11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 19:27

Assemblée générale 2009

 

 

15 octobre 2009 

LA BIBLIOTHEQUE  DEMENAGERA EN 2010

assemblée générale octobre 2010

extrait ouest France 

l'association "on bouquine" qui assure la gestion de la bibliothèque municipale tenait son assemblée générale mardi soir. C'est probablement la dernière fois qu'elle est tenue en ces lieux puisque la construction de la nouvelle bibliothèque médiathèque communautaire est imminente et qu'elle devrait être terminée pour la fin juillet 2010.

Les bénèvoles s'interrogent sur le nouveau fonctionnement qui sera mené, si l'association continuera ou s'il faudra mettre en place une nouvelle structure communautaire.

"Si le projet est amené à son terme, c'est qu'il y a une dynamique qui existe. Il faut lui donner une bonne raison de continuer et de progresser" indiquait le Président de l'intercommunalité.

 

 
démission de la secrétaire en juillet 2010 (25 années d'expérience et de bénévolat)
suite à sa non embauche au poste salarié 
Assemblée générale 2011

mardi 15 février 2011 


Depuis l'arrivée de la médiathèque, les bénévoles déclarent donner beaucoup plus qu'avant. À l'accueil, il y a parfois beaucoup d'abonnés, ce qui nécessiterait l'investissement d'un 2e poste pour les prêts d'ouvrages.

C'est le 20 octobre dernier qu'a ouvert la nouvelle médiathèque communautaire. L'assemblée générale de l'association On bouquine s'est tenue jeudi soir. Elle compte 22 bénévoles. Aux côtés de la permanente Gaëlle Proux, l'association est chargée d'assurer les permanences, l'achat des ouvrages, les expositions et animations...

Un budget de 5 000 € était alloué auparavant pour l'achat annuel de livres. Pour la présidente de l'association Solange Touaux, il faut au moins le double, afin de maintenir l'achat de nouveautés et répondre aux demandes. Il faut que les abonnés le restent. Pierrick Sorgniard président de l'intercommunalité indique que « 5 000 € est un budget minimum. On peut peut-être aller relativement haut et ne pas tout dépenser pour donner un coup d'élan ». Il faudra l'étudier lors du budget communautaire. Pour les bénévoles, il faudrait aussi un budget animation et un budget vidéo. Il faut savoir que l'achat d'un DVD coûte 40 € (en raison des droits de SACEM) et qu'il n'est pas possible de donner des DVD à la médiathèque. L'achat d'un 3 e poste informatique pour la banque d'accueil est aussi souhaité.

Des relais communaux

Trois communes se sont déjà positionnées pour accueillir un relais médiathèque. Il s'agit de Saint-Maudez, La Landec et Trébédan. Saint-Méloir-des-Bois le souhaiterait aussi mais n'a pas encore de local. C'est Saint-Maudez qui sera la commune test. Le maire Frédéric Chapron souhaite l'ouverture pour la fin du 1 er trimestre.

Chaque commune devra aussi avoir ses bénévoles et un référent. À La Landec c'est dans l'ancienne salle polyvalente que se situera le relais et à Trébédan à l'école dont les travaux de rénovation devraient commencer fin 2011 selon le maire Didier Ibagne. L'achat des postes informatiques pour les relais est prévu dans le contrat de territoire.

Le bureau

Le bureau de l'association On bouquine est ainsi composé depuis l'assemblée générale de jeudi : Solange Touaux présidente, Martine Vianney vice-présidente, Françoise Lecomte secrétaire, Anne Besnard secrétaire adjointe, Armelle Orinel trésorière, Jacqueline Tranchevent trésorière adjointe.

 

Pas d'AG en 2012 ?

 

 

Avec la fusion communautaire Plancoët/ Plélan ..quid de la nouvelle organisation des associations communales?

( association club du livre de St Jacut, "lisons, lisette" de Pluduno ..)

A Plélan l'association communale "on bouquine" fonctionne déjà pour les 7 communes de l'anciennne entité du pays de Plélan..

Subvention 2013

Un montant de 60 € est accordé aux associations : La clé des chants, les Pilous d'place, Plaisir de la danse, club de la 2 ème jeunesse, société de chasse, amicale des anciens combattants, Fnaca, Bien-être et sophrologie en milieu rural, La cabane o gribouill'âges et sous réserve de produire un bilan moral et financier : l'amicale bouliste, Senviya yoga, tennis de table et On bouquine. 

 

Assemblée Générale 2013

« On bouquine » envisage de créer un comité de lecture - Plélan-le-Petit

mardi 01 octobre 2013


L'association On bouquine apporte ses moyens humains à la médiathèque intercommunale, notamment pour les permanences, les expositions, les ateliers et différentes animations organisées.

En 1983, la bibliothèque communale a vu le jour avec l'association « On bouquine ». Depuis 2010, la médiathèque intercommunale a ouvert ses portes et a bénéficié du fond documentaire de l'association qui oeuvre toujours pour la culture.

Avec ses 32 bénévoles, l'association a aidé en 2012 à l'accueil de classes, à la création et mise en place d'expositions pour le carnaval et Pâques, mais aussi à l'organisation du Printemps des poètes, à des ateliers lecture pour enfants, à des interventions à l'Ehpad Les Chênes, à l'organisation d'une braderie, et plus récemment, au réaménagement de la médiathèque communautaire.

Réunis en assemblée générale jeudi soir, les membres se sont posé la question de poursuivre l'association étant donné qu'il n'y a pas de moyens financiers, mais seulement des moyens humains. Ce qui est déjà beaucoup. L'idée d'un club et/ou d'un comité de lecture est émise.

Quatre bénévoles semblent adhérer à l'idée. Un comité de lecture permettrait une complémentarité vers un public adulte. Il a été décidé de se laisser un délai d'un an pour monter le club et/ou le comité de lecture. Une braderie aux livres sera organisée le 23 novembre. Les deux braderies de 2011 et 2012 ont permis d'acheter 179 livres pour la médiathèque.

L'idée de louer les expositions réalisées par les bénévoles a aussi été évoquée. La médiathèque compte désormais 1 400 abonnés. En 2009 avant sa mise en place, la bibliothèque enregistrait 7 900 sorties d'ouvrages, en 2012 il y en a eu 33 952 à la médiathèque.

Le bureau reste inchangé, seule Jacqueline Tranchevent quitte le poste de trésorière adjointe qu'elle occupait depuis 1995. Elle n'a pas été remplacée.

 

 

Synthèse de Contribution réunion du vendredi 11 octobre 2013

par André Naline et Pierre Robesse groupe « culture » CMNoir

 

 

 

Assemblée Générale 2014


Solange Touaux, présidente depuis 1992, a souhaité passer le relais en cours d'année

Martine Viannay, nouvelle présidente d'On bouquine

Le nouveau bureau de l'association On bouquine s'est réuni jeudi soir, pour définir les fonctions.

Pascale Ridoux et Françoise Lecomte ont fait leur entrée dans le bureau, en remplacement des membres du tiers sortant (Solange Touaux, Renée Benoist et Isabelle Brecheteau-Lacroix). Le bureau est désormais composé de sept bénévoles.

Martine Viannay a été élue présidente. En tant que vice-présidente, elle assumait l'intérim depuis que Solange Touaux a cessé sa fonction en cours d'année.

Les rendez-vous

Samedi 6 septembre, participation au forum intercommunal des associations.

Dimanche 21 septembre, participation aux Journées européennes du patrimoine.

Samedi 11 octobre, organisation d'un café littéraire (rencontre avec une libraire, présentation des nouveautés de la rentrée), de 10 h à 12 h, en partenariat avec la médiathèque.

Confection d'un catalogue livres-cadeaux de Noël, pour la fin d'année.

Le club des bouquineurs propose gratuitement, deux rencontres : le 16 septembre, à 20 h, où chacun peut apporter son livre coup de coeur pour le partager (informations et inscriptions à la médiathèque) et le 25 novembre, à 20 h, avec une rencontre autour du livre « Ce qu'il advint du sauvage blanc », de François Garde.

Le bureau : présidente, Martine Viannay ; vice-présidentes, Pascale Ridoux, Jacqueline Tranchevent ; secrétaire, Anne Besnard ; secrétaire-adjointe, Pierrette Rabasté ; trésorières, Françoise Lecomte et Armelle Orinel.

À la médiathèque, les bénévoles ne comptent pas leurs heures

 


  • Les bénévoles de l'association On bouquine, aux côtés de Gaëlle Proux, agent de la médiathèque, Barbara Aulenbacher, vice-présidente de l'intercommunalité, Marie-Line Hercouët, adjointe communale, et Sophie Le Guillou, directrice de l'école Saint-Pierre.

    L'assemblée générale d'On bouquine s'est déroulée mardi soir. L'association, créée en 1992, compte 17 bénévoles 

    Solange Touaux, présidente depuis 1992, a souhaité passer le relais en cours d'année. Martine Viannay, vice-présidente, assume l'intérim en attendant l'élection du nouveau bureau, ce jeudi.

    Depuis 2011, la bibliothèque communale est devenue médiathèque intercommunale, avec un développement important du nombre de lecteurs et d'activités proposées. L'association intervient en soutien à la médiathèque, qui compte un agent, Gaëlle Proux.

    Anne Besnard, secrétaire, a présenté le rapport d'activités. Cette année, les bénévoles ont assuré plus de 1 000 heures de présence et une trentaine de réunions ont été organisées, « soit plus d'un mi-temps », commentait Martine Viannay.

    Les tâches consistent notamment à accueillir le public à la médiathèque, à conseiller les lecteurs, à organiser des animations...

    Depuis cette année, le club des bouquineurs a été mis en place. « C'est gratuit et ouvert à tous, avec un rythme tous les deux mois. Il s'agit de venir partager son plaisir de lire en présentant un livre qu'on a aimé, pour donner envie aux autres de le lire. Nous pouvons accueillir dix à douze personnes par groupe. Il est nécessaire de s'inscrire avant, pour préparer les groupes », indiquait Françoise Lecomte.

    Pour la première fois, il a été décidé d'instituer une cotisation de 10 € pour les membres, afin notamment de couvrir les frais de l'assurance contractée depuis cette année.

    Outre la braderie qui a rapporté 432 €, l'association reçoit 60 € de subvention communale. Elle aimerait un soutien financier de l'intercommunalité afin de pouvoir mener davantage d'animations.


 

Concernant la médiathèque

situation en 2014
Depuis longtemps nous affirmons qu'il faut "prendre soin", ménager et encourager les bénévoles. Avec l'ancienne bibliothèque 22 bénévoles intervenait. Nous constatons une baisse de l'effectif des bénévoles de la médiathèque passé de 32 en 2012  à 17 en 2014 avec un temps d'intervention de plus en plus important (1000 heures de présence). Avec un agent salarié à temps plein, cette situation interroge l'organisation du travail et les responsabilités du service public de lecture (comparaison faite avec d'autres lieux et le même nombre d'habitants)

le nouveau bureau (2104) indique un programme d'animation et d'activité "autour du livre"..avec l'accueil du public, le conseil aux lecteurs, l'organisation de l'animation etc...nous constatons que les bénévoles font fonctionner la structure (même si aucun relais das le communes n'est en fonction  "durable" depuis l'ouverture en octobre 2010

 

pour mémoire 

Réunis en assemblée générale 2013, les membres de « on bouquine » se sont posé la question de poursuivre l'association étant donné qu'il n'y a pas de moyens financiers, mais seulement des moyens humains.

Lors de son assemblée générale du 15 octobre 2009, l'association communale "on bouquine" de Plélan (ancienne bibliothèque municipale) questionnait: "Les bénèvoles s'interrogent sur le nouveau fonctionnement qui sera mené, si l'association continuera ou s'il faudra mettre en place une nouvelle structure communautaire". Ce à quoi le président de l'intercommunalité répondait: "Si le projet est amené à son terme, c'est qu'il y a une dynamique qui existe. Il faut lui donner une bonne raison de continuer et de progresser" 

 

selon le télégramme du 19 mars 2012: abonnés/bénévoles membres de l'association
Gaëlle Proux a décrit aux bénévoles les trois étapes nécessaires à la création du relais. Il faut d'abord créer une équipe de bénévoles, ce qui est fait. Les bénévoles seront ensuite formés au Système intégré de gestion des bibliothèques (SIGB) etau rangement des livres (classification Dewey et alphabétique). Enfin, il faudra désigner des suppléants pour la régie. Les bénévoles de relais deviennent membres de l'association On bouquine, qui compte 32 adhérents qui se réunissent pour faire le point tous les deux mois.



Des bénévoles nommés par la presse concernant simplement les relais avant leur fermeture:  Gisèle Audinet, Bernard Chevert, Brigitte Ducarroz, MaryvonneJuhel, Marie-Claude Beaulier, Guy Jartel, et Isabelle Brecheteau à St Maudez, Joëlle Riveron, Alain Le Perchec, Louisette Bidan, Annie Delamotte, Marie Benoit et Madeleine Guigneux à La Landec. Au nombre de 13, ces abonnés, deviennent donc bénévoles membres de l'association « on bouquine »

Dans chaque lieu (Plélan, St Maudez, La Landec), un bénévole est suppléant "régie". Par ailleurs une bénévole de St Maudez est embauchée régulièrement pour combler les absences de l'agent de médiathèque.

L'association "on bouquine" apporte effectivement ses moyens humains notamment pour les permanences, les expositions,  les ateliers et différentes animations...mais aussi pour les différents travaux autour des collections (entretien, inventaire "400 livres à l'heure par personne" etc..),  pour faire vivre les relais, fournir des responsables "régie" et une personne disponible pour les remplacements salariés.

Sans oublier que l'association municipale n'est plus gestionnaire mais " mise à disposition " par convention. Elle permet l'achat de livres nouveaux pour la collectivité communautaire. En effet lorsque la médiathèque fait don à l'association des vieux livres, la revente de ceux ci par "on bouquine" permet d'offrir à la médiathèque de nouveaux ouvrages avec toutes les conséquences sur les écritures comptables qui sont sans doute "vierges" pour les comptes de la médiathèque.

Même si l'association semble percevoir 60e de subvention par Plélan le Petit, de fait l'association communale intègre l'aspect communautaire de l'évolution. Avec les relais et un fonctionnement étendu au delà des frontières de Plélan (relais, animation à l'école de La Landec).  Les bénévoles de "on bouquine" sont actifs sur le terrain et pour l'intercommunalité

La dimension communautaire intègre le fait que le maire de Trébédan soit référent médiathèque auprès de la communauté de communes (cf presse juin 2012 : Gaëlle Proux a émis le souhait qu'un élu communautaire soit référent auprès de la médiathèque. Didier Ibagne, maire de Trébédan, s'est proposé et a été désigné.

 

  .

 

 

 

augmentation du nombre d'habitants: la fusion communautaire Plancoët/Plélan depuis 9 mois a fait passer la population de 4076 habitants à 19 000 habitants (+14824 habitants)

nombre de bénévoles  26 en 2011 et 32 en 2013 (+6 en 2 années) ...17 annoncés en 2014 (moins 15) nb démission de la secrétaire en 2010 (25 années d'expérience et non retennue pour le poste salarié), démission de la présidente en 2014 ( présidente depuis 1992 et bénévole depuis 30 années)

L'effectif des abonnés  1241  en 2011 et 1400 en 2013 (+159 en 2 années

 

Nous pensons que comme pour l'école de musique devenue communautaire ( Plancoët/Plélan) et son activité décentralisée sur le territoire, l'ancienne bibliothèque municipale (Plélan), transformée en médiathèque communautaire (pays de Plélan) doit s'inscrire maintenant dans sa nouvelle réalité (Plancoët/Plélan)

Puisque nouvelle communauté de communes il y a, l'accompagnement du service de lecture publique effectué par l'association devrait se faire pour 19 000 habitants ( Plancoët/Plélan).

En ce sens l'association municipale de Plélan "on bouquine" qui par convention ( avec la construction de la médiathèque) était "au service" de la communauté du pays de Plélan, doit  s'orienter vers une organisation prenant en compte la nouvelle réalité Plancoët/Plélan

De notre point de vue cette association doit rapidement augmenter son nombre de membres et changer de statut ou se contenter alors d'une action municipale proportionnée, comme celles des bénévoles du relais de La Landec.

Si médiathèque communautaire Plancoët/Plélan il ya, tout est alors "à revoir"...de l'inscription sur le totem indicateur à Plélan jusqu'aux moyens en matériel, en passant par le budget, le nombre de salarié et de bénévoles

 

Passer d'une bibliothèque municipale, à une médiathèque communautaire pour 4076 habitants puis pour 19000 habitants...cela change la donne...y compris pour les interventions auprès des écoles.

mai 2013 (le télégramme)...Les Journées du patrimoine de pays et des moulins « Entre granit et Émeraude » sont organisées par la communauté de communes de Plancoët-Plélan (CCPP), l'École de musique et la médiathèque intercommunale, le ministère de la Culture et de la Communication, la Région Bretagne, les mairies et l'office de tourisme Côte d'Émeraude-Val d'Arguenon.

août 2013 extrait ouest France. Ouverte depuis octobre 2010, la médiathèque intercommunale, créée sous l'ère de l'ancienne communauté de communes du pays de Plélan, et reprise par la nouvelle entité Plancoët/Plélan depuis le 1 er janvier

tout comme pour  l'école de musique ... cela change la donne

PROJET DE STATUT DE LA NOUVELLE COMMUNAUTE DE COMMUNES

Compétences optionnelles

5.2.5 extrait activités culturelles

Création, gestion et entretien d’équipements à vocation culturelle destinés à l’accueil de

manifestations importantes: Salle Solenval (Plancoët)

Création, gestion et entretien du Centre d’Interprétation du Patrimoine intercommunal à

Corseul et des sites intégrés au projet

Programmation, organisation de spectacles et animations culturelles tous publics sur l’ensemble

du territoire entre la Communauté de Communes, les organisateurs et gestionnaires publics ou

privés notamment la salle socioculturelle Embarcadère de Plélan Le Petit

Contribution, sous des formes diverses aux actions culturelles conduites par des associations

locales dont l’impact dépasse le strict cadre communal, voire intercommunal ou qui revêtent un

caractère exceptionnel, dans la mesure où les communes n’apportent aucune aide financière

Contribution, sous diverses formes, à la formation artistique des jeunes publics;

Création et gestion d’un établissement d’enseignement musical intercommunal

Gestion et entretien de la Médiathèque à Plélan le Petit et appui aux «équipements relais»

dans les communes

Création et gestion de ludothèque(s).

 

 

LES RELAIS DE LA MEDIATHEQUE

un investissement sur l'avenir?

Plélan le Petit 2010/2013





«Amener la culture où sont les gens»
«Ce premier relais est un pas important, qui démontre que tout ne se passe pas à Plélan et que l'on peut amener la culture où sont les gens», a dit Pierrick Sorgniard, président de la communauté de communes. « l'objectif à terme est d'avoir un relais dans chaque commune de l'intercommunalité »





Le relais de Saint Maudez

Un projet qui tenait particulièrement à coeur de l'actuelle municipalité et qui a tout de suite reçu un accueil favorable du président Pierrick Sorgniard

L'agent de la médiathèque Gaëlle Proux a eu carte blanche sur le dossier avec une enveloppe financière, pour aménager les lieux. L'ensemble aura coûté 5 200 €. Gaëlle Proux était présente lors de la première permanence ouverte au public pour aider et conseiller les bénévoles. Elle précise que les dons de livres et CD sont acceptés

Temps d'ouverture du lieu

Chaque samedi, de 10h à12h30, ce relais sera ouvert et tenu par les bénévoles Gisèle Audinet, Bernard Chevert, Brigitte Ducarroz, MaryvonneJuhel, Marie-Claude Beaulier et Guy Jartel.

Et pour n'oublier personne...Une nouvelle tête à la médiathèque pour l'été 2012, Isabelle Brecheteau assure le remplacement de Gaëlle Proux, agent de la médiathèque communautaire, durant ses congés d'été. Depuis novembre, Isabelle oeuvre habituellement en tant que bénévole, tout d'abord au relais de Saint-Maudez, commune où elle réside et où elle avait été acteur des animations organisées lorsque le relais était ouvert



Après 9 mois de fonctionnement....Il est constaté une fréquentation très moyenne, voire parfois nulle le premier relais de la médiathèque communautaire n'aura pas tenu un an. Une décision conjointe vient d'être prise par le maire Frédéric Chapron et le président de l'intercommunalité Pierrick Sorgniard, de fermer ce relais qui ouvrait chaque semaine. Malgré les efforts de l'équipe de bénévoles et de l'agent de la médiathèque pour apporter des animations. La fréquentation n'a pas été ce qui était espéré, et malgré une permanence hebdomadaire et des animations dirigées par Gaëlle Proux agent de la médiathèque « Les bénévoles ont jeté l'éponge »



Le relais de La Landec

Une réunion d'information animée par Gaëlle Proux, agent de la médiathèque communautaire, aux côtés du maire, Alain Besnard.

La municipalité a réalisé des travaux dans la salle polyvalente 22 000 € sont inscrits pour les travaux qui ont été réalisés au futur local du relais de la médiathèque Gaëlle Proux a décrit aux bénévoles les trois étapes nécessaires à la création du relais. ...créer une équipe de bénévoles qui seront ensuite formés au Système intégré de gestion des bibliothèques (SIGB) et au rangement des livres (classification Dewey et alphabétique). Enfin, il faudra désigner des suppléants pour la régie. Les bénévoles de relais deviennent membres de l'association On bouquine, qui se réunissent pour faire le point tous les deux mois.

Le maire Alain Besnard et le président de l'intercommunalité Pierrick Sorgniard sont passés voir si tout se déroulait bien. l'agent de la médiathèque Gaëlle Proux sera là pendant un mois pour que tout se mette bien en place.

Temps d'ouverture du lieu mardi,de16h30 à 18h, et samedi de10h à 12h. Joëlle Riveron et Alain Le Perchec, deux des six bénévoles, assuraient la permanence aux côtés de l'agent de la médiathèque Gaëlle Proux qui sera là pendant un mois pour que tout se mette bien en place. Les bénévoles sont Joëlle Riveron, Alain Le Perchec, Louisette Bidan, Annie Delamotte, Marie Benoit et Madeleine Guigneux.

 

 

Après une année de fonctionnement...Le relais médiathèque communal en sursis ?

Peu fréquenté, pas attrayant, la médiathèque de Plélan-le-Petit est trop proche, le fonds d'ouvrages est insuffisant... Voilà les arguments avancés par les élus. On peut aussi comprendre l'essoufflement des bénévoles au vu de la fréquentation des lieux.

 

en mai 2014 le relais de La Landec ferme à on tour

 

Nous saluons les bénévoles des relais de St Maudez et de La Landec:

Gisèle Audinet, Bernard Chevert, Brigitte Ducarroz, MaryvonneJuhel, IsablleBrécheteau Lacroix, Marie-Claude Beaulier, Guy Jartel, Joëlle Riveron, Alain Le Perchec, Louisette Bidan, Annie Delamotte, Marie Benoit, Madeleine Guigneux.

qui ne manqueront sans doute pas de prolonger leur investissement au sein de l'associaton "on bouquine" et de la médiathèque communautaire

 

 

NOS CONSTATS

Le projet global et les objectifs à atteindre sont fixés par les politiques pour des projets tenant particulièrement à coeur: démontrer que l'on peut amener la culture là où sont les gens dans chaque commune de l'intercommunalité

cela ne semble pas concluant!

Nous constatons pourtant les discours dynamiques de « départ ».


Des moyens matériels: des locaux et du mobilier pour 5200 euros dans un cas, et 22 000 euros dans l'autre (pour ce que l'on sait)

Des moyens humains:

la responsable de la médiathèque: direction de l'amimation sur le relais, gestion d'une enveloppe financière pour l'aménagement d'un lieu, animation de réunion pour dispenser de l'information concernant les étapes de création d'un relais ou la formation des bénévoles, précision sur les dons de livres et de CD qui sont sont acceptés... présence sur un relais pendant un mois pour que tout se mette bien en place et afin d'aider les bénévoles et les conseiller.

Des équipes de bénévoles locaux qui deviennent membres de l'association « on bouquine ». Ils se réunissent pour faire le point tous les 2 mois

 

 

Horaires des ouvertures au public:

dans un cas le mardi en fin d'après midi et le samedi en matinée, dans l'autre cas le samedi en matinée.



NOS REMARQUES et QUESTIONS

En considérant que l'objectif politique de décentralisation culturelle d'un service public de lecture doit correspondre à un besoin, il convient de penser que les élus font des projets en correspondance avec les demandes des citoyens, ou, tout au moins, après concertation et consultation des populations concernées.

Les coûts financiers pour les locaux, leur aménagement, les dépenses de fonctionnement ou pour le recours à des moyens humains payés ( agent de médiathèque, animation etc..) sont financés par les citoyens ( commune, intercommune, département, région etc..).

La décentralisation de l'offre « relais médiathèque », en direction de lieux situés à 3,9km et à 6 minutes (St Maudez) ou à 4,2km et aussi 6 minutes (La Landec) peut poser question. Avec entre autre des horaires d'ouverture au public identiques à celui de la bibliothèque principale (samedi entre 10h et 12h30), il est possible d'imaginer à notre époque, et avec les moyens de déplacement dont chacun dispose, que le lecteur se déplacera pourtant facilement à Plélan sur la structure intercommunautaire toute nouvelle.

Combien de citoyens de St Maudez ou de La Landec sont dans l'incapacité de se déplacer en effectuant les 6 minutes de « parcours » pour se rendre, à l'école, au supermarché, chez le buraliste, le coiffeur, le mécanicien, à la banque ou à la médiathèque de Plélan?

Concernant la notion de proximité et diverses offres de prestations ou de services, nous pourrions penser dans l'idéal que chaque commune dispose d'une école, d'un médecin, d'une épicerie, d'un relais pôle emploi, d'un centre aéré etc..

Nous ne doutons pas pour autant en matière de démocratie que les élus porteurs de projets, doivent être attentifs aux attentes des contribuables et de tout citoyen. Nous pensons qu'un bilan « relais médiathèque » doit permettre d'évaluer la « situation », en analysant les conduites et supervision du projet, les différentes pratiques et organisations, les procédures et compétences pour mettre vraiment en adéquation durable des moyens avec les réels besoins exprimés par les « usagers »

Pourquoi un tel manque de fréquentation, si les relais étaient une réponse à la demande des populations pour une culture de proximité avec des équipements et une organisation adaptée?

Nous ne doutons pas que les politiques et le personnel salarié spécialisé sauront faire « un inventaire » et que les réunions de régulation des bénévoles organisées tous les 2 mois devraient apporter quelques réponses...

Pour seule « explication » la fermeture du relais de St Maudez semble relever d'un manque de fréquentation. Pour celui de La Landec qui est à présent en sursis, l'explication est « moins courte », il est écrit que le relais est peu attrayant, que le fonds d'ouvrages est insuffisant, et que les bénévoles sont « essoufflés ». De notre point de vue, cette alerte doit être prise en compte pour analyse. Pourquoi le lieu n'est pas attrayant? Que faire pour que le fonds d'ouvrages soit suffisant? Comment soutenir les bénévoles (bibliothécaires volontaires) et éviter leur asphyxie fatale après essoufflement qui aurait trop duré?

Enfin nous pensons que les représentants de La Landec à la communauté de communes Plancoët/Plélan sauront redynamiser la situation. La presse indique en effet depuis janvier 2013, que deux élus de la commune Laurence Bouvier et Laurence Hernio sont présentes aux affaires scolaires et culturelles





L'avenir à Trébédan

Le projet d'un relais médiathèque à Trébédan est évoqué depuis 2010

Là aussi nous pensons que l'élu local aura « son importance »

presse juin 2012: Gaëlle Proux a émis le souhait qu'un élu communautaire soit référent auprès de la médiathèque. Didier Ibagne maire de Trébédan s'est proposé et a été désigné



janvier 2013 Conseil municipal Trébédan: le maire a expliqué à son conseil municipal que l'ouverture à tout conseiller municipal des commissions communautaires était possible

Franck Meslet a postulé à la commission environnement, Catherine Bouenard à la culture et aux affaires scolaires, Alain Hamoniaux aux ordures ménagères et le maire Didier Ibagne siégera de droit aux finances communautaires.



Février 2013 (extrait  le télégramme )

Conseil municipal de Trébédan... À l'ordre du jour figurait la validation du plan de financement prévisionnel des travaux de l'école. École Le Blé en Herbe

Un nouvel espace bibliothèque (relais de la médiathèque intercommunale) et un cyberespace verront le jour également, pour une somme de 136.204,93 EUR, dont 45.041,49 EUR à la charge de la collectivité. Du mobilier pour la bibliothèque sera conçu par Matali Crasset, designer, et réalisé par la SARL La Charpenterie de Plerneuf, pour un montant de 36.390 EUR. Trois ou quatre postes informatiques, pour le cyberespace, seraient acquis pour une somme de 10.000e



La médiathèque et les écoles...

Concernant le relais de Trébédan, nous pensons que son intégration à l'école conduira de fait à un tout autre fonctionnement pour une utilisation « spécifique » en rapport évident de proximté avec l'activité scolaire. Evaluation à sans doute été faite pour considérer l'organisation de ce lieu et son identification entre relais médiathèque communautaire pour tous et bibliothèque de l'école.

Ici nous interrogeons sur « l'utilisation » qui sera alors faite de la médiathèque de Plélan comme lieu d'ouverture et de découverte, lien de socialisation hors cadre scolaire pour les élèves etc..si une bibliothèque/relais est en activité « sur soi » dans l'école de la commune. Nous constatons déjà que l'école de La Landec ne fréquente plus (faute de moyen « déplacement ») la médiathèque de Plélan et que l'agent se déplace maintenant au sein du lieu de scolarité à La Landec. Nous voyons là une décentralisation qui cette fois ci ne semble plus correspondre à des objectifs de départ, à savoir: l'accueil des enfants des écoles à la médiathèque centrale

L'avenir dira ...comme pour les enfants de l'école de La Landec, si ceux de Corseul, Bourseul etc..verront l'animatrice de la médiathèque passer « chez eux »

 

le télégrame en septembre 2013 précisait pour l'école de Trébédan:
La commune va payer le transport des enfants de l'école à la salle omnisports de Plélan-le-Petit. Concernant la médiathèque, ils cherchent une solution car payer deux fois le car aurait un coût élevé. « Pourquoi n'iraient-ils pas à la médiathèque avant d'aller au sport ? Il n'y aurait qu'une fois à payer le car », a proposé Catherine Bouenard, conseillère.

 

 

 

 

A suivre sous ce "thème"l'actualité de la médiathèque depuis son ouverture en octobre 2010

Partager cet article

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans MEDIATHEQUE

Accueil

  • : Le blog de collectifmoutonnoir
  • Le blog de collectifmoutonnoir
  • : blog collectif pays de Plélan le Petit Côtes d'Armor
  • Contact

  en démocratie,

le pouvoir appartient

au peuple qui le donne...

logm

élus et fonctionnaires sont les employés

du citoyen / contribuable

          http://www.camping-mouton-noir.fr/photo/mouton_noir_unido.png

 

            http://www.pcfreims.org/IMG/gif/mouton_noir02.gif