologie, soutenu par le PS, arrivé en troisième position dimanche, a décidé de ne pas se présenter au deuxième tour. Il n’appelle pourtant pas à voter pour Pascale Guilcher, sa rivale Divers gauche, arrivée en tête.

 

Election municipale 2014

Nicole TOUTAIN élu 169
Annick RAFFRAY élu 166
Angelo LOPES BENTO élu 165
David RAFFRAY élu 162
Eric PERIGNON élu 161
Clémence ESSEVAZ-ROULET élu 157
Franck MELET élu 156
Alain HAMONIAUX élu 152
Nathalie LEROY élu 143
Didier IBAGNE élu 142
Didier LAMY élu 137

 

 

Nouveau conseil communautaire Plancoët/ Plélan le Petit

Petite enfance, enfance-jeunesse et culture : Barbara Aulenbacher, conseillère municipale de Plélan-le-Petit, élue avec 20 voix contre 11 pour Didier Ibagne, maire de Trébédan

 

 

Vice présidence du pays de Dinan 2014

Des candidats uniques hormis pour la délégation au développement durable. Didier Ibagne, maire (écologiste) de Trébédan élu à ce poste en juin dernier s’est présenté mais n’a obtenu que dix voix sur 36.

Et les Verts de se dire indignés et en colère. « Nous interpellons les représentants des partis politiques de gauche du pays de Dinan. Les Verts y ont toujours été des alliés naturels et loyaux et ne comprennent pas ce revirement. »

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ELECTIONS
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 13:02

3 listes de candidats à l'élection précédente  (cf élections municipales 2008 sur ce blog)

en 2014 2 listes en "compétition" et au second tour...
un taux de participation le plus fort de Bretagne, de 94,21 %.

 

Si les élus deviennent "nos employés" le jour de l'élection, la démocratie consiste au débat avec les citoyens, électeurs, contribuables avant les prises de décisions et concernant les projets que nous devons payer

 

rappel sur l'indemnité des maires et des adjoints

 Commune de moins de 500 habitants : 646,25 € bruts par mois soit 7 755 € bruts par an. Un adjoint gagne 250,90 € bruts par mois soit 3 010,80 € bruts par an.

Commune de 500 à 999 habitants : 1 178,46 € bruts par mois, soit 14 141,52 € bruts par an. Un adjoint gagne 313,62 € bruts par mois soit 3 763,44 € bruts par an.

Commune de 1 000 à 3 499 habitants : 1 634,63 € bruts par mois soit 19 615,56 € bruts par an. Un adjoint gagne 627,24 € bruts par mois, soit 7 526,89 € bruts par an.


les indeminités pour sièger à la communauté de communes viennent en supplément en fonction de la responsabilité

pour le président, indemnité brute de 1 482,57

 une indemnité de 627,24 € pour les vice-présidents

 

 

A Languédias, le taux de la taxe d'habitation est  plus élevé de 59.71 % que pour des communes similaires.(2011)


Une augmentation de 3 % des taux d'imposition communautaires en février 2011

 

 

en 2011: les revenus fiscaux des familles par rapport à la moyenne du département sont de - 17%

 

endettement de Languédias en 2012

 

Elements de Fiscalité 2012
En milliers d'Euros Euros par habitant
Potentiel fiscal (population = habitants)  
Bases nettes imposées au profit de la commune      
Taxe d'habitation (y compris THLV) 312  635   
Foncier bâti 223  453   
Foncier non bâti 19  39   
Foncier non bâti (Taxe additionnelle)  
Cotisation foncière des entreprises 19  39   
Réductions de bases accordées sur délibérations  
Taxe d'habitation (y compris THLV)  
Foncier bâti  
Foncier non bâti  
Cotisation foncière des entreprises  
Taux Taux voté Taux moyen de la strate
Taxe d'habitation (y compris THLV) 22,87%  14,35% 
Foncier bâti 12,23%  11,88% 
Foncier non bâti 67,33%  30,09% 
Foncier non bâti (Taxe additionnelle) 51,16%  41,22% 
Cotisation foncière des entreprises 19,08%  18,36% 

 

 

la voirie jusqu'alors pris en charge par la communauté de communes du pays de Plélan revient désormais à chaque commune

le conseil a voté un emprunt de voirie qui devra être versé à la nouvelle intercommunalité Plancoët/Plélan, Le montant est de 110 000 €. La commune, au titre de sa voirie réalisée par l'ancienne communauté de communes du Pays de Plélan, doit rembourser sa part (106 000 €).La durée de l'emprunt est de 15 ans, au taux de 3,52 % avec le Crédit Agricole

 

 

un syndicat qui regrouperait les sept communes pour gérer la salle omnisports de Plélan-le-Petit. Le coût annuel est estimé à 50 000 € en fonctionnement, à répartir entre les communes

 

 

l'indemnité des maires et des adjoints

Commune de 1 000 à 3 499 habitants : 1 634,63 € bruts par mois. Un adjoint gagne 627,24 € bruts par mois

Commune de 500 à 999 habitants : 1 178,46 € bruts par mois. Un adjoint gagne 313,62 € bruts par mois

Commune de moins de 500 habitants : 646,25 € bruts par mois. Un adjoint gagne 250,90 € bruts par mois

les indeminités pour sièger à la communauté de communes viennent en supplément en fonction de la responsabilité

 

Communauté de communes de Plancoët-Val d'Arguenon: attribution des indemnités  

39 % de l'indice 1015 pour le président,  indemnité brute de 1 482,57 €

16,50 % de l'indice 1015 pour les vice-présidents,  indemnité de 627,24 €

Vice Présidents: Pierrick Sorgniard de Plélan (enfance-jeunesse, affaires sportives et ressources humaines) Michel Lemétayer de Languédias (travaux) Alain Besnard de La Landec (Centre intercommunal d'action sociale et Ehpad)

 

 

 

élection 2014: une tête de liste socialiste, contre le maire sortant divers gauche 

Une première liste en constitution pour les municipales

Languédias - 08 Décembre 2013
http://www.ouest-france.fr/sites/default/files/styles/image-article-detail/public/2013/12/11/une-premiere-liste-en-constitution-pour-les-municipales.jpg

 

Alors que l'on ne connaît pas encore les intentions du maire Michel Lemétayer de se représenter ou pas pour un nouveau mandat, une liste est en constitution. Elle est emmenée par Jérémy Dauphin que nous avons rencontré samedi, avec quelques colistiers.

Le jeune trentenaire est ingénieur agricole, gérant de la SCIC ENR Pays de Rance qui compte dix salariés et une centaine d'associés. Il souhaite s'impliquer dans la vie communale. « Militant socialiste depuis plusieurs années, j'ai toujours souhaité m'engager dans la vie de ma commune avec des personnes partageant mes valeurs de gauche, d'économie sociale et solidaire et de développement durable. Ce groupe, nous sommes en train de le constituer petit à petit. Il s'appuie sur une gouvernance partagée et transparente, où chacun s'exprime à travers ses compétences, ses expériences et ses implications personnelles. »

Il dévoile les grandes lignes. « Notre projet s'articulera autour de plusieurs idées fortes pour le développement harmonieux et la qualité de vie à Languédias : soutien aux activités granitiques traditionnelles des carrières de Languédias, protection du paysage, du patrimoine et des chemins communaux, sécurisation des routes qui traversent la commune, engagements concrets pour la jeunesse et le maintien des personnes âgées en milieu rural. Tout ceci, en s'appuyant quotidiennement sur les associations locales de Languédias.

Nous nous regroupons régulièrement, et souhaitons ouvrir une partie de notre liste à des habitants de la commune que nous ne connaissons pas forcément, mais qui souhaiteraient s'engager avec nous autour de ces valeurs et apporter leurs contributions. »

Six autres habitants de la commune ont déjà dit oui à Jérémy Dauphin. Il s'agit de Graziella Werner (déjà candidate en 2008), Kerry Sheppard, Hélène Daniel (candidate en 2008), Amance Gaussel, Cédric Chahen et Jean-Yves Nédellec (élu de 2001 à 2008).

Des démarches sont encore en cours avec une volonté pour les colistiers de respecter la parité, les différentes catégories socioprofessionnelles et tranches d'âges.

 

pour mémoire au moment des cantonales 2010

 

À gauche, plusieurs candidats sérieux étaient prêts à se présenter pour le Parti socialiste, comme Jérémy Dauphin, le jeune gérant de la Scic Bois énergie qui fait la promotion des énergies renouvelables sur le pays de Dinan.

Mais les instances fédérales du PS et d'Europe-Écologie se sont entendues, sans vraiment demander leur avis aux élus du terrain, pour « laisser » le canton aux écologistes, dans le cadre des accords conclus entre elles dans neuf cantons du département. Didier Ibagne, maire Europe-Écologie de Trébédan, est donc soutenu officiellement par le PS, le député Jean Gaubert et le président du conseil général Claudy Lebreton en tête.

C'était sans compter sur la réaction de certains maires, de gauche, du canton qui voient d'un mauvais oeil un écologiste porter les couleurs de la gauche dans ce canton encore bien rural. Au risque de le faire passer à droite. Ils ont donc poussé Pascale Guilcher, adjointe au maire de Plélan, à se présenter. Une candidature divers gauche qui est survenue il y a à peine quinze jours bien après l'accord PS-Europe Écologie

clic La gauche divisée

 

 

 

Jérémy Dauphin, coordinateur des Amap d'Armorique

«Une Amap est une association pour le maintien de l'agriculture paysanne dont le rôle est de servir d'intermédiaire entre le consommateur, qui s'engage à acheter sur une saison entière les produits proposés par un ou plusieurs agriculteurs ou équivalents. Celui-ci s'engage à proposer une diversité de produits de qualité sans produits chimiques ni pesticides. Le prix est fixé par le producteur». clic Le Télégramme

Primaire socialiste : bureau de vote unique pour le canton - Plélan-le-Petit

mercredi 05 octobre 2011


Les 9 et 16 octobre prochains, à l'occasion de la primaire socialiste. Tous les électeurs inscrits sur les listes électorales des communes de La Landec, Languédias, Plélan-le-Petit, Plorec-sur-Arguenon, Saint-Maudez, Saint-Méloir-des-Bois, Saint-Michel-de-Plélan, Trébédan et Vildé-Guingalan pourront voter dans la salle d'honneur de la mairie de Plélan-le-Petit, 4, rue des Rouairies. Le bureau de vote sera ouvert à 9 h par le président du bureau, Jérémy Dauphin de Languédias

 

Christian Gicquel rejoint la liste de Jérémy Dauphin

Languédias - 22 Janvier 2014

Christian Gicquel a décidé de rejoindre la liste emmenée par Jérémy Dauphin aux prochaines élections municipales. Il a expliqué ses motivations. « Je n'oublie pas que le 28 novembre 2008, le conseil municipal actuel a voté à la majorité pour la vente de nos chemins communaux (5 pour, 3 contre, un blanc sur 9) . Il a fallu une forte mobilisation d'habitants pour annuler cette décision et aller vers un référendum. À ce jour, je ne peux me résigner à un stand-by et attendre une nouvelle tentative. D'autre part, Jérémy Dauphin actuellement dans la trentaine, possède une bonne connaissance des institutions régionales, ainsi qu'une vision collective des actions à mener qu'elles soient d'ordre social ou écologique ».

Christian Gicquel s'était présenté sur l'une des deux listes d'opposition en 2008, face au maire Michel Lemétayer. Les listes d'opposition n'avaient obtenu aucun siège au conseil municipal.

Christian Gicquel était aussi le président de l'association Bien vivre à Languédias, créée en 2005, qui a changé de nom en 2011 et de président en 2012.

 

LISTE « Un nouveau chemin pour Languédias »

http://www.ouest-france.fr/sites/default/files/municipales/listes/images/L22104_14021823281591_crop140218232841387-vignette.jpg 

De gauche à droite : Hélène Daniel, Christian Gicquel, Graziella Werner, Jérémy Dauphin, Jean-Yves Nédellec, Marina Derouillac, Kerry Sheppard, Amans Gaussel, Anne Jehanno, Jérôme Thomas. Devant : Yannick Jameault.

 

 

 


 

Période Identité Étiquette Qualité
mars 1989 en cours Michel Le Métayer DVG Commercial

source LanguédiasWikipédia

 


 

Liste « Liste conduite par Michel Lemétayer »

 http://www.ouest-france.fr/sites/default/files/municipales/listes/images/L22104_14021614324645_crop140216143342752-vignette.jpg

De gauche à droite : Marcel Cochard 70 ans, artisan (adjoint) ; Mireille Troyard 65 ans, retraitée fonction publique ; Michel Biard 50 ans, conducteur routier (adjoint) ; Marylène Buard 46 ans, secrétaire-comptable (conseillère) ; Daniel Toutain 62 ans, retraité fonction publique ; Michel Lemétayer 60 ans, retraité du commerce (maire et tête de liste) ; Régis Adam 46 ans, agriculteur (conseiller) ; Annette Haquet 40 ans, mère au foyer ; Marc Bertholet-Kuntz 53 ans, concepteur process ; Jacky Gérard 46 ans, contremaître (conseiller). Absent : Alain Belloir 55 ans,conducteur formateur poids lourd.


 

 

Résultat

1er tour 2 sièges pourvus

328 inscrits

nous constatons que le maire sortant tête de liste et vice président de la communauté de communes n'est pas élu au premier tour...ni aucun acien élu de sa liste, adjoint ou conseiller sortant. En 2008 pour 3 listes, le maire sortant et 6 colistiers étaient élus dès le premier tour

  • M. Jérémy DAUPHIN (un nouveau chemin pour Languédias)

158 voix

  • M. Christian GICQUEL (un nouveau chemin our Languédias)

147 voix

 

 

Un 2e tour qui s'annonce serré et très suivi dimanche

Languédias - 27 Mars
De gauche à droite : Jérémy Dauphin et Michel Lemétayer.

 

Second Tour

la liste du maire sortant n'obtient aucun siège

  • ÉLU Mme Anne Jehanno -un nouveau chemin pour Languédias166 voix, 54.07%
  •  54.07%
    ÉLU M. Jean-yves Nedellec -un nouveau chemin pour Languédias 166 voix, 54.07%
  •  53.74%
    ÉLU Mme Graziella Werner - un nouveau chemin pour Languédias 165 voix, 53.74%
  •  53.09%
    ÉLU Mme Marina Derouillac -un nouveau chemin pour Languédias 163 voix, 53.09%
  •  52.11%
    ÉLU Mme Hélène Daniel - un nouveau chemin pour Languédias 160 voix, 52.11%
  •  52.11%
    ÉLU M. Jérôme Thomas - un nouveau chemin pour Languédias 160 voix, 52.11%
  •  51.79%
    ÉLU Mme Kerry Ann Wallace Sheppard - un nouveau chemin pour Languédias159 voix, 51.79%
  •  50.48%
    ÉLU M. Amans Gaussel - un nouveau chemin pour Languédias155 voix, 50.48%
  •  49.83%
    ÉLU M. Yannick Jameault - un nouveau chemin pour Languédias153 voix, 49.83%
  •  47.55%
    M. Marcel Cochard - adjoint maire sortant 146 voix, 47.55%
  •  46.57%
    M. Alain Belloir - 143 voix, 46.57%
  •  46.25%
    M. Michel Lemetayer - maire sortant 142 voix, 46.25%
  •  45.92%
    M. Michel Biard - adjoint maire sortant141 voix, 45.92%
  •  45.6%
    M. Daniel Toutain - liste maire sortant 140 voix, 45.6%
  •  45.6%
    Mme Mireille Troyard - list maire sortant 140 voix, 45.6%
  •  45.27%
    M. Régis Adam - conseiller maire sortant 139 voix, 45.27%
  •  45.27%
    M. Jacky Gerard - liste maire sortant 139 voix, 45.27%
  •  45.27%
    Mme Annette Haguet -liste maire sortant 139 voix, 45.27%

 

Un nouveau chemin s'ouvre pour la commune

Languédias - 02 Avril

 

 

À la plus grande surprise, la liste du maire sortant « L'expérience » n'a obtenu aucun siège au nouveau conseil municipal. Les électeurs se sont pourtant déplacés massivement avec un taux de participation le plus fort de Bretagne, de 94,21 %. Seuls 19 électeurs ne sont pas allés voter.

À l'annonce des résultats, il a fallu un temps de réaction à la population, venue nombreuse, pour comprendre qui avait gagné. Ce fut alors l'explosion de joie pour les soutiens d'« Un nouveau chemin pour Languédias ». Avec 147 listes entières pour les colistiers de Jérémy Dauphin contre 124 pour la liste du maire sortant, un fossé était creusé car le panachage n'a été choisi que par 36 électeurs. Panachage qui a cependant penché en faveur de la liste du maire, créant un excédent total de 29 voix, qui n'auront pas suffi.

Cinq mandats

Michel Lemétayer s'est exprimé en premier, après avoir annoncé les résultats. « Je suis battu au 5e mandat, la démocratie est passée par là. J'ai fait un quart de siècle dans cette mairie. C'est un beau parcours politique. Est-ce l'usure du pouvoir ? Je remercie tous les électrices et électeurs qui nous ont fait confiance pendant cette campagne. Je pense avoir, pendant 25 ans, fait du travail [...] Je félicite les nouveaux élus [...] »

Jérémy Dauphin a pris la parole à son tour. « Merci à tous ceux qui ont voté, au travail que vous avez fait, les équipes précédentes. Un chemin nouveau s'ouvre à nous. On travaillera en coopération avec tout le monde dans la convivialité. Il n'y aura pas de chasse aux sorcières

Jérémy Dauphin est le nouveau maire de la commune

Languédias - 07 Avril
Au premier rang, de gauche à droite : Marina Derouillac, Jean-Yves Nédellec (1er adjoint), Jérémy Dauphin (maire), Graziella Werner (2e adjoint), Christian Gicquel (3e adjoint), Jérôme Thomas. Au deuxième rang : Hélène Daniel, Régine Noël (secrétaire), Amans Gaussel, Yannick Jameault, Kerry Ann Wallace Sheppard, Anne Jehanno.
Au premier rang, de gauche à droite : Marina Derouillac, Jean-Yves Nédellec (1er adjoint), Jérémy Dauphin (maire), Graziella Werner (2e adjoint), Christian Gicquel (3e adjoint), Jérôme Thomas. Au deuxième rang : Hélène Daniel, Régine Noël (secrétaire), Amans Gaussel, Yannick Jameault, Kerry Ann Wallace Sheppard, Anne Jehanno

Vendredi soir, avait lieu l'installation du nouveau conseil municipal, l'élection du maire et des adjoints. Plus d'une vingtaine d'habitants y on assisté.

C'est Michel Lemétayer, maire battu le dimanche précédent, qui a ouvert la séance. « Mes fonctions se terminent aujourd'hui. J'ai tenu à aller jusqu'au bout. J'aurais très bien pu le déléguer à un adjoint ou à un conseiller municipal. J'ai fait 25 ans, ça restera une belle expérience, mais vous allez voir rapidement que c'est une grosse charge. Alors bon chemin... Je vais déclarer installés dans leurs fonctions les conseillers municipaux et après, ma fonction s'arrêtera. »

Il procède à l'appel des onze élus, tous présents. « Je vous souhaite bon vent, bonne route. Essayez de tenir 25 ans. Je peux partir la tête haute. Je deviens libre. » En quittant la salle d'honneur, Michel Lemétayer est applaudi par les nouveaux élus.

Trois adjoints élus

Christian Gicquel, le plus âgé des élus, prend la présidence de l'assemblée pour élire le maire. Un seul candidat à cette fonction : Jérémy Dauphin. Il est élu avec onze voix sur onze. Il prend alors la parole après que Marina Derouillac, conseillère, lui a remis son écharpe. « C'est un gros poids, tout le travail accompli et le travail qui nous incombe. Merci à tous ceux qui ont voté, ceux qui nous ont soutenus. Merci à notre équipe. On avait des doutes, du mal à construire notre liste, on était stressés. La liste s'est construite et c'est une fierté. On a beaucoup travaillé et voulu incarner ce renouveau à Languédias. On a toutes les cartes pour le réaliser. »

Le nouveau maire procède à l'élection des adjoints, qu'il propose de porter à trois au lieu de deux précédemment. « On est tous des actifs, nous avons des vies professionnelles, familiales et la vie de la commune. Il serait bien d'impliquer une personne supplémentaire. Il n'y aura pas d'augmentation du budget pour la rémunération des trois adjoints. » Le conseil accepte.

Les trois adjoints sont élus à tour de rôle avec un seul candidat pour chaque poste. Jean-Yves Nédellec devient premier adjoint ; Graziella Werner, 2e adjointe ; et Christian Gicquel, 3e adjoint. Tous ont obtenu onze voix sur onze. Jérémy Dauphin précise qu'il sera représentant à la communauté de communes Plancoët/Plélan et que Jean-Yves Nédellec sera son suppléant.

Les commissions ont été constituées en séance municipale vendredi et les délégations ont été attribuées.

Le maire, Jérémy Dauphin, est le président des différentes commissions communales.

Le 1er adjoint, Jean-Yves Nédellec, aura en charge la qualité de vie, les travaux, le personnel et la communication. La 2e adjointe, Graziella Werner, assurera le social et le suivi des personnes. Le 3e adjoint, Christian Gicquel, sera en charge de l'urbanisme et de l'aménagement du territoire, il sera épaulé par Jérôme Thomas, Yannick Jameault et Anne Jehanno.

Les commissions dans le détail

Centre communal d'action sociale : Graziella Werner, Marina Derouillac, Kerry Sheppard, Yannick Jameault, Fabienne Brancherie, Lydie Renault, Monique Renault, Brigitte Lefrançois.

École et rythmes scolaires : Marina Derouillac, Jean-Yves Nédellec, Anne Jéhanno.

Finances, développement économique, lien avec les entreprises : Hélène Daniel, Jérôme Thomas.

Enfance, jeunesse, liens intergénérationnels, associations : Kerry Sheppard, Amans Gaussel, Graziella Werner.

Festivités, vie associative, salle des fêtes, locations de salles : Hélène Daniel, Jérôme Thomas, Yannick Jameault.

Développement durable, environnement, entretien des chemins : Christian Gicquel.

Patrimoine chemins de randonnée : Anne Jehanno, Jérémy Dauphin en appui avec l'association Chemins et patrimoine de Languédias.

Communication, attractivité de la commune, démocratie participative : Marina Derouillac, Amans Gaussel.

Les délégations

Syndicat départemental d'électricité : Christian Gicquel (titulaire), Jérémy Dauphin (suppléant). Syndicat d'adduction d'eau de Quélaron : Jérémy Dauphin et Jérôme Thomas (titulaires), Jean-Yves Nédellec (suppléant). Correspondant défense : Jérôme Thomas. Correspondant sécurité routière : Jean-Yves Nédellec. Centre national d'action sociale : Amans Gaussel et Régine Noël. Mission locale du pays de Dinan : Marina Derouillac. Programme d'amélioration de l'habitat au niveau intercommunal : Anne Jehanno. Office de tourisme côte d'Émeraude Val-d'Arguenon : Anne Jehanno.

 

 

Le nouveau maire procède à l'élection des adjoints, qu'il propose de porter à trois au lieu de deux précédemment. « On est tous des actifs, nous avons des vies professionnelles, familiales et la vie de la commune. Il serait bien d'impliquer une personne supplémentaire. Il n'y aura pas d'augmentation du budget pour la rémunération des trois adjoints. » Le conseil accepte.

 

 

L'indemnité mensuelle du maire s'élèvera à 646,25 € bruts. Les trois adjoints percevront chacun 167,26 €.

Auparavant, les deux adjoints de l'ancienne municipalité percevaient 250,90 €. Cette indemnité a été répartie entre les trois adjoints.

 

 

La nouvelle municipalité veut « faire ses preuves »

Dix des onze élus n'ont jamais été dans un conseil municipal et il s'agissait là, de voter le budget primitif. Le percepteur a notamment rappelé les obligations en matière de factures qui doivent être payées aux fournisseurs dans un délai maximum de 30 jours, sous peine de payer des intérêts moratoires en cas de non-respect du délai.

3 000 € de baisse des dotations

« Le budget primitif est un acte majeur de la vie municipale. C'est un prévisionnel sur l'année civile, avec en fin d'année, la validation d'un compte administratif et un compte de gestion. Dans le cadre de la fusion intercommunale, la voirie a été retransférée aux communes avec un transfert de fiscalité transparent pour les contribuables. Cette année, la baisse des dotations sera d'environ 3 000 € pour la commune, dans le cadre de l'effort demandé par l'État. Cependant, les dotations de solidarité rurale et de péréquation (N.D.L.R : redistribution pour réduire les écarts de richesse entre les collectivités) augmentent mais ne compensent pas. En 2013, les charges de personnel ont représenté 39 %. Les charges sont stables mais il y a des efforts à consentir sur les charges externes et financières. La dette a pris de l'essor en 2013, en raison de la voirie. Elle est passée de 471 000 € en 2012, à 755 000 € en 2013, en raison de l'emprunt pour le lotissement et pour la voirie. En excluant l'emprunt du lotissement, la dette par habitant s'élève à 1 120 € contre une dette moyenne de 852 € au niveau départemental pour la même strate. »

Le maire, Jérémy Dauphin, a pris la parole. « Le lotissement est vendu à perte pour environ 10 000 €, avec quelques contraintes, notamment la salle des fêtes à proximité, mais sur le plus beau site près de Beaulieu. La dette par habitant est énorme. Nous avons commencé à faire un certain nombre d'économies pour éponger la dette et faire de l'autofinancement. On commence 2014 avec ces chiffres-là et on sera jugé dans six ans, sur ce qu'on aura fait. J'espère qu'on baissera ces chiffres et qu'on fera des investissements qui concerneront l'ensemble de la population. Personnellement, nous avons mal vécu pendant la campagne, les attaques sur notre manque de compétences, la gestion, le manque d'expérience, maintenant c'est à nous de faire nos preuves. »

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ELECTIONS
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 13:01

voir aussi sur ce blog les informations sur l'élection municipale de 2008

 

Si les élus deviennent "nos employés" le jour de l'élection, la démocratie consiste au débat avec les citoyens, électeurs, contribuables avant les prises de décisions et concernant les projets que nous devons payer

 

 

rappel sur l'indemnité des maires et des adjoints

 Commune de moins de 500 habitants : 646,25 € bruts par mois soit 7 755 € bruts par an. Un adjoint gagne 250,90 € bruts par mois soit 3 010,80 € bruts par an.

Commune de 500 à 999 habitants : 1 178,46 € bruts par mois, soit 14 141,52 € bruts par an. Un adjoint gagne 313,62 € bruts par mois soit 3 763,44 € bruts par an.

Commune de 1 000 à 3 499 habitants : 1 634,63 € bruts par mois soit 19 615,56 € bruts par an. Un adjoint gagne 627,24 € bruts par mois, soit 7 526,89 € bruts par an.


les indeminités pour sièger à la communauté de communes viennent en supplément en fonction de la responsabilité

pour le président, indemnité brute de 1 482,57

 une indemnité de 627,24 € pour les vice-présidents

 

 

extrait presse
" Le maire a insisté sur « l'importance du lien dans la commune, la relation entre voisins. Il fait bon vivre dans notre commune, cela fait quelques jalousies chez nos voisins. Les nouveaux habitants ne se sont pas trompés en venant ici. »

 

En 2011, le montant total des dettes dûes par la commune de Saint-Maudez était

de : 143 000 €.

Par rapport aux 287 habitants de Saint-Maudez, en 2011 le poids de cette dette représente 499 € par habitant.


A Saint-Maudez, le taux de la taxe d'habitation est  plus élevé de 30.24 % que pour des communes similaires.(2011)



Une augmentation de 3 % des taux d'imposition communautaires en février 2011

 

en 2011: les revenus fiscaux des familles par rapport à la moyenne du département sont de -6%

 


la voirie jusqu'alors pris en charge par la communauté de communes du pays de Plélan revient désormais à chaque commune

 

 

un syndicat qui regrouperait les sept communes pour gérer la salle omnisports de Plélan-le-Petit. Le coût annuel est estimé à 50 000 € en fonctionnement, à répartir entre les communes

 

en 2012 la fiscalité de St Maudez

Elements de Fiscalité En milliers d'Euros Euros par habitant
Potentiel fiscal (population = habitants)  
Bases nettes imposées au profit de la commune      
Taxe d'habitation (y compris THLV) 156  541 
Foncier bâti 113  390 
Foncier non bâti 21  74 
Foncier non bâti (Taxe additionnelle)  
Cotisation foncière des entreprises 24  82   
Réductions de bases accordées sur délibérations  
Taxe d'habitation (y compris THLV)
Foncier bâti  
Foncier non bâti  
Cotisation foncière des entreprises  
Taux Taux voté Taux moyen de la strate
Taxe d'habitation (y compris THLV) 18,65%  14,35% 
Foncier bâti 11,75%  11,88% 
Foncier non bâti 60,95%  30,09% 
Foncier non bâti (Taxe additionnelle) 51,16%  41,22% 
Cotisation foncière des entreprises 20,31%  18,36% 

 

 

l'indemnité des maires et des adjoints

Commune de 1 000 à 3 499 habitants : 1 634,63 € bruts par mois. Un adjoint gagne 627,24 € bruts par mois

Commune de 500 à 999 habitants : 1 178,46 € bruts par mois. Un adjoint gagne 313,62 € bruts par mois

Commune de moins de 500 habitants : 646,25 € bruts par mois. Un adjoint gagne 250,90 € bruts par mois

les indeminités pour sièger à la communauté de communes viennent en supplément en fonction de la responsabilité

 

 

Communauté de communes de Plancoët-Val d'Arguenon: attribution des indemnités  

39 % de l'indice 1015 pour le président,  indemnité brute de 1 482,57 €

16,50 % de l'indice 1015 pour les vice-présidents,  indemnité de 627,24 €

Vice Présidents: Pierrick Sorgniard de Plélan (enfance-jeunesse, affaires sportives et ressources humaines) Michel Lemétayer de Languédias (travaux) Alain Besnard de La Landec (Centre intercommunal d'action sociale et Ehpad)

 

 

 

 

Election municipale 2014 à Saint-Maudez Frédéric Chapron se représente 

vendredi 11 octobre 2013


Frédéric Chapron, maire.

Lors du conseil municipal de mercredi soir, le maire Frédéric Chapron a officiellement annoncé qu'il serait candidat pour un nouveau mandat, aux élections municipales de 2014.

Élu sur une liste ouverte en 2008, le conseil l'avait élu maire. À presque 48 ans, il repart accompagné de son premier adjoint, Bernard Fairier. Ses deux autres adjoints, Henri Mallard (3 mandats) et Frédéric Neute (qui a déménagé), ne repartiront pas.

Selon le maire, il semblerait qu'environ la moitiée du conseil ne se représente pas. Il a d'ailleurs demandé aux élus qui n'ont pas encore pris de décision, d'y réfléchir et de se positionner avant la fin de l'année. « J'ai eu l'occasion de mettre le pied à l'étrier dans la vie communale en tant que maire. Je commence à démarcher certaines personnes dans le but d'avoir différents corps de métiers, notamment des agriculteurs et artisans. Il serait bien aussi que nous ayons la parité. Il y a une liste ouverte. Si quelqu'un veut mettre une 2 e liste, je n'y vois pas d'inconvénient et ce serait bien de le faire savoir. »

 

Pour le collectif, il est encore "heureux" que dans une démocratie un maire puisse admettre qu'en dehors de sa propre ligne de conduite  et de sa démarche personnelle tout le monde peut se présenter aux élections...un  maire sortant n'a pas le pouvoir de contrôle sur les élections futures, les candidats potentiels et le nombre de listes...pas plus que sur le choix des électeurs... Si des candidats ou d'autres listes se font connaître, ils le feront sans doute savoir dans le cadre et les délais légaux fixés par le code électoral sans avoir de compte à rendre. De plus,  pour une commune de moins de 1000 habitants une liste n'est pas obligatoirement complète et une personne seule peut être candidate...

 

le discours du maire nous fait réagir et nous décidons d'étudier quelque peu le dernier mandat...

 

sur l'échiquier politique nous savons que le F.Chapron était soutien Parti socialiste pour les dernières présidentielles ICI Le Comité de soutien Départemental à François Hollande

 

Regard rapide sur le mandat 2008/2014
La numérotation des maisons et la nomination des rues, les marches de l'église et le mur du cimetière rénovés, un arbre récompensé même si ce n'est pas Mr Chapron "le planteur"....une deuxième session de formation pour le défibrillateur, la question l'organisation d'un rassemblement sur le canton à l'occasion des 30 ans de l'association des cavaliers du département, le problème des chiens errants etc...etc..

ou aussi...la fin de l'aventure du marché bio ou du relais médiathèque qui tenait à coeur, la fermeture du commerce local..etc...etc


Lors du conseil municipal, le maire a listé les travaux réalisés en 2012 et ceux qui restent en cours. Les projets pour 2013 seront vus prochainement.

Au sujet du dossier éolien, le maire a indiqué « Aucune nouvelle. » La création du site internet est au point mort. Pas de suite prévue pour le moment à la restauration du lavoir de Kervain.

Mais... "Sur le territoire des 3 cantons de l'association des donneurs de sang bénévoles, Saint-Maudez arrive en tête de l'indice de générosité alors que les communes de La Landec, Trébédan et Vildé-Guingalan sont les lanternes rouges."

 

" Le maire de St Maudez a insisté sur « l'importance du lien dans la commune, la relation entre voisins. Il fait bon vivre dans notre commune, cela fait quelques jalousies chez nos voisins. Les nouveaux habitants ne se sont pas trompés en venant ici. »

  .« Seules trois maisons ne sont pas occupées du tout... . Sans créer de lotissement, la commune se remplit quand même. Nous avons eu les félicitations de l'Insee

 

 

... le maire Frédéric Chapron a rappelé la situation du « chien blanc », qui perdure depuis trois ans. Celui-ci a déjà mordu plusieurs fois et il fait peur. .

Le maire souhaite venir à bout de cette histoire car tout le monde perd patience...le récupérer avec une seringue qui permettra de l'endormir. Il sera emmené et une analyse comportementale sera réalisée.

Depuis le dernier incident, les élus déclarent ne pas savoir si le chien est toujours chez son propriétaire ou s'il est placé à l'intérieur. D'autres élus ont signalé la présence régulière de chiens errants dans la commune. Le propriétaire a été plusieurs fois alerté, un arrêté municipal a été pris, la gendarmerie s'est déplacée deux fois. Il y a 15 jours, la factrice a été mordue. ...La commune championne des labels cette année...

 

Le maire, Frédéric Chapron a annoncé mercredi soir avec fierté, que la commune vient de recevoir un nouveau label. Un de plus... Il s'agit cette fois, du label de platine décerné par La Poste pour l'adressage qui a été réalisé dans la commune.

 

 

Ouvert le 24 septembre dernier, le premier relais de la médiathèque communautaire n'aura pas tenu un an. Une décision conjointe vient d'être prise par le maire Frédéric Chapron et le président de l'intercommunalité Pierrick Sorgniard, de fermer ce relais 

 


l'unique commerce du bourg a fermé ses portes. Un bar-tabac situé sur l'axe départemental 62, très fréquenté, reliant Plélan-le-Petit à Corseul.....Le maire Frédéric Chapron souhaite que le lieu reprenne vie rapidement pour redonner du lien Nous aimerions que la démarche puisse être orientée vers le label petit bistrot de Pays, qui proposerait de la restauration rapide chaude, ne demandant que peu d'investissement. Il y a aussi une possibilité de petite épicerie, dépôt de pains et journaux. Ce serait idéal pour un couple dont l'un travaillerait à l'extérieur. Il y a aussi un logement de fonction au-dessus du commerce et grâce aux parkings, il est aisé de stationner. La reprise immédiate est possible 

  ... le maire Frédéric Chapron a informé les autres élus que l'activité pouvait redémarrer et qu'il allait contacter les personnes qui avaient fait part de leur intérêt pour reprendre l'établissement, mais qu'en aucun cas ça ne passerait par la commune.

  Le bar devrait retrouver son activité prochainement  C'est l'épouse d'un jeune couple plélanais qui tiendrait le commerce, « avec plein d'idées de la philosophie qu'on souhaitait avoir », précise le maire. Son mari travaille à l'extérieur. « J'espère que ça va se faire incessamment sous peu. »

 

etc..etc...

pour rappel résultat élection 2008

Frédéric Neute (162 voix)

Isabelle Ruault (152 voix)

Henri Mallard (143 voix)

Michel Audinet (140 voix)

Bernard Fairier (128 voix)

Frédéric Chapron (124 voix)

Typhaine Chotard (121 voix)

Véronique Villalon (110 voix)

Benoît Eude (102 voix)

Pierre Besson (101 voix)

Nathalie Le Corre (94 voix)

élection 2014

 

Demain Saint-Maudez - Saint-Maudez - Municipales 2014

De gauche à droite : Tiphaine Chotard, Yannick Manivel, Frédéric Chapron, Gilles Niquet, Evelyne Foucret, Caroline Meunier, Bernard Fairier, Gisèle Audinet, Christophe Hernio, Fabrice Rivallan. Absente : Christine Akmanoglu.

  

 

RESULTAT

233 inscrits

les postes sont pourvus au premier tour

nous constatons que maire sortant est le dernier élu

  • M. Bernard FAIRIER (adjoint sortant)

151 voix

  • M. Yannick MANIVEL (conseiller sortant)

 

145 voix

  • M. Gilles NIQUET

144 voix

  • M. Fabrice RIVALLAN

144 voix

  • Mme Caroline MEUNIER

141voix

  • Mme Typhaine CHOTARD (conseiller sortant)

141voix

  • M. Christophe HERNIO

140 voix

  • Mme Gisèle AUDINET

134 voix

  • Mme Evelyne PETTON FOUCRET

133 voix

  • Mme Christine AKMANOGLU

130 voix

  • M. Frédéric CHAPRON (maire sortant)

123 voix

 

le maire tête de liste arrive dernier de l'élection

nb en 2008 il était 6ème sur 11

 

 

Frédéric Chapron Saint-Maudez

avant l'élection

Lors du conseil municipal, le maire Frédéric Chapron a officiellement annoncé qu'il serait candidat pour un nouveau mandat, aux élections municipales de 2014. Il a demandé aux élus qui n'ont pas encore pris de décision, d'y réfléchir et de se positionner avant la fin de l'année. « Si quelqu'un veut mettre une 2eliste, je n'y vois pas d'inconvénient et ce serait bien de le faire savoir.»

après l'élection

« J'ai accumulé le moins de voix, ce qui représente quand même 77 % du nombre de votants. Après réflexion, j'avais souhaité ne pas me représenter maire, mais au poste d'adjoint et m'investir sur la commune. Je souhaite que les nouveaux conseillers municipaux s'expriment lors de la mise en place du conseil samedi. Après les élections, j'ai eu le soutien d'habitants de la commune.

 

Constat 

207 inscrits en 2008 et 233 inscrits en 2014: + 28 inscrits

Nous remarquons que le maire sortant arrive en dernière position pour l'élection 2014 avec un nombre de voix identique -1qu'en 2008 avec 28 inscrits en plus

Nous constatons par contre, pour les membres de l'ancien conseil municipal, une progression en nombre de + 23 voix pour B Fairier, de + 20 voix pour T.Chotard

 

 

Le maire partagera son indemnité avec son 1er adjoint

Saint-Maudez - 03 Avril

Samedi après-midi, plusieurs Maudeziens sont venus assister à l'élection du maire. Frédéric Chapron, maire sortant, a ouvert la séance. Gisèle Audinet, doyenne de l'assemblée, a présidé l'élection du maire.

Après un tour de table, un seul candidat, Frédéric Chapron pour succéder à lui-même. Il a obtenu 10 voix et 1 bulletin blanc. Le nouveau maire précise ensuite qu'il y aura trois adjoints. Au poste de 1er adjoint, Bernard Fairier qui a obtenu 11 voix ; pour les deux postes suivants, deux candidats, Fabrice Rivallan et Caroline Meunier. Fabrice Rivallan a laissé « l'honneur à la dame », de choisir le poste qu'elle souhaite. Elle a choisi celui de 2e adjointe, lui aura le 3e. Ils recueillent tous deux 11 voix.

Frédéric Chapron prend ensuite la parole : « Je souhaite partager mon indemnité de maire avec Bernard Fairier. J'aurai la tâche des représentations extérieures et les trois adjoints géreront les impératifs communaux. Cette équipe va permettre de faire vivre des commissions et je souhaite savoir au prochain conseil qui prendra la tête des commissions. Bon courage à cette équipe. »

Comme il n'a pas été fait de profession de foi le maire a listé les projets envisagés : priorité à l'ouverture d'un bar ou d'un commerce, couverture du terrain de boules à la salle des fêtes, mise aux normes de la mairie et des assainissements individuels, projet éolien, réfection de chemins, rehausse du ralentisseur du bourg, plantations d'arbres, bulletin communal par internet, blog, conseil des jeunes.

 

indemnité

le conseil municipal a voté les indemnités du maire et des adjoints.

Elles vont s'élever à 646,25 € bruts, pour le maire et 250,90 € bruts, par adjoint. Le paiement interviendra chaque trimestre.

Lors de l'installation du conseil municipal, Frédéric Chapron avait émis le souhait de partager son indemnité avec le premier adjoint, Bernard Fairier.

Il a donc été décidé d'additionner les indemnités des deux élus et de les diviser en deux. Les deux autres adjoints, Caroline Meunier et Fabrice Rivallan, percevront leur indemnité de 250,90 € bruts.

 

 

Les commissions communales ont été constituées, mercredi soir, en conseil municipal et les délégations aux différents organismes attribuées. Le maire, Frédéric Chapron, souhaite « que les commissions vivent et se réunissent une fois par trimestre ou en fonction des besoins ».

Les commissions

Travaux, voirie, appels d'offres : Bernard Fairier, Frédéric Chapron, Caroline Meunier, Christophe Hernio, Fabrice Rivallan, Gilles Niquet.

Centre communal d'action sociale (CCAS) : Caroline Meunier, Evelyne Petton-Foucret, Gisèle Audinet, Typhaine Chotard, Frédéric Chapron.

Bulletin communal équipe technique : Caroline Meunier, Christophe Hernio, Typhaine Chotard, Fabrice Rivallan, Frédéric Chapron.

Finances : Frédéric Chapron, Bernard Fairier, Gisèle Audinet, Fabrice Rivallan.

Randonnées : Yannick Manivel, Typhaine Chotard, Gilles Niquet, Bernard Fairier, Frédéric Chapron, Christine Akmanoglu.

Fleurissement : Evelyne Petton-Foucret, Bernard Fairier, Christine Akmanoglu.

Festivités : Yannick Manivel, Gisèle Audinet, Typhaine Chotard, Christine Akmanoglu, Gilles Niquet.

Les délégations

Communauté de communes Plancoët/Plélan : Frédéric Chapron (délégué), Bernard Fairier (suppléant).

Syndicat des transports scolaires de Plancoët : Yannick Manivel et Fabrice Rivallan (titulaires), Christophe Hernio (suppléant).

Centre national d'action sociale (CNAS) : Gisèle Audinet.

Mission locale du Pays de Dinan : Evelyne Petton-Foucret.

Syndicat intercommunal du collège Chateaubriand de Plancoët : Bernard Fairier et Typhaine Chotard.

Centre de secours de Plancoët : Fabrice Rivallan et Christophe Hernio (titulaires), Christine Akmanoglu (suppléante).

Office de tourisme Côte d'Emeraude Val d'Arguenon : Fabrice Rivallan.

Correspondant défense : Bernard Fairier.

Syndicat départemental d'électricité (SDE) : Christine Akmanoglu (titulaire), Christophe Hernio (suppléant).

Syndicat d'adduction d'eau de Quélaron : Gisèle Audinet et Christophe Hernio titulaires, Fabrice Rivallan (suppléant).

Comité cantonal d'entraide et comité intercantonal de soins : Evelyne Petton-Foucret, Caroline Meunier, Gisèle Audinet.

Syndicat mixte Plancoët/Plélan (ordures ménagères) : Bernard Fairier (titulaire), Christophe Hernio (suppléant).

 

 

voir à suivre: démission du second adjoint en janvier 2015 

Pour sa première élection, elle était devenue 2e adjointe. Le 21 décembre, elle a adressé sa démission au maire et au préfet. Le maire a fait lecture de son courrier dans lequel elle évoque « des dysfonctionnements répétés dans l'organisation de l'équipe en place et un manque de communication » :

Un manque de communication

Le 11 octobre, elle raconte avoir appris qu'une réunion du CCAS avait eu lieu trois jours plus tôt, alors qu'elle est memebre de ce comité. « Le 16 octobre, le bureau municipal devait se réunir comme prévu (maire et adjoints) et elle était la seule présente ».

Elle évoque également des dysfonctionnements d'ordre administratifs, « Pas d'affichage des procès-verbaux de conseils, des délibérations votées qui n'apparaissent pas dans les comptes rendus soumis à signature. »

Le maire reconnaît qu'il y a eu « beaucoup de couacs », il explique aussi être peu présent à la mairie, en raison d'une reconversion professionnelle jusqu'en septembre.

Au secrétariat il y a eu du mouvement avec l'arrêt de travail, suivi du congé de maternité de la secrétaire. Il a fallu un temps d'adaptation à la remplaçante.

Pas de vote aux sénatoriales

Caroline Meunier a aussi appris que la commune n'avait pas voté aux élections sénatoriales « alors même que le conseil municipal vous avait mandaté pour ce vote. Je déplore plus encore le fait que vous n'ayez pas jugé utile d'en informer personnellement tous vos adjoints. Il m'est désormais difficile d'envisager la poursuite de notre collaboration, sans cette nécessaire confiance entre élus. »

 

pour mémoire: 

C'est le maire, Frédéric Chapron, qui est chargé de représenter la commune aux élections sénatoriales du 28 septembre prochain, à Saint-Brieuc.

Il a été élu délégué titulaire par le conseil municipal. En cas d'empêchement, trois suppléants ont été élus, Fabrice Rivallan, Christophe Hernio, et Caroline Meunier.clic source Les représentants de la commune aux sénatoriales

 

 

nb: le maire sera candidat aux élections départementales 2015

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ELECTIONS

Accueil

  • : Le blog de collectifmoutonnoir
  • Le blog de collectifmoutonnoir
  • : blog collectif pays de Plélan le Petit Côtes d'Armor
  • Contact

  en démocratie,

le pouvoir appartient

au peuple qui le donne...

logm

élus et fonctionnaires sont les employés

du citoyen / contribuable

          http://www.camping-mouton-noir.fr/photo/mouton_noir_unido.png

 

            http://www.pcfreims.org/IMG/gif/mouton_noir02.gif