18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 14:54

Quelle évaluation est faite pour retenir une candidature? quelle conséquence pour les "recalés"


 

EXEMPLE 1

les doucuments et "pièces" de ce "dossier" sont visibles au thème "médiathèque"

Elle postule, elle est recalée, elle démissionne...

Pour un contrat CAE à la nouvelle médiathèque intercommunale, une expérience d'un à deux ans en bibliothèque ou dans le livre est souhaitée.

Forte d'une expérience attestée de 25 années bénévoles à l'ancienne bibliothèque municipale, la secrétaire de l'association gestionnaire postule.

L'employeur "recale" la candidate mais souhaite continuer la bonne collaboration avec ce élément moteur  de l'équipe de bénévoles.

La personne démissionne de ses fonctions au sein de l'association et se retire de son action bénévole..

Elle est toujours au chômage de longue durée sans  allocation

Quelqu'un dira concernant la procédure d'évaluation pour l'embauche: "il fallait mettre des croix sur une grille, la personne qui en avait le plus était la meilleure"

 

Selon nos sources, la personne recrutée arrive du Morbihan, elle a 23 ans et son parcours consiste à une formation en lycée agricole/horticole, à l'AFPA en hôtellerie/restauration, et à une expérience d'auxiliaire de vie.


 

EXEMPLE 2

Pour la seconde situation, il est question d'une candidature à l'élection légslative de 2012. La personne concernée était membre du jury concernant l'embauche à la médiathèque et le premier exemple présenté...une manière de vivre à son tour " un recalage" (même si les circonstances, les pouvoirs et le conséquences ne sont pas ideniques)

 il postule, il est recalé, il se met en congé..


Michel Desbois( extrait ouest France )


...je me suis aperçu que ma candidature avait fait l'objet d'une très légère attention. .. Je m'interroge. Certains élus m'ont dit que c'était parce que j'étais trop jeune. Allons donc, j'ai 47 ans.

C'est peut-être parce que, à part la mairie de Saint-Méloir, vous avez perdu à chaque élection à laquelle vous vous êtes présenté...

C'est vrai que je me suis présenté aux sénatoriales, aux cantonales et aux régionales et que je n'ai pas été élu...

....Notre candidat ne doit pas être désigné par les instances nationales. Cela aurait été beaucoup plus sain que ce soit les militants qui se prononcent. Mais l'UMP ne fonctionne pas comme cela....

 

 

 le petit bleu extrait : Un peu en rogne, Michel Desbois, maire de Saint-Méloir-des-Bois. Il s’est mis en congé de l’UMP — autrement dit, il ne va pas payer sa cotisation en cette fin d’année — parce qu’il n’aime pas le caractère “opaque” de la désignation du candidat pour les législatives 2012.

 

 

le télégramme extrait ( le candidat retenu s'exprime)

... couper court aux doutes et aux critiques, parfois venues de son camp, sur la désignation du candidat UMP «Deux réunions ont eu lieu en décembre avec les élus du comité de circonscription UMP et des militants, comme le veulent les statuts du parti. Chacun a pu s'exprimer, et un vote à bulletin secret m'a désigné.» La commission nationale a ensuite validé cette candidature..

Législatives. La mise au point ducomité de circonscription UMP

3 janvier 2012 Dans un communiqué, le comité de circonscription UMP de la deuxième circonscription des Côtes-d'Armor réagit aux propos tenus par Michel Desbois maire de Saint-Méloir-des-Bois, critiquant le mode de désignation du candidat UMP aux prochaines élections législatives (Le Télégramme du 24décembre).


La candidature deMichelVaspart validée

... sous l'impulsion de Madeleine Balan, déléguée de circonscription, deux débats consacrés à l'investiture aux élections législatives ont été organisés devant le comité de circonscription, dont l'un en présence de Marc Le Fur, secrétaire départemental. Quatre candidats s'étaient fait connaître. Ils ont tous pu s'exprimer, puis ont été départagés par un vote à bulletins secrets, dont le résultat fut sans appel. La commission nationale d'investiture de l'UMP l'a validé par la suite», précise le communiqué..

 

posté au télégramme par le mouvement républicain citoyen le 18 février 2012

À droite, la candidature de MichelVaspart (UMP) a fait naître quelques grincements de dents à la base. Michel Desbois, maire de Saint-Méloir, conteste cette «autoproclamation» et s’est mis en congé du mouvement...«Épiphénomène», relativise Marc Le Furpour qui«le comité de circonscription a unanimement décidé».


 

 

 

Dans ce second cas...

le "recalé" n'est pas pour autant sans activité ou sans ressource

  Michel Desbois, maire de Saint-Méloir-des-Bois depuis 1995, vice-président de l'intercommunalité en charge de la voirie, vice-président du Pays touristique de Dinan, vice-président des communes du Patrimoine rural de Bretagne, membre du conseil d'administration de l'association nationale Notre village terre d'avenir, membre du conseil d'administration de l'association des maires costarmoricains, membre de deux commissions à l'Agence régionale de santé, à la commission nationale culture et communication de l'Association des maires de France (AMF) et membre du Conseil national de l'UMP pour lequel il représente la circonscription dinannaise. Michel Desbois a 46 ans. Il est marié, père de 5 enfants et exerce la profession de sapeur-pompier professionnel à Dinan.

lundi 26 décembre 2011extrait ouest France

 

à voir au thème "élection" un article concernant les législatives 2012...et en fin de document, une lettre de Michel Vaspart de 2007 reprise par "les citoyens du monde" sur leur blog

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans EMPLOI et SALAIRE
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 14:54

 vention collectiveUSB Domicile (Adessadomicile - ADMR - FNAAFP-CSF - UNA) CFDT - UNSA/SNAPAD
 

 

 

Un regard sur l'avancée sociale sans vouloir se subsituer aux partenaires sociaux

La convention collective de la branche  de l’aide, de l’accompagnement, des soins et des services à domicile est entrée en vigueur au 1er janvier 2012. Ses dispositions s’appliquent désormais à l’ensemble des structures de la branche de l’aide à domicile
 

La convention unique de branche va permettre à l’ensemble des salariés d’accéder à de nouveaux droits, à un dispositif de professionnalisation renforcé et à une meilleure conciliation entre vie professionnelle et vie privée.



Un texte  pour les salariés comme pour les employeurs, prévoyant notamment :

*
La mise en place d’un régime de complémentaire santé obligatoire, facilitant l’accès aux soins pour les salariés,

Il est question de quoi? l'obligation n'étant pas le volontariat. Un nouveau droit consiste à l'obligation

Le collectif interroge le terme "obligatoire" et la situation de celles qui ont déjà une couverture "familiale"  qui serait plus avantageuse. Au regard d'une forme de désengagement de la sécurité sociale concernant le remboursement des soins, le collectif est dubitatif lorsque des assurances ou mutuelles "complélmentaires/santé" sont obligatoires et investies dans le monde du travail,  avec restriction dans le liberté de choix.

Quel organisme a été retenu dans le cadre de l'accord national? et par qui?le collectif selon ses sources pense savoir que les taxes sur les complémentaires sont passées de 2,5% en 2008 à environ 13% en 2012. Si le marché est intéressant pour les assurances, si une participation de 1/3 du coût par le comité réduit d'autant "la facture" pour les auxiliaires, quel sera l'impact mensuel sur la baisse de salaire et donc sur le pouvoir d'achat.

Notre regard sur la question,  si il est bien question de cela:

Nous pensons q'un choix pourrait  être fait par les auxilaires de vie, à savoir: adhérer à la complémentaire collective parce que l'offre des prestations ne souffre d'aucune comparaison en matière de tarif et d'évolution de coût, ou adhérer "ailleurs" lorsque que par exemple pour le conjoint, les enfants, et soi même "la situation" est plus favorable.

Quid des répercutions sur le coût des adhésions aux complémentaires familiales existantes ( privée ou de l'enteprise du conjoinl salarié) lorsque la mère de famille quitte par obligation la dite organisation.

Une adhésion familiale sur le nouveau contrat collectif "de branche" est elle possible?


*
Des congés d’ancienneté

Un accord ne pouvant être mons favorable, nous pensonss donc à un avantage supplémentaire et certainement  un acquis social nouveau 

*
Une majoration de la rémunération du travail du dimanche, plus intéressante, avec la possibilité de créer des équipes dédiées au travail de fin de semaine, sur la base du volontariat des salariés

Une reconnaissance logique du travail le dimanche.

Concernant la possibilité de "créer":

Quelle finalité, pour les "usagers" au centre du dispositif.. Quel avantage pour les salariés ou quels éventuels gains de productivité pour "le gestionnaire" en rendant possible une nouvelle forme de rythme et d'organisation du travail?

*
Des temps d’organisation, de coordination et de soutien (réunions de service et entre professionnels), afin de lutter contre l’isolement des intervenants de terrain et d’améliorer la qualité du service rendu aux usagers

Tout est dit, d'autant plus si cela est une réponse à un isolement "nocif" constaté

*
La poursuite de la dynamique de professionnalisation existante au sein de la branche depuis de nombreuses années

Pour être ansi affirmée par "accord" qui logiquement traite de dispositions nouvelles, cette dynamique était elle remise en cause ? .

*
Le développement du dialogue social au niveau national et local
Pour le collectif ce point est important, car c'est à partir d'un tel principe que les conflits sociaux sont évités et que des dynamiques responsables et partagées collectivement sont générées dans l'intérêt général

Une avancée sociale pour les auxiliaires de vie - Plélan-le-Petit

samedi 14 janvier 2012
Le président du comité cantonal d'entraide, Alain Besnard, a adressé ses voeux au personnel et au conseil d'administration, en présence de la conseillère générale Pascale Guilcher.

Les voeux du comité d'entraide se sont déroulés jeudi soir. Le président, Alain Besnard, s'est adressé au personnel et aux membres du conseil d'administration. Il a indiqué l'avancée sociale pour le personnel auxiliaire de vie.

Après des négociations nationales pour améliorer les conditions de travail, c'est désormais la convention collective de branche (CCB) qui s'applique depuis le 1 er janvier. Deux avancées majeures : l'institution d'une complémentaire santé à laquelle le comité participera à hauteur d'1/3 du coût et 2/3 pour les salariées. Le personnel qui intervient aux domiciles le dimanche sera payé avec une majoration de 45 % contre 25 % auparavant.

Le service d'aide à domicile a réalisé 21 455 heures auprès de 215 personnes du canton en 2011. C'est 720 heures de plus qu'en 2010.


Notre intervention ne consiste pas à remettre en cause la qualité des personnes et des prestations effectuées.

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans EMPLOI et SALAIRE
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 11:21

Pays de Plélan: sur 132 associations déclarées, 76 ne sont pas "à jour"

Beaucoup d'associations ne sont pas à jour de leurs déclarations - Plélan-le-Petit

samedi 31 décembre 2011( extrait ouest France )

Ici le comité des fêtes de Saint-Michel-de-Plélan, qui s'est réuni le 16 décembre en assemblée généraleet qui a désormais un délai de 3 mois pour signaler les changements intervenus au sein de son nouveau bureau.

...Lysiane Postic, l'un des deux agents, a accepté de nous éclairer un peu. Son service fournit des modèles de statuts pour la création d'associations (sur place ou par courrier) et aide les associations dans leurs démarches. À réception de nouveaux statuts, un récépissé est adressé dans les 5 jours au président élu et la parution au Journal Officiel met de 3 semaines à 1 mois.

Chaque association quelle qu'elle soit, devra ensuite tenir une assemblée générale ordinaire par an. Tout changement au niveau du bureau ou du conseil d'administration, ou des statuts, devra être signalé dans les 3 mois à la DDCS avec un procès-verbal de l'association. « Tout changement de membre doit être signalé, pas seulement le président ou le trésorier. Il y a pour cela un formulaire à remplir ».

 

...Sur le territoire intercommunal (7 communes sur le Pays de Plélan), il existe 132 associations déclarées selon la DDCS. Mais seules 56 sont à jour de leurs déclarations. 

Les 76 autres ne sont, pour certaines, pas à jour de leurs déclarations, d'autres, ont été dissoutes, mais l'information n'a pas été signalée au service, d'autres sont «en sommeil ». Un statut qui dans la réalité n'existe pas...

Les 4 principaux thèmes des associations sur le territoire intercommunal sont : les associations socio-culturelles (comités des fêtes, clubs du 3 e âge, club de jeunes, jumelages...) les associations sportives, les associations artistiques et culturelles (musique, cinéma, bibliothèque, dessin, bricolage...) les associations d'éducation, formation (associations de parents d'élèves, associations d'étudiants ou d'anciens étudiants, amicale de personnel enseignant...)

 

Le collectif considère que lorsque les associations ont une adresse localisée ou un lieu d'activité "public" mis à disposition tel une mairie, un foyer ou une salle socio culturel, une salle des associations, une salle de spectacle, ou de sports, une bibliothèque..le minimum serait que les élus soient plus attentifs à l'évolution des dites associations qui, de plus, bien souvent, sont bénéficiaires de subventions, de mise à disposition de locaux publics.

Des "garanties" se doivent d'être prises pour éviter toute collaboration ou infraction surtout lorsque certaines gestions sont considérées comme "au service" de la collectivité et sous l'égide du canton, d'une municipalité, de la communuté de communes

Le collectif constate par ailleurs que certains groupement de personnes ou des "particuliers" sont intervenus ou sont suceptibles de le faire pour organiser des évènements,  y compris des prestations ou activités payantes, sans être simplement  déclarés ou correctement enregistrés  comme organisateurs ou prestataires.

Le CMN considère que chacun est responsable dans son rôle et à sa place, de toute dérive en la matière, pour toute infraction qui ont été ou qui serait commise

 

à titre indicatif: net blog asso loi 1901 Plélan le Petit

26 associations trouvées               Trier par date


16/06/2008 ASSOCIATION MUSIQUES & DECOUVERTES Plélan-le-Petit (22)
22/12/2009 ASSOCIATION SENVIHA-YOGA Plélan-le-Petit (22)
16/12/1998 BADMINTON PAYS DE PLELAN Plélan-le-Petit (22)
12/06/2009 BELOTE FORUM ASSOCIATION (BFA) Plélan-le-Petit (22)
31/03/2011 BIEN-ÊTRE ET SOPHROLOGIE EN MILIEU RURAL Plélan-le-Petit (22)
15/01/2009 BRETAGNE ELEVAGE SOLIDARITE INTERNATIONALE Plélan-le-Petit (22)
27/06/2011 EUROMER Plélan-le-Petit (22)
27/07/2011 GO FOR HIGH LAN Plélan-le-Petit (22)
27/03/2003 GYMNASTIQUE FEMININE PLELANAISE Plélan-le-Petit (22)
30/07/2001 LA PECHE DE BEAUVENT Plélan-le-Petit (22)
16/02/2004 LE VRAI SON TRAUMATIQUE Plélan-le-Petit (22)
08/12/1997 LES PILOUS D'PLACE Plélan-le-Petit (22)
01/02/2000 MAINS MALINS Plélan-le-Petit (22)
30/10/1998 OFFICE INTERCOMMUNAL DU SPORT Plélan-le-Petit (22)
05/04/2007 PLAISIR DE LA DANSE PLELAN-LE-PETIT Plélan-le-Petit (22)
06/09/2005 QUEEN I MAN Plélan-le-Petit (22)
22/04/1999 REGARDS ET PATRIMOINE Plélan-le-Petit (22)
26/01/2009 SKEUD Plélan-le-Petit (22)
28/03/2002 SOLIDARITE SOUTIEN ESB Plélan-le-Petit (22)
31/10/2006 SUBLIMAGES Plélan-le-Petit (22)
05/02/1997 TAPISSERIE EN LIBERTÉ Plélan-le-Petit (22)
12/05/1998 TENNIS-CLUB DE PLELAN-LE-PETIT Plélan-le-Petit (22)
29/05/2007 TEREHAU Plélan-le-Petit (22)
07/06/2001 UNION FEDERALE DES ANCIENS COMBATTANTS DE PLELAN-LE-PETIT (U.F.A.C.) Plélan-le-Petit (22)
08/06/2001 BASKET-BALL PLELANNAIS Plélan-le-Petit (22)
02/09/2004 CLUB SPORTIF PLELANAIS DE TENNIS DE TABLE Plélan-le-Petit (22)

 

Une offre d'activités variée au forum des associations - Plélan-le-Petit

mercredi 14 septembre 2011 ( ouest France )

Romain Créno, animateur sportif communautaire, explique les activités proposées par l'intercommunalité à Martine, venue se renseigner.

Le forum des associations est un moment toujours très attendu lors de la rentrée. Petits et grands sont en recherche d'une ou plusieurs activités pour l'année. Et l'éventail est assez large sur l'intercommunalité. L'offre est sportive et culturelle.

Certaines associations ont déjà repris, mais il est encore temps de les rejoindre, alors que d'autres peaufinent et attendent la fin du mois. Les impératifs ne sont pas les mêmes pour tous. On retrouve les classiques : le judo, le badminton, le football, le taïdo, le tennis, la gymnastique adultes, le yoga, les arts plastiques, les danses de salons, les danses bretonnes, la chorale, le catéchisme. Les nouveautés qui sont la musique avec de l'éveil musical, la pratique d'instruments, la sophrologie, les cours d'informatique à la médiathèque.

Et des incontournables qui font toujours le plein : cap sports, cap sports nature, cap sports adultes, le centre de loisirs, la gym enfants proposés par la communauté de communes. Cette année, la Mission locale du Pays de Dinan avait également un stand, permettant aux 16-25 ans, de venir découvrir ce qu'elle propose. Le public a été nombreux à passer au forum samedi après-midi. Les inscriptions sont allées bon train.

 

nb: le collectif prend acte des nouveautés..musique, informatique à la médiathèque sous couvert associatif

 

à suivre quelques constats du collectif 

pour quelques exemples de situations précises concernant "le monde associatif" local

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ASSOCIATIF
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 15:48

 

  extraits presse 


Marie-Reine Tillon, présidente du Gal, Didier Lechien, vice-président, et plusieurs membres du Gal ont visité la médiathèque et les bureaux communautaires, guidés par Pierrick Sorgniard, le président, et Gaëlle Proux, agent de la médiathèque.

Le groupe d'action locale (Gal) du pays de Dinan était en visite à la médiathèque communautaire jeudi...

Le coût total de cet investissement s'éleve à 573 973 €...

Dès cette année, les premiers relais de la médiathèque seront mis en place dans la communauté de communes.

 

Intercommunalité :

mardi 03 mai 2011 (extrait)
..Depuis l'ouverture de la médiathèque en octobre dernier, de nouveaux frais de fonctionnement sont apparus : augmentation du poste électricité...

14 000 € pour l'achat de livres, CD, DVD, 2 500 € pour les cartes informatiques des adhérents et les protections des livres, 2 000 € de frais divers d'animation si nécessaires.

Les charges de personnel sont prévues en hausse également (294 050 €), avec une année complète pour l'agent de la médiathèque dont le contrat aidé se terminera, la disparition d'un contrat aidé au niveau de l'animation sportive. ...

En investissements, 117 673 € pour la médiathèque (dont 115 500 € concernant le règlement de la fin des travaux),..

11 500 € pour la mise en place de deux relais médiathèque, ...

 

Le relais de St Maudez: C'est l'agent de la médiathèque Gaëlle Proux « qui a eu carte blanche sur le dossier avec une enveloppe financière », pour aménager les lieux...

Deux étagères d'ouvrages sont à destination des adultes et un espace enfant est aménagé, constitué d'un fond de livres, de tapis pour s'asseoir et de mobilier (tables et chaises)... L'ensemble aura coûté 5 200 € ..

2012: Pause sur l'investissement pour l'intercommunalité cette année

reprise extrait article de presse Ouest France samedi 31 mars 2012

  Le budget général a été approuvé, mardi soir, après le compte administratif. Ce dernier affiche un résultat global négatif de 61 749,57 € avec les résultats antérieurs reportés (la section de fonctionnement ayant un résultat de moins 23 177 €).

 

Parmi les principaux postes d'investissement:

241 316,96 €; d'opérations financières (principalement des annuités d'emprunt)

28 000 € pour la médiathèque, 10 500 € pour les deux nouveaux relais de la médiathèque, à La Landec et Trébédan

 

L'ouverture du nouveau relais de la médiathèque se prépare - La Landec

lundi 26 mars 2012 (extrait)
Assises de gauche à droite : Antoinette Hugonnier, Madeleine Guigneux, Louisette Bidan, Joëlle Riveron et Lucette Brunelle. Debout de gauche à droite : Gaëlle Proux, Alain Besnard, Annie Delamotte et Alain Le Perchec.

Une première réunion d'information a été organisée pour l'ouverture prochaine du relais de la médiathèque,..

La municipalité a réalisé des travaux dans la salle polyvalente qui a été séparée en 2 pièces, dont l'une accueillera le relais. Les peintures ont été refaites, les huisseries changées....

La commande du mobilier a été passée et est en attente de livraison. À réception, le fonds documentaire devra être installé.
mercredi 28 mars 2012

22 000 € sont inscrits pour les travaux qui ont été réalisés au futur local du relais de la médiathèque qui doit ouvrir bientôt.

 

toutes les informations sous le thème "médiathèque"

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans IMPÔTS- FINANCES
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 15:46

Coût HT : 2 040 000 €
Surface : 1 160 m²
Maître d'ouvrage : CC Pays de Plélan
Réception 2008

 à suivre quelques informations "au fil du temps"

la presse (petit bleu 15 avril 2012 ) précise que le maire indique " il y aura moins de specacles cette année à l'embarcadère"...le défficit de l'exercice précédent est de 13673 euros

L’Embarcadère est lourd à porter

Lire l'article dans l’édition du jeudi 5 janvier 2012 (petit bleu)

La salle de spectacles de Plélan-le-Petit peine à s’imposer dans le paysage culturel. Après plusieurs échecs, la mairie s’interroge. Alors l’Embarcadère ne sera-t-il plus qu’une salle des fêtes de luxe ? En tout cas, ce n’est pas la volonté du maire Didier Miriel, qui estime que la salle a toute sa place au niveau du Pays de Dinan.

Un premier bilan à mi-mandat intercommunal

samedi 22 janvier 2011
 À mi-mandat ou à « la mi-temps », le président de l'intercommunalité Pierrick Sorgniard a retracé l'ensemble des dossiers qui ont déjà été mis en oeuvre depuis 2008 : la mise en fonctionnement de la salle socioculturelle l'Embarcadère « Une belle réalisation que l'on nous envie mais qu'il faut faire fonctionner »

Le parquet de la salle Embarcadère va être rénové -

mardi 15 mars 2011

Des travaux vont intervenir à la salle socioculturelle l'Embarcadère, notamment une rénovation du parquet. Il sera entièrement poncé et vitrifié avec trois couches de produit. Le montant des travaux s'élève à 6 888,96 €. Un montant assez élevé, pour un parquet qui date de 2008.

Une modification du rideau doit intervenir sur une issue de secours côté terrasse, ainsi que la pose d'élingues.

Coût : 1 269 €.

La pose de butées sur les 200 fauteuils des gradins va améliorer l'assise des spectateurs. La société Master tribune a proposé un devis accepté pour 645 €.

La municipalité a dû annuler son dernier spectacle prévu à l'Embarcadère le 26 février, faute de réservations suffisantes. Elle doit honorer 925 € pour les frais d'annulation de contrat.

L'association Le chat et les souris est sur le départ

jeudi 22 septembre 2011

extrait

Depuis un an, l'association en partenariat avec la production Le chat de gouttière de Frédéric Crèvecoeur, a tenté de donner une dynamique musicale à la salle socio-culturelle l'Embarcadère, par la production d'événementiels et de concerts. Mais, d'ici à quelques jours (le 1 er octobre), l'association dont le siège a été transféré à Vildé-Guingalan, va déménager sur la communauté de communes Arguenon-Hunaudaye. Frédéric Crèvecoeur qui avait beaucoup investi tant financièrement que personnellement est très amer et attristé. Il a constaté clairement un manque d'intérêt et de soutien de la part des élus communautaires.

Dépôt de bilan

« Le chat de gouttière ne survivra pas à l'année 2011 et devrait déposer le bilan prochainement. Une perte d'environ 70 000 € pour le producteur. Nous avions le soutien du conseil général qui voulait que cette salle fonctionne. Mais tant qu'en bas on ne donnera pas financièrement, en haut on ne donnera plus.....

 

Des propositions pour un projet culturel dans le Pays de Dinan - Plélan-le-Petit

samedi 22 octobre 2011  (extrait)


 

La proposition de projet culturel de territoire du Pays de Dinan était présentée, mercredi, par le conseil de développement. Un travail mené par Nicolas Brunon, chargé d'étude culture au conseil de développement, et piloté conjointement avec le syndicat mixte du Pays de Dinan et le Gal Leader.

Les faiblesses

Il y a une forte disparité des moyens, peu de visibilité des actions associatives, un manque de professionnalisation qui entrave la continuité de l'action culturelle. Les disparités géographiques sont grandes, peu de projets à l'échelle de pays, peu de travail en réseau. Les moyens de communication, de coordination et les matériels professionnels pour diffuser des musiques actuelles manquent et il y a souvent des problèmes de compréhension entre le monde artistique, les publics locaux et les élus.

nb au début 2012 un emploi est proposé à la salle socioculturelle

16 Heures par mois

 

 

Travail fractionné, pas d’horaire fixe 

 

Etat des lieux entrées/sorties, remise des clés, connaissances techniques sommaires en régie son et lumière 

 

Conseil. L'avenir de la communauté de communes

12 mars 2012  ( le télégramme extrait ) Lors de la réunion de conseil du lundi 5mars, le maire, Didier Miriel, a fait le point sur les dernières réunions qui ont eu lieu entre les représentants élus de la communauté de communes de Plancoët - Val d'Arguenon et celle du Pays de Plélan, afin de préparer un éventuel rapprochement.

Salle de L'Embarcadère. Hors l'animation culturelle, cette salle pourrait passer communautaire. Le maire, lors de la réunion, a souhaité une reprise par l'établissement public de coopération intercommunale (EPCI) avec mise à disposition pour Plélan. «Cette salle est une salle socioculturelle, beaucoup de dépenses ont été faites par rapport aux autres salles (gradins,etc.) on doit aborder le problème clairement», a-t-il précisé.



Budget investissements :

mercredi 17 avril 2013


  le rachat de la salle socioculturelle Embarcadère à l'intercommunalité Plancoët/Plélan pour 141 500 € frais inclus


Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans IMPÔTS- FINANCES
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 15:45

  130 000 euros...139 125 euros, 187 895 euros, il faut lire pour tout comprendre...


Appel d'offres pour le foyer des jeunes sportifs - Plélan-le-Petit

samedi 05 février 2011

Les élus ont adopté, jeudi soir (5 abstentions de la minorité), le lancement du dossier de consultation des entreprises relatif à la construction du foyer des jeunes sportifs.

La procédure adaptée va être lancée pour 12 lots. Ce chantier est estimé à 130 000 € HT auxquels il faut rajouter 7 % d'honoraires. La maîtrise d'oeuvre est confiée à Architec-ty engineering de Dinan. Le bâtiment devrait être opérationnel dès l'été.

 

Le financement du foyer des jeunes sportifs étudié - Plélan-le-Petit

mercredi 09 mars 2011

L'appel d'offres pour la réalisation du foyer des jeunes sportifs a été lancé. Les offres des entreprises doivent être rendues pour le 25 mars. La commission d'appels d'offres se réunira le 28 mars pour étudier les propositions. Une étude de sol est nécessaire pour l'implantation du bâtiment. C'est la société Geosys qui va la réaliser.

Le montant s'élève à 1 954,26 € TTC (abstention des élus de la minorité). La mission SPS de sécurité du personnel est confiée à Ouest coordination de Trémuson pour 1 136,20 € TTC.

 

139 125,81 € HT pour le foyer des jeunes sportifs - Plélan-le-Petit

samedi 16 avril 2011

Le maire Didier Miriel a communiqué jeudi soir, le résultat de l'appel d'offres concernant la construction du foyer des jeunes sportifs. La commission appels d'offres s'est réunie en mars. La construction du bâtiment débutera près du stade, prochainement. Le montant général s'élève à 139 125,81 € HT auquel il faudra rajouter les honoraires d'architecte. 21 000 € sont portés en recettes d'investissements au budget communal, pour cette opération. Cet appel d'offres a été validé par 13 voix pour et 6 abstentions de la minorité.

Les entreprises retenues

Terrassements, voiries réseaux divers : Sacer Atlantique de Rennes (18 304,42 € HT), gros oeuvre : société Pelherbe de Plélan-le-Petit (27 148,47 € HT) ; étanchéité : société Deniel de Quessoy (12 263,75 € HT), charpente bardage : SARL SLB Lominé de Taden (25 370,79 € HT) ; menuiseries extérieures : entreprise Beaucé d'Yvignac-la-Tour (8 937,60 € HT) ; menuiseries intérieures bois : SARL SLB Lominé (5 676,49 € HT) ; isolation cloisons sèches : entreprise Cloisons sèches isolation d'Yffiniac (8 249,06 € HT) ; faux plafonds ; SARL Manivel de Saint-Samson-sur-Rance (3 128,80 € HT) ; peinture : Piedvache décoration de Caulnes (3 747,24 € HT) ; électricité ; SARL Desriac de Caulnes (12 713 € HT) et aussi plomberie (5 560 € HT) ; revêtement de sol : Gérard Briand de Saint-Lormel (8 026,19 € HT).

 

La commune réduit la dette - Plélan-le-Petit

lundi 02 mai 2011

Le budget communal s'élève à 1 734 427 € en fonctionnement. Les charges principales concernent le personnel (prévision de 534 461 €) et les charges générales 344 250 €. 91 000 € sont inscrits au poste des charges financières en remboursements d'intérêts d'emprunts. En recettes, les impôts rapporteront 537 424 € et les dotations 593 369 €. Côté investissements, 1 187 484,11 € sont inscrits.

Les principales dépenses concerneront la réalisation du foyer des jeunes sportifs avec un prévisionnel de 187 895 €. Les travaux débuteront prochainement. À la voirie sont portés 71 280 €. 102 486 € de solde de fonds de concours sont prévus pour la communauté de communes et 10 766 € pour les investissements de l'Embarcadère (rénovation du parquet, achat d'un congélateur, rideau, butées des gradins...). L'aménagement du chemin de l'Étoupe est prévu pour 21 422 €, incluant les frais d'études. À l'école publique, 23 634 € sont budgétés pour l'école numérique rurale, l'achat d'un jeu de cours et les travaux à la salle des maîtres. 22 317 € sont affectés à l'extension de la cantine et garderie. Les subventions des travaux réalisés l'an passé n'ont pas encore toutes été perçues. Un emprunt de 287 600 € est inscrit. 200 000 € ont déjà été débloqués et un prêt Caf de 9 600 € sera réalisé à taux zéro. Pour la réalisation du foyer des jeunes sportifs, 21 000 € de subventions sont attendus.

Le dossier de la mairie ralenti

Le dossier de réhabilitation de la mairie n'affiche que 7 299 €, principalement pour les études alors que les premières esquisses ont déjà été travaillées. Satisfaction de la minorité sur le ralentissement de ce projet. « Pour désendetter un peu la commune, il faut réduire les investissements. Le projet de la mairie n'est pas figé. L'étude va continuer et nous allons voir avec La Poste ce qu'ils veulent garder. Le but de toute municipalité c'est de faire avancer la commune », explique le maire Didier Miriel.

 

Le foyer des jeunes sportifs sort de terre - Plélan-le-Petit

lundi 04 juillet 2011
Rémy Huet, adjoint aux travaux, ici avec les employés de l'entreprise SLB Lominé de Taden, qui assure les travaux de charpente bardage, et la société Pelherbe de Plélan-le-Petit, pour le gros oeuvre.

Le foyer des jeunes sportifs se situera dans l'enceinte du stade, près du square et des anciens terrains de jeux de boules. Les sanitaires publics ont été démolis, seule reste une façade qui servira aux nouveaux sanitaires publics. La dalle béton a été coulée, on devine déjà bien la forme du futur foyer qui aura une superficie totale de 115 m 2 . Une pièce principale de 60 m 2 sera la salle des associations sportives, un bureau sera commun, un espace cuisine, des sanitaires et une réserve vont être réalisés. Les sanitaires publics font partie du bâtiment, mais leur entrée sera indépendante. Le marché s'élève à 166 384 € TTC auquel il faudra ajouter 7 % d'honoraires du maître d'oeuvre.

Le bâtiment doit être hors d'eau et hors d'air pour la fin juillet. Les travaux intérieurs reprendront en septembre, pour une mise en service en fin d'année.

 

 


Les élus visitent le chantier du foyer des jeunes sportifs - Plélan-le-Petit

jeudi 13 octobre 2011
Quelques élus municipaux ici à l'intérieur du foyer des jeunes sportifs, dans la pièce principale, qui pourra à la fois servir de salle de réunion ou foyer.

Lundi, juste avant la séance de conseil municipal, les élus ont visité le foyer des jeunes sportifs, actuellement en construction. Quelques membres d'associations sportives étaient également présents. Le bâtiment se situe dans l'enceinte du stade, à proximité du square et des anciens terrains de boules bretonnes, à un carrefour stratégique de la commune. Les travaux ont bien avancé durant l'été et ils en sont aux finitions intérieures. Le bâtiment devrait être mis en service fin novembre ou début décembre pour les associations sportives communales.

Une grande pièce occupe principalement l'espace sur 60 m 2 . Beaucoup de clarté avec plusieurs baies vitrées. Un petit bureau sera partagé en commun, avec des casiers. Une réserve, un local technique ainsi que des sanitaires propres au bâtiment complètent l'ensemble. Les anciens sanitaires publics sont aussi en cours de rénovation, accolés au bâtiment et seront indépendants. La réflexion va également se porter sur l'aménagement du square où une structure de jeux (déjà acquise et livrée) sera installée, ainsi que sur la réfection des pelouses et le réagencement des espaces verts.

Plus tard, les élus auront aussi à se positionner sur le devenir des anciens jeux de boules aujourd'hui à l'abandon.

 

 

 

un "regard sur"

L'AMENAGEMENT  SPORTIF, L'ENTRETIEN, "l'encadrement" du foot  

 

Subvention 2012 club sportif plélanais 

1320,59 euros par la communauté de communes

2377,00 euros par la commune de Plélan   

16 euros par enfants de St Michel jusqu'à 16 ans (en 2011)


Intercommunalité : une aide à un emploi associatif

vendredi 25 mars 2011

Le Club sportif plélanais a eu recours à l'embauche d'un contrat associatif à raison de 67 heures par mois. Kévin Crombez est recruté en contrat à durée indéterminée. La communauté de communes apporte son soutien et aide l'association à raison de 39 % du contrat de travail du salarié. Kévin Crombez est mis à disposition par le biais d'une convention, pendant les vacances pour les activités Cap sports et Cap sports vacances par l'intercommunalité. Le montant de l'aide annuelle s'élève ainsi à 4 143,41 € pour la communauté.

Du mobilier pour le foyer des jeunes sportifs - Plélan-le-Petit

samedi 28 janvier 2012

La réception des travaux du foyer des jeunes sportifs a été effectuée. Les associations ont commencé à l'utiliser.

Les élus ont voté l'achat de mobilier auprès de la société Mefran de Campénéac (56), à raison de 36 chaises, 7 tables et un chariot pour un montant de 2 212,60 € TTC. Un extincteur d'un montant de 93,71 € va aussi être acheté auprès de l'entreprise Sicli.

 

7 845,17 € pour l'entretien du stade municipal - Plélan-le-Petit

mercredi 09 février 2011

L'entretien, les tontes du stade ainsi que des travaux d'amélioration des terrains et sablage vont être confiés à Arvert paysage de Plumaudan. Jusqu'à présent, c'est cette entreprise qui intervenait les années précédentes. Le montant total s'élève à 7 845,17 € TTC.

 

 


Une rénovation pour les bâtiments d'entrée au stade - Plélan-le-Petit
jeudi 10 mars 2011
Les deux bâtiments se trouvent à l'intérieur de l'entrée du stade. Ils servent à stocker du matériel et aussi de bureau pour le football jeunes. L'affichage se fait également sur un des bâtiments. Un auvent va être installé sur le bâtiment ici à gauche.

Les élus ont approuvé la réfection des deux petits bâtiments qui se trouvent à l'entrée du stade. Ils servent notamment de bureau, pour la remise des maillots et pour le stockage. Des infiltrations sont constatées, venant des toits. Les couvertures vont ainsi être refaites en bac acier par l'entreprise Christian Outil de Saint-Lormel (2 319,41 € TTC).

Les travaux de menuiserie pour le changement des portes et fenêtres sont confiés à l'entreprise Michel Haquin de Jugon-les-Lacs pour 3 696 € TTC. Sur le bâtiment de droite, sera ajouté un auvent de 3 m par 3 m, afin que les parents puissent s'abriter quand ils attendent ou regardent les enfants jouer. Les travaux doivent intervenir rapidement.

 

 

CSP : aller tous dans le même sens pour satisfaire une ambition - Plélan-le-Petit

mardi 07 juin 2011
Arnaud Le Bris, entraîneur, a évoqué le challenge pour 2011-2012.

Lors de l'assemblée générale du CSP, vendredi soir, le président Pierre-Yves Campion s'est voulu optimiste tout en qualifiant le bilan sportif de « mitigé »,mais les dirigeants et l'entraîneur Arnaud Le Bris n'ont pas mâché leurs mots.

Si chacun s'accorde à dire que l'ambiance entre les joueurs est bonne, il ressort que l'esprit demanderait à être plus collectif. Le coach a été clair: «Il va falloir travailler plus pour monter ! » Philippe Geslard, dirigeant, a rappelé la qualité du complexe sportif plélannais que beaucoup « envient ». Et d'indiquer que pour satisfaire l'ambition d'un club « il faut aller tous dans le même sens. »

.....on évoque aujourd'hui un emploi salarié associatif à mi-temps pour « gérer le CSP ». Comme le remarque Michel Balan « le but est de répondre aux besoins et de faire prospérer le club. » Des pourparlers sont actuellement en cours avec le conseil général, la communauté de communes et le club plélannais. Un emploi associatif à mi-temps est envisagé en lien avec Cap sports. Enfin, le foyer-sportif sera probablement terminé à l'automne.

 

 

Une nouvelle mission professionnelle pour Kévin Crombez - Plélan-le-Petit

jeudi 27 octobre 2011extrait

Trois questions à...

Parlez-nous de votre nouvelle mission professionnelle :

J'ai été embauché le 1 er septembre en contrat à durée indéterminée à mi-temps, par le biais d'un contrat tripartite signé avec le Club sportif plélanais, la communauté de communes du Pays de Plélan et le conseil régional....

Quelles sont vos activités pour le club sportif Plélanais ?

Mes missions consistent en l'encadrement des entraînements de football des jeunes en catégories U10, U11, U14, U15, U17 et U19. Le samedi, je coache les matchs des U19 et je les entraîne le vendredi. Je dois aussi préparer les séances d'entraînement de certains bénévoles des U6 à U9, c'est-à-dire les ateliers et exercices que les enfants doivent faire....

jeudi 07 juin 2012
Pour la première fois, c'est au foyer des jeunes sportifs que l'assemblée générale du CSP a eu lieu samedi. C'est aussi là que sera élu le nouveau bureau vendredi soir. Les équipes ont fait toutes trois une très belle saison.
extrait ouest France

Recrutementd'un animateur

C'est sur un budget de 31 000 € qu'il a fallu compter en dépenses, pour un bénéfice de 4 300 €. L'animateur salarié du club par le biais d'une convention tripartite avec l'intercommunalité et le conseil régional a quitté son mi-temps pour un poste à temps complet à Plessala, fin avril. « Si nous avions continué à payer le salaire, le bénéfice n'aurait été que de 300 € », indique Michel Balan. Le club est bien conscient que sans les subventions il ne pourrait vivre (13 778 €). Le sponsoring est lui, en forte baisse. Selon Michel Balan, « le recrutement d'un nouvel animateur est en bonne voie d'avancement. »

Le sujet des bénévoles a aussi été abordé : « Il n'y en a pas assez ». Constat général. René Haquin qui encadre l'école de foot « Déplore la présence de peu de joueurs avec une équipe qui monte » et aussi « qu'il n'y a pas de reconnaissance des bénévoles. » « Je ne vais pas aller chercher les joueurs par la main », répond le président Pierre-Yves Campion

 

Terrain des sports

jeudi 08 mars 2012


Le conseil municipal a décidé de confier les tontes des pelouses En ce qui concerne ldu terrain des sports, c'est l'entreprise Arvert Paysage, de Plumaudan, qui effectuera les 24 tontes pour un montant de 3 042,62 € TTC.

 

 

Une ligne internet au foyer des jeunes sportifs - Plélan-le-Petit

lundi 22 octobre 2012

Le maire a proposé au conseil de prendre une délibération pour l'installation d'une ligne téléphonique avec la société Orange, au foyer des jeunes sportifs. Ce sont les associations qui l'utilisent et certaines ont besoin d'une connexion internet au bureau qui leur est réservé, pour pouvoir transmettre des résultats sportifs ou faire des démarches administratives.

Un contrat va être conclu à raison de 51,20 € HT par mois à charge de la commune
Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans IMPÔTS- FINANCES
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 15:08

CAE

Un recrutement en contrat d'accès à l'emploi est décidé - Languédias

vendredi 28 juin 2013


Après un long débat sur le contrat d'accès à l'emploi (CAE) et le contrat d'avenir, les élus ont finalement décidé du recrutement d'une personne en CAE pour un temps plein, sur 12 mois renouvelables pour 6 mois. La prise en charge par l'Etat sera de 70 %.

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans EMPLOI et SALAIRE
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 14:52

23 novembre 2011: le règlement du service de collecte des déchets du syndicat mixte Plancoët / Plélan le petit

 

 

cliquer pour lire

 

link

 

 

 

  aux articles suivants un état des lieux

de novembre 2011 à .......

bourseul

mercredi 18 avril 2012


Précision

Dans le résumé du conseil municipal paru lundi, la conseillère municipale Claire Brugalet a évoqué une augmentation de la taxe de ramassage des ordures ménagères en campagne de 6 % et non pas de 4 %.

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ORDURES MENAGERES
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 11:55

  sous ce thème et pour les articles à suivre: historique et évolution de l'état des lieux  en photos et documents, jusqu'à augmentation de 6% de la taxe

 

pour que "les choses" soient sans équivoque!

le collectif n'approuve pas l'idée qui se propage indiquant "qu'il faudrait que toutes les poubelles soient déposées au même moment devant le siège du conseil communautaire". Aucun soutien n'est apporté par le CMN à une telle initiative, et cela, même si "le problème" de la collecte des ordures est préoccupant et que le mécontentement se manifeste un peu partout

collecte des ordures ménagères

NOS ELUS COMMUNAUTAIRES 

Le bureau communautaire (10 personnes) constitué des maires, des vice-présidents, président  et du conseiller général se retrouvent tous les mois et demi, deux jours avant le conseil communautaire afin délaborer le programme du conseil communautaire et déchanger sur les actualités.


Le conseil communautaire constitué de 22 délégués (3 par communes, sauf Plélan le Petit qui dispose dun poste supplémentaire lié à une population plus importante) se réunit tous les mois et demi.

Un compte rendu de chaque conseil est envoyé dans les mairies afin dinformer les différents conseillers municipaux et la population à travers les différents bulletins municipaux.

LA CRÉATION DU SYNDICAT : Un syndicat mixte a été crée en janvier 1999 dans la continuité du SIVOM de Plancoët pour la compétence de la collecte et du traitement des Ordures Ménagères afin d’associer comme par le passé, deux communautés de communes : Plancoët Val d’Arguenon et Plélan le Petit.
Le Comité Syndical de Plancoët Plélan le Petit (S.M.O.M.) est représenté pour Plancoët Val d’Arguenon de 11 délégués et de 8 pour le Pays de Plélan le Petit, il a reçu une délégation des compétences de collecte et de traitement des ordures ménagères par les Communautés de Communes.

un adjoint au maire de Languédias serait vice président du SNOM

à St Méloir: en juillet 2011 un appel au civisme est lancé..dans le bourg

Question pratique:

Ordures ménagères : où est le civisme ? - Saint-Méloir-des-Bois

mardi 26 juillet 2011
L'aire de dépôt des ordures ménagères a été constatée dans un état déplorable. Pour le maire, ce manque de civisme est aussi un flagrant manque de respect pour l'employé communal qui se voit dans l'obligation de nettoyer.

Un contrôle inopiné de l'aire de dépôt des ordures ménagères, attenant à l'espace multisports mélorien, a révélé un manque de civisme des usagers.

En effet, des dépôts en dehors des conteneurs montrent que le tri n'est pas respecté, et que de multiples déchets, objets, cartons, détritus de toutes sortes sont présents. Une constatation qui consterne le maire, Michel Desbois :

« C'est à la fois un manque de civisme, et un manquement au respect d'autrui, l'employé communal en tout premier lieu, mais aussi les personnes qui utilisent l'espace multisports ». Le premier magistrat a donc donné un avertissement aux personnes concernées (les dépôts étaient identifiables par les noms et adresses qui figuraient sur certains courriers ou objets) en précisant que la récidive sera verbalisée.

Michel Desbois explique : « le tri c'est l'affaire de tous. Les conteneurs sont là pour recevoir tout ce qui se recycle. Il faut savoir que la commune est rémunérée pour le tonnage recyclable, mais qu'au contraire elle doit s'acquitter de la facture relative aux déchets éliminés ».

Il est vrai que tout produit non recyclable doit être déposé à la déchetterie, c'est le cas notamment des gros cartonnages, chaussures et appareils ménagers. D'autres contrôles seront effectués régulièrement.

 

Déchets ménagers. Du nouveau dans l'intercommunalité

30 septembre 2011(le télégramme)

  • Le conseil communautaire s'est réuni, mardi, à la mairie de Trébédan. Pendant cette séance, les élus se sont penchés sur le dossier des ordures ménagères. À partir du lundi 28novembre, la fréquence des collectes deviendra hebdomadaire pour tous les secteurs de la communauté de communes. Elle concernera à la fois la collecte des conteneurs individuels homologués sur des points de regroupement (solution qui remplacera au fur et à mesure le porte-à-porte) et la collecte des ordures ménagères en point d'apport collectif, prévue dans les territoires les plus ruraux. Pour cela, des conteneurs individuels d'occasion ont été achetés à Lamballe Communauté, au prix de 5EUR, 370 conteneurs de 140l, 245conteneurs de 240l et 24conteneurs de 340l. La communauté de commune propose aux usagers qui ne possèdent pas encore de conteneur homologué, ces conteneurs d'occasions en bon état aux tarifs suivants: bacs de 120l (une à trois personnes), 10EUR; bacs de 240l (plus de trois personnes), 20EUR. Ces bacs seront à enlever à l'entrepôt Labbe, ZA de Beauvent, àLa Landec, près de la déchèterie, le samedi 15octobre, de7h à19h; le lundi 17octobre, de8h à 12h; le mercredi19octobre, de 8h à 12h. Paiement par chèques ou espèces, auprès des élus municipaux, qui seront de permanence lors de ces trois dates.

 

 

En Octobre, une nouvelle organisation de la collecte des ordures ménagères est présentée après approbation des délégués de chaque commune au Conseil Communautaire.

Comme l'indique l'écrit à suivre, cela doit permettre d'améliorer la sécurité des agents de collecte tout en maîtrisant les coûts financiers et environnementaux de ce service

 

 

com com

 

constat sur les coûts

L'augmentation des impôts communautaires de 3 % fait débat 

mercredi 04 mai 2011 (extrait ouest France)


Pierrick Sorgniard, président de l'intercommunalité a proposé une augmentation de 3 % des taux d'imposition communautaires. Le produit attendu en 2010 était de 493 864,06 €, il est de 509 059,87 € en 2011.

Le président a justifié cette hausse : « L'augmentation des charges usuelles de plus en plus importante : le personnel de la médiathèque avec l'arrêt du CAE, l'arrêt d'un CAE côté personnel sportif, l'augmentation des périodes d'animations et d'activités, le coût de la collecte des ordures ménagères, on a décidé de ne pas toucher à la taxe d'enlèvement en 2011, le budget médiathèque relativement conséquent et en parallèle, le taux de fréquentation augmente, on n'est pas loin du millième abonné ».

 

 



Première réflexions entendues  en novembre 2011

Pourquoi l'exemplaire du règlement du service de collecte est consultable en mairie et qu'il n'a pas été distribué dans chaque boîte à lettres en même temps que le courrier qui précède? Après il sera repproché que les habitants sont "hors la loi"..pourquoi ne pas nous avoir communiqué en même temps que ce courrier l'emplacement des nouveaux points de collecte collective..cela aurait éviter le "jeu de piste"

"Qui a décidé pour nous? sans nous consulter? pour un "truc" qui concerne d'abord la sécurité des éboueurs et qui est moins pratique pour la population ( nouveau point de depôt des conteneurs collectifs)..nos délégués à qui on à rien demandé font du porte à porte aux élections..mais pour les poubelles on ne voit personne.."ils diront après qu'on est pas responsables, qu'on rouspète, qu'il est plus facile de contester que de prendre des décisions!"



 

 

Novembre 2011

Pour de qui concerne Saint Méloir des bois

l'information communale annonce le 26 août 2010 que le maire rencontrera monsieur J.Louis ROGER pour optimisation des points de collecte et mise au point du futur trajet

Avec le nouveau système de ramassage des ordures la collecte "individuelle" est mise en place dans le bourg, et celle dite "collective" est réorganisée sur le reste du territoire communal.

 Au hameau de "la Pévrie" (le plus grand hameau du village), le conteneur disponible à proximité de la population

( presque 50 habitants pour 18 lieux de vie) n'existe plus.

Un nouveau conteneur collectif plus petit a été installé à plus grande distance de "la pévrie" que de l'entrée du bourg de St Méloir ( "les portes"), là où la collecte est individuelle.

Les citoyens du hameau concerné ont découvert la "nouvelle donne"  par "état de fait "

En conséquence ceux ci font les constats suivants:

Le hameau le plus peuplé de la commune n'est pas "favorisé" par les nouvelles dispisitions

Contrairement à la situation précédente, tout le monde ( y compris les "anciens") est à présent contraint de se rendre au lieu de collecte en utilisant une voiture.

De fait, en matière environnementale et de coût financier, comme d'un point de vue pratique la situation semble moins satisfaisante.

Sur la question de sécurité, l'ancienne collecte semblait ne pas présenter plus de risque pour les agents chargés de l'effectuer. En bordure de la même départementale la manoeuvre n'est pas plus "sécurisée" lorsque maintenant le camion de collecte charge en marche arrière en prenant position à partir de la route principale la plus fréquentée, là où la vitesse n'est pas limitée pour la circulation comme elle l'est dans le hameau de "la pévrie" à 50 kms/h

Sur la diminution du volume du conteneur, il semble évident qu'avec l'augmentation régulière  de la population de "la pévrie" un problème se posera rapidement ( certains ont souvenir de 2 conteneurs de proximité plus volumineux mis à disposition  il y a quelques années alors que la population était moins nombreuse)

Un grand nombre indique avoir décidé de déposer les ordures ménagères au point de collecte le plus proche situé en proximité de Bourseul, lieu qui dispose en plus des moyens du tri sélectif. L'endroit apparaît déjà comme encombré et peu "propre"

 

 

  ETAT DES LIEUX EN IMAGES:

 


 

 

la "pévrie": le nouveau conteneur est situé en "rase campagne" à environ 300 mètres du hameau

carte ciel p Sm

poul4

la grande solitude d'un conteneur

 

 

con2

poul7

à l'horizon près de la rangée de peupliers, la première des 18 habitations du hameau de la pévrie

poul8

Au plus proche et de l'autre côté, les premières maisons du bourg,

là où le ramassage est individuel

jour 4

Après 4 jours de "fonctionnement", et avec les abords de la départementale qui sont accessibles à tous, y compris "aux passants", le conteneur maintenant est disponible pour plusieurs hameaux

 

 

 

 

cr1

 

 

 

La nouvelle collecte des ordures débute lundi 28 novembre - Plélan-le-Petit

vendredi 14 octobre 2011ouest France

C'est lundi 28 novembre prochain que débutera le nouveau système de collecte des ordures ménagères sur le territoire intercommunal. Les camions benne passeront désormais toutes les semaines en campagne et agglomération. Une étude a été réalisée en commun avec l'intercommunalité de Plancoët Val-d'Arguenon. L'objectif étant de réduire les coûts, les kilomètres, assurer la sécurité des agents de la collecte et supprimer au maximum les manoeuvres des camions.

 

 

la présentation de la nouvelle organisation évoque

la collecte et manoeuvres "moins dangereuse"?

 

cr12

cr13

cr11

cr14

QUESTION de SECURITE

et comme prévu par "les locaux", lorsque le conteneur est vide...

ct1

ct2

ct3

question "sécurité": le civisme des citoyens évite les accidents

nb:le lendemain le conteneur était renversé par le vent au bord de la route

vent1

 


 

 




 

CONSTATS: en référence aux objectifs visés par les élus

 La nouvelle organisation oblige les citoyens aux déplacements et au recours systématique à l'automobile...

 Le paysage offre une image peu salubre en bordure de route.

 Sur la question de la sécurité pour les agents et pour la circulation automobile, il semble que la nouvelle organisation soit moins satisfaisante ..

 

La réflexion des élus conduit  à la nouvelle organisation.

L'évaluation sera certainement effectuée par les décideurs.

la première évaluation faite par les élus

La nouvelle collecte des ordures ménagères a bien débuté 

samedi 17 décembre 2011ouest France

Le nouveau service de collecte des ordures ménagères, devenu hebdomadaire, a débuté le 28 novembre. Cela se passe plutôt bien, quelques détails restent à affiner.

En matière de collecte individuelle, les conteneurs doivent être regroupés par 3 ou 4. « Les équipes de ramassage remettent les conteneurs à l'endroit où ils voudraient qu'ils soient placés », indique Franck Mélet, adjoint communautaire.

Certains maires ont fait part de conteneurs collectifs plus que remplis bien avant le passage du camion benne. Ils se trouvent généralement sur des routes départementales plus fréquentées que les axes communaux. À Saint-Maudez, par exemple sur la route de Corseul le conteneur déborde. Le maire Frédéric Chapron souhaite attendre une prise d'habitudes pour voir si c'est nécessaire d'en mettre un second ou s'il faut le déplacer derrière une haie. À Languédias, il y a le même problème à Bel-Air et sur la route de Trébédan, à La Landec également.

Le président Pierrick Sorgniard préfère attendre d'avoir un peu de recul pour voir ce qui sera à adapter.

Les personnes âgées

Franck Mélet fait part de demandes individuelles provenant notamment de personnes âgées qui ne sont plus collectées en individuel et doivent emmener leurs ordures à un conteneur collectif. « Chaque cas va être regardé. Nous allons voir si les personnes se déplacent en voiture, si elles sont autonomes », déclare Franck Mélet.

« Pour les personnes aidées par le comité cantonal d'entraide, le mot a été passé pour que les aides à domicile emmènent les poubelles », poursuit Alain Besnard. « Cela va nous permettre d'étudier chaque demande sur les critères de la mobilité et de l'aide par le comité d'entraide. Si les personnes ne sont pas aidées et pas autonomes, on verra ce qui pourra être fait », indique Franck Mélet.

Les personnes qui n'auraient pas encore de conteneur individuel normalisé peuvent en réserver un auprès de l'intercommunalité. Les professionnels devront s'abonner, sinon leurs ordures ne seront pas collectées.

 

à Languédias "extrait presse" cérémonie des voeux 2012

"..La réorganisation des ordures ménagères n'est pas une volonté de la commune. Ça se passait bien pour nous. Nous l'avons fait avec la communauté de communes du Pays de Plélan et celle de Plancoët Val-d'Arguenon. Il reste des petites imperfections, nous sommes prêts à les entendre pour voir les solutions qui peuvent être apportées.."

 

Pour rappel: le collectif indique que le vice président du syndicat responsable de la collecte des ordures ménagères

pour Plélan et Plancoët est adjoint au maire e Languédias (cf infos début d'article). Le Pays de Plélan est représenté par 8 délégués contre 11 pour Plancoët. Nous ne connaissons pas l'identité des 7 autres membres du pays de Plélan, ni la position des autres communes en la matière.

 

vu par CMN 

LES CONSTATS des élus

quelques détails restent à affiner...des conteneurs collectifs plus que remplis...des routes départementales plus fréquentées que les axes communaux...autonomie des personnes âgées...déplacement en voiture..

LES PROJETS des élus

attendre une prise d'habitudes pour voir...mettre un second conteneur ou le déplacer derrière une haie...attendre d'avoir un peu de recul pour voir...aller voir si les personnes se déplacent en voiture...étudier chaque cas...les aides à domiciles du comité cantonal emmèneront les poubelles des personnes âgées qui ne sont pas autonomes...voir ce qu'on peut faire pour ceux qui ne sont pas aidés , ni autonomes...

 

LES POSITIONS DU COLLECTIF

Le CMN se demande si les poubelles des personnes non autonomes était déjà déposées par les aides à domicile lorsque seul un contenneur collectif était mis à disposition. Si tel était le cas, il n'y à rien de nouveau dans la mission confiée. Si à l'inverse la disposition est nouvelle, comment alors étaient "gérées" les ordures des "anciens" pour qui il était impossible de se déplacer au conteneur collectif?

Le CMN sait que pour les personnes qui ne sont pas aidées, ni autonomes, le problème s'est déjà posé lorsque pour "les vieux voisins" quelqu'un voulait acheter plusieurs conteneurs à la communauté de communes.

Le CMN sait qu'après réclamation faite, certains conteneurs individuels "oubliés" ont été collectés par une seconde "tournée"

Le CMN sait qu'en certains endroits tout le monde est obligé d'utiliser sa voitutre ( coût supplémentaire, permis et autonomie nécessaire pour aller déposer ses ordures). Quelqu'un dit: "lui, le médecin ne veut plus qu'il conduise"

Le CMN pense que les routes départementales resteront à la même place et qu'en conséquence la question des nuisances olfactives et visuelles restera posée

Le CMN pense que le volume de déchets se  réduira moins vite que la taille des conteneurs mis à disposition des habitants plus nombreux

Le CMN pense que la sécurité des agents de collecte n'est pas toujours mieux assurée

Le CMN pense que les risques sont réels pour la circulation automobile, au moment de la collecte et en certains lieux, tout comme régulièrement les jours de grand vent lorsque les conteneurs sont renversés ou sont déplacés au milieu de la route

Le CMN sait, comme tout le monde, que les conteneurs situés en bordure de route sont utilisés par les personnes "de passage" et que de fait, le volume de déchets déposé est plus important. Certains "locaux"  faisaient cette remarque dès la mise en place du nouveau fonctionnement. Quelqu'un rapporte qu'un collègue de travail qui n'habite pas le pays de Plélan trouve plus pratique et plus économique de laisser ses poubelles au bord de la route en allant au boulot, plutôt que de d'aller au conteneur collectif "chez lui " parce que cela lui fait faire un détour ou un déplacement supplémentaire

 

Par anticipation le collectif suppose qu'en cette période de fin d'année avec deux réveillons le volume des déchets ne réduira pas même par "prise d'habitudes".  Avec de plus, les regroupements familiaux, les vacances scolaires, l'utilisation des maisons secondaires, l'activité des gîtes, il semble que les poubelles seront encore plus pleines. Les conteneurs individuels seront sans doute vite pleins et "les collectifs" serviront alors "d'appoint"

Par anticipation encore, le CMN pense à la "belle saison" et à l'image des territoires en bordure de route. Le collectif pense que les citoyens contribuables se débarasseront beaucoup plus rapidement de leurs déchets pour les déposer aux conteneurs et, qu'ainsi la gêne visuelle et olfactive n'attendra pas la veille au soir du ramassage ou le matin de la collecte.

 

Pour le moment la situation reste en "l'état "...

joyeux Noël25 décembre 2011

 


 


Quel sera le coût de la collecte des ordures ménagères pour 2012

  

Avril 2012: (exrait ouest france):Les impôts rapporteront 579 250 € sans augmentation des taux  ???

130 000 € sont inscrits pour la taxe d'enlèvement des ordures ménagères. Le taux qui était à 4,20 % pour les foyers hors agglomérations est relevé ??? à 6 % pour atteindre progressivement les 7 % appliqués en agglomération.

Le percepteur Laurent Guezennec a commenté le budget. « Le résultat de fonctionnement est inquiétant. C'est ce qui permet la vie de tous les jours et il n'y a pas d'autofinancement car le résultat est négatif... La dette est importante et il n'y a pas d'excédent en fonctionnement, il faut voir les perspectives 2012. On ne peut pas tout faire supporter aux familles. Le relèvement de la taxe des ordures ménagères va quelque peu alléger le budget. »

 

 

réduire les coûts???????

Une étude a été réalisée en commun avec l'intercommunalité de Plancoët Val-d'Arguenon. L'objectif étant de réduire les coûts, les kilomètres, assurer la sécurité des agents de la collecte et supprimer au maximum les manoeuvres des camions.

 

Nos élus en 2013: Depuis un an, la collecte des ordures ménagères est désormais hebdomadaire dans toutes les communes. Le nouveau système mis en place a permis de gagner 200 heures de travail, d'économiser 1 360 litres de gasoil, de parcourir 8 139 km en moins (53 669 km parcourus en 2011 et 45 530 km en 2012), et une diminution du volume d'ordures ménagères de 10 %.

 

 

un impôt direct additionnel

septembre 2014: impôts fonciers...il semble qu'une augmentation de 25,5% (environ) de la taxe "ordures ménagères"  soit possible?

 

 

 

"l'histoire" continue: voir à suivre...

 

 

 

 

Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ORDURES MENAGERES
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 11:54

   à certains endroits de la communauté de communes, 1 ou 2 conteneurs collectifs peuvent être disposés au milieu de nul part et sont quasiment toujours vides, d'autres sont disponibles à proximité des endroits de collecte individuelle comme "en complément" ou à côté d'un hameau de 1 à 3 habitations, ...ailleurs un petit conteneur est mis à disposition pour plusieurs hameaux ....ou, 4 conteneurs sont "libres" pour un petit village..ou bien encore 1 conteneur au bout d'une impasse, d'un cul de sac..entre deux collectes et pour 4 jours en moyenne certains sont vides, alors que le "baillement" ou le "vomissement" total est déjà de "rigueur" pour d'autres

st-michel-copie-2.jpgà St Michel, 2 contenneurs sur une route "délabrée" et peu fréquentée pour visiblement une seule maison au milieu du plan cadastral (en mars 2012, un 3ème sera rajouté)

p14

ailleurs "la solitude" du conteneur

p6un "fugueur"

p11

un "vide" en bout de "cul de sac"

col5

un "sportif"

s1

"l'agité"

p7

le conteneur "à la remorque"

 

 

 

baillements ou vomissements..au 4ème jour

( Plélan, Trébédan, St Maudez, La Landec, St Méloir...)

p3

p13

p4

p12

fin 2011 2

p2

la landec

fin-2011-3.jpg


 

 

 


fin 2011 lorsque le conteneur collectif est loin et qu'il déborde,  les déchets sont déposés sur la commune voisinre (ici  à suivre sur Bourseul) parce que pour "certains" ce point de collecte est plus proche que celui de leur propre commune

bourseul.jpgBONNE ANNEE 2012

 

rectification: par le bulletin communal distribué début janvier 2012, le maire de St Méloir indique que les conteneurs ci dessus sont disponibles pour St Méloir. Le collectif pensait que ceux ci ( conteneurs d'un autre modèle ) et le tri sélectif  situé au même endroit étaient destinés aux habitants de Bourseul avec une collecte différente.( cf article à suivre)

 

  à suivre: la "décharge"


Repost 0
Published by collectifmoutonnoir - dans ORDURES MENAGERES

Accueil

  • : Le blog de collectifmoutonnoir
  • Le blog de collectifmoutonnoir
  • : blog collectif pays de Plélan le Petit Côtes d'Armor
  • Contact

  en démocratie,

le pouvoir appartient

au peuple qui le donne...

logm

élus et fonctionnaires sont les employés

du citoyen / contribuable

          http://www.camping-mouton-noir.fr/photo/mouton_noir_unido.png

 

            http://www.pcfreims.org/IMG/gif/mouton_noir02.gif