conseil COMMUNAUTAIRE

 

2008/2013 pays de Plélan le Petit..à partir de notre placard à archives

La communauté de communes « dans le désordre »



ECOLE de MUSIQUE

mercredi 03 novembre 2010

Lors de la dernière séance communautaire, le dossier « école de musique » a, de nouveau, été abordé. Un projet qui pourrait voir le jour dès janvier 2011.

L'idée est de faire quelque chose de différent des écoles de musique traditionnelles en proposant plusieurs instruments à tarif unique. Il est constaté bien souvent que les enfants ne vont pas à la musique car c'est trop cher.

Bruno Boileau et Dany Schmitt sont nouveaux résidents dans la commune Un travail a été mené avec les élus communautaires qui franchissent le pas et acceptent la proposition des artistes. « Il faudra s'adapter à chaque demande. Les cours auront lieu en individuel afin d'apporter un enseignement adapté à chacun, car tout le monde ne travaille pas à la même vitesse. Une école à l'américaine en sorte....

subvention Plélan le Petit 2012 musique et développement  797e

subvention intercommunalité musique et développement 464 euros

jeudi 12 juillet 2012 La musique réclame une subvention

L'association pour le développement de la musique du canton de Plélan-le-Petit a fait une demande de subvention exceptionnelle auprès de l'intercommunalité.

Le montant porte sur 400 €.. L'association musicale affiche un déficit de 400 € et s'est retournée vers nous.Je propose une avance sur la prochaine campagne dans la mesure où l'association perdure jusqu'en juin 2013 », a rappelé Pierrick Sorgniard aux élus



en mars 2014 à l'élection municipale, on retrouve comme candidats sur la liste d'opposition

Dany Schmitt, artiste professeur de musique, 49 ans, Bruno Boileau, artiste professeur de musique, 49 ans 





Salle omnisports

le président de l'intercommunalité Pierrick Sorgniard a retracé l'ensemble des dossiers qui ont déjà été mis en oeuvre depuis 2008 : Les aménagements de sécurité réalisés à la salle omnisports et la pose de panneaux d'informations,également l'embauche de Romain Créno animateur sportif.

« Pour moi, c'est un vrai plaisir de travailler avec les élus et salariés de Plélan-le-Petit. 2011 verra ... un aménagement de la salle omnisports pour la rendre plus gaie,

L'intercommunalité a des obligations en matière d'affichage, mais aussi de répondre aux règles de sécurité, de contrôle des installations sportives et d'accessibilité aux locaux. En matière d'affichage, l'établissement est mauvais élève. Le plan d'intervention de la salle a été dégradé et n'est plus affiché, il n'y a pas de plans d'évacuation, ni de point de rassemblement, le registre de sécurité n'est pas complet, les issues de secours sont hors service, les copies des diplômes, titres et assurances ne sont pas affichées et le dernier contrôle des installations sportives date de 2003. En matière d'accessibilité, l'ascenseur ne fonctionne plus et il n'y a pas de places de parking réservées.

Les préconisations suivantes ont été faites : prévoir des sanitaires plus petits pour les scolaires, installer plus de lavabos, rendre accessible l'établissement, effectuer le contrôle et la maintenance des installations sportives, plastifier les documents qui devront être affichés (diplômes, assurance, plans...) remettre en état le plan d'intervention de la salle omnisports, compléter le registre de sécurité, afficher le plan d'évacuation, les consignes de sécurité, prévoir un plan de rassemblement sur le parking, remettre en état les issues de secours.

« 26 500 € TTC ont été prévus au budget investissement cette année pour la salle omnisports »,a indiqué le président de la communauté de communes Pierrick Sorgniard. Il est nécessaire de changer la porte d'entrée qui était reliée par code à un Minitel. Mais à ce jour, il n'y a plus de Minitel et l'eau passe sous la porte. Le tapis d'entrée est aussi usagé. « Avec la réfection des peintures, il serait judicieux de refaire le sol »,expliquait le président.



vendredi 17 mai 2013

Suite à notre article paru le 13 mai, relatif au projet de syndicat pour la salle omnisports (compte rendu du conseil municipal de Plélan-le-Petit), les maires de La Landec (Alain Besnard) et de Languédias (Michel Lemétayer) ont souhaité réagir « Nous sommes très étonnés de découvrir dans la presse qu'au sein d'un conseil municipal, on puisse débattre d'un sujet qui doit faire l'objet d'une discussion des élus communautaires de l'ancienne communauté de communes.

...Nous pensons que la décision de créer ou de ne pas créer un syndicat appartient aux élus du territoire concerné. En conclusion, nous considérons qu'il est temps de calmer les augmentations d'impôts qui s'avéreraient nécessaires avec un nouveau syndicat à financer dans un contexte économique difficile».



petit bleu avril 2012

ScannedImage-8.jpg

ScannedImage-9.jpg

L'intercommunalité va restructurer sa dette

mercredi 02 février 2011

C'est à huis clos qu'a été débattu le dossier sur la restructuration des emprunts existants et futurs de l'intercommunalité. Une présentation sur le projet de restructuration de la dette de la communauté de communes avait déjà été faite au bureau, puis en séance communautaire de décembre 2010

Le président Pierrick Sorgniard explique le dossier



Pierrick Sorgniard, président de l'intercommunalité a proposé une augmentation de 3 % des taux d'imposition communautaires.Le président a justifié cette hausse : « L'augmentation des charges usuelles de plus en plus importante

Pour Alain Besnard maire de La Landec, « il faut voir à comprimer davantage les dépenses. On est dans le mur.Pour Pierrick Sorgniard le transport hebdomadaire vers le marché de Dinan sera à revoir« Les animateurs sportifs participent aux animations des écoles à raison de 40 % d'un équivalent temps plein, il n'y a pas de recettes en face. « L'animation c'est super, mais on ne trouve pas la totale contrepartie dans les recettes» poursuit Alain Besnard. On peut s'interroger sur d'autres modes de contributions plus équitables.Que les usagers puissent comprendre qu'ils ne payent que la moitié de ce que ça coûte ».

Les élus de La Landec et le maire de Trébédan se sont abstenus sur l'augmentation des taux d'imposition Pour le président Pierrick Sorgniard, l'objectif est de « donner du souffle en dégageant de la marge budgétaire », c'est-à-dire rembourser moins dans les annuités de 2011 à 2013. Puisqu'après cette date-là, l'intercommunalité devra rejoindre une autre communauté. Au 5 juin 2011, l'encours de dette sera de 1 902 000 € et 477 000 € d'intérêts. L'annuité de 2011 s'élève à 253 000 €. En continuant ainsi, la fin de la dette est prévue pour 2025.

28 000 € pour la médiathèque, 10 500 € pour les deux nouveaux relais de la médiathèque

25 600 € alloués pour la salle omnisports, dont une partie pour les peintures et le sol 20 000 € pour la signalisation avec le pays touristique de Dinan

7 000 € pour le logiciel de gestion de voirie...

...En fonctionnement, la section affiche 1 135 876 €. , 315 350 € sont affectés aux charges à caractère général,

300 900 € pour les charges de personnel,

338 880 € pour les charges de gestion courante (indemnités des élus, service incendie, cotisations aux différents syndicats...)

enlèvement des ordures ménagères. Le taux qui était à 4,20 % pour les foyers hors agglomérations est relevé ??? à 6 % pour atteindre progressivement les 7 % appliqués en agglomération. Les différentes dotations que doit recevoir l'intercommunalité sont calculées à 258 361 €....

...Le percepteur Laurent Guezennec a commenté le budget. « Le résultat de fonctionnement est inquiétantLa dette est importante et il n'y a pas d'excédent en fonctionnement,il faut voir les perspectives 2012. On ne peut pas tout faire supporter aux familles.





De La Zone Artisanale au projet immobilier

Pierrick Sorgniard,président de la communauté de communes,a apporté son soutien au patron et à ses salariés : «Depuis mon élection, c'est la première entreprise que j'inaugure. Christophe (Busnel)est quelqu'un d'efficace, de franc et qui ne mâche pas ses mots (...). Je crois dans son avenir, car tous les ingrédients du succès y sont. Je souhaite longue vie àArmor maintenance et sablage.».

Et aussi...nous retrouvons C.Busnel...La SARL a acquis récemment, une ancienne ferme près du magasin Intermarché en centre bourg ainsi que des terrains qui s'étendent jusque derrière le magasin.

Lors du dernier conseil municipal, Frédéric Marchix et Christophe Busnel,représentants de la SARL Le Plantay, ont été reçus pour une présentation de la première esquisse d'un grand projet immobilier. . 6 logements ou 5 logements et un espace polyvalent pour commerce ou service. En ce lieu, il serait possible d'accueillir la maison médicale.



Médiathèque

une plainte

Bonjour,
Un visiteur de votre blog Le blog de collectifmoutonnoir vient de reporter un contenu
Voici son message et ses coordonnées.

  • nom et prénom : ( identification supprimée par décision du collectif )

  • email : ( identification supprimée par décision du collectif )

  • description : http://collectifmoutonnoir.over-blog.com/article-emploi-trouve-87019176.html

  • raisons : Informations non fondées et portant atteinte à la vie professionnelle donnant une image négative sur les qualités de la personne.

Les élus ont décidé, unanimes, de pérenniser le poste de Gaëlle Proux, actuellement recrutée en CAE, jusqu'au 28 juillet.Ils ont ainsi décidé la création d'un poste d'adjoint du patrimoine de 2 e classeauquel elle sera d'abord contractualisée.« On a quelqu'un de motivé, dynamique et capable d'entraîner des bénévoles avec elle. Elle donne complète satisfaction. On a la personne adéquate au poste qu'on propose » poursuivait le président.

Les relais médiathèque

«Amener la culture où sont les gens»
«Ce premier relais est un pas important, qui démontre que tout ne se passe pas à Plélan et que l'on peut amener la culture où sont les gens», a dit Pierrick Sorgniard, président de la communauté de communes. « l'objectif à terme est d'avoir un relais dans chaque commune de l'intercommunalité »Un projet qui tenait particulièrement à coeur de l'actuellemunicipalitéet qui a tout de suite reçu un accueil favorable duprésident Pierrick Sorgniard

Les projets 2011

Des relais médiathèque vont être installés àSaint-Maudez, La Landec et Trébédan

St Maudez:Ouvert le 24 septembre dernier, le premier relais de la médiathèque communautaire n'aura pas tenu un an. Une décision conjointe vient d'être prise par le maire Frédéric Chapron et le président de l'intercommunalité Pierrick Sorgniard, de fermer ce relais qui ouvrait chaque semaine L'ensemble aura coûté 5 200 €

La Landec:22 000 € + le cooût du mobilier sont inscrits pour les travaux qui ont été réalisés au futur local du relais de la médiathèquequi doit ouvrir bientôt. Depuis son ouverture, le relais médiathèque n'a pas attiré les foules avec seulement 28 lecteurs actifs.La pérennité du relais médiathèque, ouvert dans la commune le 30 octobre 2012, va être discutée au conseil municipal.



.Depuis l'ouverture de la médiathèque en octobre dernier, de nouveaux frais de fonctionnement sont apparus : augmentation du poste électricité...

14 000 € pour l'achat de livres, CD, DVD, 2 500 € pour les cartes informatiques des adhérents et les protections des livres, 2 000 € de frais divers d'animation si nécessaires.

Les charges de personnel sont prévues en hausse également (294 050 €), avec une année complète pour l'agent de la médiathèque dont le contrat aidé se terminera, la disparition d'un contrat aidé au niveau de l'animation sportive. ...

En investissements, 117 673 € pour la médiathèque (dont 115 500 € concernant le règlement de la fin des travaux),..

11 500 € pour la mise en place de deux relais médiathèque

samedi 22 janvier 2011

 

 

L’Embarcadère est lourd à porter

Lire l'article dans l’édition du jeudi5 janvier 2012

La salle de spectacles de Plélan-le-Petit peine à s’imposer dans le paysage culturel. Après plusieurs échecs, la mairie s’interroge. Alors l’Embarcadère ne sera-t-il plus qu’une salle des fêtes de luxe?

 

Un premier bilan à mi-mandat intercommunal

À mi-mandat ou à « la mi-temps », le président de l'intercommunalité Pierrick Sorgniard a retracé l'ensemble des dossiers qui ont déjà été mis en oeuvre depuis 2008 : la mise en fonctionnement de la salle socioculturelle l'Embarcadère « Une belle réalisation que l'on nous envie mais qu'il faut faire fonctionner »

Le parquet de la salle Embarcadère va être rénové -

mardi 15 mars 2011

Des travaux vont intervenir à la salle socioculturelle l'Embarcadère, notamment une rénovation du parquet. Il sera entièrement poncé et vitrifié avec trois couches de produit. Le montant des travaux s'élève à 6 888,96 €. Un montant assez élevé, pour un parquet qui date de 2008.

Une modification du rideau doit intervenir sur une issue de secours côté terrasse, ainsi que la pose d'élingues. Coût : 1 269 €.

La pose de butées sur les 200 fauteuils des gradins va améliorer l'assise des spectateurs. La société Master tribune a proposé un devis accepté pour 645 €.

La municipalité a dû annuler son dernier spectacle prévu à l'Embarcadère le 26 février, faute de réservations suffisantes. Elle doit honorer 925 € pour les frais d'annulation de contrat.



Musiques actuelles

Depuis un an, l'association en partenariat avec la production Le chat de gouttière de Frédéric Crèvecoeur, a tenté de donner une dynamique musicale à la salle socio-culturelle l'Embarcadère, par la production d'événementiels et de concerts. Mais, d'ici à quelques jours l'association dont le siège a été transféré à Vildé-Guingalan, va déménager sur la communauté de communes Arguenon-Hunaudaye. Frédéric Crèvecoeur qui avait beaucoup investi tant financièrement que personnellement est très amer et attristé. Il a constaté clairement un manque d'intérêt et de soutien de la part des élus communautaires.

Budget investissements

mercredi 17 avril 2013

le rachat de la salle socioculturelle Embarcadère à l'intercommunalité Plancoët/Plélan pour 141 500 € frais inclus





Intercommunalité : une aide à un emploi associatif

vendredi 25 mars 2011 Le Club sportif plélanais a eu recours à l'embauche d'un contrat associatif à raison de 67 heures par mois. Kévin Crombez est recruté en contrat à durée indéterminée. La communauté de communes apporte son soutien et aide l'association à raison de 39 % du contrat de travail du salarié. Kévin Crombez est mis à disposition par le biais d'une convention, pendant les vacances pour les activités Cap sports et Cap sports vacances par l'intercommunalité. Le montant de l'aide annuelle s'élève ainsi à 4 143,41 € pour la communauté.

...C'est sur un budget de 31 000 € qu'il a fallu compter en dépenses, pour un bénéfice de 4 300 €. L'animateur salarié du club par le biais d'une convention tripartite avec l'intercommunalité et le conseil régional a quitté son mi-temps pour un poste à temps complet à Plessala, fin avril.

Les logements des gendarmes pourraient être classés insalubres

Plélan-le-Petit - 27 Novembre 2012 En attendant une éventuelle vente, le président Pierrick Sorgniard pense que la solution temporaire est la reprise par la future communauté Plancoët Plélan.

« Ces investissements sont un signe fort en direction des instances pour le maintien de la brigade à Plélan-le-Petit, indique le président de l'intercommunalité Pierrick Sorgniard.

Lors de la séance communautaire de mercredi, le président Pierrick Sorgniard a souhaité apporter des précisions quant aux travaux réalisés, l'an passé, dans le bâtiment administratif de la gendarmerie..

..Michel Lemétayer s'adressant au président « avoir parlé du budget primitif de la gendarmerie et j'ai autre chose à faire que de déguiser les données.»



6 855 € pour la tonte des espacescommunautaires

vendredi 10 février 2012

Les élus communautaires ont décidé de confier la tonte des espaces situés au niveau de la salle omnisports, du foyer-logements, de la déchetterie, de la salle socioculturelle pour l'année 2012, à raison de 16 tontes, pour un montant de 6 855,04 € hors taxes.





EPHAD

Pierrick Sorgniard, président de la communauté de commune, a accueilli avec joie et humour les invités au repas de Noël....le capitaine Laurent Pruel maîtrise le bateau ..nb il était intervenu à Lamballe comme contrôleur de gestion dans l'entreprise où travaille le président de la communauté de communes

2012Au conseil communautaire, Laurent Pruel,directeur de l'établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) Les Chênes a présenté les travaux d'extension de la résidence.une nouvelle organisation doit être repensée pour les cinq ans.

10 ans, c'est à peu près le temps qu'il aura fallu entre les premières discussions de 2002 et les premiers travaux d'une extension de la résidence. Ceux-ci devraient débuter au mois de septembre sur le côté nord-ouest et ne s'achèveront que fin 2014, « dans le meilleur des cas », indique le directeur Laurent Pruel.



Laurent Pruel « quitte le navire »...Ehpad Les Blés d'or Morbihan

Guilliers - 31 Octobre 2013 ouest France

Yves Guézou, a assuré la direction de l'établissement d'hébergement des personnes âgées dépendantes (Ehpad) Originaire de Paimpol, il est parti pour raisons personnelles et familiales, s. Pour le remplacer, nous avons recruté Laurent Pruel, originaire de Riantec. Avant de prendre ce poste, il a dirigé pendant quatre ans un Ehpad à Plélan-le-Petit. »

Alain Besnard, vice-président en charge de l’Ehpad, en a profité pour annoncer que « vingt nouveaux appartements seront construits cette année et début 2014, avant la mise aux normes de l’établissement. » Le président de l'intercommunalité Pierrick Sorgniard a rappelé les différentes étapes qui ont marqué ces 20 ans

Au 1er janvier, la fusion intercommunale avec Plancoët-Val-d'Arguenon interviendra. « Par ce fait, l'EHPAD sera abrité par le centre intercommunal d'action sociale (CIAS) de la future entité, ne modifiant en rien son fonctionnement dans les 2 à 3 prochaines années ».

Des réflexions autour du relais parents assistants maternels -

samedi 01 décembre 2012


Les élus des deux conseils communautaires du pays de Plélan et de Plancoët - Val d'Arguenon se sont réunis le 19 novembre dernier. À compter du 1 er janvier prochain, ils ne seront plus que 47 à participer au nouveau conseil dans le cadre de la fusion.

Lors du conseil communautaire de lundi soir, les élus plélanais ont souligné de « Bons échanges, un climat serein, de l'efficacité et du positif ». Didier Miriel, maire de Plélan-le-Petit, a noté qu'il « faudra être présents aux commissions, mais aussi, qu'il y aura une nouvelle façon de travailler ». Le président Sorgniard de son côté appuie aussi sur la présence et « à s'investir pour se sentir plus concernés ».



RPAM

Les élus posent la question d'une personne à temps plein sur la nouvelle entité pour le RPAM (relais parents assistants maternels). Jusque-là, l'intercommunalité travaille avec l'intercommunalité d'Arguenon-Hunaudaye par le biais d'une convention de mise à disposition de la responsable du RPAM. Un échange sera à prévoir avec Arguenon-Hunaudaye « Un emploi à temps plein pourrait se justifier. Il y a les attentes des assistantes maternelles », a indiqué le président et aussi le projet de maison de la petite enfance. Selon le maire de Saint-Maudez, Frédéric Chapron, favorable : « Il ne faut pas créer de concurrence à ce qui existe déjà, mais réfléchir sur les horaires atypiques et à un point de rassemblement demandé par les assistantes maternelles ».

Le maire de Plélan rappelle que la maison de la petite enfance avait été inscrite au contrat de territoire « Et si rien n'est fait dans trois ans, la somme sera perdue, il faudrait alors voir pour d'autres projets ».

 



VOIRIEDavantage de voirie communautaire cette année

samedi 29 janvier 2011

Les élus communautaires ont fixé une commission voirie pour le 31 janvier à laquelle les maires sont conviés. Il s'agira de définir le programme de voirie pour 2011. « Une ou deux communes devront peut-être faire l'impasse cette année sur la voirie » indiquait Michel Desbois en charge de la voirie. Un budget plus important que les années passées sera consacré avec l'ajout du contrat de territoire à l'enveloppe habituelle.

Intercommunalité de Plélan : la voirie sera l'investissement principal

mardi 03 mai 2011

Parmi les principaux postes d'investissement..7 000 € pour le logiciel de gestion de voirie...

2013intercommunalitéPlancoët/Plélan

St Maudez « Le conseil municipal restera attentif au fonctionnement de notre commune afin que la politique des impôts locaux ne vienne pas pénaliser le budget des foyers Maudeziens. Et ce malgré une redistribution descompétences de la nouvelle entité communautaireoù nous récupérons la charge financière de la voirie, du syndicat de la salle omnisports.»

St Michel « C'est la voirie qui nous préoccupe le plus car elle revient à chaque commune", a expliqué le maire.

La Landecle programme de voirie communale pour 13 330 € TTC.

Plélan le Petit la voirie pour356 600 €

TrébédanUn emprunt de 330 000 €sera nécessaire pour faire face aux frais relatifs à l'école et la voirie.Ils s'ajouteront aux encours, dont deux se termineront cette année et en 2015.

LanguédiasLe conseil a voté un emprunt de voiriequi devra être versé à la nouvelle intercommunalité Plancoët/Plélan, pour le 30 juin. Le montant est de 110 000 €. La commune, au titre de sa voirie réalisée par l'ancienne communauté de communes du Pays de Plélan, doit rembourser sa part (106 000 €). La durée del'emprunt est de 15 ans, au taux de 3,52 %

St Méloir des bois Depuis le 1 er janvier 2013, la commune a récupéré la compétence voirie; les travaux de « point à temps » automatiques sont donc à sa charge. .. un montant de 4 210 € TTC.

ORDURES MENAGERES L'augmentation des impôts communautaires de 3 % fait débat 

Pierrick Sorgniard, président de l'intercommunalité..le coût de la collecte des ordures ménagères, on a décidé de ne pas toucher à la taxe d'enlèvement en 2011

C'est lundi 28 novembre prochain que débutera le nouveau système de collecte des ordures ménagères sur le territoire intercommunal. Une étude a été réalisée en commun avec l'intercommunalité de Plancoët Val-d'Arguenon. L'objectif étant de réduire les coûts, les kilomètres

....enlèvement des ordures ménagères. Le taux qui était à 4,20 % pour les foyers hors agglomérations est relevé??? à 6 % pour atteindre progressivement les 7 %appliqués en agglomération.



Dans le résumé du conseil municipal paru lundi, la conseillère municipale Claire Brugalet a évoqué une augmentation de la taxe de ramassage des ordures ménagères en campagne de 6 % et non pas de 4 %.

À Languédias..La réorganisation des ordures ménagères n'est pas une volonté de la commune. Ça se passait bien pour nous.

2013Le nouveau système mis en place a permis de gagner 200 heures de travail, d'économiser 1 360 litres de gasoil, de parcourir 8 139 km en moins (53 669 km parcourus en 2011 et 45 530 km en 2012), et une diminution du volume d'ordures ménagères de 10 %. Il y a désormais huit tournées au lieu de neuf.



Le tarif de l'eau augmentera l'an prochain (entre +2,5% et +3%)

jeudi 27 septembre 2012

Les membres du syndicat d'adduction d'eau de Quélaron ont adopté la proposition d'augmentation du tarif de l'eau, à compter du 1 er janvier 2013. La part de la Saur augmentera de 3,90 % et celle du syndicat de 2 %.



FUSION COMMUNAUTAIRE

Pierrick Sorgniard a retracé les différents chantiers qui ont été menés au cours de ces 5 dernières années.

De nombreux projets réalisés

Depuis la création de la communauté de communes de très nombreux projets ont vu le jour. L'Embarcadère, avec des commissions pour choisir le matériel ; la médiathèque, avec l'implication des bénévoles dans le choix du mobilier ; l'aménagement de la ZA de Beauvent, avec l'arrivée de nouvelles entreprises ; larénovation de la caserne de gendarmerie ; le travail d'organisation de la tournée des ordures ménagères ; l'amélioration et les aménagements de la salle omnisports ; l'entretien permanent des voiries du territoire ; la journée de la randonnée avec les bénévoles et les associations ; le développement des associations sportives avec la journée des ados ; le développement de l'accueil de loisirs et de ses activités ; la mise en place des espaces jeux et animations avec le relais parents-assistants maternels ; les animations culturelles, à partir de la médiathèque ; la mise en place de relais médiathèque; le travail sur l'environnement, avec Breizh bocage ; le CRE pour la restauration des cours d'eau ; l'amélioration de la déchetterie ; le développement du Spanc ; le contrat de territoire pour les 6 ans ; l'extension de l'EHPAD les Chênes, qui démarre et la fusion avec Plancoët-Val d'Arguenon qui arrive à son terme.



À quels nouveaux services la population aura-t-elle accès ?

Il y a plusieurs nouveaux services prévisibles. Côté culture, il y aura un accès à l'école de musique de Plancoët et à la ludothèque intercommunale ; le passage d'un dumiste dans les écoles pour découvrir et partager la musique ; la mise en valeur du patrimoine grâce au centre d'interprétation du patrimoine (à Corseul) ; la synergie des deux salles de Solenval et de l'Embarcadère. Côté économie, une politique économique au profit des cinq zones d'activités va être développée. Et la communication touristique va être structurée pour mettre en valeur les capacités d'accueil du nouveau territoire. Enfin, côté communication, une plaquette sur la structure devrait permettre une meilleure information sur les activités de la communauté de communes.


  A suivre, nos archives sur différents points jusqu'à la réforme territoriale et la fusion avec Plancoët

 

 

Réuni le 27 mai 2013 à la Maison du développement, le conseil communautaire, élargi au Pays de Plélan, a déterminé le nombre de sièges total pour l'effectif du conseil, à valoir jusqu'au renouvellement des conseils municipaux en avril 2014.

Communes de moins de 709 habitants, 1 siège, plus un suppléant (Landébia, Languédias, Pléven, Plorec-sur-Arguenon, Saint-Maudez, Saint-Méloir-des-Bois, Saint-Michel-de-Plélan, Trébédan)

communes de 709 à 1 418 habitants, 2 sièges (Bourseul, La Landec, Languenan, Saint-Jacut-de-la-Mer, Saint-Lormel) ; communes de 1 419 à 2 127 habitants, 3 sièges (Corseul, Créhen, Plélan-le-Petit, Pluduno) 

communes de 2 128 à 2 836 habitants, 4 sièges (pas de communes)

communes de plus de 2 837 habitants, 5 sièges (Plancoët).

 

 

Concernant le pays de Plélan en 2014: P.Sorgiard, vice président Plancoët/Plélan et ancien président (Plélan) n'apparait plus (il ne s'est pas présenté aux municipales à Plélan), M.Lemétayer, maire sortant et vice président communautaire, n'a pas été élu aux municipales à Languédias

 

 

le conseil communautaire après l'élection municipale 2014

selon presse ou place de d'adjoint au maire (selon commune  ou + 1000 habitants)

représentants au conseil communautaire (20 000 habitants)

 

Plancoët

Barraux Patrick agent d'assurance 48 ans

Bouan François conseiller commercial en retraite 64 ans

Izar Mathilde mère au foyer 24 ans

Fenouillère Pascale cadre commerciale 56 ans

Gesret Thierry contrôleur principal travaux publics 47 ans

Labbé Céline responsable de commerce 39 ans

 

3 sièges

Plélan le petit

Miriel Didier agent SNCF 55 ans

Aulenbacher préparatrice en pharmacie 50 ans

Philippe Gélard agent de maîtrise 47 ans

 

 

Pluduno

Raffray Michel agriculteur 59 ans

Herel Catherine secrétaire commerciale 48 ans

Arnold Roland retraité administratif 63 ans

 

Corseul

Jan Allain retraité enseignement 66 ans

Lucas Elianne enseignante 54 ans

Rouillé Allain retraité domaine agricole 65 ans

 

Créhen

Lecayer Pierre retraité enseignement 62 ans

Cotin Marie Christine administratif 52 ans

Cade Jean Luc agriculteur 53 ans

 

2 sièges 

Languenan

Joly Loïc cadre commercial 57 ans

Guguen Joëlle retraitée enseignement 68 ans

 

St Jacut

Claire Thirion Emberson ingénieur retraitée 64 ans

Jean christian Durezt retraité directeur général  69 ans

 

St Lormel

Claude Rigolé retraité de l'automobile 62 ans

Henri Bréhinier retraité de l'action sociale 65 ans

 

 

Bourseul

Dauly Philippe conducteur de car 50 ans

Morin Anne Laure directrice Ehpad 61 ans

 

 La Landec

Alain Besnard retraité de la banque 66 ans

J.Claude Fairier retraité 66 ans

 

1 siège

St Michel de Plélan

Nathalie Denis secrétaire comptable 49 ans

 

 

St Maudez

Frédéric Chapron directeur de centre nautique 48 ans

 

 

St Méloir des bois

Michel Desbois sapeur pompier professionnel 49 ans

 

 

Trébédan

Didier Ibagne enseignant 58 ans

 

 

Languédias

Jérémy Dauphin ingénieur

 

 

Plorec sur Arguenon

Christian Coquel ingénieur retraité 66 ans

 

 

Landébia

Franck Ducastel directeur de services techniques 39 ans

 

 

Pléven

Mickaël Seguin artisan maçon 37 ans

 

 

   

 

détail de l'élection municipale pour quelques exemples


Languédias résultat élection municipale 2014  

nb le maire sortant , vice président communautaire.. est battu

  ELU(S) arrivé en tête au premier tour Jérémy Dauphin  élu maire conseiller communutaire

 

 

 

Plorec résultat élection municipale 2014

  • Mme Maryline Lepetit - 219 voix, 90.87%
  •  88.79%
    Mme Jacqueline Allory - 214 voix, 88.79%
  •  88.38%
    M. Roger Brexel - 213 voix, 88.38%
  •  82.98%
    M. Daniel Fouere - 200 voix, 82.98%
  •  81.74%
    M. Roger Kubryk maire sortant/vice président communautaire- 197 voix, 81.74%
  •  79.66%
    Mme Nathalie Boulier - 192 voix, 79.66%
  •  79.66%
    Mme Marie-brigitte Hanon - 192 voix, 79.66%
  •  78.42%
    M. Jacques Joly - 189 voix, 78.42%
  •  78%
    M. Arnaud Boone - 188 voix, 78%
  •  74.27%
    M. Jean-claude Colin - 179 voix, 74.27%
  •  74.27%
    M. Christian Coquel - 179 voix, 74.27% maire conseiller communautaire

 

 

LA LANDEC résultat élection municipale 2014

  •  92.11%
    M. Xavier Leveque - 339 voix, 92.11%
  •  87.5%
    M. Rémy Lepage - 322 voix, 87.5%
  •  87.5%
    M. Didier Saillard - 322 voix, 87.5%
  •  86.68%
    M. Jesse Brunelle - 319 voix, 86.68%
  •  85.86%
    Mme Marie-laure Denoual - 316 voix, 85.86%
  •  85.86%
    Mme Laurence Hernio - 316 voix, 85.86%
  •  85.59%
    M. Armel Michenaud - 315 voix, 85.59%
  •  85.32%
    M. Philippe Marcou - 314 voix, 85.32%
  •  83.42%
    Mme Coralie Girard - 307 voix, 83.42%
  •  82.6%
    M. Alain Le Perchec - 304 voix, 82.6%
  •  82.06%
    Mme Laurence Bouvier Brohannier - 302 voix, 82.06%
  •  79.07%
    M. Michel Bonfils - 291 voix, 79.07%
  •  78.26%
    M. Gilbert Corno - 288 voix, 78.26%
  •  77.98%
    M. Jean-claude Fairier - 287 voix, 77.98%conseiller communautaire
  •  75.27%
    M. Alain Besnard  277 voix, 75.27% maire conseiller communautaire

 

 

ST MAUDEZ résultat élection municipale 2014

  •  94.96%
    M. Bernard Fairier - 151 voix, 94.96%
  •  91.19%
    M. Yannick Manivel - 145 voix, 91.19%
  •  90.56%
    M. Gilles Niquet - 144 voix, 90.56%
  •  90.56%
    M. Fabrice Rivallan - 144 voix, 90.56%
  •  88.67%
    Mme Typhaine Chotard - 141 voix, 88.67%
  •  88.67%
    Mme Caroline Meunier - 141 voix, 88.67%
  •  88.05%
    M. Christophe Hernio - 140 voix, 88.05%
  •  84.27%
    Mme Gisèle Audinet - 134 voix, 84.27%
  •  83.64%
    Mme Evelyne Petton Foucret - 133 voix, 83.64%
  •  81.76%
    Mme Christine Akmanoglu - 130 voix, 81.76%
  •  77.35%
    M. Frédéric Chapron - 123 voix, 77.35%  maire conseiller communautaire

 

 

TREBEDAN résultat élection municipale 2014

  •  81.25%
    Mme Nicole Toutain - 169 voix, 81.25%
  •  79.8%
    Mme Annick Raffray - 166 voix, 79.8%
  •  79.32%
    M. Angelo Lopes Bento - 165 voix, 79.32%
  •  77.88%
    M. David Raffray - 162 voix, 77.88%
  •  77.4%
    M. Eric Perignon - 161 voix, 77.4%
  •  75.48%
    Mme Clémence Essevaz-roulet - 157 voix, 75.48%
  •  75%
    M. Franck Melet - 156 voix, 75%
  •  73.07%
    M. Alain Hamoniaux - 152 voix, 73.07%
  •  68.75%
    Mme Nathalie Leroy - 143 voix, 68.75%
  •  68.26%
    M. Didier Ibagne 142 voix, 68.26%  maire conseiller communautaire
  •  65.86%
    M. Didier Lamy - 137 voix, 65.86%

 

 

Les articles à suivre font état de l'évolution de la "situation" y compris avant la fusion de Plélan le petit avec Plancoët. D'autres rubriques peuvent informer sur ce thème comme par exemple celle concernant les impôts et l'évolution des taxes...

 

 

réflexion d'ordre général

 

 

 

L'idée, simple  et profitable aux contribuables-usagers, est de transférer à la communauté de communes des compétences que les communes seules géraient Ces transferts doivent générer des économies d'échelle, permettre une mutualisation des services entre les collectivités membres et rendre un service de qualité à moindre coût aux usagers-contribuables.

L’intercommunalité pensée comme un moyen de réaliser des économies d’échelle est régulièrement critiquée pour s’inscrire dans une logique budgétaire inflationniste.



Les dépenses publiques ont augmenté de 7,2 milliards d’euros en 2012, soit une hausse de 3% par rapport à 2011, et les collectivités locales représentent plus de 20 % des dépenses publiques. La Cour des comptes estime que cette hausse des dépenses publiquesest en partie due à la hausse des dépenses de personnel des collectivités locales( +3 % par an en moyenne de 2009 à 2012).

La Cour des comptes estime que le développement de l’intercommunalité ne s’est pas traduit par une diminution de personnel dans les communes et «n’a pas été générateur d’économies, bien au contraire source Impotslocaux





Selon le Conseil des prélèvements oblogatoires ( rapport 2009)" l'appartenance à l'intercommunalité tend à accroître de manière générale, les quatres impôts directs locaux". Comment ? Notamment en décuplant les indemnités versées aux responsables de ces nouvelles structures. Selon les chiffres du Ministère de l'Intérieur si l'on remonte à l'an 2000 les revenus des élus des " interco" ont augmenté de 279 % en 9 ans. Ce qui est une façon habile et peu visible, de toucher des compléments de revenu. Un exemple frappant est la multiplication des postes de vice-présidents dans les communautés urbaines des grandes villes.source polemiquevictor: Impôtslocaux et intercommunalité



 

L'intercommunalité sans le citoyen...Une moins value démocratique?

L’intercommunalité et la question démocratique

Alors que les intercommunalités s’imposent dorénavant comme des acteurs majeurs de l’action publique locale, leurs représentants sont toujours élus au second degré. Ceux qui dirigent les intercommunalités ne sont donc pas directement élus par la population, mais par les conseils municipaux des communes membres du groupement. Ce mode de désignation des délégués communautaires tend à créer une séparation entre l’espace de représentation du politique, où se discutent les orientations politiques, principalement au moment des élections municipales, et l’espace de la décision élaborée dans des lieux relativement fermés aux citoyens au sein de commissions ou d’assemblées communautaires. Ce débat n’est pas nouveau. Déjà, à la fin des années 1960, le mode de désignation des élus intercommunaux au suffrage indirect avait été critiqué lors de l’examen de projet de loi relatif à la création des communautés urbaines (loi du 31 décembre 1966).

Cette question, toujours d’actualité, se pose dans des termes un peu différents depuis le vote de la loi du 16 décembre 2010. Elle prévoit l’élection des représentants intercommunaux directement par la population à partir des élections municipales de 2014. Il faut toutefois relativiser la portée démocratique de ce dispositif puisqu’il s’agira, selon le principe dit du scrutin fléché, d’indiquer aux électeurs, sur la liste de l’ensemble des candidats, quels futurs élus représenteront la commune au sein de l’EPCI.



 

La dilution des communes dans les collectivités intercommunales?

Paradoxalement, ce qui est construit comme un moyen pour préserver l’autonomie politique des maires participe à renforcer leur dépendance à des instruments codifiés.

Il ne faut pas dissoudre les communes dans une intercommunalité qui supprimerait le maillage avec le territoire.

Il y a menace sur le contrôle des élus locaux par les citoyens, même si leurs pouvoirs sont nos impôts

 

 

Une intercommunalité au service des communes?

Faire plus à plusieurs ...la mutualisation sauvera "les meubles"?

Danger de marginaliser la représentation démocratique locale? Il y a menace sur le contrôle des élus locaux par les citoyens, même si leurs pouvoirs sont nos impôts

 

Un conseil municipal de onze personnes pour un village de 270 habitants, une mairie très peu ouverte au public, un maire isolé qui se fait refourguer un plan local d’urbanisme (PLU) en copié-collé par un bureau d’études privé, des parcelles de lotissement vendues à perte parce que la commune voisine a créé le même… La liste des incongruités et problèmes rencontrés par les petites communes est longue. Autre difficulté : comment un maire peut-il faire face à la complexité du droit des marchés publics, de l’environnement, des normes comptables et être suffisamment formé pour assumer l’extension considérable de sa responsabilité, éventuellement pénale ?

Aujourd’hui, le maire, en particulier en milieu rural, n’a d’autres choix que de s’unir avec des voisins plus gros que lui pour bénéficier, autant que possible, d’une meilleure ingénierie urbaine, d’une mutualisation des moyens et d’une expertise. Et, surtout, pour penser à l’échelle du bassin de vie des habitants. Poussée à son extrême, cela creuse les inégalités entre les petites collectivités sans moyens et les autres.

Que reste t-il de la fonction du conseil municipal alors que la démocratie locale s'éloigne ..

Les maires ruraux ont perdu la main sur les subventions pour aider au financement des projets d'investissement communaux donc de leur propre commune

Les fonds Européens (LEADER, FEADER, etc..) vont vers des projets "phares" souvent très éloignés des besoins "vitaux" des communes rurales

.

Décentralisation des responsabilités (gestion de l'environnement, gestion de la sécurité, gestion des doléances, etc..) fourguées à un maire "de façade" alors que dans le même temps les décisions stratégiques sont réservées (attribution des aides financières, péréquation "urbain -rural", organisation territoriale, projets d'investissement, etc..) aux élus "d'en haut"

 

Quel pouvoir réel du maire sur le développement de la commune?

Les maires se trouvent progressivement dépouillés des derniers leviers à leur disposition (la compétence urbanisme, les moyens financiers, etc..) pour faire du développement local en toute responsabilité et indépendance sur leur commune.

En dépouillant la commune, une coquille vide se fabrique.

 

 

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés